Présidentielle 2020: ‘’Cellou ne peut pas gagner cette élection. C’est très clair’’

En prélude à l’élection présidentielle du 18 octobre prochain, l’Union des Forces Républicaines (UFR) de Sidya Touré qui n’a pas encore donné sa position sur sa participation ou non à cette échéance électorale, a accordé une interview à bâtons rompus à Lynx fm, lundi, 07 septembre. Son leader passe tout au peigne fin.

Sidya Touré : C’est une manière de continuer la lutte, il l’a compris autrement, il a estimé qu’il était temps peut-être de faire autre chose. Moi, je ne vois pas… il ne faut pas qu’on détourne les problèmes. Notre problème, c’est Alpha Condé. Ce n’est pas le départ de Cellou pour l’élection présidentielle. On n’a pas la même approche à partir d’un certain moment, je pense que l’objectif visé reste le même, totalement le même.

Q : D’aucuns disent que Kouyaté, Cellou et vous, vous êtes rencontrés en France. Est-ce que vous êtes déçu de cette candidature de Cellou Dalein Diallo ?

Nous ne nous sommes pas vus en France, il faut que cela soit très clair. Cette supputation n’est pas vraie. Donc, je n’ai vu personne. Et, je crois d’ailleurs que Kouyaté était en France ; moi aussi, on ne s’est pas vus. Cellou était au Sénégal pendant cette période-là. Donc, ça n’a rien à voir, on ne s’est pas mis d’accord sur aucun chemin en dehors de ce qu’on avait arrêté au sein du FNDC.

Q: Est-ce que vous serez prêt à le soutenir au cas où il le demanderait ?    

Nous avons le FNDC. Nous, nous sommes dans la lutte du FNDC. Le FNDC n’est pas concerné par cette élection. En tant que telle, nous mènerons les actions qu’il faut mener pour continuer à contester la présidence à vie d’Alpha Condé, et toute possibilité de lui donner cette présidence.

Q: Est-ce que Sidya va être candidat à cette présidentielle ?

On fera l’annonce. On n’est à peu près pas d’accord qu’on ira. Nous ferons une déclaration officielle avec les argumentaires nécessaires. La majorité chez moi n’est pas pour qu’on aille. Il y a toujours un débat que nous allons finaliser et on fera une déclaration.

Q : Est-ce que Cellou vous avait prévenu qu’il allait être candidat ?

Il faut être honnête, il ne m’a pas appelé. Il m’a appelé après, on a parlé. Il a posté cette décision au comité de pilotage du FNDC et après il m’a eu au téléphone pour m’expliquer les raisons. Nous sommes au FNDC ensemble, je lui ai rappelé que ce n’est pas ce que nous avions arrêté et que la lutte qu’on mène depuis avril 2019 n’allait pas dans ce sens-là. C’est de ne pas accepter le référendum, pas accepter le troisième mandat, et ne pas accompagner Alpha Condé à la réalisation de ce dont il rêve depuis, c’est-à-dire rester au pourvoir. Et, ceci risquait de donner un semblant, un vernis de reconnaissance de cette élection qui n’en est pas d’ailleurs.

Q: A vous entendre, c’est comme si vous doutiez de la chance de Cellou Dalein à gagner cette élection ?

Il ne peut pas gagner cette élection, c’est très clair. Alpha Condé ira à cette élection, ce n’est pas une élection. On a un fichier où il y a 7 millions 700mille électeurs. On vient vous dire qu’il y en 5 millions 300 mille mais les cartes d’électeur ont déjà été imprimées pour plus de 2 millions et demi supplémentaires. Vous avez une CENI aux ordres, vous avez une Cour constitutionnelle aux ordres, vous avez quelqu’un qui a tué plus de 100 personnes pour cela, vous pensez qu’il y va pourquoi ? Pour faire une élection transparente, il n’en sera pas question. Alpha a les forces de l’ordre, il a l’argent, il est assis avec le troisième mandat, c’est tout.  Je ne crois pas une seconde que quelqu’un peut le déstabiliser sur ça. Une fois que l’élection est terminée, le peuple de Guinée peut mal prendre tout cela. On ne fait pas un mouvement politique à cause des amis, chacun de nous à une position et je dis l’Ufr va publier un document pour exprimer très clairement sa position par rapport à tout cela.

Q : Quel est votre avis sur l’éventuelle exclusion de l’UFDG et des autres partis du FNDC ?

Ce n’est pas exclusion, vous décidez de ne pas faire partie du FNDC vous-même. Ce n’est pas une exclusion. La lutte est peut-être la même mais, le front tel qu’il a été constitué ne permet pas à quelqu’un d’en faire partie et d’aller soutenir le troisième mandat d’Alpha Condé en même temps. Ce n’est pas possible.    

 

In l’Oeil du Lynx

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Laye Douty Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Laye Douty
Invité
Laye Douty

De toutes les façons ni cellou et ni toi (voir même par extrapolation, aucun des opposants d’Alpha de nos jours) ne peut gagner une élection face au président actuel,malgré toutes les déceptions, toutes les frustrations et la grande incertitude sur l’avenir du pays.
Donc arrête un peu avec ta logique de duperie!Car tu soutiens ouvertement un changement de constitution et d’un 3ème mandat en C.I(où tu as d’énormes intérêts économiques en jeu) et tu oses t’opposer à un pareil scénario en Guinée.Foutaise oui!