Projet de nouvelle constitution: les dessous d’une reforme constititutionnelle envisagée…

Selon une note circulaire dont Gbassikolo.com détient copie, le ministre des Affaire étrangères et des Guinéens et des Guinéens de l’Etranger a instruit toutes les représentations diplomatiques et consulaires de la Guinée à faire la promotion d’une nouvelle constitution auprès des autorités et institutions auprès desquelles elles sont accréditées.

En outre, la note lève un coin de la voile sur les reformes envisagées dans la nouvelle constitution. En effet, si la création d’un poste de Vice-président est un secret de polichinelle, très peu (le cercle restreint du President) s’attendait à ce que, entre autres, ce  » numéro deux constitutionnel » soit un « President-pneu-de-secours », à la différence d’un « Président intérimaire » chargé d’organiser les élections dans les soixante jours qui suivent une vacance du pouvoir. La nouvelle constitution prévoit en effet qu’en,  » cas de suppléance ou d’empêchement définitif, le Vice-président recoit délégation de pouvoir et assure la fonction de plein droit jusqu’à la fin du mandat en cours… »! Encore que la vacance du pouvoir peut intervenir (suite à un coup d’Etat, mort subite par empoisonnement ou démission forcée…) peu après le début d’un mandat.

De même, concernant les pouvoirs régionaux, un rééquilibrage « qui tiendrait compte de l’évolution démographiques pour une meilleure représentativité territoriale »,  est prévu par la « nouvelle constitution ». Mais quant on sait que le dernier recensement classait la Region de Kankan, fief du parti au pouvoir, comme « la région la plus peuplée » du pays, on ne peu s’empêcher de se demander, si « ce-ci n’explique pas cela ».

Le President Alpha CONDE aurait-il (dans son projet de nouvelle constitution) décidé de passer à la vitesse supérieure ? Rien n’est moins sûr. 

Lire ci-dessous la lettre et la note du ministre du MAEE  ( copie).

Gbassikolo.com

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des