Vers la mise en place de la 4è République ?: « Alpha Condé peut proposer une nouvelle Constitution… », selon A. Damaro

S’achémine-t-on vers la quatrième République ? C’est l’hypothèse que semble désormais privilégier la mouvance gouvernementale pour permettre à l’actuel Président Alpha Condé de briguer un (3è ?) mandat présidentiel de plus.
Selon Amadou Damaro Camara, intérrogé par nos confrères de la place, l’actuelle constitution n’est pas revisable mais on peut proposer une autre à sa place….

« La Constitution actuelle a verrouillé  le problème de deux mandats. Donc, on ne peut pas réviser cette constitution et changer cet aspect. Mais une nouvelle constitution peut être proposée par l’Exécutif. Si elle est approuvée par la majorité simple seulement à l’Assemblée, il faut un référendum. Si elle est approuvée par la majorité qualifiée des 2/3 on n’a pas besoin de référendum. Alors si tel est le cas, nous ne serons plus dans la troisième république. Nous serons dans la 4ème république. Tout mandat à la suite de la promulgation ou de l’approbation d’une nouvelle Constitution est le premier mandat de cette République ».

Le pouvoir guinéen serait-il inspiré par le scénario déjà mis en pratique par le président Ouattara en Côte d’Ivoire où une nouvelle constitution a été adoptée, ouvrant la voix à une nouvelle république et remettant le compteur à Zero pour le président sortant ? Rien n’est moins sûr…

Gbassikolo.com

6
Poster un Commentaire

avatar
6 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
Oumar Mâci BahLaure KarcherShams Deen Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Shams Deen
Invité
Shams Deen

@Mme Laure K. Je juge rarement selon la clameur publique. Camp Boiro ou tout autre lieu d’internement était une nécessité pendant la première République parce-que la France ne pouvait laisser le cas guinéen prospérer,la mésentente entre Paris et Rome est une illustration de cette lapalissade ( La France a vocation a vivre des pays de CFA sans quoi ben elle serait quinzième). Le président Sékou n’a jamais menti ,vole encourager le vole des bien du pays ce qui n’est pas le cas de votre ami. On ne peut pas utiliser ces vertu de probités et de sérieux pour abuser des… Lire la suite

Laure Karcher
Invité
Laure Karcher

Shams Deen dit : « la Guinée est au dessus de l’UFDG ou tout autre parti pour moi et que je suis de ceux détestent les malhonnêtes surtout celui ou ceux qui ne respectent pas nos LOIS. » Là vous me rassurez,Shams Deen,en répondant à ma question. Je suis d’accord. Le respect des lois est essentiel pour qu’un pays puisse progresser et ramener la justice et l’équité sociale. Le principe fondamental, c’est l’égalité de tous devant la loi, sans discrimination en fonction du statut social (richesse ou postes), et sans manipulation du droit pour priver certains de justice. Mais voilà, il ne… Lire la suite

Shams Deen
Invité
Shams Deen

Mme Laure Je maintiens mon qualificatif de cette classe de guinéens qui ne veulent pas apprendre du passé. C’est pas en prévision de l’arrivée a la tête du pays d’un x ou y que l’on a bien mentionné dans la LOI actuelle ,deux (2) mandats,donc elle est appelée a , s’appliquer a tous. Trouvez vous honnête Madame une démarche qui viserait a changer la LOI pour contenter un individu?. Donnez moi une seule raison qui tienne debout pour contester a Dadis son droit de vouloir briguer un mandat électif en 2009 et accepter que la loi soit remise en cause… Lire la suite

Oumar Mâci Bah
Invité
Oumar Mâci Bah

Ah nos hommes politiques! Nos constitutions sont donc des chiffons de papiers, modifiables à volonté pour les besoins des chefs d’État. En somme, l’État c’est eux, comme dit Monenembo.

Laure Karcher
Invité
Laure Karcher

SHAMS DEEN: je vous avais promis une réponse à votre commentaire (l’article est « Sorite de l’Ambassadeur russe sur l’alternance: Dalein demande aux autres ambassadeurs…. » en date du 10 janvier). La réponse en question, très tardive, s’y trouve (si vous ne l’avez pas vue). Pour le présent article commentant Amadou Damaro Camara, quand vous les traitez de « pourritures », c’est arrogant (il faut balayer devant sa propre porte d’abord), et cela ne donne pas à votre « camp » en panne d’un projet et d’une vision Nationale, une stratégie crédible pour sortir du piège. Mais bien sur, l’UFDG et alliés pourront toujours manipuler cette… Lire la suite

Shams Deen
Invité
Shams Deen

Il n’y a rien de plus méprisable que d’avoir devant les uns tout petit d’esprits.
Au moment où le CONGO donne du grain à moudre a l’Afrique noire ,nous autres assistons a des débits de ce genre .
Dommage d’avoir cru un seul instant en ces pourritures.