Droits Humains: la Guinée épinglée par un rapport d’Amnesty International

0 0 votes
Évaluation de l'article

Amnesty International, a publié ce mercredi son rapport annuel sur la situation des droits humains dans le monde. Parlant de la Guinée, l’organisation internationale de défense des droits humainsa indiqué que l’année écoulée a été marquée par une série de violations des droits humains, allant de l’entrave à la liberté d’expression à la répression brutale des manifestations pacifiques, en passant par les problèmes persistants de violences sexuelles et de pollution environnementale.

Selon l’ONG, l’accès aux principaux réseaux sociaux, a été entravé, tandis que les médias ont été ciblés, créant un climat de répression de la liberté d’expression. Toutes les manifestations, sauf celles soutenant les autorités de transition, ont été interdites, avec des conséquences tragiques où des manifestants ont été tués et des journalistes arrêtés “arbitrairement”. Se basant sur les données de la société civile, des partis politiques et des médias, Amnesty International parle de 37 personnes tuées par des forces de défense et de sécurité lors des manifestations depuis le 5 septembre 2021.

Nous vous livrons un extrait dudit rapport:

(….)

Le procès de l’ex-chef de l’État Moussa Dadis Camara et de plusieurs anciens hauts responsables de la sécurité mis en cause pour leur rôle dans le massacre du 28 septembre 2009 (157 personnes avaient été tuées par les forces de défense et de sécurité et plus de 100 femmes avaient subi des violences sexuelles) a repris le 13 novembre, neuf jours après l’attaque menée par un commando armé contre la prison de Conakry qui avait permis l’évasion de quatre des principaux prévenus, dont Moussa Dadis Camara. Tous, à l’exception de l’ancien ministre de la Sécurité présidentielle, Claude Pivi, ont été repris. Une explosion s’est produite dans la nuit du 17 au 18 décembre dans le principal dépôt de carburant du pays, à Conakry, faisant 24 morts et plus de 450 blessés. La pénurie de carburant qui en a résulté a provoqué une augmentation du coût de la vie, la fermeture d’établissements scolaires et universitaires et de nombreuses coupures d’électricité.

 Liberté d’expression

Dans une décision rendue le 31 octobre, la Cour de justice de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest a jugé que la Guinée avait violé les droits à la liberté d’expression et à l’information en restreignant l’accès à l’Internet et aux réseaux sociaux en 2020.

L’utilisation des principaux réseaux sociaux a été perturbée à partir du 24 novembre, sans que les autorités ne donnent une quelconque explication officielle. L’accès aux réseaux sociaux et aux sites d’actualités avait déjà rencontré des difficultés pendant environ une semaine dans le contexte des manifestations antigouvernementales du 17 mai. Le ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Économie numérique, Ousmane Gaoual Diallo, a déclaré le 30 novembre que “I’Internet n’est pas un droit”. Il avait reconnu les perturbations intervenues plus tôt dans l’année, qu’il avait toutefois attribuées à un problème technique lié à un câble sous- marin. Le site d’actualités Guineematin.com a été inaccessible du 15 août au 5 novembre, sans que la raison en soit indiquée. Invoquant des “impératifs de sécurité nationale”, la Haute Autorité de la communication a adressé des courriers les 6 et 9 décembre à Canal+ Guinée pour lui demander de cesser la diffusion de Djoma FM et Djoma TV, d’Espace FM et Espace TV et d’Évasion FM et Évasion TV. Star Times, un autre distributeur, a annoncé qu’il retirait Djoma TV, Espace TV et Évasion TV de son offre, pour les mêmes raisons.

Liberté de réunion pacifique

L’interdiction générale visant tous les rassemblements politiques en Guinée était toujours en vigueur depuis mai 2022. A Conakry, cependant, alors que les rassemblements organisés par la coalition de l’opposition Forces vives de Guinée ont été interdits, plusieurs réunions en faveur du chef de l’État ont été autorisées.

Le 1er juin, le tribunal de première instance de Kankan a condamné deux femmes à six mois de prison, dont quatre avec sursis, et à une amende s’élevant à un million de francs guinéens (environ 110 euros) chacune, et sept autres à une peine de six mois d’emprisonnement assortie d’une amende de 500 000 francs guinéens (environ 55 euros).

Ces neuf femmes ont été déclarées coupables de “participation délictueuse à un attroupement illégal parce qu’elles avaient défilé le 24 mai pour réclamer le retour au pouvoir de l’ancien président Alpha Condé.”

À la suite des manifestations violentes contre la pénurie d’électricité qui se sont déroulées dans la nuit du 27 au 28 mars à Kankan, au cours desquelles une effigie du président a été brûlée, le tribunal de première instance de la ville a condamné 15 personnes, le 13 avril, à des peines allant de quatre à 18 mois d’emprisonnement, notamment pour rassemblement non autorisé.

Homicides illégaux

Selon des organisations de la société civile, des médias et des partis politiques, au moins 37 personnes ont été tuées par les forces de défense et de sécurité lors de manifestations depuis le 5 septembre 2021.

Un homme a trouvé la mort le 16 avril à Wonkifong, dans la région de Kindia, au cours d’une opération antidrogue des forces de sécurité. Plusieurs personnes ont été blessées le 19 septembre à Boffa, dans la région de Boké : l’armée aurait tiré sur des personnes qui bloquaient des routes pour protester contre le manque d’électricité.

Le 27 mars, le tribunal de première instance de Dixinn, à Conakry, a condamné un sous-officier de gendarmerie à 10 ans d’emprisonnement et au paiement de 100 millions de francs guinéens (environ 11 000 euros) de dommages et intérêts pour l’homicide d’un jeune homme de 19 ans, commis le 1er juin 2022 à Hamdallaye, un quartier de Conakry, pendant une manifestation contre la hausse du prix de l’essence.

Arrestations et détentions arbitraires

Après avoir passé plus de 10 mois en détention arbitraire, Oumar Sylla et Ibrahima Diallo, du Front national pour la défense de la Constitution, et Saikou Yaya Barry, de l’Union des forces républicaines, ont été remis en liberté provisoire le 10 mai. Ils avaient été accusés de “participation

délictueuse à un attroupement, complicité de destruction de biens publics et privés, coups et blessures volontaires, incendie et pillage” parce qu’ils s’étaient mobilisés pour réclamer le rétablissement de l’ordre constitutionnel. Le 13 juin, le tribunal de première instance de Dixinn, à Conakry, a relaxé Oumar Sylla et Ibrahima Diallo.

Le 16 octobre, 13 journalistes ont été arrêtés arbitrairement et avec brutalité à Kaloum, une commune de Conakry, puis emmenés au commissariat central et déférés au tribunal de première instance. Ils avaient participé à une manifestation pacifique organisée par le Syndicat des professionnels de la presse de Guinée pour demander aux autorités de lever les restrictions d’accès à certains sites d’actualités. Ils ont été libérés le jour même, après avoir été inculpés de “participation à un attroupement illégal sur la voie publique”….“

Lire l’intégralité ici….. 

Avec Gbassikolo.com

guest
22 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Jacques
Jacques
7 mai 2024 09:17

Bamcé, tu me montre toujours que tu connais pas bien la Guinée. Revoi encore la sociologie de ton pays tous ces gens là sont des peuls aujourd’hui. Au bord des grands fleuves, les gens n’ont pas peur vde guerre. Tous ces noms c’est toi les connaisse moi je ne connais ngo dolo. Je reste authentique.

BAMCE
BAMCE
6 mai 2024 21:19

@jacques

Relit ton post, il faut arrêter de prendre le KOUTOUKOU du WASSOULON apparemment c’est plus fort (75 à 80°) que le whisky, cognac…lol. Personne ne t’a parlé de « HALLUCINANTIONS » Et moi BAMCE je t’ai jamais dit que les PEULHS font 50%de la population Guinéenne (aucune étude sérieuse ne le dit), c’est toi avec ton arrogance et mépris qui nous dit souvent 20% dirigent 40%

Jacques
Jacques
6 mai 2024 15:26

Alors bamcé les hallucinations poullar pas des peuls ? Tu me disais que les peuls font 50*/* de la population guinéenne. Or au foutah si tu enlèves les « hallucinations poullar » y a pas grand chose car ils sont plus nombreux que ce que tu appelles Diallo, bah, Sow Barry. Les autres qui sont quoi ? Mon ami, redescend à terre et soit honnête et raison. Avec cet esprit bamcé y a du chemin à faire.

BAMCE
BAMCE
5 mai 2024 22:11

TAG

Tout à fait d’accord avec vous, c’est une stratégie de confiscation du pouvoir pour très longtemps, d’ailleurs, ils disent qu’ils ne vont pas organiser des élections parce que à présent, aucun de leurs parents n’est bien placé pour gagner une élection en Guinée. Et comme c’est tout sauf un peulh et surtout CDD au pouvoir, ils ne vont pas organiser les élections. Ils sont dans un calcul très matchevelique

BAMCE
BAMCE
5 mai 2024 22:05

@jacques

Il y a hallu-poullaar et peulh (BAH, BARRY, DIALLO, SOW), tu es encours d’arguments mon cher, toutes les nominations du putschistes et son CNRD ANGBANSALE sont à caractères ethniques.

Jacques
Jacques
5 mai 2024 10:49

Ah bamcé, toujours la même histoire. Sur quoi tu te base que c’est une nomination éthique ? Je te renvoie toujours sur la sociologie de la Guinée que tu ne maîtrise pas du tout. Il y a beaucoup de Noms a consonnance mandingues mais qui sont aujourd’hui peul c’est l’histoire du foutah djallon. Il y a des Coulibaly, camara, souaré, Keita, kanté, Kouyaté, Diakité, Sidibé, dramé, …..quoi encore….. Et dit moi s’ils ne sont pas peul?

Tag
Tag
4 mai 2024 23:39

@BAMCE C’est presque comique. Ils ne font pas dans la dentelle lorsqu’il est question de mettre en application leur philosophie « angbansanle ». Sous Alpha Conde et le legionnaire, il fallait voir a quoi ressemblaient le Conseil d’administration et la Direction d’EDG pour comprendre la debacle que connait le secteur de l’electricite aujourd’hui. Ne sommes-nous pas sur le point de requerir l’aide d’un pays sahelien (Senegal) pour resoudre notre crise d’electricite ? Pour ce qui est de ce renforcement de l’hegemonie maninka sur les forces armees de notre pays, il faut juste se rappeler qu’Alpha Conde aussi etait tres excite de son… Lire la suite

Last edited 1 mois plus tôt by Tag
BAMCE
BAMCE
4 mai 2024 09:44

Les nominations ethniques de BOUBACAR SIDIKI CAMARA ALIAS IDIAMIN au sein de l’armée c’est du no comment. Que chacun aille voire sur les sites (GUINÉENEWS, Africaguinee.com,….) de propagandes de DOUMBOUYA et son CNRD.

Kaou Labe
Kaou Labe
2 mai 2024 21:09

Bamce ,
Bingo , LES TAUPES !
Bien vu !

Jacques
Jacques
2 mai 2024 19:50

Kaou Labé, devient de plus en plus très nerveux si on est pas de son avis.. Koto se radicalise et essaie de me menacer .Les chiffres sont vérifiables.

AOT DIALLO
AOT DIALLO
2 mai 2024 18:42

Sacre Africain : on lui montre la lune et il ne voit que le doigt pointé vers le ciel ! Cessez d’être hors-sujet et de vous en prendre au messager et à son père. Celui qui a le courage d’écrire sans se cacher derrière un pseudo comique et ridicule…

Parlez-nous plutôt de son message – des aveux misérables des complices de st. Vous êtes bien le modèle classique du « guinéen nouveau » créé par notre Hitler tropical…

BAMCE
BAMCE
2 mai 2024 17:34

@JACQUES

Pas besoin de d’Amnesty International pour dénoncer ou mettre à nu la cruauté de DOUMBOUYA et son CNRD ANGBANSALE. La lutte commence à sortir du déni et de la mauvaise foi.

BAMCE
BAMCE
2 mai 2024 17:21

Kaou Labe,

Pour une fois Africain est sincère dans sa réaction… , c’est quelqu’un qui très souvent avance en sous-marin, l’échec de l’UFDG est du fait de la présence des taupes de son genre dans le parti. Ils profitent de la naïveté de CDD et ses amis FOF, ÀC, BS,…

Kaou Labe
Kaou Labe
2 mai 2024 14:21

Pauvre  » Africain  » !
Égal à lui même :
TOUJOURS DANS LA MERDE !
Voilà POURQUOI et PAR QUI , ça MARCHE A RECULONS dans ce pays .

Africain
Africain
2 mai 2024 12:59

Encore mieux, j’invite « Chers guinéens, africains et sympathisants des droits humains à travers le monde » à aller sur le même site (http://www.camp-boiro.org) lire : « Guinée, le temps des fripouilles » de Sako Kondé. Tout un chapitre de ce livre est auto censuré sur ce site, cela en dit long sur la démarche intellectuelle (pour être poli) de cette association. Le titre du chapitre sciemment « gommer » sur ce site est : « Il est mal aisé de dire du mal des victimes », En effet, l’auteur après voir d’écrire tout le mal (un euphémisme) qu’il pense de feu AST et son système, dépeint dans… Lire la suite

Last edited 1 mois plus tôt by Africain
Africain
Africain
2 mai 2024 12:37

L’hypocrisie et la malhonnêteté intellectuelle qui chelinguent en plein nez dans la posture d’un héritier dont le père a été le défenseur d’un système tout au long de sa GRANDE et RICHE carrière diplomatique, dont il a fini par être une des « victimes ». 1)- [Guinée, histoire des violences politiques] Un meneur guinéen passe aux aveux (4/22) [Guinée, histoire des violences politiques] Un meneur guinéen passe aux aveux (4/22) (rfi.fr) 2)-Guinée, histoire des violences politiques] L’échec d’une tentative de déstabilisation (6/22)  [Guinée, histoire des violences politiques] L’échec d’une tentative de déstabilisation (6/22) (rfi.fr) 3)- [Guinée, histoire des violences politiques] Un coup… Lire la suite

Kaou Labe
Kaou Labe
2 mai 2024 11:33

@Jacques ,
Arrêtez, SVP, d’affaiblir.
TOUT , se vérifie actuellement, aisément sur le NET .
 » PLUS de 200 JOURNALISTES OCCIDENTAUX ONT ETE TUES A GAZA  »
est FAUX !
ATENTION !

Jacques
Jacques
1 mai 2024 16:50

Bamcé, il y a plus de 200 journalistes occidentaux tues à Gaza, silence radio. Des gens sont poursuivis en France dont des députés pour * retwiter  » . Où il est ton Amnesty International ? Dire cessez le feu, on envoi en France aujourd’hui. Ces gars ne pèsent plus rien. Concentrons notre lutte sur nous même., souvent on est même avis mais j’ai plus de respect pour toi que tout ce. Ceci.

Kaou Labe
Kaou Labe
1 mai 2024 09:36

@ AOT
L’article 17 de la ( LOL) Charte de Kuroukanfouga , pompeusement déclare :
 » Tout Mensonge qui dure 40 ans DEVIENT VERITE  » .
Rien que CA !
Les affidés de Satan Toure ont base TOUT sur cet axiome .
Eh bien voilà que
 » GOO NGA FOLAY TOUN FENADE  » vient démonter cette hérésie.
Good job AOT !

BAMCE
BAMCE
30 avril 2024 16:15

Je sens Youssouf Bangoura venir pour défendre son idole SST, quant aux autres @jacques & compagnies la boîte à venin est ouvert…

AOT DIALLO
AOT DIALLO
29 avril 2024 22:05

Chers guinéens, africains et sympathisants des droits humains à travers le monde, Après avoir mis à votre disposition les auditions de proches collaborateurs de Sékou Touré, souvent membres de la famille du couple présidentiel Andrée et Sékou Touré, à savoir, Abdoulaye Touré, Moussa Diakité, et Damantang Camara, voici venu le temps de vous présenter celles d’Ismael Touré, de Karim Kéira, de Mamadi Keita et de Lansana Diané, membres de la famille, du Comité central du PDG, du bureau politique ( instances clés du système de gouvernement) et en charge de départements ministériels tout le long du règne de Sékou Touré. Comme d’habitude, chaque audition est… Lire la suite