Mamadou Safayou Barry : Will Smith offre un cadeau au Guinéen qui a parcouru 4 000 km à vélo pour atteindre l’université de ses rêves

0 0 votes
Évaluation de l'article

L’acteur d’Hollywood Will Smith a offert un cadeau surprise à un étudiant guinéen qui a parcouru 4 000 km à vélo en quatre mois à travers l’Afrique de l’Ouest pour obtenir une place dans l’université de ses rêves en Égypte.

En septembre dernier, la BBC a relaté le voyage ardu de Mamadou Safayou Barry de son pays d’origine, la Guinée, jusqu’à la prestigieuse université Al-Azhar du Caire, où il a finalement été admis grâce à une bourse d’études.

Après avoir lu l’article de la BBC, M. Smith a décidé d’offrir à M. Barry un ordinateur portable et un nouveau vélo.

Dans une conversation virtuelle publiée sur la chaîne YouTube de l’acteur mercredi en fin de journée, M. Smith a dit à l’étudiant : « Je sais que votre femme et votre fille sont toujours en Guinée, alors j’ai des bons de voyage pour vous permettre de faire des allers-retours ou d’emmener votre femme et votre fille ».

L’acteur a déclaré qu’il était « profondément ému et inspiré » par M. Barry et qu’il lui avait fait don de ces articles pour les raisons suivantes : « Je veux faire partie de la prochaine phase. Je veux vous aider dans votre voyage ».

Cet homme marié et père d’un enfant a déclaré que, bien qu’il n’ait pas les moyens de suivre le cours d’études islamiques à Al-Azhar, ni de payer les billets d’avion pour l’Égypte, la réputation de l’université l’a incité à tenter sa chance lors de cette épopée à travers le Mali, le Burkina Faso, le Togo, le Bénin, le Niger et le Tchad.

Traverser des pays en proie à l’insécuritéMamadou Safayou Barry avec son vélo

Mamadou Safayou Barry avec le vélo qui l’a transporté à travers six pays

Al-Azhar est l’un des centres d’enseignement islamique sunnite les plus influents au monde. C’est aussi l’un des plus anciens, puisqu’il a été fondé en 670 après J.-C.

M. Barry est parti de chez lui « à la recherche de la connaissance islamique », mais il a été confronté à la suspicion et à l’adversité dans certains des pays qu’il a traversés à vélo.

Au Mali, au Burkina Faso et au Niger, les attaques de militants islamistes contre des civils sont fréquentes et les récents coups d’État ont entraîné une instabilité politique.

« Il est très difficile de voyager dans ces pays, car la sécurité n’y est pas assurée à l’heure actuelle », a-t-il déclaré.

« Au Mali et au Burkina Faso, les gens me regardaient comme si j’étais un homme mauvais. Partout, je voyais des militaires avec leurs gros fusils et leurs voitures », ajoute M. Barry.

Il a déclaré avoir été arrêté et détenu trois fois sans raison valable, deux fois au Burkina Faso et une fois au Togo.Nahla Elseidy, conseillère pour les étudiants expatriés à l'université Al-Azhar, avec le nouvel étudiant Mamadou Safayou Barry.

Mamadou Safayou Barry (R) s’est dit ravi d’étudier dans cette prestigieuse université.

Obtention d’une bourse d’étude

Cependant, la chance de M. Barry a tourné lorsqu’il est arrivé au Tchad. Un journaliste l’a interviewé et a publié son histoire en ligne, ce qui a incité de bons samaritains à lui financer un vol vers l’Égypte.

Il a ainsi évité de traverser à vélo le Soudan, dont certaines parties sont actuellement des zones de guerre.

Le 5 septembre, il est enfin arrivé au Caire. Sa détermination lui a permis de rencontrer la doyenne des études islamiques, le Dr Nahla Elseidy. Après avoir discuté avec Barry, le Dr Elseidy lui a offert une place dans le cursus d’études islamiques d’Al-Azhar, avec une bourse complète.

La doyenne a déclaré sur ses réseaux sociaux que l’université était désireuse d’offrir ses connaissances aux étudiants du monde entier et que cette philosophie « ne concernait pas seulement les étudiants internationaux en Égypte, mais s’étendait également à l’étranger ». Al-Azhar reçoit des étudiants de tous les pays, s’occupe d’eux et leur offre des bourses ».

M. Barry s’est déclaré « très, très heureux » d’avoir reçu cette bourse.

« Je ne peux pas vous dire à quel point j’étais heureux. J’ai remercié Dieu », a-t-il déclaré.

Mamadou Safayou Barry a ajouté que les épreuves de son expédition sont oubliées depuis longtemps, effacées par la joie de pouvoir s’appeler un érudit d’Al-Azhar.

Avec BBC

guest
22 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Jacques
Jacques
18 janvier 2024 07:06

Tag, peut être tu as raison mais ça serait un début de solution pour le développement de ce pays. Que tout monde trime pour gagner son pain. Je suis foncièrement contre cette manière de gouvernance ou le président de la République est maître absolu. Que veut tu que les gens fassent car à ton destin dans sa main. Et pourtant , la haute Guinée ne manque de ressources car les régions que tu cites se reposent sur leurs ressources humaines et naturelles.

Tag
Tag
17 janvier 2024 05:49

Il est facile de deviner qui s’opposerait vigoureusement, par les armes s’il le faut, a cette decentralisation du pouvoir dont parles Jacqes ? Les angbansanle d’aujourd’hui. Chez les peuhls que j’ai eu a cottoyer et discuter politique avec ces 15-20 dernieres annees, presque tous ne revent que de cette « federalisation » et sont presque tous persuades, a tort ou a raison, qu’ils arriveraient a faire de leur Foutah la Suisse de l’Afrique. Je suis sur que cet esprit federaliste l’emporterait en Basse Guinee et en Foret, mais je doute qu’il en irait de meme en Haute Guinee, surtout maintenant. Je ne… Lire la suite

Jacques
Jacques
16 janvier 2024 07:20

Gandhi, » quelques peuls sans scrupules » ça toujours existé. Et pourquoi ? Cette décentralisation du pouvoir, je ne sais pourquoi personne n’en parle ? Regarder dans tous programmes politiques, aucun ne mentionne cette mode de gouvernance. Tu sais qu’on a eu des assemblées plurieels, jamais il y a eu de débats de société ???? Juste des questions d’émulations et conneries.

Gandhi
Gandhi
14 janvier 2024 21:44

 @Pan Africain, ce ne sont pas les priorités du pays, ce sont les envies de ceux qui usurpent le pouvoir pour détourner les ressources du pays à leur profit. @Jacques, il faut supprimer les pleins pouvoirs à un abruti qui ne connaissant rien, vend le pays aux étrangers. En le partageant entre plusieurs, cela oblige à débattre publiquement des intérêts du pays, et chacun aura sa petite contribution à apporter. Par ailleurs, je vous invite à regarder la définition d’une « plante verte » pour comprendre l’intérêt de quelques ministres peuls sans scrupules (qui s’en souvient aujourd’hui ?) et qui… Lire la suite

Jacques
Jacques
14 janvier 2024 11:49

Pan African, je suis d’accord avec cette idée. Il faut réduire les perogatives du pouvoir central en Guinée et de façon drastique. Deux PM 50./. De ministre, qu’est qui change dans le quotidien du citoyen lambda ? Pas de routes, ni eau ni électricité… . Il faut que les leaders politiques et d’opinions dénoncent la mafia qui gère le Pays.

Jacques
Jacques
13 janvier 2024 05:05

Tag, les oligarques sont ceux qui ont le pouvoir économique en complicité avec le pouvoir central. Je combat l’esprit bamcé même étant sinani. Et, ça ne veut pas dire accepté des conneries Les statistiques, on peut en faire ce qu’on veut.

Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
13 janvier 2024 02:56

Jacques , Sous le régime de Conté qu’on disait anti maninka, il y a deux PMs Maninkas . Lamine Sidimé a non seulement été president de la cour suprême mais aussi PM de 1999 à 2004. On a connu aussi Kouyaté (Bélé bélé ba) qui a fait un an . À titre de comparaison, CDD a fait deux ans et Ahmed Tidiane a fait moins d’une année . Ne parlons des ministres de l’économie ou des mines . Laisse tomber Jacques. C’est en partie la faute des Fulbe qui n’ont pas ouvertement dénoncé cette main mise . Aucun politicien d’envergure… Lire la suite

Tag
Tag
12 janvier 2024 15:30

Jacques, Tu en dis des conneries, mon gars, avec tes statistiques ethniques. Mais au moins je t’aide a reveler ta vraie face au lieu de continuer a faire l’autruche. Oligarchie implique d’avoir le pouvoir. Ca se saurait s’il y avait une oligarchie peuhle en Guinee. Desole, les angbansanle d’aujourd’hui sont des maninkas et ils sont seuls responsables de la chienlt actuelle et des dernieres 15 annees. Il est hors de question de te laisser noyer le poisson en pretant la responsabilite du chaos a tout le monde. Je croyais que tu disais etre sinani ? Non pas que ca change… Lire la suite

Jacques
Jacques
12 janvier 2024 08:31

Tag, je reviens a la charge. Juste aller voir les gouvernements successifs de Conté ou tu as 50./. De peuls, 30./. Soissons, 2./. Malinkés et 18./. Forestiers. De plus de 1985 à nos jours 80./. Des contrats de l’état est la main de l’oligarchie peul ( Angbassanlé). 50./. Des directions nationales dans la main des administrateurs peul ( Angbassanlé). Étant peul malinké je ne peux de laisser sur le chemin de la haine. Cette population se laisse manipuler par la mafia. Personnellement, je connais les deux régions, qui manquent de tout,; eau , routes, électricité, écoles, hôpitaux….alors ou est leurs… Lire la suite

Tag
Tag
11 janvier 2024 22:55

Jacques, Tu peux dire ce que tu veux, mais je ne te laisserai pas dire que tout le monde est responsable du marasme dans lequel les guineens sont englues depuis 2010 et de facon plus pernicieuse depuis 2021. C’est l’oeuvre exclusif des angbansanle, et ces angbansanle-la sont des maninkas. Tu t’accroches a toutes les branches, mais ce que je voulais dire par « tres souvent », c’est que sous Lansana Conte, meme s’il y avait une predominance soussou dans l’appareil administratif, ca n’avait pas l’air aussi toxic que ce qu’on voit depuis 2010 avec les maninkas. Dadis Camara s’est lui aussi entoures… Lire la suite

Jacques
Jacques
11 janvier 2024 16:58

Tag, c’est bien de dire très souvent. Pour moi, c’est le système mafia. Je peux aussi te faire une liste. L’histoire de la République de Guinée on l’a connaît et très très bien. Et si OGD n’a pas le pouvoir qui l’a lors. En , Guinée ,on connaît, il n’y a que des transhumants juste pour manger sans conviction. Angbassanlé est dans toutes les communautés d’autres sont organisés. Ils ont été autres sous d’autres pouvoirs. Quelqu’un a posé cette question ici, pourquoi c’est sur l’axe? Ils sont les dans la galère ? Ils pensent qu’il fait mieux à kankan ou… Lire la suite

Tag
Tag
11 janvier 2024 00:55

Jacques, Le probleme, c’est que le systeme, en ce moment comme tres souvent par le passe, se confond a une region et a une ethnie. A moins que tu veux qu’on ne voit pas ce qu’on voit. Tu tiens a noyer le poisson a tous les tournants, mais desole tu ne peux pas faire porter la responsabilite de ce cauchemar aux montagnards que nous sommes. Nous, notre partition dans cette macabre symphonie, c’est enterrer nos enfants que les angbansanle tuent toutes les semaines a Conakry. Pas plus tard qu’aujourd’hui, une famille peuhle perdait un enfant de 18 ans sorti achete… Lire la suite

Jacques
Jacques
10 janvier 2024 19:37

Pan African, c’est ça qu’il s’agit, ce pays est géré par une mafia et depuis bien longtemps et à ce niveau on ne parle jamais de communautés. Mon cher bamcé, sera étonné une fois sa communauté sera au pouvoir car les décisions seront prises par l’élite qui est au beurre déjà. Allez demander aux gens du RPC. Ils ont eu quoi? L’eau, électrique, routes….. Dans leurs régions ? . Pan African , tu as touché le fond cette situation, personne n’est au courant de ce contrat de Rio tinto ici, il se dit ici qu’il aura du boulot pour le… Lire la suite

Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
10 janvier 2024 15:29

Jacques, Justement je n’ai vu aucun article , aucune publication , aucune manifestation des populations de Beyla ou Kérouané sur la gestion des revenus issus de Simandou. Je me rappelle il y a quelques mois quand on avait évoqué la découverte d’une subsistance inflammable à Mali et que j’avais parlé d’organiser locale , j’ai été critiqué par un internaute ici qui a évoqué la “gentillesse “ des Soussous. Il faisait certainement allusion à la “méchanceté “ des Fulbe alors que tout ce que j’évoquais c’est la gestion des ressources . Les notables de ces localités autour de simandou vont jouer… Lire la suite

Jacques
Jacques
10 janvier 2024 07:41

Ouï Pan African, ce pays je vois que tu le connais. Cette communautarisme est une farce pour exploiter davantage. C’est un groupuscule qui se font la malle. Nous devons prendre conscience. Mais mon ami, est impulsif, qu’il me dise quand été pour nous population depuis l’indépendance ? Bamcé, revient au pays qu’on puisse se rencontrer. Ne t’inquiète pas je suis actuellement à Beyla pour me chercher c’est chez ma mère et mon ami tu as la bienvenue. Pan African, quand tu vois que toutes les discussions sont faites à Conakry sans les communautés avoisinantes de simandou, tu comprends un peu… Lire la suite

Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
9 janvier 2024 14:03

BAMCE, Parmi cette communauté, seule une petite minorité de jeunes dans quelques quartiers sont prêts à faire quelque chose. Les commerçants sont prêts à s’accommoder avec les dirigeants , les boutiquiers aussi ainsi que le peu d’industriels . Dans un pays où il y a une crise comme celle de l’essence ou internet, seuls quelques quartiers sont prêts à manifester leur mécontentement? Cimenterie, Lambanyi, Kobayah, Madina ( centre commercial du pays) sont où? Il y a deux jours , on m’envoyait des posts de gens qui soutiennent les petits manifestants alors qu’eux sont chez eux . C’est lâche. Oui BAMCE,… Lire la suite

Last edited 1 mois plus tôt by Le Pan-Africain
BAMCE
BAMCE
9 janvier 2024 10:00

@Le Pan-Africain

Vous avez raison mais, j’ai horreur à l’injustice, le problème en Guinée cette injustice à trop d’urée plus de 60 ans et c’est les mêmes qui la subisse. Il (JACQUES) n’a pas dit faux en ce qui concerne l’organisation et la mobilisation de la communauté qui subit l’injustice en Guinée. J’en veux à cette communauté, elle est incapable de s’unir, s’organiser, se préparer afin d’affronter leurs ennemis. On ne fait que raller dans ce pays, il faut se lever et en finir avec c’est inévitable l’affrontement.

Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
8 janvier 2024 20:37

🤣 🤣 Jacques et BAMCE, vous devriez vous rencontrer vous deux.
BAMCE me rappelle les annees 2010s , j’étais exactement comme lui mais j’ai fini par comprendre que pays là, il faut chercher ton argent et faire doucement . Ne pas trop y mettre ton cœur. A yanay meere.

Bravo à ce jeune ! Quand on donne une bourse d’étude à une miss alors que des jeunes comme lui ou le premier de la république sciences maths sont limités dans leurs options, on comprend mieux les priorités de ce pays .

Last edited 1 mois plus tôt by Le Pan-Africain
BAMCE
BAMCE
8 janvier 2024 19:51

T’inquiète pas pour moi, souci toi de ceux qui sont issus de Spermatozoïdes. Seul Dieu à le dernier mot, un jour j’espère que tu seras à la place des autres guinéens auxquels tu voue une haine indescriptible

Jacques
Jacques
8 janvier 2024 09:52

Ouï mais reconnaître les qualités de l’autre ne t’enlève rien. Il prend son destin en main. Il fonce ou lieu de se plaindre de tout et de tout. J’aimerais te voir, un jour heureux ne reste que de quelques choses sans ce pays.

BAMCE
BAMCE
7 janvier 2024 09:38

@jacques

Les autres aussi sont des vrais gars, ils arriveront au but final

Jacques
Jacques
7 janvier 2024 00:02

Voilà un vrai gars..bravo et bonne chance Mr Barry.