Guinée : Charles Wright instruit d’engager des poursuites contre trois anciens ministres

0 0 votes
Évaluation de l'article

Le ministre de la justice et des droits de l’homme, Alphonse Charles Wright instruit le procureur général près la Cour d’Appel de Conakry d’engager des poursuites contre les nommés, Mory Doumbouya, ancien Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, en sa qualité d’ordonnateur des dépenses, Richard Kamano, ex-directeur Général du Budget, Fransady Condé, ancien DAF du Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme et actuel DAF de la Cour des Comptes, Ismaël Dioubaté, ex-ministre du Budget et Mamadi Camara, ancien ministre de l’Economie et des Finances.

Ils sont poursuivis pour des faits présumés de détournement de deniers publics, corruption et complicité portant sur la somme de dix-neuf milliards de francs guinéens (19 000 000 000 GNF).

Selon le courrier qui a été rendu public à cet effet, il ressort les pièces comptables que dans la demande de paiement N°002, adressée au PGT au nom du correspondant du Trésor (Ministère de la Justice N° d’identification 223/147 en faveur de MAF Système Sécurité), la somme de dix-neuf milliards (19 000 000 000 GNF) a été décaissée sur la base du chèque bancaire N°69244264de la Banque Centrale daté du 8 septembre 2020.

Ce montant incriminé aurait été payé dans le cadre d’équipements balistiques et autres matériels de sécurité au compte de l’organisation du procès des évènements du 288 septembre 2009 suivant avis de crédit en date du 10 juillet 2022, référence ET/221/92/52141, 1’instruction de paiement LET.0998 MEF OV 20-3920 DU 0907 PAIE. SECU. DES MAGIST. CHARGES DE L’ORGANSA.PROJET EVENEM.DU
28 SEPT 2009 PR.CPTE.MIN.JUST. GARDE-SCEAUX.

Il ressort du présent courrier qu’il n’existe aucun document justifiant l’usage de ce montant pour l’organisation d’un procès dont le siège n’était même pas construit pour qu’on parle des décaissements des montants des équipements de sécurisation notamment le paiement Nº1 en faveur de l’entreprise MAF Système Sécurité d’un autre montant de cinq milliards de franes guinéens (5 000 000 000 GNF) suivant le chèque de la Banque centrale de la République de Guinée N°69214336en date du 6 mai 2020 relatif à l’acquisition des fournitures des équipements pour les gardes pénitentiaires (sans fonds de dossier pour l’instant); paiement N°2 en faveur de l’entreprise MAF Système Sécurité d’un montant de cinq milliards (5 000 000 000 GNF) suivant le chèque de la Banque centrale de la République de Guinée N°69214280en date du 7 mai 2020 relatif à l’acquisition des fournitures des équipements pour les gardes pénitentiaires (sans fondsde dossier pour l’instant) et paiement N° 3 en faveur de l’entreprise MAF Système Sécurité d’un montant de sept milliards (7 000 000 000 GNF) Ssuivant chèque de la Banque centrale de la République de Guinće N°69214299en date du 8 mai 2020 relatif à l’acquisition des fournitures des équipements pour les gardes pénitentiaires (sans fonds de dossier pour l’instant).

 Lisez plutôt, le courrier du garde de Sceaux :

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Mory Sylla
Mory Sylla
25 juillet 2022 22:09

Le faux ministre des mutins là est un m’as-tu-vu.
Il cherche à se faire voir. Il a toujours vécu dans l’anonymat jusqu’à l’arrivée des mutins,un inconnu tôgôgnini.
Le fndc doit poursuivre ce violent faux ministre des mutins.

Last edited 4 mois plus tôt by Mory Sylla