L’attitude inadmissible du préfet de Siguiri: le Ministre Guillaume H. interpellé…(Dr. Solian Konaté)

5 1 voter
Évaluation de l'article

Excellence Mr le Ministre Guillaume Hawing :

L’attitude du préfet de Siguiri est inadmissible

Excellence 

Le Chris ressuscité disait à Marie Madeleine « Noli me tangere » littéralement ne me touche pas. Cela dénote la sacralisation du corps humain.

J’ai été choqué comme beaucoup par cette courte vidéo qui a fait le tour du monde, exhibant deux élèves en salle d’examen qui se font assommer la chevelure au ciseau par la première autorité de la préfecture de Siguiri, Mr le préfet.

Comme si on avait affaire à un clan de malfrat !

Que faisons-nous de la sauvegarde de la dignité de la personne humaine contre toutes formes d’asservissement et de dégradation ?

Le principe d’inviolabilité du corps humain est pourtant protégé par notre arsenal juridique.

Dans toute société, la dignité est une vertu qui conditionne l’harmonie de nos valeurs éducatives nées du patrimoine traditionnel, faisant de nous, des hommes et femmes respectueux du savoir vivre dans le respect de soi et dans l’amour pour les autres.

Deux élèves en attente des épreuves imminentes pour le compte du baccalauréat avec tout son cortège de stress, d’angoisse et de peur de l’échec, se font dégarnir la chevelure dans une indélicatesse telle qu’on avait l’impression que ces deux jeunes étaient des malfrats,des criminels pris en flagrant délit.

Excellence Mr le Ministre,

Ce comportement n’est pas du tout raisonnable de la part de la première autorité de Siguiri.Il est d’autant plus regrettable qu’il

émane decelui-là mêmequi est supposé garantir notre sécurité contre toute atteinte.

Mieux, cet acte ne relève pas d’un consensus national.

La dignité ne s’achète pas !

Excellence Mr le Ministre, La seule vertu de l’humilité, c’est le refus de l’humiliation.

Mr le préfet est tombé consciemment ou inconsciemment dans l’excès et la déraison et ce n’est pas du tout ce que le peuple attend de lui.

En lieu et place des encouragements, ces deux élèves se font humilier comme des malfrats, une façon de direpeut-être inconsciemment, que leur encadrement familial n’est pas conséquent.

Mr le préfet, en père de famille, sachant qu’il a aussi des enfants, aurait pu conseiller à ces jeunes de se faire couper les cheveux pour une question de bonne présentation de leurs images.

 Il n’y a Absolument aucune éthique même dans notre traditionqui oblige une autorité à infliger un tel geste déraisonnable à des jeunes ! Mieux, par devers ces élèves, il y a des familles.

Dans les médias Guinéens, ceuxqui confèrent par inadvertance à ce geste inapproprié une couleur traditionnelle éducative sont dans la négation totale de ce que vaut le respect de l’intégrité et la dignité d’une personne quel que soit son âge, quel que soit son rang social.

Les atteintes au corps humain sans le consentement de la personne ne sont ni plus, ni moins qu’une infraction pénale.

Bien entendu que notre système éducatif doit poursuivre sa qualification pour une intégration effective dans l’arène du mérite pour une administration future sans complaisance.

Cela doit se faire dans le respect de la dignité humaine.

Je pense en toute sincérité que si c’était à refaire Mr le préfet ne récidivera pas, parce qu’il aura peut-être compris que son geste a franchi l’arène de la déraison.

« Quand il s’agit de la dignité humaine, nous ne pouvons pas faire de compromis. » Angela Merkel

Docteur Solian Konaté

Praticien Hospitalier Permanent des Hôpitaux de France

Chirurgien Orthopédiste et Traumatologue au CHHB

guest
17 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Mory Sylla
22 juin 2022 16:35

Oui Baren.Ce faux préfet est tatoué,ce qui est contraire à toutes nos traditions en Afrique.Le tatouage vient de la Chine. C’était un moyen utilisé pour “identifier” les criminels dans la Chine antique. C’était la carte d’identité des bandits et autres misères morales.Donc c’est un bandit qui était préfet à Siguiri.Les blancs et certains Africains égarés croient que le tatouage est un style. Ils se trompent.Le tatouage est l’apanage des bandits,des délinquants et autres naufragés culturels.
😊Un vrai Africain ne se tatoue jamais. C’est une abomination. Les ancêtres ont horreur des tatouages. Le tatouage est une saleté spirituelle.

Last edited 9 jours plus tôt by Mory Sylla
Mory Sylla
21 juin 2022 22:14

hawing(tu nous lis)saches que tu n’es pas ministre. Malgré les mensonges des mutins. Meme si tu es dans bureau.Faux ministre sans légitimité.C’est moralement inacceptable de marcher avec les mutins. Nous sommes dans l’usurpation de titre.Tout ceux qui n’ont pas été nommés par le Président Alpha Condé sont illégaux et illégitimes. C’est Alpha qui nomme. Légalement . C’est lui l’élu du peuple.Il ne faut jamais reconnaître ces usurpateurs éhontés de mutins. C’est honteux de dire qu’il y’a un soi disant “coup d’état” dans un grand pays comme la Guinée 🇬🇳.Coup d’état,coup d’état,quel coup d’état?? Merde a ton coup d’état. On chie… Lire la suite

Last edited 10 jours plus tôt by Mory Sylla
Mory Sylla
21 juin 2022 20:34

En vérité hawing n’est pas ministre.
C’est un faux ministre illégalement nommé par les mutins qui sont des putshistes.
Peu importe ses intentions. Il est illégitime.
hawing soutenait Alpha Condé ici. Que ce même individu marche avec les mutins,c’est aberrant.
Un vrai patriote ne peut en aucun cas marcher avec ces mutins saletés qui sont une honte pour la Nation.

Last edited 10 jours plus tôt by Mory Sylla
Africain
Africain
21 juin 2022 07:35

@Tronka, En effet, cela en dit long sur mon état d’esprit par rapport à notre procureur national. Il me hante à tel point qu’à la place de Guillaume Hawing, je vois et je lis Alphonse Charles Wright. Avec mes excuses donc. Tu interpelles bien la bonne personne. Par ailleurs, Alphonse Charles Wright me hante, par ce que je le considère comme le plus dangereux de tous les « seconds couteaux » de cette transition. Il est pour la transition ou la junte une sorte de « SOFT POWER » qui renforce la légitimité de la junte au pouvoir etc…Ce qui peut se vérifier aisément… Lire la suite

TRONKA
20 juin 2022 18:45

@ Africain
Hello Fadafing
Au faite, c’est le Ministre Guillaume Hawing un de nos anciens de gbassikolo que j’ai un peu interpellé parce je pense que les candidats au bac relèvent de son ministère si je ne me trompe pas.

La réaction du colonel président était plusque hyperbolique pour régler cette affaire.
Salam
Tronka

Kaou Labe
Kaou Labe
20 juin 2022 11:08

SVP :
Lire , LES MOINS DE 60 ANS , a la place de LES MOYENS de 60 ans .
Desole !

Kaou Labe
Kaou Labe
20 juin 2022 10:31

Les moyens de 60 ans ne peuvent pas s’en souvenir : – dans notre pays , les pantalons  » Pattes d’elephants  » ( ou Gaucho ) etaient dechires aux ciseaux . – les mini jupes l’etaient – les  » AFRO  » etaient tondus ( des autoroutes disaient on ) – Interdit de danser du JERK ( JAMES BROWN et autres OTIS … ) – Les livres  » LA 25eme HEURE ,L’AVEU  » , interdit et dechires . CA NE FINIT PAS ! On etait  » chanceux  » si on ne finissait pas a LA BRIGADE de la Milice Populaire pour… Lire la suite

TRONKA
20 juin 2022 09:49

On peut effectivement dire que cette désastreuse scène peut avoir un certain retentissement négatif sur le potentiel concentration de ces deux candidats humiliés.
Espérons qu’ils franchissent le cap avec succès.
Tronka

Africain
Africain
20 juin 2022 08:13

L’autre problème que le limogeage de ce Préfet pose (même il le mérite bien); c’est le traitement de deux poids deux mesures.

Le ministre GIFLEUR et qui n’était pas à sa première dans ses excès de zèle RESTE toujours à son poste. Il n’a même pas eu un rappel à l’ordre ou un avertissement.
On ne parle pas du silence troublant de certains médias et journalistes qui sont souvent à cheval pour dénoncer les abus de pouvoir de nos responsables.

Africain
Africain
20 juin 2022 07:53

« Il ne suffit pas seulement de limoger le lieutenant-colonel Ibrahima Douramoudou Keita, matricule 18342G, le préfet coupable ! Il a non seulement perturbé ces deux élèves en plein examen mais toute la classe. Cela va impacter leur résultat. Si un seul élève echoue dans cette classe, les responsables de l’éducation nationale devraient reprendre les sujets pour cet élève. » dixit Benn Pepito Le procureur de la République auprès de l’institution judiciaire de la localité de Siguiri doit se saisir de l’affaire pour juger ce Préfet. Les lycéens n’auront pas les moyens financiers et politiques pour « trimbaler » ce Préfet en justice qui… Lire la suite

Africain
Africain
20 juin 2022 07:49

@ Tronka,

En interpellant ici, un procureur qui est à plus de 600 km de Siguiri et qui plus est, c’est un problème local; c’est aussi contribuer à cette tendance de la part de nos cadres de se donner un POUVOIR illimité dans le temps et dans l’espace et qui incite à ce genre de zèle.
Le procureur Guillaume fait dans le m’as tu vu et dans l’excès de zèle. Il ne peut pas être par tout et sur tous les dossiers.

Benn Pepito
Benn Pepito
19 juin 2022 16:23

Il ne suffit pas seulement de limoger le lieutenant-colonel Ibrahima Douramoudou Keita, matricule 18342G, le préfet coupable ! Il a non seulement perturbé ces deux élèves en plein examen mais toute la classe. Cela va impacter leur résultat. Si un seul élève echoue dans cette classe, les responsables de l’éducation nationale devraient reprendre les sujets pour cet élève.

Mory Sylla
19 juin 2022 15:21

😌Quand le mutin n’est pas en caserne il se prend pour un coiffeur ha ha.
NB: d’ailleurs,à regarder la tête de ces élèves,on voit que le mutin ne sait meme pas coiffer. C’est le problème du mutin: il se croit capable de tout alors qu’il ne connaît rien.
Un faux préfet illégitime nommé par les mutins.
Vive le départ du cnrd usurpateur du pouvoir en Guinée 🇬🇳 et le retour de nos autorités légitimes.

Last edited 12 jours plus tôt by Mory Sylla
Mory Sylla
19 juin 2022 15:05

Cette image est très symbolique: les mutins sont entrain de décoiffer la Guinée 🇬🇳.
Donc ils doivent démissionner. Ils ont limogé leur “doumbouya” de la préfecture. Ils reconnaissent implicitement qu’ils sont dans l’erreur. Logiquement le cnrd doit aller plus loin et s’auto-limoger. Mais le mutin n’est pas logique avec lui même. Le mutin a décidé de tuer en lui le sentiment de la honte. A tè maalô.
🙄un mutin n’est pas un coiffeur. Les mutins sont partout. Du palais usurpé jusqu’à dans une salle de classe. Alors qu’ils doivent être en caserne. Le mutin est encombrant.

Last edited 12 jours plus tôt by Mory Sylla
Baren SOUMAH
Baren SOUMAH
19 juin 2022 00:57

Ici, il y a vraiment de l’abus de pouvoir de la part du préfet. Il n’aime pas la coupe de cheveux des jeunes, parcequ’elles ne sont pas « conformes à nos traditions », et pense que cela lui donne le droit d’agresser ces garçons. Quiconque a eu des enfants en Occident sait que nous sommes obligés de nous montrer plus ouverts et plus tolérants que ce que notre éducation et notre génération nous ont préparées pour affronter. Quand on est préfet, on doit être prêt pour affronter la différence. Et maintenant, il y a des photos du préfet qui circulent sur la… Lire la suite

TRONKA
18 juin 2022 22:26

Le limogeage dudit préfet :un acte remarquable qui vient fermer cette brèche d’injustice à l’endroit de deux élèves candidats au bac à siguiri.
Tronka