Guinée : attentes et perceptions des Guinéens de la transition (Sondage AGSP)

0 0 votes
Évaluation de l'article

Cette études’inscrit dans le cadre du « Programme d’Appui à la Gouvernance Politique et Démocratique en Guinée » qui consiste, depuis le 05 Septembre, à faire l’état de l’opinion sur la transition.

Pour la réaliser, un sondage a été conduit du 15 au 28 mars 2022 auprès de 1906 Guinéens âgés de 18 ans et plus.

L’idée était de recueillir les perceptions et les attentes des Guinéens sur la transition. Les données ont été collectées dans toutes les communes urbaines de N’Zérékoré, Guéckédou, Faranah, Kissidougou, Kankan, Siguiri, Mamou, Pita, Labé, Lélouma, Boké, Boffa, Kindia, Coyah, Kaloum, Matam, Dixinn, Ratoma, Matoto, ainsi que les communes rurales de Kolaboui, Koba, Wonkifong, Friguiagbé, Soyah, Sintaly, Balaya, Tindo, Bolodou, Karfamoriah, Kignébakoura, Samoé, Fermessadou, ont servi de terrain d’application à ce sondage.

Au terme de ce sondage, il apparaît que les populations continuent de manière importante à faire confiance au Colonel Mamadi Doumbouya (62,48%). Cette adhésion est beaucoup plus prégnante au sein des classes populaires (agriculteurs/paysans (73,78%), personnes inoccupées/inactives (63,07%), les ouvriers (60%)) qui ont un soutien plus massif en comparaison avec les autres couches sociales plus proches des élites politiques. Cette confiance en la personne de Mamadi Doumbouya déteint sur la bonne perception que les enquêtés ont vis-à-vis du CNRD dont le taux de confiance dépasse les 60%.

Sur la durée de la transition, près d’un Guinéen sur deux (46,69%) préfère une transition de deux ans contre un quart (24,82%) qui souhaite une durée n’excédant pas une année. Les autres modalités se partagent entre 17,79% qui souhaitent une durée de transition de plus de deux ans et une frange qui est sans opinion sur la question ne souhaite pas se prononcer sur la question (3,73%) et une autre qui est sans avis (6,96%).

Sur le Conseil national de la transition (CNT), les Guinéens sont, en majorité (55,19%) favorables à sa composition actuelle (55,19%) et estiment que les missions assignées à cette institution seront réalisées.

Quant aux préférences politiques, les Guinéens penchent massivement (65,16%) pour un régime semi-présidentiel avec un président et un Premier ministre. Ils sont plutôt 34,26% à préférer un régime présidentiel avec un président et un vice-président.

Relativement au nombre du mandat du Président de la République, une écrasante majorité (82,32%) souhaite un mandat présidentiel de cinq ans renouvelable une fois.

La CENI reste l’organe de gestion électorale privilégié par les populations (66,63%) avec une propension à y envoyer des techniciens plutôt que des professionnels de la politique.

En outre, la mise en place de la CRIEF par les nouvelles autorités reçoit une perception positive au sein de la population où 56,82% des personnes interrogées estiment que c’est « une très bonne initiative ».

Néanmoins, 28% de citoyens y voient un instrument politique pour éliminer des candidats aux élections.

Enfin, pour les populations très friandes des médias d’information, elles privilégient la radio pour s’informer sur la transition. De ce point de vue, Espace FM, FIM FM et la Djoma FM sont les plus écoutées.

https://agsp-guinee.org/

guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Mory Sylla
24 avril 2022 05:47

Woulé gbansan.
Woulé kôntômbala,a gaali. Des wouya fola.
Pour les français:
rien que des mensonges. Des Tonnes de mensonge déversées sur les gens. Ils veulent être les faux ministres des mutins.
Les vrais sondages demandent aux mutins de retourner en caserne pour que l’ordre Constitutionel soit rétabli. Comme le 4 Septembre 2021. Avant l’arrivée des sombres desperados armés qui sont des tôgôgninis.

Last edited 1 mois plus tôt by Mory Sylla
Mory Sylla
23 avril 2022 17:18

Ces sondages sont des mensonges cousus.
Aucun Guinéen ne peut supporter ces putschistes qui sont des hors la Loi.
Sondage de mensonge.
Ces sondeurs sont des affamés qui veulent manger à la table des mutins. Escroquerie morale.

Last edited 1 mois plus tôt by Mory Sylla