Coup d’Etat au Mali: Quatrième «révolution» bamakoise, énième problème…(par Saloiou Samb)

Les nouveaux maîtres de Bamako, propulsés au-devant de la scène, suite à un putsch perpétré contre un chef d’Etat abasourdi, risquent de déchanter très vite par rapport à leurs prétentions, tant la situation politique en République du Mali reste inextricable. Et leurs rapports froids avec les institutions africaines et mondiales ne seront que peu de choses face à ce qui les attend réellement.

Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), l’homme qui a imposé sa « rigueur » et sa « personnalité », avant d’arriver au palais de Koulouba, n’aura finalement été qu’un… tigre en papier. Les années de corruption et de népotisme, héritées de ses prédécesseurs, se sont déroulées en accéléré durant les 7 années pendant lesquelles il a goûté au miel et au fauteuil douillet du palais présidentiel. La rumeur populaire lui a même prêté un mauvais génie : son propre fils, Karim, partisan des soirées mondaines et bunga bunga (les images sont visibles sur le net), qui avait fini par s’accaparer d’une portion importante du pouvoir  de son géniteur. On dit également d’IBK, qu’il s’est également servi des pontes du Rassemblement pour le Mali (RPM), parti au pouvoir avant sa chute, pour parvenir à ses fins, avant de les abandonner comme des chaussettes usées. Cette attitude expliquerait l’apathie de ses camarades de parti, au moment où l’imam Mahmoud Dicko et ses soutiens l’acculaient vers la sortie.

L’occasion faisant le larron, des officiers supérieurs de l’armée malienne (qui n’ont absolument rien à voir avec le style d’un capitaine Ahmadou Aya Sanogo !) ont savamment coordonné un coup d’Etat et obligé l’homme à qui il restait 3 ans de pouvoir, à « démissionner », dans un décor affligeant, la voix tremblante. Image chaotique que celle d’un IBK, détruit, au bord des larmes, et qui a quand même laissé entendre qu’il n’a « pas le choix » ! Ainsi passent les plus grandes gloires du monde…

Dans la foulée de cette déclaration visiblement imposée par la junte militaire, un Comité national pour le salut du peuple (CNSP), incarné par 4 hauts gradés, apparaît sur le petit écran de l’ORTM pour égrener des promesses : lutte contre la corruption, renforcement de la justice, du système éducatif et sanitaire, réunification du pays, démocratie, etc. Tout serait si simple, si on ne parlait pas de l’immense République du Mali s’étendant des abords de l’Algérie à la Guinée, en passant par ceux de la Côte d’ivoire, du Sénégal, de la Mauritanie, du Niger, du Burkina (ouf !) , aux frontières poreuses, harcelé par les jihadistes, miné par des années de corruption et de compromission, à tous les niveaux, et tenu à bout de bras  par des forces extérieures qui ont réussi à maintenir un Etat à peu près digne de ce nom sur un territoire quasi désertique ! Il apparaît dès lors que même des sanctions comme celles prônées par la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), l’Union Africaine, l’Union Européenne (avec en tête de pont la France) et l’ONU pourraient aggraver la situation dans un pays où tout le monde marche sur des œufs pourris. Ceux qui conseillent de retirer les troupes étrangères, mobilisées dans le cadre de la Mission des nations unies pour le Mali (MINUSMA), peuvent déchanter. Un effondrement du Mali attirerait les jihadistes aux portes des pays côtiers et aggraverait ou ferait ressurgir les problèmes au nord (Algérie, Libye, etc), avec une menace directe sur le continent européen. Ce serait un suicide collectif dans un contexte où l’armée malienne, en dépit de sa « bravoure » à opérer des coups d’Etat, n’a pour le moment pas les moyens de régler définitivement le problème de ces faux dévots de terroristes.

Les limites du nouveau pouvoir malien

Il est toujours facile de dénoncer des tares pour lesquelles on n’a aucune solution véritablement opérationnelle. Il se dit, à Bamako, que L’imam Dicko, quand il était président du Haut Conseil Islamique Malien (HCIM), avec un budget conséquent, n’était pas aussi volubile qu’il l’a été ces dernières semaines. C’est lui qui a pris la tête de la contestation qui a fait plier IBK, dans un pays profondément ancré dans ses valeurs traditionnelles et traumatisé par des terroristes islamistes. Les plus naïfs d’entre nous, se sont même surpris en train de souhaiter qu’un homme qui prône les bases rigoristes d’une religion qui n’a rien de démocratique (à l’image de toutes les autres dites révélées d’ailleurs !), se serve de la « démocratie » pour parvenir à ses fins, parce qu’il prononçait un discours disons « accommodant ».  Cet imam imprégné de politique, bien que constatant que sa « victoire » lui a été dérobée par des militaires, attendra sans doute le bon moment pour remettre, dans l’élan populiste qu’on lui connaît, ses revendications au goût du jour. La junte appréciera…

Par ailleurs, tous les observateurs avertis qui ont vécu des coups d’Etat sont habitués à la même rengaine de la part des auteurs de putschs : lutte contre la corruption, justice impartiale et indépendante, restauration de la démocratie, etc. A cet égard, il faut souligner que les 3 premières « révolutions » maliennes ont tourné en eau de boudin ! Ahmadou Toumani Touré, applaudi à la fin de son coup de force, parce qu’il avait respecté sa promesse de céder le pouvoir, est revenu en fanfare après l’intermède Alpha Oumar Konaré, ce dernier étant décrit comme un « beau parleur », « idéaliste » par ceux qui voudraient bien sacrifier la démocratie sur l’autel du vrai développement économique et social. A la fin du règne d’ATT bis, considéré à l’époque comme « monsieur consensus », qui voulait plaire à tout le monde, même une mouche ne lui faisait plus confiance au Mali ! Ce n’est pas pour rien qu’un troisième « révolutionnaire » en treillis, Amadou Aya Sanogo, a fait irruption dans le champ politique malien avant de réaliser l’impasse de son action et donc de revenir à la cruelle réalité. Pour la petite histoire, son « successeur », Dioncounda Traoré, pour ne pas le nommer, a été passé à tabac, sous l’œil des caméras, par les mêmes « manifestants » qui, quelques jours avant exigeaient le départ de Sanogo. Tout simplement surréaliste !

Dès lors, qu’est-ce qui pourrait changer avec les nouveaux venus ? Qu’ont-ils de si spécial pour être applaudis par des manifestants ou, pire, par certains « intellectuels » qui croient encore aux chimères ? Tout le monde n’est pas Jerry John Rawlings ! On remarquera que, pour le moment tout au moins, aucun nom ne s’impose comme chef de la junte, c’est-à-dire comme celui assumant la responsabilité de braver la communauté internationale en se présentant comme le leader militaire qui oriente les décisions de l’Etat qui, si on veut être sérieux, ne saurait avoir plusieurs chefs. Le plus grave est que si les chefs d’Etats membres de la CEDEAO mettent leurs menaces à exécution (fermetures des frontières, interdiction des transactions commerciales, etc), le Mali, enclavé et totalement dépendant de ses voisins pour assurer sa survie, risque, pas plus tard que dans quelques mois, de connaître de graves troubles qui pourraient malheureusement finir dans le sang.

Saliou Samb pour guinee7.com

26
Poster un Commentaire

avatar
25 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
12 Comment authors
AfricainLe ForgeronT.Dialloshams deenBaren SOUMAH Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
T.Diallo
Invité
T.Diallo

Africain, un scénario semblable au Mali ne verra pas le jour chez nous. Tant que AC est en vie, il sera président. C’est irrémédiable. Quand dans une entité quelconque, la vie et la survie de plus de 50% d’individus dépendent directement d’une personne, ces 50% sont prêts à donner leurs vies pour la survie de cette personne. C’est aussi simple que ça! AC tient 60% de la population pour lui contre 30% qui le rejettent et 10% qui font comme s’ils ne sont pas concernés… Parmi les 60% sont: ceux qui profitent directement ou indirectement du système, ceux qui espèrent… Lire la suite

Le Pan-Africain
Invité
Le Pan-Africain

@Africain,
je vais faire hors sujet ici. Quelle est votre position par rapport a la participation ou non de l’UFDG aux elections presidentielles prochaines?
Merci.

Kaou Labe
Invité
Kaou Labe

Mr Africain ,  » LOtTERIE ou LOTERIE  » , c’est comme  » Le Rail ou La Rail  » , pourvu que le train passe ! A la bonne heure qu’ il n’ y ait aucune  » fixation  » ! Vous restez quand même Paradoxal , Mr . En effet , ce qui se passe au Mali est une  » LOTERIE  » mais vous ne ferez pas  » La fine bouche  » ( je vous cite ) si cela arrivait en Guinée. Rien que ça ! Pour tout le reste , Bla Bla Bla c’est ! Question : COMMENT , par… Lire la suite

Le Forgeron
Invité
Le Forgeron

Et c’est parce que l’on tient des discours du genre seule l’Elite mandingue se sent confortable que nous avons assistés a la tragédie de 85. Dixit du plus grand fabulateur de Gbassi. I wuya (Quel pléonasme)! Cette tragédie est la conséquence de la politique du Faama d’ Africain: Durant tout son rêgne il a fait la promotion de la déshumanisation du nêgre. Ses lycaons, qui ont zigouillé une bonne partie de sa famille (Le Forgeron n’ éprouve aucun sentiment de regret), ont été dressé par lui et non par Siradio, l’ homme de destin dudit Forgeron. Apprends donc à voir… Lire la suite

Shams Deen
Invité
Shams Deen

Tiekourani J’espère bien que tu n’as pas lu un passage de la réponse à pan_ afr où je parle comme représentant attiré des mandingues et surtout qu’à aucun moment je ne me suis permis de parler de communauté peul ou foula. Tu sais très bien que ça ne me ressemble pas et pour être plus, je lui demande tout simplement de voir si entre ceux que j’ai cité comme siens sont victimes de ce régime et plus encore les meurtriers de 85 sont aussi victimes parce qu’ils ne sont pas soussou? Tous ceux qui participent au gouvernement sont logés à… Lire la suite

Africain
Invité
Africain

Désolé Kaou Labe, la « LOTERIE » et non la LOtTerie comme vous le notez a bien commencé. Les paris sont ouverts. Qui parie sur 3 ans de transition ou de 2 ou encore 5 ans ? Qui parie sur la nature de la transition : transition politique civile ? ou transition avec une direction militaire ? Mais rassurez-vous, dans le cas guinéen, je suis partant pour une « loterie », c’est-à-dire le scénario malien. En effet, AC a décidé depuis un certain temps de s’inscrire dans un autre temps, avec une politique d’exclusion inadmissible. Ici, je vous le concède… Lire la suite

Africain
Invité
Africain

« …Africain ce n’est pas le colonisateur qui définit la vertue d’un peuple colonisé… » dixit Tiekourani Certes, mais le comportement et l’agissement des pays colonisateurs avant, pendant et après l’indépendance n’ont pas été le même et a eu des conséquences sur la suite des « choses ». En Guinée, tout le monde connait l’agissement de la France et sa démarche qui avait consisté à communautariser sa « traque » contre AST. Les écrits sont là pour attester cette démarche de la France même si les antis AST primaires ne veulent rien entendre et comprendre de ce côté là. Au… Lire la suite

Tiekourani
Invité
Tiekourani

Pan-africain nous, africains sommes certe responsables de notre sort mais la France est une puissance très nocive en Afrique. Elle est dans tous les différents entre africains et elle a toujours favorisé la balkanisation de l’Afrique. On connaît la part active qu’elle a prise dans la guère du Biaffra pour casser le Nigéria. Elle a créé la Mauritanie de toute pièce dans les années 50 pour vassaliser les noirs qui occupent ce territoire. Elle veut faire la même chose au nord Mali. Elle utilise nos faiblesses, nos mésententes afin de nous maintenir dans le chaos.Mais je suis parfaitement d’accord avec… Lire la suite

Le Pan-Africain
Invité
Le Pan-Africain

@Shams Deen, Premierement, ca fait assez longtemps que je vous suis sur le net pour savoir que AFRICAIN et vous, avez lache le president actuel parcequ’il n’a pas ete a la hauteur de vos attentes. Aussi des gens comme Boubacar, Mama Kany et d’autres « Fulbe » sont avec le regime actuel pour des interets personnels, peu importe le prejudice qu’il cause aux membres du groupe ethnique auquel on les assimile. J’utilise ce terme parceque pour moi ces gens n’ont pas d’ethnie mais seulement des interets. Donc nous sommes clairs la dessus. Quant a la victimisation, je pense nous ne constatons qu’une… Lire la suite

shams deen
Invité
shams deen

Kao Labé Salam Entout cas ce genre de discours et écrits apportent de l’eau aux moulins des extrêmes. Il lit jour et nuit les flagorneries de ceux qu’il considère comme frustrés mais qui sont les « siens  » parcequ’ils ne sont pas malinkés et puis c’est un Ousmane KABA , Kouyaté ou moi qui sommes coupables parceque malinkés. Ça gêne à plus d’un titre les bonnes consciences . Si ceux qui pensent comme ça peuvent être des conseillers avisés d’un éventuel pouvoir NOUS nous battrons pour que ce pouvoir ne voit jour ici en Guinée. Dieu donc fasse que nous ne… Lire la suite

T.Diallo
Invité
T.Diallo

Depuis très longtemps, je partage presque tous les avis de Panafricain et ceux de Sham Deen. Sauf que cette fois ci je me sens totalement largué: Je me demande bien de quelles frustrations singulières à une ethnie ou une autre parle Panafricain et pourquoi pense t’il que la situation du pays a toujours mieux arrangé l’élite Maninka ? Je me demande aussi en quoi les avis quasi personnels de Panafricain sont primordiaux dans l’arrivée ou pas d’un Poullo à la tête de la Guinée. Je souhaiterais quelques explications pour comprendre ce qui fonde vos affirmations. D’autant plus qu’en Guinée les… Lire la suite

Kaou Labe
Invité
Kaou Labe

 » …Tant que des gens comme vous ne vous gênez pas d’écrire pareilles choses Jamais au plus grand jamais un Foula ne sera à la tête de ce pays la Guinée  » Salam , Shams Deen . Je vis à Labe depuis presque 3 ans . Votre affirmation est très répandue ici dans le milieu Mandé . Évidemment pas pour la même raison . Voyez vous , Ils sont majoritaires dans notre quartier , où nous résidons depuis 1751 , ensemble et pourtant … C’est sur que  » Ces Écrits  » ajoutent de l’eau au moulin de  » Certains  »… Lire la suite

shams deen
Invité
shams deen

Pan_africain Tu trouves que moi qui suis par principe opposé à cette gouvernance corrompue COUPABLE parce que malinké ? Tu trouves que vos parents meurtriers de 1985,BALBDE,OUSMANE ,DIALLO IBRAHIMA n’ont strictement rien à avoir dans la descente aux enfers du pays? Tu trouves que AFRICAIN est confortable avec ce régime et que c’est MAMAKANY DIALLO,BOUBACAR BARRY ,SOW BANTAMA TUBOU etc… qui sont victimes d’Alpha Condé ? Si une chose reste vraie dans ce pays tant que des gens comme vous ne vous gênez pas d’écrire pareilles choses ,jamais au plus grand jamais aucun foula ne sera à la tête de… Lire la suite

Baren SOUMAH
Invité
Baren SOUMAH

Je suis tellement confus avec la situation au Mali que j’ai du mal à articuler une position cohérente. Je vous livre pêle-mêle ce que j’en pense… Je me méfie des coups d’état militaires « sans effusions sang » (mais ça c’est un autre débat). Je n’approuve donc pas le processus qui a conduit à sa « démission » mais je suis content du départ de IBK ne serait-ce que pour son manque de courage politique et physique. Il a laissé pourrir le climat sociopolitique du Mali et il n’aurait jamais dû accepter de démissionner et de dissoudre toutes les institutions du pays sous la… Lire la suite

Kaou Labe
Invité
Kaou Labe

CE Mr Africain est quand même INCORRIGIBLE !
Moi , MSB  » Kaou Labe , ESPÈRE que les Lakoudous Maliens feront comme John Jerry
Ce n’est qu’une ESPÉRANCE dis-je !
VOUS , encore VOUS , …vous y voyez LOtTERIE !
Bon Dieu , quand est ce , rejoindrez vous L’ESPOIR ?
SVP , arrêtez votre FIXATION : Déconstruire TOUT ce qui viendrait de ce KAOU LABE .
Vous perdez votre temps , c’est moins qu’un coup d’épée dans l’eau !
Tenez !
Moi je mets UN VISAGE sur votre Pseudo , si vous voyez ce que je veux dire .
Alors …
Bien le bonjour !

Laure Karcher
Invité
Laure Karcher

Pour une fois, et j’en suis moi-même étonnée, je suis d’accord avec TIEKOURANI. Je prie pour que les militaires réussissent en synergie avec le peuple malien et son mouvement M5 les réformes profondes, réelles, qui reconstruiront l’Etat et neutraliseront les prédateurs internes et étrangers du pays.
L’attitude de la CEDEAO et ses sanctions contre le peuple malien est extrêmement grave.

Sékou Fakoly Doumbouya
Invité
Sékou Fakoly Doumbouya

@Le Pan-Africain => Je soutiens votre affirmation selon laquelle « la France profite de ce manque cohesion entre nous Africains, pour nous exploiter et ne soyons pas etonnes. Ils ne sont pas a la base de nos problemes mais ils en profitent. » => C’est à nous africains, de prendre conscience et agir de manière responsable. Plus loin dans vos commentaires, vous dites « Les Soussous ont leur frustration, les fulbe ont les leur ainsi que les forestiers. La seule elite qui n’en a peut etre pas c’est l’elite Maninka et c’est elle qui aime souvent taire les problemes ou dire que tout… Lire la suite

Le Pan-Africain
Invité
Le Pan-Africain

@Tiekourani, Vous faites la ce que font bon nombre d’Africains, vous accusez la France d’etre derriere les problemes du Mali. Pourtant des rebellions Touaregs, il y en a eu plusieurs dans le passe qui ont ete ecrases dans le sang par l’armee Malienne. Puisque chez nous la force prime sur tout, il n y a jamais eu de solution politique face aux problemes de la region qui demandait plus d’autonomie. Si maintenant la France profite de ce manque cohesion entre nous Africains, pour nous exploiter et ne soyons pas etonnes. Ils ne sont pas a la base de nos problemes… Lire la suite

Tiekourani
Invité
Tiekourani

Africain ce n’est pas le colonisateur qui définit la vertue d’un peuple colonisé. Oui c’est la France qui a colonisé le Mali, mais les maliens sont capables du meilleur pour eux même comme les Ghanaens l’ont fait. Nous disons oui à la démocratie mais la vraie démocratie. Celle ou on dirige avec des principes et des institutions solides et non par des hommes capables de tous les abus pour se maintenir au pouvoir. Les elections dans nos pays sont truquées car nous avons des délinquants à la tête de nos etats. Des hommes qui ne respectent aucune règle au principe… Lire la suite

Africain
Invité
Africain

« …Alors pourquoi pas AUTRE CHOSE ?… » dixit Kaou Labe

C’est un peu jouer à la « LOTERIE »

Les maliens ont connu la même situation face au même « blocage de TOUT » en 2012.

On connait la suite ou les résultats.

Vous avez surement oublié que le chef de la junte SANOGO de 2012 est en prison pour des raisons que ne sont autre que la suite logique d’une telle démarche.

Par ailleurs, Ghana n’est pas le Mali, et il n’a pas été colonisé par la France. Etc…

Kaou Labe
Invité
Kaou Labe

 » …avec ces lakoudous , rien de bon ne sera fait pour la Mali  » . Salut Youssouf , Avec IBK …et la classe politique Malienne actuelle , je doute fort que quelque chose de ait pu être réalisé pour le Mali . Il n’ y a qu à voir le blocage de TOUT , actuellement dans ce pays . La faute a …TOUS LES MALIENS ! Alors pourquoi pas AUTRE CHOSE ? Je me souviens que le Ghana était dans la même situation puis est arrivé ( comme ZORRO Z )  » un Lakoudou  » nommé JERRY On connaît… Lire la suite

Sékou Fakoly Doumbouya
Invité
Sékou Fakoly Doumbouya

@Youssouf Bangoura Vous dites: « Une armée incapable, qui fuit devant les petits islamistes et autres bandits qui occupent une bonne partie de leur pays depuis 9 ans, s’accapare du pouvoir et venir débiter des mensonges comme quoi, elle intervient pour le bien du pays » => Si l’armée malienne est incapable, ce n’est pas par manque de soldats courageux, mais plutôt par la faute des hommes politiques (https://mondafrique.com/mali-detournements-gigantesques-materiel-militaire/). Personnellement, je comprends les soldats maliens qui ont fait le putsch (un mal nécessaire) et j’espère qu’ils nettoieront la case avant le départ. Vous dites: « Le Mali qui dépend entièrement des autres, la… Lire la suite

Tiekourani
Invité
Tiekourani

Monsieur Bangoura Youssouf vous n’avez encore rien compris. Ces officiers tentent juste de sauver la face. La dislocation du Mali a commencé le jour où on a tué Khadafi. C’est lui qui utilisait l’argent du pétrole lybien pour stabiliser le Sahel. Là l’agenda des occidentaux c’est de créer un Etat touareg au nord Mali afin qu’ils puissent contrôler les richesses de cette zone. IBK, Alpha Condé et beaucoup d’autres cadres africains travaillent pour cet agendat. Dès que le Mali sera divisé ils vont passer à un autre; c’est fort possible que ça soit le notre. C’est pour ça qu’ils laissent… Lire la suite

Mosaic
Invité
Mosaic

Il faut se dire la vérité tous ce qui se passe dans notre pauvre region est dabord: La corruption à tous les niveaux, le clanisme à la fois affairiste et ethnique et hélas l’impunité car la justice est assujetti au plus offrant! Faut à un moment donné que nous nous remettons en question dans nos comportements vis a vis de nos concitoyens, de la chose publique, des priorités tel que l’education et la santé.

Bien à vous!

Youssouf Bangoura
Invité

C’est incroyable ce qui arrive au peuple malien . Une armée incapable, qui fuit devant les petits islamistes et autres bandits qui occupent une bonne partie de leur pays depuis 9 ans, s’accapare du pouvoir et venir débiter des mensonges comme quoi, elle intervient pour le bien du pays .Une armée qui rate sa première mission, c’est à dire la sécurisation du territoire national .Certes IBK était mauvais mais avec ces lakoudous, rien de bon ne sera fait pour le Mali . Je souhaite vivement que tous les pays qui sont venus aider le peuple malien à maintenir l’intégrité territoriale,… Lire la suite