La DPJ annonce la saisie d’une énorme quantité d’armes de guerre

Au cours de son intervention ce lundi, le directeur central de la police judiciaire, a annoncé la saisie d’une importante quantité d’armes de guerres, de grenades et de munitions sur le territoire guinéen.

Fabou Camara a précisé que les armes ont, pour la plupart, été saisies dans des mains des civils en complicité avec certains hommes en uniforme.

« Nous avons à ce jour, des kalachnikov et plus d’une vingtaine d’AK 47 saisies sur des civils en rapport avec certains éléments militaires. Des armes d’usage collectif, qu’on appelle des mitrailleurs de différents calibres… le plus souvent utilisées sur des engins, soit des véhicules montés sur trépieds, des hélicoptères ou à bord des navires de guerre… Ce qui est plus grave ce sont des grenades de types antichar qu’on appelle des roquettes dont une bonne dizaine ont été trouvées à l’état neuf et en plastique avec tout ce qui est nécessaire pour leur utilisation notamment les tubes de fusée », a-t-il expliqué.

Lire la suite ici…

5
Poster un Commentaire

avatar
5 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
Zaga de Gonzaloshams deenOumar Mâci Bah Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Zaga de Gonzalo
Invité
Zaga de Gonzalo

@ shams Deen, je ne vais pas provoquer un autre debat entre nous, je crois qu’on avait suffisamment debattu sur ce sujet. Encore la violence politique et l’ideologie complotiste n’ont pas ete inventees par la la gouvernance de Conde Alpha, il a trouve l’infrastructure sur place et il l’a utilisee a son profit malgre l’etat piteux du pays pour confisquer le pouvoir. J’ai juste le coeur meurtri de voir ce pays sombrer de plus en plus dans l’incertain avec la mediocrite criarde et criminelle engendrees par les differentes gouvernances depuis l’independance a nos jours. Et la particularite de la gouvernance… Lire la suite

shams deen
Invité
shams deen

Zaga

Est il besoin encore de vous dire que L’HISTOIRE s’écrit d’un trait.
Le PDG s’est défendu avant pendant et après son accession au pouvoir.
C’est pas le PDG qui a fait venir des gens du fouta pour agresser ses propres militants.
Ce n’est pas non plus le PDG qui a monté l’opération ALBI ou encore le 22 Novembre 1970.
De toutes les façons les donneurs d’ordres eux se sont allégés les esprits avant de mourir pour la plus que les descendants des complices internes réfutent ces témoignages sont compréhensibles mais ne dévalent en rien la véracité des faits.

Zaga de Gonzalo
Invité
Zaga de Gonzalo

C’est l’autre face de la piece de monnaie; la violence politique et l’ideologie complotiste instaurees par le systeme PDG pour la conquete et le maintien d’un pouvoir absolu. Cette phase, appelee le complot permanent, vise ici la grande muette c’est a dire les hommes en uniforme susceptibles de presenter un obstacle a ce projet machiavelique d’un autre age. L’embryologie du systeme, dans sa conception et pour sa perennisation, le PDG a tres tot explore la voie de la violence pour conquerir le pouvoir et le garder. Ici peut importe la situation socio-economique du pays, le PDG etait convaincu que la… Lire la suite

shams deen
Invité
shams deen

Oumar maci
Les complots sous le PDG ne souffrent d’aucune contestation parceque leurs commanditaires eux ont reconnus les faits avant de mourir.
Que les descendants des complices pris les mains dans les sacs réfutent les faits est une autre histoire.

S’agissant de la situation actuelle, l’illégitimité dans laquelle s’est mis le régime suffit à elle seule de DÉCRÉDIBILISER toutes les accusations ,pas besoin de fonder ses arguments sur ce qui autre fois n’avait rien d’inventer.

Oumar Mâci Bah
Invité
Oumar Mâci Bah

Que l’on nous précise qui sont ces « civils »! Peut-être il y aura un procès équitable et nous seront édifiés. Nous sommes dans le pays des « complots ». Rien n’a changé depuis l’ère du PDG. Chaque fois que le gouvernement se trouve dans une mauvaise posture, l’on découvre subitement des armes et des comploteurs prêts à renverser le régime.