Marche du mardi 10 décembre: le FNDC plus que jamais déterminé à s’opposer au projet de nouvelle constitution d’Alpha Condé

Ce mardi 10 décembre 2019 le Front National pour la Defence  de la Constitution (FNDC) a, pour la sixième fois, procédé à une démonstration de force dans la capitale guinéenne pour marquer son opposition absolue au projet de nouvelle constitution du President Alpha Conde. Fait nouveau, cette marche a été pilotée à cent par cent par le Bureau de la Coordination du Front. A noter qu’en debut de matinée,  les principaux leaders de l’opposition se sont entretenus avec la mission internationale venue évaluer les préparatifs des élections législatives en Guinée.

Devant une marrée humaine, Abdourahmane Sanoh lance: “Monsieur Alpha Condé n’a plus de légitimité dans ce pays, il n’a que la légalité que nous respectons jusqu’au 20 décembre 2020, pas une seconde de plus.

Le 21 décembre, on fera l’investiture du nouveau président que nous souhaitons, élu démocratiquement, dans la transparence et dans la paix. Il a le choix entre deux portes. La grande porte que nous ses amis sommes en train de lui montrer et qui lui permettra d’entrer dans l’histoire et la petite porte qui va lui permettre de voir le chemin des gens comme Blaise Compaoré ou El Béchir”, prévient M. Sano.

« S’ils veulent le troisième mandat, ils n’ont qu’à partir ailleurs, mais ce n’est pas en Guinée », a-t-il lancé. «Il nous faut continuer le combat pour ne pas trahir la mémoire des victimes ».  

A noter que, outre la capitale Conakry, des manifestations ont eu lieu dans plusieurs préfectures dont Télimélé, Pita, Dalaba, Mamou, Koundara, Labé et Fria.

A noter enfin que la mobilisation de ce mardi 10 décembre 2019 qui a commencé à 13heures au rond-point tannerie, s’est déroulée sans incidents et a pris fin à 18heures à la terrasse du stade 28 septembre.

Gbassikolo.com

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des