L’ethnocentrisme politique est incompatible avec le panafricanisme.

Ces présidents dictateurs africains et cette élite aux attitudes antidémocratiques et despotiques sans valeur morale comme l’actuel Ministre des affaires étrangères guinéennes, Mamadi Touré qui se servent du panafricanisme pour oppresser leurs peuples, constituent les vrais obstacles et  les vrais ennemis de l’Afrique et de son peuple.

Président et élites fainéants, dictateurs déguisés en pseudodemocrates, tortionnaires, ils souillent l’âme du panafricanisme et l’honneur des dignes panafricanistes comme Thomas Sankara mort parce qu’il avait une foi inébranlable à l’Afrique unifiée et pacifiée, à l’Afrique progressiste et développée, bref à l’Afrique libre et surtout sans frontières et ethnocentrisme politiques, puisqu’il était conscient que les frontières héritées du colonialisme étaient arbitraires et conçues selon l’idéologie impérialiste: « diviser pour régner ».

En effet lorsque président, vous proposez de couper le cordon ombilical avec le système néocolonial, vous devriez aussi être en mesure d’assumer vos dires et vivre selon les principes fondamentaux du panafricanisme opposés à l’ethnocentrisme politique, la division des peuples d’Afriques, à  l’exploitation des africains , à leur appauvrissement et à l’enrichissement des non africains pour pouvoir se pérenniser au pouvoir.

Lorsque vous  n’avez aucun respect pour votre peuple et vous n’êtes surtout pas conscient de la vie et de la souffrance de votre  peuple; lorsque vous banalisez la mort des enfants de votre pays, vous ne pouvez et ne devez  pas prétendre être panafricaniste.

En le faisant vous faites montre d’un paradoxe qui illustre et met en évidence, votre irrespect et votre mépris pour ces héros panafricanistes comme Lumumba et tant d’autres qui ont péri parce qu’ils voulaient voir l’Afrique debout, et qu’ils avaient la certitude que les peuples d’Afriques et de sa diaspora partagent une histoire et une destinée commune et que leur progrès social, économique et politique est lié à leur unité et non à la division.

Pour finir n’est pas panafricain qui le veut, car pour l’être il faut avoir l’Afrique en soi et surtout savoir la protéger jalousement, comme votre Modelle de Président Russe Mr. Putin qui lui protège soigneusement et dignement son peuple, car les masses de l’Afriques et de la Guinée pleurent aussi pour leur unité, progrès, et dignité au sein d’un Etat démocratique stable.

Bon week-end
#Aissatou Chérif Balde la politique autrement avec l’esprit d’un panafricanisme sain.

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des