Aliou Bah au CNRD et au PM: « Vous n’êtes pas nos adversaires, par ce que vous n’êtes pas compétiteurs… »

0 0 votes
Évaluation de l'article

C’est un Aliou BAH droit dans ses bottes qui a pris la parole ce lundi 27 juin lors de l’ouverture du cadre de concertation et de dialogue inclusif présidée par le Premier ministre Mohamed Beavogui.
Au nom de l’aile politique du FNDC M. BAH s’est directement adressé au CNRD au PM… et il « n’est pas allé avec le dos de la cuillère »… Nous vous proposons un extrait de son discours qui, pour bon nombre d’observateurs, restera dans les mémoires..    

« Monsieur le premier ministre, vous constatez à travers la configuration de la salle que votre discours du 20 juin à eu sa réponse. Mais il faudrait faire la différence entre avoir une opportunité et savoir la saisir. Il est de votre devoir et de notre responsabilité de saisir cette opportunité pour matérialiser l’ambition de l’ensemble de nos compatriotes qui est uniquement une transition apaisée qui pourra nous permettre de revenir à l’ordre constitutionnel dans un délai raisonnable avec la contribution des uns et des autres (…)

Mais évidemment, il y a des inquiétudes. Si d’ailleurs vous avez prononcé ce discours, c’est parce que vous-mêmes vous avez admis qu’il y a des choses qui auraient dû marcher et qui ne marchent pas. Si nous sommes là, c’est parce que nous sommes d’accord qu’il y a des ratés.

On ne peut pas nier qu’il y a de la volonté de bien faire. Mais est-ce que les approches qui ont été utilisées sont les bonnes ?

Il y a un aspect illustratif de ce qui n’a pas marché. A entendre les uns et les autres, que ce soit ici, à la place publique, dans les médias, vous avez l’impression qu’il y a une mouvance de la transition et une opposition de la transition (…)

Vous ne pouvez pas avoir des adversaires parmi nous parce que la transition! L’autorité n’a pas la vocation à se batailler contre les acteurs politiques que nous sommes. La bataille doit résider entre nous et doit se faire conformément aux textes de la république. L’adversité que nous avons les uns et les uns entre nous, ça, c’est classique. Nous sommes responsables de l’animation de la vie politique.

Mais la source de cette suspicion, je précise cette suspicion, c’est le fait que lorsqu’une transition commence à être fréquentée par certains (…). Je voudrais m’adresser aux représentants du CNRD qui sont en tenues militaires, pour dire que si toutes fois, une transition se donne pour vocation de donner le pouvoir par affinité, le pays là ne connaîtra que des transitions.

Il faudrait vraiment nous éviter pour une fois les acteurs politiques qui viennent chez vous, renvoyez-les vers les électeurs et dites leur que ce sont les électeurs qui donnent le pouvoir. Ce ne sont pas les combines politiques, ne rentrez pas dedans.

Celui qui est capable de gagner une élection, sera capable de gouverner. Celui qui est incapable de gagner une élection, non seulement vous allez lui donner le pouvoir, mais il va finir par vous trahir, par ce que ça s’est passé ailleurs, la Guinée en a souffert. Qu’aucun politique n’ait accès à vous pour faire des combines à qui vous pouvez promettre le pouvoir. Le pouvoir se donne par les urnes à travers les élections. Faites en sorte que nous soyons sur le terrain et que nous nous battions (…).

Il n’y a pas d’anti CNRD ou de pro CNRD. Personne n’est contre vous, responsables du CNRD.

En ce qui concerne la classe politique, vous n’êtes pas nos adversaires, les membres du gouvernement, vous n’êtes pas nos adversaires, par ce que vous n’êtes pas compétiteurs, vous l’avez dit, et que vous n’avez pas de candidats non plus. Pourquoi on serait vos ennemis? Pourquoi allons-nous être vos adversaires?.

Soyez rassurés, ceux qui vous le disent, ils vous trompent. Et s’ils vous trompent aujourd’hui, il vous trahiront demain. Laissez-nous compétir. Entendons-nous sur les mécanismes par lesquels on va organiser les élections et que les candidats puissent conformément à la loi postuler et la Guinée aura gagné parce que ce sont les guinéens qui doivent élire ceux qui vont les gouverner », a-t-il conclu.

 

Gbassikolo.com

guest
6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Mory Sylla
Mory Sylla
4 juillet 2022 15:43

“Coup d’état constitutionnel “ c’est un terme creux,employé par des tiers sans inspiration,pour agrémenter leurs positions d’équilibriste en perte d’equilibre(heureusement).
Un coup d’état,qui est illégal,ne peut de par son essence,être “constitutionel”,un adjectif qui ramène à la Constitution qui est l’ensemble des Lois d’une Nation.
😊Un coup d’état est toujours anticonstitutionnel.

Last edited 4 mois plus tôt by Mory Sylla
Mory Sylla
Mory Sylla
4 juillet 2022 15:26

Baren Soumah hait Alpha Condé simplement parce que le Monsieur ne l’a jamais nommé ministre. Tout le monde ne peut pas être Ministre dans un pays ha ha ha.
C’est la seule raison de son acharnement contre ce grand Monsieur. Tout le reste c’est de la poudre aux yeux. Il fait du bricolage pour être crédible mais la mayonnaise ne prend pas 😁lol.
Tu ne peux pas me jeter en pâture aux gens. Non. Nous sommes Condémousso dén.
😌C’est pas donné à tout le monde d’être Condémousso dén. C’est une grande bénédiction de Dieu. Amina 🙏.

Last edited 4 mois plus tôt by Mory Sylla
Mory Sylla
Mory Sylla
4 juillet 2022 12:31

Si moi je suis supporter du cnrd,toi tu es à la fois supporter de l’ufdg et de Telliano. Un supporter hybride.
C’est pas devant toi que moi je vais me dedire.
Tu n’as pas cette importance en ce qui me concerne.
D’ailleurs son Excellence le Président Alpha Condé ne t’a jamais nommé ministre,ne serait que ministre de la diaspora et des aventuriers,pour que tu sortes enfin de l’anonymat. C’est pourquoi toi Baren tu as une grosse dent contre lui.

Last edited 4 mois plus tôt by Mory Sylla
Baren SOUMAH
Baren SOUMAH
4 juillet 2022 01:33

Mory Sylla est un supporter du CNRD mais pour des raisons inavouables, il ne peut pas le reconnaître. C’est pourquoi il tire sur tous les adversaires crédibles des putschistes de Conakry.
Alpha Condé est le dernier soucis de ces gens qui l’ont conduit à sa propre démise politique avec son coup d’état constitutionnel destiné à lui permettre de confisquer le pouvoir à vie.

Mory Sylla
Mory Sylla
28 juin 2022 17:02

Lui là il est de l’ufdg,mais il crée sa boîte de sardine qu’il dit parti politique pour tromper les gens.
Yôô Monsieur le premier ministre. Ça c’est un mensonge. Quel premier ministre??
Le monsieur là n’est pas Premier Ministre en Guinée 🇬🇳.
C’est le premier ministre du mensonge des mutins.
C’est pas Premier Ministre.
C’est premier mercenaire 😁😁😁Kia Kia Kia Kia ….

Last edited 5 mois plus tôt by Mory Sylla
Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
28 juin 2022 12:56

« Je voudrais m’adresser aux représentants du CNRD qui sont en tenues militaires, pour dire que si toutes fois, une transition se donne pour vocation de donner le pouvoir par affinité, le pays là ne connaîtra que des transitions. »

Bien dit. Si Doumbouya compte donner le pouvoir a un de ces congeneres , et bien vaudra mieux ne pas organiser des elections et garder la Guinee dans ce regime d’exception.