Le FNDC reporte sa marche pour donner une chance au dialogue annoncé par le premier ministre…

0 0 votes
Évaluation de l'article

Finalement, la marche du front national pour la défense de la Constitution prévue initalement ce jeudi, 23 juin 2022, n’aura pas lieu. Cette décision fait suite à une médiation menée par un collège des sages qui s’était rendu au siège de l’organisation ce mercredi.

À l’issue de la rencontre, la Coordination nationale a décidé du report de cette marche pour donner une chance au dialogue annoncé par le premier ministre, chef du gouvernement Mohamed Béavogui.

« Considérant l’attachement et la fidélité de la Coordination nationale du FNDC et de ses antennes aux règles et principes de la démocratie et de l’Etat de droit, Considérant sa profonde aspiration à une transition réussie et apaisée dans l’intérêt exclusif du peuple de Guinée, Considérant l’appel au dialogue des institutions régionales, continentales et internationales  que sont la CEDEAO, l’Union Africaine et les Nations Unies,

Compte tenu des démarches entreprises auprès de la coordination nationale par des chefs coutumiers, religieux, des organisations et associations traditionnelles mais aussi des organisations de la société civile et autres bons offices,

Prenant la mesure de la déclaration d’intention du Premier Ministre sur l’ouverture d’un cadre dialogue sous sa présidence avec la participation de la CEDEAO, de l’UA et des Nations Unies pour aplanir les divergences pour une sortie de crise;

Le FNDC informe l’opinion nationale et internationale qu’il observe une trêve d’une semaine en suspendant la marche citoyenne et pacifique prévue ce jeudi 23 juin 2022  dans le grand Conakry jusqu’au 30 Juin 2022 afin de donner une chance à la  matérialisation du cadre de dialogue annoncé avec des acteurs sociopolitiques ayant des revendications sur la conduite de la transition.

Toutefois, le FNDC rappelle qu’en l’absence de résultats probants pendant cette période 

de suspension de son mot d’ordre, il se trouvera dans l’obligation de renouveler son 

appel à manifester afin d’obtenir la satisfaction de ses revendications légitimes.

Le FNDC appelle les citoyens pro-démocratie et épris de justice à rester mobilisés jusqu’au retour diligent à l’ordre constitutionnel dans la paix et la quiétude sociale.

Ensemble unis et solidaires, nous vaincrons » 

guest
6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Mory Sylla
Mory Sylla
23 juin 2022 22:49

inconnu tôgôgnini là caché derrière burka,mon nom pardon.
Faites vos commentaires sans citer les noms des gens qui ne vous connaissent pas. C’est pas compliquer.Je ne sais pas à qui j’ai à faire.
Je n’aime pas entendre mon nom dans la bouche des gens comme ça.Et surtout ne m’associez pas à ces mutins hors la Loi. Je suis un loyaliste. Et le Président de la République de Guinée 🇬🇳 c’est Condé en ce qui me concerne. On ne s’est jamais caché de ça.
😌Merci d’avance.

Last edited 5 mois plus tôt by Mory Sylla
Tag
Tag
23 juin 2022 21:34

Youssouf Ne t’en fais par pour le FNDC, mon cher. Ils ont ete, a mon avis, sage de suspendre la manifestation pour une semaine. Cela demontre qu’ils sont attaches au dialogue s’il peut aboutir a mettre fin a cette transition dans un delai tres raisonnable. Comme le fameux dialogue a deja echoue puisque les 2 partis importants en Guinee (UFDG, UFR) ont dit non a Beavogui, ils vont pouvoir drainer encore plus de monde aux manifestations. Avec cette pression, couplee a celle de la CEDEAO, Doumbouya finira par craquer; ce n’est qu’une question de temps. Mory et Tronka On comprend… Lire la suite

Mory Sylla
Mory Sylla
23 juin 2022 15:14

Voici où mène le coup d’état. Le mutin lui même est kidnappé. Il n’est pas en sécurité. Coup d’etat magnin. La prochaine fois lui là il fera pas coup d’état. Ça c’est clair. Le coup d’état bouffe le putshiste. “Arrêté depuis quelques jours, le numéro 2 des forces spéciales, commandant Aly Camara reste toujours sans nouvelle. Chose qui inquiète sa famille et ses avocats. Contacté par Mediaguinee, ce jeudi 23 juin, l’un des avocats du chef d’opération des Froces spéciales en la personne de Me Sidiki Berete a crié au kidnapping. Tout en prenant l’opinion nationale et internationale à temoin… Lire la suite

Last edited 5 mois plus tôt by Mory Sylla
Youssouf Bangoura
Youssouf Bangoura
23 juin 2022 05:58

Une grosse erreur car, le soi disant premier ministre ne décide de rien et donc, il n’a aucune utilité, il est juste là pour la forme, comme souvent les premiers ministres en Guinée, celui -ci ne sert à rien . Dialoguer oui mais avec qui, sachant très bien que ni ce soi disant premier et ni son ministre de l’administration n’ont une autorité, ils ne peuvent prendre aucune décision . Il faut tout faire pour empêcher ce pouvoir criminel, illégitime et illégal de rester long temps maître de notre pays .Ce pays n’a nullement besoin d’un pouvoir militaire, Doumbouya n’a… Lire la suite

TRONKA
22 juin 2022 20:15

L’alchimie de la violence! Nous n’en voulons plus en Guinée.
Ça suffit les pierres tombales déjà posées.
Tout en saluant l’annulation de la manifestation(,pour moi le report n’a pas sa place), le FNDC doit dorénavant assimiler que ses positions trop belliqueuses ne sont plus de mise.
Tronka

Mory Sylla
Mory Sylla
22 juin 2022 20:06

Wàlà.
La marche de l’ufdg,par fndc interposé,est kaput.
Ils voulaient sortir pour noyer l’affaire de la crief car le combat de ce parti tribal n’est jamais orienté vers la démocratie.
C’est un échec retentissant.
Alla lé kâbôn.

Last edited 5 mois plus tôt by Mory Sylla