Les révélations fracassantes de Toumba Diakité : « Comment le Général Konaté a cédé le Pouvoir à Dadis… »

0 0 votes
Évaluation de l'article

CONAKRY-Son témoignage était très attendu. Le commandant Toumba Diakité, un des suspects clefs, des évènements douloureux du 28 septembre, a commencé ce mercredi 19 octobre 2022, a livré sa part de vérité. Dans sa déposition, l’officier s’est voulu méthodique.

D’abord, il a expliqué sa rencontre avec le Capitaine Moussa Dadis Camara, son apport dans la prise du Pouvoir de celui-ci, la naissance du CNDD, le recrutement des soldats de Kaléah. Devant un auditoire médusé, il a aussi relaté comment le Général Toto a perdu le Pouvoir en un laps de temps après le décès du Général Lansana Conté. Ses révélations sont fracassantes. Explications.

« C’est Begré qui m’a informé que le Président Conté est mort. J’ai assutôt informé Dadis en le réveillant. Il a appelé ses relations qui lui ont confirmé. Tout de suite l’énergie lui revenue comme s’il ne dormait pas. Il me dit Toumba allons en ville. Je lui ai répondu NON, sinon on risque de se faire prendre. Je lui ai demandé de l’argent. Je lui demandé d’aller prendre ses hommes chez lui et rendez-vous au camp Alpha Yaya. J’ai partagé l’argent à tous les hommes présents, on était seize. Je leur ai dit de se préparer pour le camp Alpha Yaya. Marcel et un autre, on était ensemble. On est allé chez moi…C’est comme qu’on s’est retrouvé au camp avec Dadis.

Le Général Sékouba Konaté, commandait le BATA. Il était très armé, très fort…il n’y avait son deux dans la capitale. Bien que Dadis fut nommé Directeur Général des Hydrocarbures des forces armées, il relevait toujours du commandement du Général Sékouba Konaté. Ce sont des rivaux. Les hommes du Général Konaté le soutenaient pour qu’il prenne le Pouvoir. Il avait sa base au camp Alpha Yaya. C’est comme ça qu’on est tous arrivé. Pendant ce temps, le Général Toto avait pris le camp, notamment le bataillon chars, le bataillon de l’artillerie. Il avait pris le Pouvoir. Ce que je vais dire ici, c’est pour que les gens comprennent d’où est parti les griefs de certains contre moi.

Quand je suis venu, tous les officiers étaient au bataillon dans la salle de réunion. Le Pouvoir est pris par le Général Toto. Dadis est assis, Konaté est assis…tous les officiers sont assis, mon frère, le colonel Thiegboro assurait le Secrétariat pour le Général Toto (décédé). C’était fini (presque). Mais moi j’avais promis à Dadis parce qu’il m’avait rassuré. On avait un pacte. Je l’aime. J’ai aussi un principe. Lorsque je jure sur le coran, je ne reviendrai plus en arrière.

Quand je suis venu, j’ai dégagé le garde de corps qui était dehors, ils étaient enfermés dedans. J’ai brisé la porte pour entrer, il y a eu un silence. Le Général Toto a balayé du revers de la main…il a dit ça c’est de l’indiscipline. Je lui ai répondu : « quoi ? Ne bouge pas de là où tu es assis ». Le seul civil qui était là-bas s’appelle Daffé, je l’ai vu dans la mouvance du RPG. Ce dernier s’est levé pour dire « jeune homme », j’ai levé l’arme pour lui dire : flanque-toi ». Il s’est assis. J’ai ramassé les papiers sur lesquels Thiegboro notait. Eux tous ont fui laisser, la salle vide. Quand je quitte, les Boundouka (gouverneur de Faranah) et autres viennent effrayer Dadis, lorsque je reviens, ils fuient. Ce sont des faibles. Quand ils ont compris que leur manigance a foiré, on s’est rendu au BATA (bataillon autonome des troupes aéroportées). Là, j’ai assuré la sécurité totale pour montrer que Dadis est présent. Au bataillon, PIVI n’était pas là-bas. Mais même lui cherchait des appuis pour prendre le Pouvoir. Il était à l’affût en bas.

Au BATA, partout où Dadis s’assoie, je reste arrêté derrière lui. Là, je vois Thiegboro venir parler dans l’oreille de Dadis. Je l’ai ramassé en criant : « depuis quand tu peux te compter comme ça devant un président ? ». Grand Co (Pivi alias Coplan) est là, il sait. Il fallait démembrer Toto pour lui montrer que Dadis est le Président. Il était question d’arrêter le commandant du bataillon des chars. Grand Co est parti, il n’a pas pu, c’était la nuit. Le commandant du camp Alpha Yaya Fotédy, je suis parti le prendre. C’est là que Toto a compris qu’il fallait nous rejoindre.

Avant d’officialiser le choix (du président) entre nous, le capitaine Dadis, Grand Co, le Général Konaté et moi, on s’est assis pour décider qui doit prendre le Pouvoir. Le Président Dadis m’a fixé pour me dire : « Toumba qu’est-ce qui en dis ? ». Je lui ai répondu : « toi et le Général Konaté, vous êtes nos Grands. Mais tu m’avais fait savoir que Konaté t’avait promis qu’il allait te céder la place. Grand Co a confirmé ». On était deux contre un. C’est comme ça que le capitaine Dadis est devenu Président. Voici comment le CNDD est venu au Pouvoir. Je l’explique pour le peuple de Guinée pour que les gens arrêtent d’extrapoler. Et qu’on comprenne comment les uns et les autres ont mouillé le maillot pour en arriver là. Marcel Guilavogui aussi était un de nos piliers qui a travaillé pour mobiliser les hommes.

Structure du commandement à la Présidence

Les premiers décrets, Grand Co a été nommé ministre chargé de la Sécurité présidentielle. C’était un nouveau poste. On se posait des questions sur des risques de conflits de compétence. Je suis devenu l’aide de camp du président de la République (…). A la prise du Pouvoir, d’autres ont fait venir le bataillon des commandos chinois basé à Kindia. Il était dirigé par l’actuel inspecteur des forces armées, le nouveau Général Abdoulaye Keita. Il est descendu pour un renfort. Le bataillon des commandos rangers basé à Soronkoni (Kankan) est descendu à Conakry pour renforcer la prise du Pouvoir.

Les deux bataillons se sont rencontrés à la Présidence. C’est moi qui ai relevé toutes les positions du feu Général Lansana Conté. Personne ne m’a dit. C’est moi qui ai relevé tous les camps…On ne prend le Pouvoir et laisser l’ancienne garde.

Ceux qui parlent aujourd’hui, où ils étaient avant la prise du Pouvoir ? Ils m’ont vu avec Dadis. Je ne suis pas quelqu’un qui cherche à se substituer de quelque chose. Tout ce que je fais, je mets la conscience devant, la force derrière. J’ai une cinquième dent, formé par les américains, je suis encore médecin. J’ai fait sept ans au service de cardiologie de l’hôpital Ignace Deen comme médecin interne. C’est là j’ai travaillé sur ma thèse de mémoire.

A part les unités que j’ai cité ci-haut, il y avait d’autres à la Présidence. Cette hétérogénéité à la Présidence ne rassurait. Le Pouvoir n’était pas acquis à 100%. Dadis le sait (…).

Dans la structure de commandement, j’étais le commandant du régiment de la garde présidentielle. J’étais chargé de la sécurité physique du président et le contrôle du salon ».

Africaguinee.com

guest
22 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
25 octobre 2022 14:28

“ A condition qu’il existe un gouvernement qui favorise et facilité le travail. ”
Je suis totalement d’accord.

Gandhi
Gandhi
24 octobre 2022 20:57

« Seul le travail libère l’homme ».
A condition qu’il existe un gouvernement qui favorise et facilité le travail. Or avec AST, ils ont été habitués à obtenir peu sans rien faire. Avec Conté à ne rien obtenir en faisant peu. On e parle même pas d’Alpha Condé qui n’a jamais travaillé. Avec des modèles de ce genre, pas étonnant que nous restions à la traîne, en imaginant que nous sommes riches, parce que nous possédons des cailloux.

Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
23 octobre 2022 21:47

Je me rappelle d’un message audio de Baidy où il disait que les jeunes officiers Soussous ont eu peur d’intervenir à la mort de Conté. Bon je n’aime personnellement pas réduire les choses à une question de courage comme le font souvent nos compatriotes. Les moyens sont plus importants à mon avis . Je peux comprendre que des Maninkas et forestiers occupaient la troupe mais il y a avait aussi beaucoup de soldats soussous, et dans le commandement ils étaient nombreux . Ils avaient aussi la population de Kaloum majoritairement soussous. Moi je pense qu’il y a eu manque de… Lire la suite

Gandhi
Gandhi
23 octobre 2022 20:59

Toto aurait pu prendre le pouvoir à la fin du régime Conté, il s’est fait « doubler » par Dadis. Il aurait pu le prendre encore à la fin de la parenthèse Dadis. Là encore, il s’est fait rouler dans la farine. Ce n’est pas qu’une question de nombre, comme dirait Aboubacar Soumah…

Mory Sylla
Mory Sylla
23 octobre 2022 13:57

@ Bangoura,l’homme est d’essence corrompu. Si tu regardes les Chrétiens, eux ils disent que MBemba Adama était parfait. Incorrompu.Notre Grand Seigneur le Dieu Tout Puissant lui a interdit le fruit de l’arbre de la connaissance. Il s’est laissé corrompre dans les conditions que tu connais.Depuis ce jour la corruption a fait son entrée sur la Terre des Hommes.Vas en Russie,à Wagadu,Washington ou paris,tu trouveras toujours la corruption de l’homme devant toi.Pas en Guinée 🇬🇳 seulement.Ce que l’homme peut faire s’est d’empêcher la corruption. Au cas échéant,y remédier. Pas besoin de coup d’état pour “combattre” la corruption. Evoluons au stade supérieur.

Last edited 1 mois plus tôt by Mory Sylla
Youssouf Bangoura
Youssouf Bangoura
23 octobre 2022 09:53

Pan -Africain,

les dernières années du régime Conté, il y avait plus des jeunes militaires malinkés et forestiers au camp Alpha yaya que les jeunes militaires soussous . Certainement, c’est cette infériorité qui a joué sur Toto au moment fatidique .

Youssouf Bangoura
Youssouf Bangoura
23 octobre 2022 09:50

Mory Sylla,

le jour où tu résoudras le problème de corruption en Guinée, tu aurais mis fin à tous nos problèmes .

Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
23 octobre 2022 00:02

Sont ils poltrons ou pas armés? C’est quand même bizarre.
Quand j’écoutais les témoignages de Toumba, je me suis demandé comment ils ont eu accès au camp après que Toto ait contrôlé la situation. Comment ont ils pu arrêter Fotédi qui dirigeait le camp ?
Conté avait tout fait pour permettre aux soussous de le succéder . AN Somparé et le camp Alpha Yaya ainsi que la garde présidentielle sous leurs ordres sans oublier Toto Camara . Mais on dirait qu’ils ont manqué de coordination entre eux .

Baren SOUMAH
Baren SOUMAH
22 octobre 2022 02:20

Les militaires guinéens sont quand même des nuls et des poltrons.
Dadis est donc venu au pouvoir par hasard. Et Mamady Doumbouya a fait son putsch sans associer le Chef d’état major des forces armées qui était le général Namory ou même aucun général des forces de défense et de sécurité.
Quelques mois seulement après le putsch, les putchistes les a mis tous à la retraite sans aucune conséquence.

Gandhi
Gandhi
21 octobre 2022 22:24

On se fout que cela plaise ou non. Pétain était un héros lors de la première guerre mondiale, mais un traitre au moment de la deuxième. Il en va de même pour AST, il a un bilan positif sur certains points, mais il a également un bilan négatif sur d’autres. Croire que l’on devient messie parce qu’on devient PRG, c’est oublier où nous sommes aujourd’hui et que cela n’est pas le résultat de la pluie ou du vent, mais à cause des nullités qui nous ont dirigés. Il fallait corriger ce qui ne fonctionnait pas sous AST, mais pas tout… Lire la suite

Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
21 octobre 2022 20:13

@Mr Camara
Je vous demande de lire un peu sur le soit disant complot des militaires et la purge qui en a résulté.
Faites vos recherches si vous voulez vraiment en savoir un peu plus .

Kaou Labe
Kaou Labe
21 octobre 2022 15:58

 » Sans Conte , on aurait entendu parler ni de Dadis …ni de Toumba  » YOUSSOUF ( salut ) Sans SEKOU TOURE , on aurait entendu parler ni de Conte , ni de Diarra . Vois tu , ce  » Responsable Supreme  » de notre situation actuelle , avait mis la pyramide militaire a l’ envers En effet un simple soldat pouvait donner des ordres au Commandant du camp . C’ etait au Nom du Parti et de la Revolution . Le Camp militaire etait devenu un Comite du Parti-Etat . Ceux qui n’etaient pas d’accord ont disparu , accuses… Lire la suite

Mory Sylla
Mory Sylla
20 octobre 2022 23:05

@panafouta,
qui étaient ces officiers “mieux formés” que Sékou Touré aurait éliminé laissant la place aux Conté??Ça ce sont des mensonges dont se gargarisent certains segments de la population pour se convaincre du bien fondé de leur forfaiture.Quelque soit ton niveau de formation académique,si tu n’es pas Patriote tu seras simplement dégagé. C’est pas compliqué.
Phillipe Pétain était Maréchal en france,le plus haut grade. Il a été jeté dans la poubelle. Le grade ne fait pas la valeur. C’est la valeur qui donne le grade.

Last edited 1 mois plus tôt by Mory Sylla
Mory Sylla
Mory Sylla
20 octobre 2022 22:25

Quand on me dit que c’est la “corruption” des cadres qui est à la base des coups d’états,je dis que c’est faux. Absolument.
Qui sont les corrupteurs? Ce sont encore ces même occidentaux qui parlent de “transparence.”Pas de corruption sans corrupteur.Les blancs veulent nous distraire dans leurs pitreries. Cessez de corrompre les gens pour contourner la Loi et on n’aura plus de corruption.
Le franc cfa c’est le summum de la corruption mais Ils ne parlent jamais de ça.
Bangoura si un cadre a volé,mais attrapez le il va rembourser. Pas besoin de coup d’état pour ça.

Last edited 1 mois plus tôt by Mory Sylla
Mory Sylla
Mory Sylla
20 octobre 2022 22:24

Non Bangoura,tu aimes mélanger les sujets. C’est pas la corruption des cadres qui est à la base de ce coup d’état. La france 🇫🇷 est plus corrompue que la Guinée 🇬🇳.Nous sommes dans des combats géostratégiques où on fait et défait les leaders en fonction des intérêts dès soi disant puissances occidentales. En Guinée 🇬🇳,c’est la france qui actionne son légionnaire pour ne pas que la Guinée 🇬🇳 bascule dans le camp des BRICS. Il y’a plus de corruption en Cote D’ivoire qu’en Guinée 🇬🇳 mais comme celui qui est la bas travaille pour la France,donc pas de coup d’état.… Lire la suite

Youssouf Bangoura
Youssouf Bangoura
20 octobre 2022 20:47

Mory Sylla, là je suis pas d’accord avec toi, il y a beaucoup de choses en commun entre le régime conté et celui d’Alpha Condé .D’abord la pagaille dans l’administration, des nominations à l’emporte pièce, surtout surtout, la corruption et le vol des deniers publics .D’ailleurs, il y a eu plus détournements sous Alpha condé que sous Conté pour la simple raison que sous Conté, il y avait pas beaucoup d’argent en Guinée . As -tu entendu sous Conté un directeur général avec des photos à l’appui qui a 100 villas pour lui tout seul ? Non parce que tout… Lire la suite

Mory Sylla
Mory Sylla
20 octobre 2022 15:22

doumbouya peut tomber anytime.
Il suffit d’une seule étincelle.
On a vu damiba au Burkina.
Ces mutins ne m’impressionnent pas.
C’est avec conté que ces narcotrafiquants sont rentrés dans l’armée à cause du laxisme incomparable de ce monsieur. Conté a dilapidé tout l’héritage laissé à la Guinée 🇬🇳 par le Président Sekou Touré. Pour rien.

Last edited 1 mois plus tôt by Mory Sylla
Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
20 octobre 2022 15:12

Messieurs,
vous semblez oublier que c’est sous AST que l’armee a ete cassee et que des gens comme Conte ont pu grimper les echelons parceque d’autres mieux formes avaient ete tues.
Si AST nous avait laisse un Etat, c’est Mr Beavogui qui allait prendre le pouvoir et le garder. Malheureusement, ce ne fut pas le cas. Apres Mao, c’est pas l’armee Chinoise qui a pris le pouvoir parceque le parti communiste Chinois avait survecu aux purges malgre tout. AST avait tout casse pour eviter de se faire renverser. Son parti n’a meme pas survecu apres lui.

Mory Sylla
Mory Sylla
20 octobre 2022 15:12

Bangoura,je préfère infiniment Alpha Condé a ce Conté là.Ce n’est pas le même contexte. Tu le sais bien.Rien de commun entre Condé et conté.Cette armée putride c’est l’œuvre de ce soi disant général très corrompu. Ce coup d’état contre Condé,c’est la france 🇫🇷. Pas doumbouya lui même.Aussi,si ce coup d’état a eu lieu,c’est à cause de la francophilie démesurée d’Alpha Condé. Même chose avec Gbagbo. Voici des gens qui disent combattre la france mais ils ont un esprit français eux même. La france,c’est pour le malheur de l’Afrique. Chacun d’eux a reçu un coup d’état pour son “amour” pour la… Lire la suite

Last edited 1 mois plus tôt by Mory Sylla
Youssouf Bangoura
Youssouf Bangoura
20 octobre 2022 11:21

Mory Sylla,

tout à fait, sans Conté, on aurait jamais entendu parler ni de Dadis, ni de Toto, ni de Pivi, ni de Konaté et ni de Toumba .Le laxisme dans nos casernes a commencé avec le Gal Conté . Egalement comme sans Alpha Condé, aucun Guinéen à part sa famille et amis à Kankan, n’aurait entendu parler du légionnaire caporal Doumbouya .

Mory Sylla
Mory Sylla
20 octobre 2022 02:09

Dieu doit ressusciter des grands Leaders comme Sekou Touré.
Ce qui me plaît chez Sekou Touré,c’est que les lakoudous tremblaient de tout leur corps à la simple vue du grand Leader.
On regrette le President Sekou Touré. Très amèrement.
Avec lui c’est l’ordre et la discipline.
Dieu doit nous donner un nouveau Sékou Touré encore.

Last edited 1 mois plus tôt by Mory Sylla
Mory Sylla
Mory Sylla
20 octobre 2022 00:08

C’est vraiment ridicule. Voici ce que Conté nous a laissé.
C’est comme une jungle,où des soldats subalternes s’emparent du pouvoir au mépris de la Loi.
Conté le lakoudou a vraiment foutu ce pays en l’air. Dommage.

Last edited 1 mois plus tôt by Mory Sylla