Guinée : les ambassadeurs préoccupés par les restrictions et la crise du carburant qui affectent leurs missions

0 0 votes
Évaluation de l'article

Les restrictions d’accès aux réseaux sociaux et aux médias affectent serieusement le fonctionnement des ambassades et représentations diplomatiques et consulaires accrédités en Guinée. Celles-ci n’ont pas hésité à le faire savoir lors de leur rencontre avec le ministre Morissanda.

Selon l’ambassadeur de France en Guinée, « Le fonctionnement des missions diplomatiques est quelque chose d’important pour la Guinée mais aussi pour nous. Il se trouve que les mesures qui semblent avoir été prises depuis fin novembre, portent une réelle atteinte au fonctionnement régulier de nos missions. En ce qui concerne mon travail d’ambassadeur de France, je vois trois atteintes liées à cette situation qui me posent des difficultés. C’est que je ne peux plus travailler depuis ma résidence avec mes moyens de communication dédiées avec le ministère. La deuxième, c’est que quand je suis dans mon véhicule de fonction, l’instrument qui m’a été donné par mon gouvernement, ne peut plus être opérant. La troisième préoccupation, qui me semble plus pertinente, concerne les visas. Je travaille actuellement avec deux tunnels VPN dont l’un n’est pas opérant, ce qui fait je suis à 50% de ma capacité de délivrance des visas. Je pense que c’est quelque chose qui parle à tout le monde et je suis persuadé que je ne suis pas la seule mission diplomatique dont la mission consulaire est en ce moment affectée et impactée par les mesures d’ordre général. Ma deuxième remarque, c’est qu’en tant qu’ami de la Guinée, je ne pense pas qu’il soit facile aujourd’hui, pour nous ambassades, de convaincre des opérateur économiques, de venir investir en Guinée quand ils ne sont pas certains de pouvoir communiquer, informer et échanger normalement. Autrement dit, l’image du pays est actuellement affectée négativement et gravement. Troisièmement : se superpose à ces autres problèmes, la crise du carburant. On peut considérer que c’est un élément exogène. Cela peut affecter nos missions dans la mesure où, à date, il n’y a pas eu de traitement spécifique réservé au corps diplomatique, aux missions diplomatiques et consulaires, pour accéder au carburant. Je pense, Monsieur le ministre, que nous allons trouver des solutions pratiques, si cette situation de crise de carburant devait durer longtemps. Il faudrait, peut-être réfléchir à une solution amiable qui permette de restaurer le fonctionnement normal des ambassades et missions consulaires. Mais, nous pensons d’abord à la population de la Guinée qui souffre en ce moment et à tous les efforts que vous avez faits », précise Marc Fonbaustier.

La question  relative au brouillage systématique des médias, a été egalement soulévée, ntamment par la représentante de l’Union Européenne en Guinée.

Selon  Mme Jolita Pons «  les restrictions imposées à un certain groupe de médias, pose, au-delà du problème de communication, celui des libertés d’expression. C’est un problème très sérieux. À part la liberté des citoyens, c’est un problème de réputation pour la Guinée. On se pose beaucoup de questions notamment dans quelle mesure ces restrictions sont justifiées, proportionnées, nécessaires. En tant que pays amis de la Guinée, on se demande si ces restrictions ne sont pas contre-productives. On souhaite que cette dernière année de la transition se passe dans le climat le plus paisible possible », a-t-elle souligné.

Cet échange qui se veut d’ordre amical, vise surtout à comprendre les situations soulevées et à trouver une solution pour permettre aux missions diplomatiques de travailler et atteindre leur pleine capacité.

Nous y reviendrons

Gbassikolo.com

guest
3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Gandhi
Gandhi
14 janvier 2024 20:50

Comme le dit Shams, lorsque ces zozos demandent des visas pour eux ou leur famille, il suffit de leur répondre qu’il n’y a pas de connexion !!! Point final.

Shams Deen
Shams Deen
11 janvier 2024 07:15

La solution est de demander à vos pays de renvoyer les gens nommés par cette bande de cagoulés.
Refuser de délivrer les visas aux  » restricteurs  » et leurs familles.

Last edited 1 mois plus tôt by Shams Deen
BAMCE
BAMCE
11 janvier 2024 06:17

La réponse de MORISSANDA KOUYATE un autre cynique ANGBANSALE qui mérite d’être …. Ces K.n’ont aucune limite,
https://mosaiqueguinee.com/dr-morissanda-aux-diplomates-le-gouvernement-na-pas-un-vpn-personnel-nous-sommes-tous-affectes/