Procès. Nanfo droit dans ses bottes : « c’est en priant dans ma langue maternelle que je me sens à l’aise»

0 0 votes
Évaluation de l'article

Le procès en appel de Nanfo Ismaël Diaby a eu lieu, ce mardi 5 octobre, à la cour d’appel de Kankan.

Condamné le 26 mai 2021 à 12 mois de prison avec 6 mois assortis de sursis et au payement de 500 mille GNF d’amande par le tribunal de première instance de Kankan pour trouble à l’ordre public, l’imam Nanfo Diaby, a de nouveau comparu ce mardi devant la cour d’appel de Kankan.

Démarré à 10h, il a fallu attendre à 13h 40 pour que le ministère public prononce sa réquisition. Ibrahima 1 Camara, est le substitut du procureur. « En réalité monsieur Nanfo peut exercer sa prière en privée comme en public. Le problème est qu’il y a une décision qui dit qu’il ne doit pas exercer publiquement, il doit respecter cette décision, mais tant que cette décision n’est pas levée tout ce qu’il fera va tomber sur le coup d’une violation. Donc monsieur le président, le parquet général requiert qu’il vous plaise donc de condamner Nanfo Ismaël Diaby au temps mis, et c’est ça la position du parquet général », a-t-il déclaré.

A la sortie de cette audience Me Mohamed 2 Kourouma, l’avocat de la défense, pense que son client est une victime.

« C’est un dossier qui est vide. Le mois de mai dernier, mon client Nanfo Ismaël Diaby a été interpellé et condamné par le tribunal de première instance de Kankan. Donc aujourd’hui nous avons montré devant la cour d’appel à sa chambre correctionnelle que Nanfo est une victime mais non coupable. Nous avons demandé au président de la cour d’appliquer l’article 544 de notre code et aussi demander à la cour de renvoyer Nanfo des fins de la poursuite judiciaire», a fait savoir l’avocat.

Interrogé par la cour pour son dernier message, Nanfo Ismaël Diaby reste toujours droit dans ses bottes.

« Je demande à la cour de me libérer pour que je puisse rejoindre ma famille, je ne suis nullement coupable des faits qu’on me reproche, car c’est en priant dans ma langue maternelle que je me sens à l’aise et c’est dans ça que je prie », a-t-il dit ferme.

El Hadj Mahamoudou Camara, le président de la chambre correctionnelle de la cour d’appel de Kankan a renvoyé le délibéré au 12 octobre prochain. En attendant, le chroniqueur islamique en N’Ko a été ramené dans sa cellule.

Pour rappel, Nanfo a été arrêté le 13 mai à son domicile au quartier Bordo, lorsqu’il dirigeait la prière en maninka lors de la fête l’Aïd-El-Fitr (Tabaski).

 

Avec Guinee7

Subscribe
Me notifier des
guest
6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Baren SOUMAH
Baren SOUMAH
7 octobre 2021 16:31

Oups!! Je crois je me suis trompé d’articles pour mon commentaire.
Je voulais commenter la nomination du nouveau premier ministre par LES NOUVELLES AUTORITÉS.

Tronka
7 octobre 2021 10:43

Je réitère que Nanfo Ismaila Diaby est victime de l’assimilationnisme sauvage et médiéviste qui sévit en Afrique en général et en Guinée en l’occurrence pour ce qui nous concerne. Son crime c’est le fait d’avoir exprimé sa foi dans sa langue maternelle! Et pourtant on dit que la Guinée est un pays laïque. J’ai écouté le réquisitoire bidon d’un juge à Kankan mettant Mr Diaby en cause. J’aurais préféré que l’Etat tranche cette affaire dans le respect de la laïcité! Malheureusement le poids de nos religieux déborde souvent au mépris de la liberté d’expression parceque l’assimilationnisme est devenu un sacerdoce… Lire la suite

Baren SOUMAH
Baren SOUMAH
7 octobre 2021 02:08

Une bonne réputation de technicien doublée d’un pédigree qui montre que l’histoire de la Guinée est beaucoup plus complexe que certains ne le croient.
Mohamed Béavogui, ce toma marié à une femme peulhe, serait en effet le fils du frère de feu Lansana Béavogui et de la sœur de feu Teli Diallo. Tout un symbole.
Un choix stratégique qui plaira à beaucoup de guinéens sauf, bien sûr, à Töföbali qui n’en finira jamais avec sa (trop) longue, pathétique, ridicule et inquiétante agonie d’ordre psychiatrique.

Mory Sylla
Mory Sylla
6 octobre 2021 22:06

Nous on veut Alpha Condé. C’est lui le Président de la Guinée 🇬🇳. Voté par le peuple de Guinée 🇬🇳.
Pas doumbouya qui n’est qu’un tôgôgnini inconnu venu de paris.doumbouya n’a jamais été candidat en Guinée 🇬🇳. Peut être à paris.
😊On préfère un chien President de la Guinée 🇬🇳. Plutôt que doumbouya.

Last edited 16 jours plus tôt by Mory Sylla
Mory Sylla
Mory Sylla
6 octobre 2021 21:54

Vive la Guinée 🇬🇳. doumbouya assassin qui ira en enfer tu seras jamais mon Président en Guinée 🇬🇳 . Mon Président c’est Alpha Condé en Guinée 🇬🇳. Vive la démocratie en Guinée 🇬🇳. À bas les putshistes. Les sales mutins en caserne. Vous êtes des hors la Loi. Dieu va vous désarmer comme vous ne voulez pas être raisonnables en reconnaissant votre illégalité. Dieu ramène ces chiens enragés 🐕 errant à notre Présidence en caserne et restore notre grand President démocrate. On veut pas des violents mutins armés. Ils ne sont pas des modèles. Ils sont indisciplinés. On veut Alpha… Lire la suite

Last edited 16 jours plus tôt by Mory Sylla
Mory Sylla
Mory Sylla
6 octobre 2021 21:29

Kramô Nanfo, des mutins indisciplinés et meurtriers ont pris le pouvoir dans ton pays dans la barbarie. Sans élections. Avec la bénédiction de la france 🇫🇷 de Macron,TV5,france24.Ils n’ont absolument aucune légitimité avec leur leader missé Pinot,un maudit assassin qui désacralise la Guinée 🇬🇳. Ce fou,dérangé mental,qui se croit notre Président et sa soungounroumba occasion peinturée de paris. Vive Alpha Condé🇬🇳.Il faut les maudire en N’ko. Dieu qui comprend directement N’Ko va les tacler. A la dernière minute. C’est nous les Patriotes 🇬🇳 on va gagner. Indiscutablement.Sans armes. On n’est pas des mutins et on est discipliné.Les mutins seront défaits… Lire la suite

Last edited 16 jours plus tôt by Mory Sylla