Manifs du 14 octobre: Bouréma Conde met en garde « tous les fauteurs de troubles »

Le ministre de l’Administration du territoire, Bouréma Condé a, dans une déclaration faite sur les Medias d’Etats, mis en garde les membres du Front Nationational pour la Défence de la Constitution (FNDC), contre ce qu’il a qualifié de  « déclarations incendiaires et des velléités de paralysie du pays ».

Déclaration/ Le Front National de Défense de la Constitution, comme il se fait appeler, est intervenu sur les médias le 07 Octobre 2019 et dans sa déclaration, après avoir appelé le Peuple de Guinée à se mobiliser massivement et partout en vue de grandes manifestations républicaines, conseille vivement aux opérateurs économiques ainsi qu’aux sociétés établies sur le territoire guinéen de s’abstenir de toute activité à partir du 14 Octobre et demande particulièrement aux compagnies minières, aux banques, aux usines, aux stations de vente de carburant et aux autres entreprises publiques et privées de suspendre toute activité durant les manifestations en vue d’éviter tout incident dommageable.

Vous comprendrez aisément, chers concitoyens, à la lecture de ce qui précède, la volonté affichée par le FNDC, à savoir tenter, je dis bien tenter de paralyser le pays.

La Constitution que le FNDC prétend défendre précise en son article 10 : « les citoyens ont le droit de réunion, de manifestation et de cortège. » Plus loin, l’article 22 stipule : « chaque citoyen a le devoir de se conformer à la Constitution, aux Lois et aux Règlements ». Et l’article 23 confère à l’Etat la responsabilité d’assurer la sécurité de chacun et de veiller au maintien de l’ordre public.
Le FNDC, par cette déclaration, outre le fait d’affranchir ses membres de la loi, constitue une menace ouverte à la paix et à la sécurité de notre Nation.

Le Gouvernement Guinéen, soucieux de la quiétude sociale et de la sécurité des citoyens et de leurs biens, met en garde tous les fauteurs de troubles, sous quelque forme d’actions ou d’interventions, qui tenteront d’entreprendre pour nuire.

Il invite les citoyens, tous les citoyens, les opérateurs économiques, les sociétés minières et toutes les catégories de travailleurs à vaquer tranquillement et sereinement à leurs affaires.
Les services de sécurité, fidèles à leur mission républicaine, veillent dans la plus grande sérénité, sans céder cependant la moindre fraction de seconde ou le moindre centimètre carré au règne de l’anarchie.

Nul ne peut dénier au peuple de Guinée son droit inaliénable de se prononcer sur la réorganisation des pouvoirs publics et des libertés fondamentales s’il en exprimait le besoin.

Le Gouvernement prend à témoin l’opinion nationale et la Communauté Internationale des intentions manifestement préméditées d’un groupe de citoyens qui prétend prôner l’Etat de droit, la démocratie et la paix par des déclarations incendiaires et des velléités de paralysie du pays.

Le Gouvernement tient à rappeler que récemment, un cadre institutionnel de larges consultations nationales a été instauré sous l’égide du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, pour recueillir tous les avis et suggestions de l’ensemble des acteurs sociopolitiques du pays sur les sujets de préoccupations nationales.

Le Gouvernement Guinéen, fort de ses prérogatives régaliennes, rassure le peuple de Guinée que sa sécurité et sa quiétude ne seront aucunement affectées par des agissements contraires aux pratiques républicaines.

Je vous remercie, chers concitoyens, de votre aimable attention.

4
Poster un Commentaire

avatar
4 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
TiekouraniShams DeenBamceOumar Mâci Bah Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Tiekourani
Invité

Des personnes comme les Bourema Condé sont avec tous les régimes en place. Ils étaient avec la révolution, quand Conté est arrivée, c’est eux qui bastonnaient les militants de l’opposition et surtout du rpc. Aujourd’hui le rpc au pouvoir, ils n’hésiterons pas à frapper les militants de l’opposition. Donc Con-dé on te connais et on sait que si cette même opposition que tu menaces actuellement arrive au pouvoir, tu seras le 1er à la rejoindre. Bourema Con-dé ici présent n’est mu que par son ventre et bas-ventre; comprenez le. C’est des minables de son espèce qui ont détruit ce pays… Lire la suite

Shams Deen
Invité
Shams Deen

Il n’est pas informé de la Guinée ce monsieur.
Game is over frère de papy.

Vous ne pouvez pas déclaré la guerre et dire que les gens vont acceptés le fait accompli.

Dadis était jeune ,fort dans sa tête mais très faible pour le commun du guinéen.

Le pillage du pays ça suffit.

Bamce
Invité
Bamce

Boure+mà con-2 avec sa gueule on dirait….dois savoir que la Guinée n’appartient pas à son patron pyromane A con-2. C’est juste du trafic d’influence, le FNDC ne doit pas avoir peur et reculer.
On sait ce qu’il peut faire pendant le pouvoir de Conte, il a beaucoup massacré les militants du CODEM,RPR,RPG, UPG….Les temps ont changés, s’il crois pouvoir matter les gens et rester tranquille, il se trompe, il finira ses jours en prison à CPI.

Oumar Mâci Bah
Invité
Oumar Mâci Bah

Non Mr. Condé! Le droit de manifester est garanti par notre Constitution. Il n’est pas question que ce droit soit un privilège seulement pour vos militants qui veulent encore une autocratie en Guinée, comme si les 26 ans du premier régime et les 24 ans du CMRN-PUP (un demi-siècle de gâchis pour notre pays) ne suffisaient pas.