Présidentielle du 18 octobre 2020: le coup KO du RPG AEC s’impose comme une évidence.(par Abdoulaye KABA)

L’élection présidentielle, c’est la rencontre d’un homme et d’un peuple disait le général De Gaulle. 

Le 18 octobre 2020, d’anciens hauts dignitaires qui étaient en première ligne des réformes économiques sous la deuxième République, solliciteront le suffrage du peuple de Guinée.

Qui sont ces revenants en quête de revanche ?

Les ténors de cette opposition, sont, Sidya Touré et son parti ayant déclaré forfait, par ordre d’acte de candidature, Dr Ousmane KABA (candidat du PADES) et Cellou Dalein Diallo (candidat de l’UFDG).

Ces deux grands « économistes », l’expression est galvaudée ici, ont été, respectivement, coordonnateur du Programme de Réformes Economiques et Financière (PREF) et du Comité de Coordination Economique et Financière (CCEF).

Ils étaient les piliers du redressement prôné par le Comité Militaire de Redressement National (CMRN).

En lieu et place de redressement et prospérité on aura droit à une descente aux enfers.

On prend mieux leur discours qui consiste à dire qu’on peut tout changer en 10 ans.

En effet en moins de 12 ans de réformes la Guinée avait beaucoup changé sous les soleils de nos réformateurs.

D’un pays pauvre en 1984 la Guinée devient un pays pauvre très endetté et se met à courir après le point d’achèvement du PPTE dès 1996.

Ils ont liquidé et/ou vendu presque toutes les entreprises qui faisaient notre fierté.

Ils ont tellement aimé les liquidations qu’ils ont été capables de créer puis liquider des entreprises durant leur gestion.

La Société Générale de Transports Guinéens (SOGETRAG) qui a remplacé le Transport Urbain Conakry (TUC) est liquidée durant la primature de Cellou Dalein DIALLO.

La Société Guinéenne d’Electricité (SOGEL) et l’Entreprise Nationale d’Électricité de Guinée (ENELGUI) qui avaient remplacé la Société Nationale d’Electricité (SNE) sont liquidées et remplacées par Electricité De Guinée (EDG).

Ils sont en effet capables de changer beaucoup de choses en peu de temps.

Ils sont capables de nous faire passer d’une mauvaise situation à une situation catastrophique, chaotique.

Malheureusement ce changement n’est pas celui que souhaite le peuple de Guinée.

Une petite question pour la route.

Comment une telle « prouesse » a été rendue possible en si peu de temps ?

Grâce aux liquidations et privatisations sauvages !  

Rappel des faits

Le 3 avril 1984, une junte, le CMRN, prend le pouvoir et met fin à l’intérim de feu Louis Lansana Béavogui (paix à son âme) le dauphin de feu Président Ahmed Sékou Touré (paix à son) selon la constitution en vigueur à cette époque.

Il s’entoure, entre autres, de ces deux cadres en vue de l’aider dans le redressement de l’économie et les confie la gestion de la transition économique.

D’une économie socialiste, qu’ils jugent moribonde, ces « brillants » cadres sont chargés de nous conduire vers une économie performante et la prospérité.

Ils persuadent feu Général Lansana Conté (paix à son âme) de procéder des ventes et/ou liquidations en masse.

Pervertissant ainsi l’esprit du rapport BERG.

Ce rapport formulait la doctrine de la Banque Mondiale en direction de l’Afrique et visait à libéraliser les économies africaines, développer les forces du marché, réduire les réglementations censées entraver les structures productives, préparer la voie de leur désengagement, etc.

Dans le cas guinéen la restructuration se transforme en liquidations et privatisations sauvages.

Les ordonnances de privatisation et de liquidation, portant la mention « sur recommandation du CCEF », s’enchainent.

Mêmes les entreprises qu’il suffisait de restructurer, comme les Constructions Métalliques de Dixinn (CMD), sont liquidées.

Résultats des réformes

Une dévaluation brusque et violente de la monnaie.

Une ordonnance dévalue la monnaie, qui perd à cette occasion 92% de sa valeur, sans aucune mesure d’accompagnement.

En français facile 100 000 GNF devient 8 000 GNF du jour au lendemain.

La conséquence immédiate de cette dévaluation a été la hausse des prix des médicaments et des denrées alimentaires.

Les prix sont multipliés par 3 !

Une chute vertigineuse de la monnaie nationale.

Le dollar US passe de 300 GNF en 1985 à 5 500 GNF en 2006.

Plusieurs centaines d’entreprises sont liquidées ou vendues.

Une liste non exhaustive des liquidations et bradages.

  • Air Guinée avec sa flotte d’avions y compris les avions cargos
  • ENTAG
  • la compagnie des chemins de fer et ses rails
  • La SOGETRAG
  • BONAGUI
  • SOBRAGUI
  • SIPAR à Labé
  • Conserverie de Mamou
  • les fermes de Ditinn
  • Thé de Macenta
  • contreplaqués de N’Nzérékoré,
  • Construction Métallique de Dixinn (CMD)
  • SuKoba (Sucrerie de Koba)
  • Briqueterie de Kankan
  • Les bateaux de GUINOMAR

Suppression massive d’emplois.

Environ 70 000 emplois seront supprimés en seulement quatre ans, entre 1985 et 1989.

En 1987, les ménages se composent de huit (8) personnes en moyenne (chiffres de la Banque Mondiale).

Un Guinéen qui travaille, le père de famille en général, subvient aux besoins d’au moins huit (8) personnes.

Un emploi perdu en Guinée met donc environ huit (8) personnes dans la précarité et la misère.

Je vous laisse faire le calcul et déterminer le nombre de personnes impactées.

Cette mauvaise gouvernance sera reconduite via ce qu’ils ont appelé changement dans la continuité.

Le peuple se soulève contre la mauvaise gouvernance

La mauvaise gouvernance chronique et les détournements de deniers publics finiront par pousser le peuple à bout.

Ce dernier déclenche une série de manifestations visant à chasser ces dirigeants qui avaient échoué sur tous les plans et dans tous les domaines.

Le peuple déclare à cette occasion : « Nous ne voulons aucun Ministre des dix dernières années du régime Conté ».

Nous sommes en 2006.

Dix ans en arrière nous nous retrouvons en 1996.

A l’époque Cellou Dalein DIALLO est Ministre du ciel et de la terre, pour paraphraser les amis Sénégalais, et Dr Ousmane KABA est Ministre délégué chargé de l’Economie, des Finances et du Plan.

Signalons qu’au début des manifestations, et leurs répressions violentes, qui ont occasionné la mort de plus de 300 morts, Cellou Dalein DIALLO est Premier Ministre.

Signalons également que ces violences faisaient suite à la montée vertigineuse des prix, et par ricochet la chute du pouvoir d’achat qui a été divisé par quatre, durant sa primature chaotique.

Le prix du sac de riz, aliment de base, consommé matin, midi et soir, en Guinée est passé de 65 000 GNF en 2004 à 135 000 GNF en 2006.

Sanction dans les urnes

Le vaillant peuple de Guinée a déjà disqualifié Cellou Dalein DIALLO et Dr Ousmane KABA et ce depuis 2006, il sanctionnera, encore une fois, ces hauts cadres de l’ancien régime le 18 octobre prochain.

Le peuple de Guinée n’a pas la mémoire courte et n’a pas oublié le passé de ces revenants.

Ce peuple n’a pas les yeux bandés.

Il a pu apprécier les progrès réalisés depuis fin 2010 dans tous les domaines.

Il sait que le défi énergétique a été relevé. Il vit désormais sous une bonne climatisation.

Il sait que la pauvreté baisse et sera éradiquée d’ici 2025.

Il sait que les femmes ont changé de statut.

Elles ne sont plus des ménagères chargées de s’occuper des enfants et de la maison.

Elles sont Ministre, Secrétaire Générale, Cheffe de Cabinet, DAAF, DG, DGA, etc.

Le 18 octobre prochain le peuple sanctionnera la gouvernance qui a fait de la Guinée un PPTE et  plébiscitera celle qui a sorti le pays de ce statut humiliant en moins de deux ans.

Abdoulaye KABA

Secrétaire à la Presse et à l’information.

Coordination RPG AEC Europe.

26
Poster un Commentaire

avatar
26 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
7 Comment authors
MANZOrtishams deenKeitaMAbdoulaye KABA Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
MANZO
Invité
MANZO

Youssouf Bangoura dit: Manzo, merci pour votre aide mais, cette route de Beyla, j’en ai déjà parlée, d’après un journal français, c’est la plus belle de la Guinée, non pas été construite par Alpha Condé mais par Rio Tinto . Celui qui t’a dit ça n’est pas informé du tout de ce dossier. Parce que la seule vérité dans cette affirmation est le fait que la route a été financée par l’argent direct venant de Rio, supervisée et contrôlée par Rio-Tinto également. Mais ce qu’on t’a pas dit aussi, c’est que la facture devrait être payée par la mine comme… Lire la suite

Youssouf Bangoura
Invité

Manzo,
merci pour votre aide mais, cette route de Beyla, j’en ai déjà parlée, d’après un journal français, c’est la plus belle de la Guinée, non pas été construite par Alpha Condé mais par Rio Tinto .

Mory Sylla
Invité
Mory Sylla

@Youyou Bangoura, N’Tara I kèna. Juste pour te rappeler,si besoin était encore,qu’on n’a pas besoin d’être physiquement présent sur le terrain pour être au faîte de la réalité en Guinée ou dans tout autre pays dans ce monde d’aujourd’Hui. En 2003,pendant la 2ème guerre d’Irak,le Général Tommy Franks,célui là même à qui l’Armée Américaine à confier l’éxecution des operations militaires sur le terrain en Irak menait les operations dépuis les États Unis,auprès de George Bush. Ils montaient et descendaient partout aux États Unis ensemble. C’est seulement après la victoire militaire que le Général a mis les pieds en Irak. Dit… Lire la suite

KeitaM
Invité
KeitaM

Youssouf, Même Labe, chez CDD, a eu des routes butumees sous l ère AC. Nous te donnons rendez-vous en 2021, lorsque la RN1 Conakry-Dabola sera achevée. Sur le plan de la Santé, Je t’informe que aussi notre système de surveillance est devenu tres robuste.Pour Rappel, au temps d’Ebola, on était obligé de confirmer les premiers cas au Sénégal et en France. Durant toute la période de l’épidémie, on était assisté par des experts étrangers. Cette fois ci même l’institut pasteur de Guinée Et le crems/kindia/Russie s’alignent derrière nous dans la riposte contre COVID-19. Je te rappelle encore des Tests rapide… Lire la suite

MANZO
Invité
MANZO

De Youssouf Bangoura: « .Après Sydia est venu enfoncé le clou dans une interview, en disant qu’AC n’a pas construit en 10 ans 100 kilomètres de route .J’ai appelé une connaissance à moi qui est chauffeur pour voir si Sydia a menti ou pas, ce dernier m’a dit que 100 kms, c’est trop, d’après lui, Alpha n’a pas construit ( goudron )50 kms entre deux villages . » Comme je suis toujours convaincu de votre très bonne foi et que vous n’être pas de cette espèce de Guinéens dont la perception et la sincérité oscillent au gré de ses intérêts(d’où de ma… Lire la suite

Youssouf Bangoura
Invité

ce n’est pas rti, c’est bien Youssouf Bangoura

rti
Invité

KeitaM, je ne vis pas en Guinée, Shams Deen était l’une de mes principales sources d’information mais, quand il a changé de camp, j’ai été privé de ses informations .Rappelles toi bien qu’il y a pas que Conakry en Guinée même si c’est la Capitale guinéenne, les images des autres villes guinéennes nous concernent aussi . Oui sans hésitation, c’est bien les différents reportages( images ) de GUINEENEWS qui m’ont changé la vision de ce gouvernement, je le dis sans hésitation . Mon premier choc, c’est quand j’ai vu l’image de la route Mamou-Fanarah, la plus importante route de la… Lire la suite

shams deen
Invité
shams deen

KeitaM Dr MAKALÉ fait une campagne propre et vraiment civilisé ,elle n’est pas dans le folklore ni dans le dénigrement. Tibou l’a attaquée injustement pour rien et malheureusement KPC pour qui j’ai de la sympathie s’est laissé embarquer par Tibou peut être par peur de la nocivité de l’individu ou par simple naïveté s’est aussi mis à attaquer sans raison. In extenso La Professeure ( vraie) a eu pour réponse : A LA DÉCHARGE DU PROFESSEUR CONDÉ,IL N’ÉTAIT PAS QUESTION DE PRENDRE L’ARGENT AVEC LES ENTREPRENEURS POUR SA CAMPAGNE ETC…. En dépit de l’affront fait à elle par cet individu.… Lire la suite

shams deen
Invité
shams deen

Youssouf Abdoulaye KABA est la posture de mensonges assumés comme armes et c’est une constante chez eux. Ousmane KABA est rentré en Guinée par le truchement de Yansané alors gouverneur de la BCRG ,CDD s’est retrouvé à la même BCRG après le 03/04/84 . La décision de créer des deflatés a été une décision du gouvernement sous l’impulsion du couple FMI/BM ,tout comme la liquidation des entreprises héritées de la première République. Il sait bien qu’en l’absence d’un bilan en dépit de tous les avantages hérités de la deuxième République et la transition ,leur champion n’a pas été à la… Lire la suite

KeitaM
Invité
KeitaM

Youssouf, C’est l’article de guineenews seul qui a fait le déclic pour détester le régime Condé autant ? quelle sagacité d’esprit! lol. Mon ami, Je t’invite de venir voir la Guinée. Ca n’a rien à voir avec ce qui était avant l’arrivée de AC en terme d’organisation. L’anarchie dans l’armée, manque d’hôtels digne de nom. Aujourd’hui, Conakry est en train de changer de visage, n’en déplaise aux détracteurs. A cause de la fêtes de notre indépendance, beaucoup des préfectures ont fait peau neuve( infrastrures administratives, routes…) Sans doute, nous voulons plus, mais son bilan est de loin plusqu’elogié par rapport… Lire la suite

Youssouf Bangoura
Invité

Abdoulaye Kaba, là aussi, admettons que c’est bien entre 1985 et 1989 comme tu le dis que les 70000 emplois ont été supprimés, quand Kemoko puis Edouard Benjamin occupaient le poste de ministre de l’économie et des finances, quel rôle pouvaient jouer Ousmane Kaba et CDD plus que Kemoko et Benjamin en cette période ? Moi qui avais été long temps en contact avec les déflatés de 1994 à 2003, je ne les avais jamais entendu le nom de Cellou Dalein Diallo, ils accusaient tout le temps le GAL Conté et ses deux ministres ( celui de la fonction publique… Lire la suite

Abdoulaye KABA
Invité
Abdoulaye KABA

Pour les exigences du FMI et de la BM, je te renvoie au rapport BERG.
Dans ce rapport il était question de tout sauf de bradage et de liquidations sauvages.
Je vois que tu n’as pas assez d’informations sur la période évoquée. Celle des suppressions d’emplois.
Du coup je me permets de te donner la bonne information.
Les 70 000 emplois ont été supprimés entre 1985 et 1989.
Soriba Kaba n’était pas encore Ministre du Plan et des Finances.
Il sera nommé suite au remanient ministériel du 6 février 1992.
Pour la SOGETRAG les faits sont têtus.
Elle a été liquidée en 2005. C’est ça la vérité.

Abdoulaye KABA
Invité
Abdoulaye KABA

@ Youssouf Bangoura
Pour les exigences du FMI et de la BM, je te renvoie au rapport BERG.
Dans ce rapport il était question de tout sauf de bradage et de liquidations sauvages.
Je vois que tu n’as pas assez d’informations sur la période évoquée. Celle des suppressions d’emplois.
Je ne peux pas laisser un frère dans l’ignorance.
Du coup je me permets de te donner la bonne information.
Les 70 000 emplois ont été supprimés entre 1985 et 1989.
Soriba Kaba n’était pas encore Ministre du Plan et des Finances.
Pour la SOGETRAG les faits sont têtus.
Elle a été liquidée en 2005. C’est ça la vérité.

shams deen
Invité
shams deen

KABA
Tu sais le menteur est le premier à savoir qu’il ment et j’ai l’impression que tu refuses cette évidence.

Youssouf Bangoura
Invité

Kaba Abdoulaye, tout d’abord, je ne suis pas de l’opposition et je supportais AC jusqu’à ce que je découvre par le biais de guinéenews ( ces différents reportages ) que le progrès sous AC, n’est que du nom et ce malgré les grandes opportunités qui se sont présentées à nous . Je connaissais pas Ousmane Kaba ni CDD d’ailleurs avant juillet 1996 date à laquelle, l’un et l’autre ont été nommés ministres .Tout ce que je sais avant 1996, c’est que la quasi-totalité des entreprises laissées par le président Sekou Touré, étaient liquidées sous la pression de la Banque mondiale… Lire la suite

Abdoulaye KABA
Invité
Abdoulaye KABA

@ Youssouf Bangoura Donne-toi la peine de bien lire ce qui est écrit avant de formuler des critiques. Je reprends ce passage de mon écrit pour t’éclairer davantage : « Les ténors de cette opposition, sont, Sidya Touré et son parti ayant déclaré forfait, par ordre d’acte de candidature, Dr Ousmane KABA (candidat du PADES) et Cellou Dalein Diallo (candidat de l’UFDG)». Sidya Touré ne m’intéresse pas vu qu’il n’est pas candidat. Dr Ousmane KABA et Cellou Dalein Diallo étaient bel et bien au cœur des réformes économiques et des liquidations et privatisations sauvages. Pour ton information le gouvernement Sidya,… Lire la suite

shams deen
Invité
shams deen

@ ABDOULAYE KABA Je n’ai rien contre toi ainsi que les gens de votre Temple ,le dernier directeur de CMD c’était vôtre militant Tidiane Traoré , construction métallique de dixxin n’a pas survecue à la fermeture ( destruction systématique de la moindre trace de progrès sous Sékou Touré). SIDYA était inconnu de même que Ousmane KABA ,CDD n’était pas du comité de liquidation des entreprises ( il était fonctionnaire à la banque) . C’est le frère de Oumar Cissé (BMA) qui a mis en place SSOGETRAG tu peux lui demander comment cette entreprise a été vampiriser par le régime avant… Lire la suite

Youssouf Bangoura
Invité

Abdoulaye Kaba, c’est bien vous qui avez parlé en premier de Sidya Touré, peut-être que vous avez écrit sans vous lire lol .Quand vous dites les deux économistes après les avoir nommément cités, de quels deux économistes vous parlez si ce ne sont Ousmane Kaba et Sydia Touré ? Quand vous dites après avoir cité leurs noms et prénoms, ils ( les deux ) étaient les piliers de redressement prôné par le Comité Militaire de Redressement National ? De qui d’autres vous parlez hein ? Dans votre texte, vous avez cité trois noms, Ousmane Kaba, Sydia et CDD, aucun de… Lire la suite

Abdoulaye KABA
Invité
Abdoulaye KABA

Yossouf & Shams Deen,
Vous me faites rire aux éclats.
Je vous parle de PREF, CCEF et leurs coordonnateurs respectifs, vous me parlez de Sidya ?

Je vous défi d’apporter le moindre mensonge dans ce que je dis.

Les 70 000 emplois n’ont pas été supprimés ?
La SOGETRAG n’a pas été liquidée ?
la CMD n’a pas été liquidée ?

Je ne dis que la vérité dans ce texte.

Bien cordialement

shams deen
Invité
shams deen

Youssouf
Ces gens-là savent bien qu’il est impossible de confondre la nuit et le jour.
Bref même leur dieu sait que les depuilles mortelles de Sékou et Lansana sont encore plus vendable que lui.

Le menteur sait parfaitement que la personne qui le déteste le plus c’est celui pour le compte de qui, il essaye aux mensonges.

Ils ont décidés de mentir en tout lieu et en toute circonstance.

Youssouf Bangoura
Invité

Shams Deen, tout à fait, l’histoire récente de la Guinée, ne peut être modifiée, nous l’avons vécue en adultes et sur le terrain, ce n’est pas quelque chose racontée . Tu vois ce que cet auteur essaie de nous dire, que c’est ALpha qui a libéré les femmes guinéennes, même pas honte de mentir .Alpha n’a rien fait pour les femmes que les présidents Sekou Touré et GAL Conté n’ont pas fait pour elles, la seule différence, ils n’ont pas gaspillé inutilement des milliards en leur nom comme le fait actuellement le président Condé . Les représentants d’AC détournent des… Lire la suite

Mory Sylla
Invité
Mory Sylla

Ha ha😊
On aimerait vraiment voir la réplique de la source de ces informations😊

shams deen
Invité
shams deen

Youssouf
Le problème des supporters de Alpha est leurs capacités de mensonges qu’ils distillent partout sans gênes comme histoire s’est faite devant eux seuls.
Ils pensent que sur le net ce sont leurs militants abrutis par le mensonge qui y viennent.

Depuis que j’ai entendu leurs champion répété partout qu’il aurait gagné contre conté en 93 ,j’ai compris que le mensonge est érigé en VALEUR dans leur Temple.

Précision : Air Guinée avait un seul Boeing 737 sur les 24 appareils que le président Sékou a laissé en 1984.

Youssouf Bangoura
Invité

Un raccourci très malhonnête, Sidya est appelé par Conté 12 ans après 1984 .Quand il est arrivé en juillet 1996, le Programme d’Ajustement Structurel ( PAS ) proposé et imposé par la Banque mondiale et le Fonds Monétaire International ( FMI ) aux pays africains, avait déjà fait son oeuvre en Guinée depuis long temps . Les entreprises étatiques avaient été déjà liquidées plusieurs années avant son arrivée comme premier ministre . Le SMD ( Construction métallique de Dixinn )que l’auteur cite dans son texte, était déjà morte et ceux qui y travaillaient avec ceux des autres entreprises liquidées, campaient… Lire la suite

Moustapha
Invité
Moustapha

Et si mettiez le bilan du fama en avant ça irai mieux je pense. Après 10 ans votre bilan catastrophique doit être supporté par les gouvernements de Conte?? Vous êtes sérieux là?? Je vous propose ceci dans vos analyse: dites où vous avez pris le pays (chiffres) et où est ce que vous l’avez emmené (chiffre)?? Mais ne faites pas comme les ferrailleurs de la sig ici. Kabake’. Svp

Mory Sylla
Invité
Mory Sylla

Un très bon diagnostique de la situation socio-économique. C’est clair. Certes je ne plus Alpha Condé parce que son bilan n’est pas à la hauteur de mes esperances,mais je n’ai absolument aucun doute qu’il va magataper tous ces subalternes du Général Lansana Conté. Éffectivement l’inflation en 2006 à 30%,du jamais en Guinée dépuis le debut du monde était à 2 doigts d’étrangler tout le peuple de Guinée . Ces dirigeants qui ont fait ça doivent savoir que leur avenir se trouve dans leur passé dans ce pays malgré le vacarme incessant de leurs affidés. Le peuple Guinéen que je connais… Lire la suite