Guinée : le Colonel Mamadi Doumbouya sera-t-il candidat à la prochaine élection présidentielle?

0 0 votes
Évaluation de l'article

Le Colonel Doumbouya le dit en public et en privé qu’il ne sera pas candidat pour la prochaine élection présidentielle. Cependant, il existe plusieurs  signes qui viennent contredire ce discours officiel, même s’il est prématuré de les qualifier de présomption irréfragable. En voici quelques-uns !

Le renforcement de la garde prétorienne

Au mois de mars dernier, le Groupement des Forces Spéciales s’est renforcé par le recrutement de, dit-on, 144 nouveaux éléments. Cette décision est d’autant plus paradoxale que la durée restante officielle de la Transition est de 18 mois.  Quelle est alors l’utilité marginale de ces nouvelles incorporations au sein de la troupe d’élite? En tout cas, il est difficile d’imaginer que le prochain président civil, une fois en fonction,  maintienne ce régiment d’élite en l’état, tant il peut être dangereux pour lui.

En effet, depuis 2008, l’Afrique Occidentale a connu neuf coups d’Etat militaires notamment au Mali, au Burkina Faso, au Niger, en Mauritanie et en Guinée, dont la plupart ont été commis par des troupes d’élite. Dès lors, comment croire que Mamadi Doumbouya alourdit, sans arrière-pensée, un régiment qui est appelé à disparaitre ? A moins que le renforcement de sa garde prétorienne ne soit fait que pour un projet présidentiel plus prolongé.

Le vrai-faux obstacle juridique à sa candidature

Si les dispositions de l’article 46 de la Charte de la Transition interdisent, in limine litis,  au Colonel Mamadi Doumbouya de faire acte de candidature aux prochaines élections, qu’en sera-t-il dans la Constitution à venir ? La Constitution reconduira-t-elle la même interdiction ? Etant entendu que c’est sur la Charte de la Transition que le Colonel a juré de respecter, pas sur la Constitution à venir. Or, celle-ci viendra abroger la Charte, dès après son referendum d’adoption et sa promulgation. Est-il encore nécessaire de préciser que c’est sous le régime juridique de la nouvelle Constitution que la prochaine élection présidentielle sera organisée ? Dans ce cas, rien ne pourrait empêcher que le Colonel Doumbouya ne soit candidat à la prochaine élection présidentielle.

Le manque d’équité entre les acteurs politiques

La Transition, puisqu’elle aboutira inéluctablement à des élections, est censée être neutre, impartiale et équidistante entre les acteurs politiques. Force est de constater que la classe politique est divisée entre une mouvance présidentielle composée de partis politiques qui soutiennent toutes les actions du Colonel Doumbouya et une opposition radicale. Si cette situation n’est pas entretenue par le palais Mohamed V, en tout cas, rien n’est fait pour l’arrêter.

Des ennuis pour tous les adversaires sérieux

Les résultats des élections nationales des dix dernières années ont globalement donné le classement suivant : 1er le RPG arc-en-ciel, 2ème UFDG, 3ème UFR. Les candidats potentiels de ces trois partis politiques pour la prochaine élection présidentielle ont tantôt des ennuis avec la justice, ou sont en exil ( Kassory Fofana, Amadou Damaro Camara, Cellou Dalein Diallo, Sidya Touré). Cabales politiques ou vrais dossiers judiciaires, cette situation  laisse un boulevard pour le Colonel pour les prochaines joutes électorales. Ces ennuis sont-ils fortuits ou s’agit-il de subterfuge pour éliminer des potentiels adversaires ?

Aucun successeur potentiel connu

La Transition en cours a la singularité que le Président de la Transition n’a pas de dauphin, en cas de vacance du pouvoir. En prélude aux élections à venir, plusieurs leaders politiques font les yeux doux au Colonel Doumbouya. On peut citer entre autres, Dr Faya Millimono, Lansana Kouyaté, Dr Ousmane Kaba, etc. Mais, aucun ne semble avoir été adoubé par le Colonel Président. Après avoir été « à la mort » pour obtenir son pouvoir, il est difficile d’imaginer que le Colonel Président cède son bien si chèrement acquis par le simple aléa des urnes. Etant entendu qu’il est tout à fait compréhensible, dans son cas, de se rassurer d’abord que son successeur soit un homme ou une femme capable d’assurer ses arrières.

Dans tous les cas, à 18 mois de la fin de la Transition, si le Colonel n’a pas encore de candidat, il est fort possible  qu’il n’en aura pas. Et s’il n’est pas candidat lui-même, c’est dire qu’il a accepté le risque de confier son avenir et celui de la Guinée à un homme au petit bonheur la chance. Ce qui est peu probable.

Toutes les infrastructures doivent être faites en 24 mois

Si Alpha Condé a utilisé le barrage Kaleta comme argument de campagne en 2015 et Souapiti en  2020, Mamadi Doumbouya cale l’inauguration de ses principaux chantiers avant la fin de la Transition. C’est ainsi que toutes les pressions sont faites pour que les premières tonnes du minerai de fer du Simandou soient exportées en 2025. De même, si les hôpitaux régionaux de Labé, Kindia, Kankan et Nzérékoré doivent s’achever en 2025, les aéroports régionaux de Kankan, Labé, Faranah et Nzérékoré doivent être construits en douze mois. L’extension et la rénovation de l’aéroport de Conakry doit durer 20 mois. Sur le plan routier,  les échangeurs de Kagbélén, de Km36, de Bambéto, le   nouveau pont de Tanènè, la nouvelle route Hamdallaye-Sonfonia doivent tous s’achever avant la fin de la Transition. Egalement, des rénovations et constructions de plusieurs  écoles dont un village numérique à Kipé  doivent, toutes,  s’achever les 15  prochains mois et  pourraient ainsi être  d’excellents arguments de campagne…

Le parti-Etat

La première force politique de la Guinée a toujours été son administration publique. A telle enseigne qu’aucun parti au pouvoir n’a jamais perdu une élection nationale. Les fonctionnaires et autres administrateurs nommés par décret ont été souvent utilisés pour battre campagne pour le Président candidat. Des foulards noués autour du cou, ils se sont toujours activés pour faire élire leur patron. Le foulard était blanc sous Sekou Touré, vert sous Lansana Conté et jaune sous Alpha Condé, mais avec chaque fois le même résultat. Avec une administration majoritairement remaniée à sa guise , le Colonel ne manquera pas, le moment venu, de fonctionnaires dévoués pour porter le foulard de la bonne couleur.

L’héritage politique de Lansana Conté

Le dernier fils du Colonel Mamadi Doumbouya porte le prénom de l’ancien président Lansana Conté. C’est peut-être une simple admiration pour un colonel qui a accédé au pouvoir par un coup d’Etat en 1984 et qui est mort 24 ans après, en dirigeant la Guinée. Les dirigeants actuels du parti politique de Lansana Conté, le Parti de l’Unité et du Progrès (P.U.P) Fodé Bangoura et Cheick Amadou Camara n’ont quasiment pas eu d’ennui judiciaire, bien qu’ils fussent respectivement Ministre Secrétaire Général à la Présidence et Ministre de l’Economie et des Finances, sous Conté. C’est peut-être parce qu’ils n’ont pas commis de faute dans leurs gestions. Un des fils de feu Lansana Conté aurait été généreusement appuyé récemment pour l’organisation de son mariage. C’était peut-être être fortuit.

En revanche, lorsque le PUP aura décidé de présenter le Colonel Mamadi Doumbouya comme son candidat à la prochaine élection présidentielle, le coup politique sera tellement sublime que personne ne croirait à une simple coïncidence.

Avec Guineenews.org

guest
25 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Africain
Africain
25 juillet 2023 10:28

@Bamce,

C’est quand on (l’UFDG) était dans le « trou » presque enterré que AC a été débarqué et par qui ? Doumbouya n’est pas à l’abri de cela. Le combat doit donc continuer.

Said
Said
19 juillet 2023 20:41

@Kaou Labé quelqu un a écrit que le pétrole est l’excrément du diable pour son corrolaire de misère pareil à ce que vs déplorez. Le Rwanda s’een sort bien avec l’éco-tourisme autour des gorilles. @BAMCE Vs parlez certainemt de confédération, la fédération étant à mon avis la fusion d états existants. Avez vs pensé aux coûts administratif et sécuritaire de cette option? Allons ns créer des états autour de l’ethnie ou des 4 régions non naturelles qui st loin d’être homogènes? Comme le systeme présidentiel ne marche pas, je propose un président qui n’attrape pas de souris comme en Inde,… Lire la suite

BAMCE
BAMCE
19 juillet 2023 13:17

@Saïd

Aucune région ne criera à la discrimination; d’ailleurs, toutes les régions de la Guinée ont des richesses dans leur sous-sol. Je ne dirais pas que TELIMELE est plus RICHE que BOKE, mais elle est très riche, Siguiri, Dinguiraye, Mali Yembring, Gaoual, Beyla, N’zerekore…. Sont autant RICHES que BOKE. Aucune région de la Guinée n’est pauvre de son sous-sol voilà. Cependant, toutes les régions de la Guinée sont des martures des régimes passés sans scrupules.
Par contre, SAID nous on parle de federalisation et non de décentralisation (peut-être que c’est un peu différent).

Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
19 juillet 2023 13:17

BAMCE, J’ai deja expose ma vision pour ce pays dans des articles et autres commentaires. Pour un meilleur avenir , la Guinee doit adopter un systeme politique similaire a celui des Suisses. 1) Elimination du poste de president pour etre remplace par un college compose proportionnellement des partis issus de l’AN. 2) Autonomie des regions administratives qui garderont l’essentiel de leurs revenus fiscaux. Ceux qui pensent que le Fouta pleurera, il ne gagne deja rien donc ca n’aura aucun impact. 3) Armee citoyenne et permis de port d’armes pour tous les citoyens Guineens. 4)Transfert des pouvoirs sur l’education, la sante… Lire la suite

Kaou Labe
Kaou Labe
19 juillet 2023 07:11

Saïd , C’est vrai que l’ essentiel des revenus miniers de ce pays viennent de la Région de Boke , au prix de la DESTRUCTION que nous constatons . Pour moi , ce n’est pas malin , (alors pas du tout ) de DETRUIRE NOTRE NOURRICIERE la TERRE . Cette maudite Bauxite rapporte MOINS de 2 MILLIARD $ a ce foutu pays par an . CAFE et CACAO rapportent (au moins ) 10 fois cela a la COTE D’IVOIRE qui , en toute honnêteté, se porte MIEUX que la Guinée . CEUX qui ont transformé BOKE en paysages lunaires ,… Lire la suite

Said
Said
18 juillet 2023 22:23

@BAMCE Je suis pour la décentralisation si on décentralise aussi les recettes. Il n’est pas normal que Boké n’ait pas une part consistante des énormes revenues miniers qu’elle génère.
Cette région martyre fournit l’essentiel des revenus miniers au prix de ses terres cultivales, ses cours d’eau, et même la santé de de ses enfants. Seulement j’espère que les autres régions ne crient pas à la discrimination.

BAMCE
BAMCE
18 juillet 2023 21:48

@LePan-Africain

Je partage votre analyse, dans l’idéal oui, mais est-ce que cela sera possible à court terme en Guinée, le seul pays qui a un système fédéral en Afrique que je connais c’est le Nigeria, mais les réalités du Nigeria et la Guinée différe. La seule chose qui est possible et efficace c’est la désobéissance totale (on arrête tout avec ses gens là, pas d’impôts, taxes,…s’il faut s’armer répondre coup pour coup), arrêter de les nourriture avec notre argent. Tant que ces gens sont au pouvoir la Guinée ne sera jamais démocratique, ils sont de nature autoritaires, arrogants et égoïstes.

Shams Deen
Shams Deen
18 juillet 2023 17:26

Kaou Labé

Bonkoungou a pris ces escrocs pour venir brouiller les cartes et peut être ils ont réussi parceque c’est calme.
Ils sont plus nuisibles au pays n’importe quel corporation.
La déification de l’inculture est tous les jours célébré avec faste.
Ça rend un peu malade.

Fiston Top écrit bien voire très bien même et ça fait bon de le savoir un parent.

Kaou Labe
Kaou Labe
18 juillet 2023 15:17

Shams , Oh que vous avez raison à propos de ces scribouillards ! Bcp TROP de DOCTEUR ES …ceci ou cela dans notre pays . Le résultat est là . Vous vous souvenez sûrement de ce BURKINABE , BONKOUNGOU ( un nom comme ça ) . Et bien , les GG s’étaient rendu à Wagadou pour une interview . En fait  » Une PUB  » ! Une pub de COMBIEN de millions de CFA … par journaliste ? Bcp de RIPOUX parmi nos scribouillards nationaux . Quant à TOP SYLLA , nous partageons une admiration . Moi c’est un peu… Lire la suite

Shams Deen
Shams Deen
18 juillet 2023 13:56

Kao Labé Salam J’espère que non pour fiston mais son collaborateur qui est revenu là n’était pas saint quand il officiait et l’auteur de l’article n’est pas non plus un saint. Le plus grand crime ou tard que nous a légué Alpha c’est cette meute de scribouillards extrêmement corrompus qui ne s’embarassent pas scrupules pour arnaqué surtout les gens du pouvoir . Au moins s’ils étaient cultivés puis malhonnêtes on pouvait accepté juste pour se sentir bien mais ils n’ont aucune qualité respectable. J’ai connu l’auteur pendant ces années de classes . Souvent j’entends les  » journalistes  » dire que… Lire la suite

Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
18 juillet 2023 13:28

BAMCE, Je ne parle pas de partage du pays mais plutot d’Etat communautaire, nuance. Ca sera un peu comme ce que les Belges ont chez eux. Un seul pays mais des Etats differents pour gerer les affaires de chaque communaute avec au centre une administration pour gerer les affaires communes. De toute evidence le systeme actuel ne marche pas. Ceux qui tiennent le pouvoir ne veulent pas passer par les voix democratiques sachant bien qu’ils perdront. Et nous aussi, nous n’allons pas continuer de vivre dans ce pays et se laisser diriger pendant que d’autres se sont reserves ce droit.… Lire la suite

Last edited 8 mois plus tôt by Le Pan-Africain
Kaou Labe
Kaou Labe
18 juillet 2023 02:26

@,Shams ,
Salam mon frère .
Vous savez , quand quelque chose gêne ou dérange , on secoue la tête de droite à gauche comme par dépit .
Je suis dépité !
A vrai dire , il y a un moment où Alpha avait mis tellement de sous en face que ces  » Jeunes Turcs  »
(Souvenir de Saïd N.Bokoum ) que Le Tentateur a gagné .
L’argent est un brouillard pour certains esprits .
Question mon frère :
Le fiston n’a-t-il pas lui même succombé ?
Humm….
Je vous reviens sûrement.
Wassalam.

Kaou Labe
Kaou Labe
17 juillet 2023 22:01

@ Saïd
Heureusement ,
 » On se souvient d’oublier  » .
Bien à vous !

Shams Deen
Shams Deen
17 juillet 2023 20:29

Guineenews n’est pas à son premier essai , après avoir longtemps attaqué Alpha il a finalement rendu les armes et son journaliste vedette a épousé le comportement des incultes d’Espace FM jusqu’à ce qu’il s’est vu lu même propulsé dans un ministère dont il avait vilipendé la ministre . Au moment où le fameux rapport de l’IGE parle de faux diplômes notamment ceux de la diaspora qui ont embellit les parcours et c’est à cet instant même que ce journaliste anciennement arnaqueur a échoué dans la tentative d’étouffer un autre journaliste qui a mis en doute et prouvé que ce… Lire la suite

Said
Said
17 juillet 2023 19:14

@Kaou Labé vs avez raison. Pourquoi descendre ds le Cocyte et tirer la Keue du diable pour un C ou un K? Je cours me réfugier au cîme du Bananba de Kankan qui a vu naître la Mamaya après avoir reveillé le lion. Je préfère l’onction du nassidji de Kankan des érudits au cancan-dji (mousse ou bave) de Lucifer. Touchez à tt sauf aux N ds Kankan car ma colère peut être sulfurique 😄

BAMCE
BAMCE
17 juillet 2023 18:06

@Africain

Qui donc pour mettre *le feu au derrière *? Sachant que l’armée et totalement sous écrous, la milice qu’on appelle force spéciale et redouté par tout le monde. L’opposition notamment votre leader CDD et la société civile ont été neutraliser…

BAMCE
BAMCE
17 juillet 2023 18:01

@LePan-Africain

Entièrement d’accord avec vous, au rythme ou va la Guinée, je pense qu’il faut partager le pays, chaque communauté gère sa contrée.

Kaou Labe
Kaou Labe
17 juillet 2023 09:58

@ Saïd ,
Le  » Diable  » se trouvant dans les détails , POURQUOI, svp , y aller ?
On écrit bien CANCAN et KANKAN !
C ou K , LE MESSAGE est passé sous la trappe !
Vous me rappeler un grand frère très perspicace et tout le temps dans une K ba .
Wassalam.

@ Pan-Af ,
ABSOLUMENT UN ETAT !
On dit bien  » NATIONS UNIES »
pas REPUBLIQUES UNIES !
Nous sommes UNE NATION !
A bon entendeur salut !
Bien à vous .

Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
16 juillet 2023 20:02

‘La Guinée est MANDINGUE avec des PEULHS  » Kaou Labe

On ne peut mieux resumer la situation actuelle de la Guinee et l’etat d’esprit de ceux qui incarnent l’Etat Guineen depuis 58. Mais une question, les fulbe ne peuvent ils pas creer leur propre Etat en Guinee et leur laisser le leur?

Said
Said
16 juillet 2023 18:33

@Kaou Labé ne dit-on pas que le diable se trouve ds les détails? Clan avec K passe mieux que Nazi, et la censure n y voit que du feu. Qd un moustique se pose sur mon bras j’assume qu’il me sucera le sang sans lui demander ses intentions sur la base des données historiques. Macky, Sassou, Alassane Ouattara, et les autres n’ont jamais avoué leurs intentions. Nos constitutions ont des portes vérouillées avec tjrs des fénêtres ouvertes. Il faut être un peu naif pour croire que le colosse Doumbouya s’encombrera d une constitution taillée à la forme d’Alpha. Je nai… Lire la suite

BAMCE
BAMCE
16 juillet 2023 16:03

Kaou Labe Il fait tout ce cirque parce que le parrain (La France) le lui impose… Sinon, il a pris goût du pouvoir, personne n’est dupe qu’il n’est compte pas quitter. Il y’a des signes qui ne trompent pas ; que ce soit la finition des chantiers/projets entamer par ses prédécesseurs à coup de marchés gré à gré, le muselement de l’opposition et la société civile, le recrutement d’une milice ethnique comme au temps de Dadis pour protéger son pouvoir (les soi-disants forces spéciales ne sont composées que de Maninka et koniagui), la corruption des transhumants politiques (le cas des… Lire la suite

Africain
Africain
16 juillet 2023 13:06

Rien de nouveau ici, du moins en ce qui me concerne excepté cette analyse « L’héritage politique de Lansana Conté« . L’auteur de cet article ose tout de même avec ce passage : « En revanche, lorsque le PUP aura décidé de présenter le Colonel Mamadi Doumbouya comme son candidat à la prochaine élection présidentielle,… » En effet, le rapprochement entre les « relations sociales » que Doumbouya entretien avec les héritiers ou la famille de feu Gl Conté et le parti politique PUP, c’est « fort du café ». @ Bamce, le « ballon d’essai », je le vois dans ce « rapprochement »; sinon pour le reste on n’a pas… Lire la suite

Kaou Labe
Kaou Labe
16 juillet 2023 09:01

Mao Zedong disait :  » Le Pouvoir est au bout du fusil  » . Mamady a TOUS les fusils de Guinée , pointes sur le Peuple . Il a LE POUVOIR . Sauf  » peur-des-Blancs  » , a-t-il , VRAIMENT, besoin de tout ce cirque qu’ on va appeler ELECTIONS , pour continuer à RÉGNER ? La Photo a la Mamaya de Kankan , en tête de cet article , montre un MEGALO qui se considère, déjà, comme LE MANSABA de cette contrée . Il  » Tient » Kankan , donc Le Mandé….et POURQUOI PAS la Guinée , puisque L’IDÉOLOGIE de… Lire la suite

BAMCE
BAMCE
14 juillet 2023 23:05

Comme pour Alpha CONDÉ pendant son 3eme mandat , Amadou Than Camara un angbansale lance un ballon d’essais pour son parent Doumbouya. Ce guignol utilise Guinneenews comme valet de service pour les cyniques, criminels angbansales . Than Camara n’est pas journaliste, c’est un angbansale qui se faufile derrière la casquette de journaliste alimentaire pour sa secte. Le patron de guinéenews doit se débarrasser de cette pourriture. On sait que Doumbouya veut confisquer le pouvoir, en même temps, il faut se dire que la Guinée ne sera jamais en paix…

Tag
Tag
14 juillet 2023 18:04

Les voila qui se ramenent encore, ces journalistes alimentaires, avec leur soupe habituelle. A moins d’etre en service commande, qu’est-ce qui prend ce Amadou Tham Camara a commencer a faire germer cette idee folle que le legionaire peut se presenter a l’election presidentielle ? Ca n’a rien a voir avec une quelconque consitution ou Charte le fait qu’il ne puisse pas se presenter a l’election ainsi que toute sa suite. On ne peut pas prendre les armes pour prendre le pouvoir par la force et ensuite s’organiser une mascarade electorale pour legitimer le coup de force. La nouvelle consitution ne… Lire la suite