où sont déversées les matières fécales de Conakry ? – (VIDEO!)

 En plus des ordures qui s’agglutinent dans les rues de Conakry causant même d’énormes embouteillages dans la circulation par endroit, la gestion des matières fécales pose problème et expose les populations  à d’énormes risques sanitaires et écologiques. Merci de visionner cette Video-enquête réalisée en exclusivité par notre confrère Africaguinee …

Dans le but de rendre la capitale Conakry propre, les autorités guinéennes ont instauré une campagne d’assainissement les derniers samedi de chaque mois de 6h à 11 heures. Le curage et dépotage l’acheminement des déchets des toilettes ne sont pas inscrit dans ce programme. Pourtant, il suffit d’une simple balade dans certains quartiers de Conakry pour comprendre l’ampleur du problème. L’on est envahi par une odeur nauséabonde que dégagent les égouts ou encore des toilettes bouchées.   (…)

C’est en bordure de mer, dans les champs de pauvres agriculteurs que ces matières fécales sont déversées. L’endroit est situé dans la commune de Ratoma, précisément à Sonfonia, quartier situé sur la corniche nord de la capitale Conakry. Tous les jours ou presque du matin au soir, des camions remplis de matière fécales se succèdent.Lire la suite……

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
AOT Diallo Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
AOT Diallo
Invité
AOT Diallo

Franchement je suis sidéré par la foutaise journalière que vivent les Guinéens en regardant leur TV locale et écoutant les radios étatiques tous les jours : on nous gargarise d’images et de sons de ministres qui piochent les ordures dans les quartiers une fois par mois, des signatures de milliards de USD pour l’assainissement, l’eau, électricité urbaine et rurale..ect. Ensuite on fait une ballade dans la ville et on est parfois obligé de rebrousser chemin en raison des montagnes d’ordures. – Kassory, Naite, mamy Diaby, DG de la SEG et autres troubadours du Sanseman, pardon arrêtez d’inonder le pays avec… Lire la suite