Violences post électorales en Guinée : 9 morts dont un policier à Conakry et à l’intérieur (ministère)

Conakry, le 21 octobre 2020 – Dans les journées du 19 au 21 Octobre 2020, suite à la proclamation de la prétendue victoire du leader de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) Mamadou Cellou Dalein DIALLO à l’élection présidentielle du 18 octobre 2020, les militants dudit parti ont envahi les chaussées dans quelques quartiers de la commune de Ratoma à Conakry empêchant toute circulation ; érigeant des barricades et proférant par endroits des menaces et injures à l’encontre des citoyens qui vaquaient librement à leurs activités.

 À Conakry sur la route « Leprince », de Hamdallaye à la T5, de Wanindara en passant par les ronds-points de Bambéto, Cosa et Enco5, de multiples agressions sur des paisibles citoyens ont été enregistrées ainsi que l’érection de barricades, de pneus brulés, de troncs d’arbres, des blocs de pierres et autres dalles pour empêcher les services de sécurité d’accomplir leurs missions régaliennes de protection des personnes et des biens sur la dorsale jusque tard la nuit. Nous avons relevé des tirs au calibre 12, notamment dans les quartiers de Sonfonia, Baïlobaya et Cimenterie. Le PA de Niariwada a été incendié.

Dans les préfectures de l’Intérieur, notamment à Kissidougou et à Coyah, des incidents ont été enregistrés entre militants de l’UFDG et ceux d’autres formations politiques, notamment du RPG Arc en ciel. Des tirs au calibre 12 ont été entendus dans le quartier Sogbè. Après l’intervention de forces de l’ordre, le calme est revenu. Cependant, le matin du 21 octobre, les affrontements entre militants ont repris par endroits.

 À Coyah, des militants se réclamant de l’UFDG ont attaqué le domicile du Chef de quartier de Friguiadi, saccagé et pillé le Poste de Police avant d’être dispersés par les services de sécurité. Un véhicule de la CMIS de Coyah a essuyé des tirs d’armes à feu dans le même quartier.

Plus grave, des attaques ciblées contre des concessions sont constatées à l’intérieur du pays, dans les quartiers de la haute banlieue de Conakry ainsi que contre les sièges des partis de la mouvance présidentielle et les domiciles des militants de ces partis. A propos, le Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation publiera la liste des faits.

Ces faits sont très malheureusement aggravés par des pertes en vies humaines.

C’est ainsi que, suite à ces incidents et affrontements, quatre corps de victimes d’armes à feu ont été déposées dans les morgues de l’Hôpital Donka et de Ignace Deen, un mort par arme blanche et deux autres par arme à feu calibre 12 ont été également enregistrés à Kissidougou.

A Coyah également un citoyen de la localité a été abattu au calibre 12. Un policier a été lynché a mort à Bambéto et un autre poignardé à la Cimenterie, plusieurs autres ont été blessés.

Ces agents, dépourvus d’armes létales, faisaient partie du dispositif mis en place pour enlever les barricades sur la route Le Prince et maintenir l’ordre. La Direction Centrale de la Police Judiciaire s’est immédiatement saisie de tous ces décès, ordonné des autopsies et ouvert des enquêtes. De nombreux citoyens ont été blessés et des dégâts matériels importants sont à déplorer.

Suite à ces incidents et affrontements, quatre corps de victimes d’armes à feu ont été déposés dans les morgues de l’Hôpital Donka et de Ignace Deen, un mort par arme blanche et deux autres par arme à feu calibre 12 ont été également enregistrés à Kissidougou. Un policier a été lynché a mort à Bambéto et un autre poignardé à la Cimenterie. Plusieurs autres ont été blessés. Ces agents, dépourvus d’armes létales, faisaient partie du dispositif mis en place pour enlever les barricades sur la route « Le Prince » et maintenir l’ordre. La Direction Centrale de la Police Judiciaire s’est immédiatement saisie de tous ces décès, ordonné des autopsies et ouvert des enquêtes. De nombreux citoyens ont été blessés et des dégâts matériels importants sont à déplorer.

 Le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile condamne cette stratégie du chaos orchestrée pour remettre en cause le scrutin du 18 octobre dernier dont l’ensemble des observateurs et la communauté internationale ont salué l’organisation et la sécurisation.

En exécution de la Loi 09 du 4 juin 2015, portant maintien de l’ordre, il rassure l’opinion nationale et internationale, déjà témoin des faits, qu’il s’emploie de toute sa compétence régalienne pour mettre fin à ces actes de violence et de criminalité assorti de destruction de biens publics et privés.

 Au nom du Gouvernement, le Ministère présente ses condoléances aux familles des victimes, souhaite un bon rétablissement aux blessés et exhorte les citoyens et citoyennes de Guinée de quelque bord politique que ce soit au calme et à la retenue.

Le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile

Transmis par la Cellule de Communication du Gouvernement

9
Poster un Commentaire

avatar
8 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
8 Comment authors
T.DialloFroto MougouMANZOYoussouf BangouraBADOU Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
T.Diallo
Invité
T.Diallo

« Effectivement le problème de l’UFDG et la cohorte d’analphabètes politiques qui gesticulent pour le même parti, c’est faire semblant d’ignorer les réalités du terrain en Guinée dans la configuration sociopolitique du pays. » dixit Froto Mogou dans ce cas de figure précis, il n’y a pas plus analphabète que vous. Vous réduisez la situation de la Guinée à une compétition entre Alfa Conde et Cellou Dalein alors que la réalité est que Alfa condé a été élu dans l’espoir d’apporter un changement positif. Au bout de dix ans, les faits sont là implacables. Un échec sur toute la ligne.… Lire la suite

Froto Mougou
Invité
Froto Mougou

@ Youssouf Bangoura, Effectivement le problèmes de l’UFDG et la cohorte d’analphabètes politiques qui gesticulent pour le même parti, c’est faire semblant d’ignorer les réalités du terrain en Guinée dans la configuration sociopolitique du pays. Tout le Foutah vote à une écrasante majorité pour Koto Dalein et on refuse d’accepter que toute la Guinée fasse pareil pour Alpha Condé. Ils oublient que la Guinée forestière est peuplée de 40 à 60% par endroit des populations malinkés et/ou à ascendance malinké. Vous ajoutez à cela la politique de main tendue et de débauchage des cadres et autres responsables politiques de la… Lire la suite

MANZO
Invité
MANZO

« A Dalaba, dans la sous-préfecture de Ditinn, Sanly Saïdou, représentant du RPG Arc-en-ciel a été pourchassé puis tué dans une mosquée par une foule de militants de l’opposition, après avoir tiré sur trois personnes pour se défendre, deux d’entre elles ont succombés à leurs blessures. » Oh ma Guinée, tu as laissé Satan choisir son domicile librement dans ton coeur et sur tes terres! Je comprends mieux maintenant pourquoi ces mots ‘seul Allah qui donne le pouvoir » ne veulent absolument rien dire pour une bonne partie de nos compatriotes, de nos jours! Donc le caractère sanctuaire de la maison d’Allah ne… Lire la suite

Youssouf Bangoura
Invité
Youssouf Bangoura

La CENI a déclaré Alpha Condé vainqueur avec un score 59 %, donc il y aura pas un second tour comme je l’attendais. Son score me surprend mais pas sa victoire, comme on l’a toujours dit, en Guinée, l’élection ne se joue pas programme contre programme, elle se joue ethnie contre ethnie mais comme aussi souvent, on aime faire la politique de l’autruche et ce même sur ce site . Il y en a sur ce site qui n’arrêtent pas de nous dire qu’on ne rejette pas Alpha parce qu’il est malinké et d’autres disent qu’on ne le soutient pas… Lire la suite

BADOU
Invité
BADOU

C’est incroyable, le cynisme de certaines personnes. Depuis 10ans, ce sont pres de 300 enfants qui sont tués, les FDS qui rentrent dans les concessions, font des actes de vandalisme, volent, violent, tuent et pillent et des personnes immorales ET DES MALHONNETES INTELLECTUELS leur trouvent justification. Cela fait pres de 10ans d’echecs de Conde et de son clan. Ce pays recule, le peu qu’avait laisse Conte, disparait. Tout recemment, toute lélite politique de ce pays depuis pres de 20ans, leaders dans leur communaute, qu’on chercher à exclure du jeu politique. Le monde entier n’a que repulsion et nausee pour Conde… Lire la suite

T. Barry
Invité
T. Barry

@Laure Karcher Vous accusez les Peuls de communautarisme de meurtre et de je ne said quoi encore. EST ce que apres vos ecrits vous arrivez a dormir la nuit, serieusement. Vous supportez une cause injustice. Regardez bien au tour de vous.Qui a dit que celui qui vote CONTE dans sa communaute est un BATARD. Qui a dit les Peul ont le pouvoir economique donc pas question qu’ ils aient le pouvoir politique. Jettez un coup d’oeil sur les nominations dans l’administration publique. Soyez sage et reconnaissez que votre probleme n’est pas Cellou mais Peul. Tant pis pour tout Foulaman qui… Lire la suite

Laure Karcher
Invité
Laure Karcher

Oumar Maci Bah est tout simplement inqualifiable ! Mais on retrouve là l’UFDG: la violence derrière des fumées de mensonges ! Par ailleurs, aucune déclaration, aucun rapport fiable n’a évoqué la mort d’enfants « de deux ou trois ans ». Ou, quand, comment ? Oui, le gouvernement limite au maximum l’utilisation des armes à feu par les forces de l’ordre. Il sera peut-être obligé de trouver un autre dispositif (tels des hommes armés pour protéger les autres) face à la « violence pacifique »….. Si vous croyez que c’est comme cela que vous allez arriver au pouvoir et gouverner la Guinée, continuez, car moi,… Lire la suite

Oumar Mâci Bah
Invité
Oumar Mâci Bah

Puisque les forces de l’ordre n’ont pas d’armes létales selon le communiqué, reste la question de l’origine des balles qui ont tué plus d’une dizaine de citoyens non armés, dont des petits enfants de 2 et 3 ans. Même Bokassa et Idi Amin n’ont pas, à ma connaissance, tué des enfants de cet âge. Nelson Mandela doit se retourner dans sa tombe chaque fois que le Boucher de Conakry se compare à lui. On nous avait dit que c’est un certain Grenade qui tuait dans l’Axe. Grenade a été arrêté et condamné à 10 ans de prison, des gens continuent… Lire la suite