Manif du 23 juin: »Nous allons chercher à rencontrer le FNDC pour discuter.. » (Ministre Mory Condé)

0 0 votes
Évaluation de l'article

Alors que le Procureur général Charles Wright  ainsi que le RPG-AEC lui denient toute « exitence légale » et par voie de conséquence, « illégitime » à organiser une maifestation politique en Guinée, le FNDC se fait désormais « draguer » par le pouvoir en place à Conakry. Et pour cause, cette manifestation prévue le jeudi 23 juin prochain dans le Grand-Conakry pour réclamer, entre autres, un retour rapide à l’ordre constitutionnel.

Invité de l’émission ‘’ On Refait le Monde ‘’ de nos notre confrère Djoma Média, le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation Mory Condé annonce qu’il rencontrera dans les prochains jours, la coordination nationale du FNDC, dans le but d’aplanir les divergences.

« Avec la manifestation du FNDC, comme tous les membres du gouvernement, nous estimons que les citoyens guinéens que ce soit le FNDC qui se lève pensant que la transition n’est pas en train d’être conduite dans l’intérêt du peuple de Guinée, nous ne ferons que nous rapprocher d’eux pour discuter.

Dans les prochains jours, nous allons chercher à rencontrer la coordination nationale du FNDC pour discuter avec eux. De tout compte fait, si le FNDC veut que les choses aillent dans ce pays, moi en tant que ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, ce serait un plaisir de les écouter, nous sommes dans une transition, nous voulons que les choses aillent ; il n’y a pas de raison qu’on puisse se laisser se tirailler par voie de presse ou à travers des communiqués pour des questions qu’on peut régler. J’ai toujours tenté de dialoguer avec eux, ils ont toujours répondu respectueusement à travers des courriers-réponses. Cette fois-ci, nous allons faire l’effort formel ou informel de se retrouver autour d’une table, de discuter, d’aplanir nos divergences et aller sur des propositions concrètes qui puissent permettre à notre pays, d’avoir une transition apaisée et inclusive permettant aux guinéens de passer à autre chose », a-t-il lancé.

Gbassikolo.com

guest
4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Mory Sylla
20 juin 2022 00:56

Évidemment Bangoura.
C’est la france 🇫🇷 qui a fait le coup d’état contre Condé.
Les doumbouya sont des manœuvres que la france à utiliser pour ne pas se dévoiler.
Mais c’est peine perdue: tout le monde sait que c’est la France qui organise les coups d’états en Afrique. La france a échoué. La france 🇫🇷 n’a plus 10 ans en Afrique. Elle sera chassée. Les Africains ont vu dans le jeu macabre de la france 🇫🇷. La france est bête. La france va payer pour tous ses crimes ignobles en Afrique.

Last edited 12 jours plus tôt by Mory Sylla
Youssouf Bangoura
Youssouf Bangoura
19 juin 2022 08:20

Mory Sylla,

Une base militaire française en Guinée, voilà ce que ce criminel doumbouya veut dans notre pays, il se dit patriote mais il n’est rien d’autre qu’un vendu .Cela prouve aisément que la France était derrière le coup d’état contre Alpha Condé .

Mory Sylla
17 juin 2022 20:13

Si on ne rejette pas les mutins là,ils vont installer une base militaire française en Guinée 🇬🇳. Ce qui va mettre à l’eau tout le combat titanesque de Sekou Touré.
La France 🇫🇷 qui est chassée partout en Afrique cherche un point de chute. La France est désespérée.
Pas en Guinée 🇬🇳 . Jamais.
Les mutins veulent nous ramener en 1898.

Last edited 14 jours plus tôt by Mory Sylla
Mory Sylla
17 juin 2022 15:37

Un faux ministre sans légitimité.
Lui là c’est pas notre ministre. On ne connaît pas les gens là. Ils sont les porteurs de sac des mutins.

Last edited 14 jours plus tôt by Mory Sylla