Guinée Conakry: Le retour de Cellou Dalein Diallo émaillé de violences

Des heurts ont éclatés hier samedi 17 février sur l’axe Hamdallaye-Bambéto, entre force de sécurité et militants de l’UFDG à l’occasion du retour du chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo qui avait passé plusieurs mois hors du pays.  Selon notre correspondant sur place, la police a dispersé le cortège de Cellou Dalein Diallo, chef de l’opposition en Guinée alors qu’il se dirigeait vers son domicile, accompagné de plusieurs de ses militants venus l’accueillir à l’aéroport de Conakry.
Cellou Dalein Diallo  que « les policiers ont lancé des gaz lacrymogènes contre son véhicule, qui a été endommagé ». « J’ai été pris en sandwich par six policiers qui ont continué à lancer des gaz lacrymogènes. J’ai perdu connaissance avant d’être évacué par mes militants », poursuit l’opposant Guinéen.
Selon Mamadou Camara le porte-parole de la police, « les forces de sécurité ont utilisé des grenages et gaz lacrymogènes pour disperser les militants de Cellou Dalein Diallo qui voulaient manifester à Conakry, alors qu’ils n’avaient aucune autorisation (…) Depuis l’aéroport, les forces de sécurité ont bien encadré Cellou Dalein Diallo. Et c’est juste après que ses militants ont voulu se rassembler, de manière spontanée, à des points stratégiques. Et les forces de sécurité les  a disperser », a indiqué ce dimanche le porte-parole de la police.

Bilan : plusieurs blessés et des voitures endommagées.

« Près d’une trentaine de personnes, 27 exactement, ont été blessées (…) et trois sont en observation encore pour des cas de blessures plus ou moins graves », a déclaré à l’AFP le docteur Aly Badara Soumah, traumatologue dans une clinique privée de Conakry. Parmi ces blessés, « deux » l’ont été « par balle », a dit Monsieur Soumah.

Nous y reviendrons

Gbassikolo.com

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des