Massacres de 2009 : La version des faits de Dadis Camara dévoilée…

0 0 votes
Évaluation de l'article

Le capitaine Moussa Dadis Camara, a comparu mercredi 28 septembre 2022, avec ses coaccusés dans le massacre de 2009, devant le tribunal criminel de Dixinn, délocalisé à la Cour d’Appel de Conakry. Dans une salle archi-comble mais calme, le Président du tribunal Ibrahima Soy 2 Tounkara, a égrené les charges retenues contre les accusés renvoyés devant lui.  Pendant plus d’une heure, le Juge lisait l’Ordonnance de renvoi qui détaille tout sur la procédure d’instruction, la déposition des mis en cause. Voici la version de Dadis Camara sur ces crimes, selon l’ordonnance de renvoi. Explications.

Moussa Dadis Camara, capitaine de l’armée de terre et chef de la junte militaire au pouvoir moment des faits déclare avoir appris dans la nuit du 27 au 28 septembre qu’une manifestation allait être organisée le lendemain et avoir appelé immédiatement Sidya Touré pour obtenir le report de celle-ci. Mais celui-ci lui répondait être dans l’impossibilité de décaler la date prévue au motif qu’il se fait tard. Entre temps, la communication étant interrompu, il a repris son sommeil sous l’effet de la fatigue sans chercher à le rejoindre. Le lendemain vers 10h, il aurait appris par Joseph Makambo que la situation était en train de dégénérer et s’apprêtant à se rendre lui-même au stade qu’il en aurait été empêché par le Commandant Aboubacar Sidiki Diakité dit Toumba qui s’y serait rendu par lui-même sans ordre de sa part.

Apprenant que de nombreuses personnes ont été tuées au stade et des leaders blessés, il ordonnait que ces derniers soient transférés à la clinique Pasteur pour des soins d’urgence. Sorti précipitamment de son bureau, il ordonnait à tous les militaires présents de se tenir prêts pour mettre aux arrêts les auteurs de ces actes dont Aboubacar Sidiki Diakité dit Toumba. Cette stratégie, selon lui, est restée sans effet car Toumba et ses hommes du régiment de la garde présidentielle étaient suffisamment armées pour faire du mal.

D’où le choix de l’appel à l’aide des Nations Unies pour la mise en place d’une commission d’enquête internationale. Moussa Dadis Camara affirme qu’il n’a jamais donné l’ordre à Toumba ni aux hommes de la garde présidentielle, ni aux services spéciaux de la lutte contre la drogue et le grand banditisme de se rendre au stade. Cependant, qu’après les événements, le Général Mamadouba Toto Camara et le Commandant Thiegboro sont venus lui rendre compte des événements qui se sont déroulés au stade.

S’agissant de la milice de Kaliah, Dadis Camara reconnaît qu’il y a eu un recrutement militaire à la demande et sous l’autorité du ministre de la défense Sékouba Konaté mais que ces personnes n’ont été ni recrutées ni formées en son nom. A propos des pillages des domiciles des leaders, ceux de Bambéto et Cosa ou des arrestations arbitraires, tortures et séquestrations au Camp Alpha Yaya Diallo et Koundara, Dadis Camara explique n’en n’avoir pas été tenu au courant, pas plus que l’existence des fosses communes. Il conteste avoir donné des instructions pour la commission des infractions le 28 septembre 2009. 

 

Avec Africaguinee

guest
10 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Zaga de Gonzalo
Zaga de Gonzalo
9 octobre 2022 20:03

Youssouf,

Je vais aussi ajouter. Alya Camara est plutot le neveu du general Kerfala Camara.

Youssouf Bangoura
Youssouf Bangoura
2 octobre 2022 10:12

Baren Soumah,

tu confonds le fils du gal Kerfalla Camara qui a arrêté Alpha Condé, Alia Camara à Amara Camara actuel bras droit de Doumbouya, qui ensuite été emprisonné pour vol chez ce même Alpha Condé, puis libéré après plusieurs mois de prison, muté à Macenta avec l’interdiction de venir à Conakry .Il est du nouveau arrêté depuis trois mois et nul ne sait où Doumbouya l’a séquestré .

Amara Camara ne devrait pas être le fils de Kerfalla Camara sinon, il aurait intervenu pour son frère Alia .

Mory Sylla
Mory Sylla
1 octobre 2022 02:24

Comment le gars là peut se dire Général alors que son fils est un narcotrafiquant dans l’armée? Amara est un narcotrafiquant.
Comment toi tu peux laisser ton fils être un narcotrafiquant????
C’est quel genre de général ça???
Toi ton fils est un maudit soldat indiscipliné,putshiste et vendeur de drogue. C’est quoi ça???

Last edited 2 mois plus tôt by Mory Sylla
Mory Sylla
Mory Sylla
1 octobre 2022 01:18

Toutes les bénédictions du peuple de Guinée 🇬🇳 à notre Armée pour renverser ces putshistes du cnrd. Et mettre fin à cette chienlit qui n’a que trop duré.
Il faut mener un contre coup plus dévastateur que leur coup.
Ça prit du temps mais l’Armée Burkinabé s’est levée . Il faut rompre les relations avec la france 🇫🇷. C’est la france qui alimente les terroristes. Votre ennemi principal c’est la france. Signez des accords avec la Russie 🇷🇺 pour libérer le Burkina des terroristes de la france 🇫🇷. damiba était un pion de la france 🇫🇷. Maintenant c’est finit.

Last edited 2 mois plus tôt by Mory Sylla
Mory Sylla
Mory Sylla
1 octobre 2022 00:57

L’Armée vient de chasser les usurpateurs au pouvoir au Burkina Faso 🇧🇫.
C’est au tour de l’Armée Guinéenne de nous débarrasser de ces putshistes du cnrd.
Que Dieu que les patriotes de l’Armée Guinéenne chassent le cnrd et remettent le pouvoir au Président légitime Alpha Condé.
Qui vient par les armes partira par les armes.
Il faut capturer ces minables putshistes damnés on va les amener en justice.

Last edited 2 mois plus tôt by Mory Sylla
Jacques
Jacques
30 septembre 2022 18:44

Rectificatif, le général kerfalla n’est pas de père de Amara. Son père est le général Diarra Camara. Qui était chef d’état major au décès de conté. Par contre je suis pour qu’il y est une garantie constitutionnelle pour le chef de l’état à condition qu’il exerce en respectant les lois de la République. La démocratie une belle chose qui définie les prérogatives de chacun. Alpha Condé fut pour l’arnaque du siècle. C’est aussi étonnant qu’aucun politique ne parle de ces choses là parce que tous veulent gouvernés de la même manière. Pendant la première législature Condé j’ai pas digéré le… Lire la suite

Tag
Tag
30 septembre 2022 17:23

@Baren Soumah Dadis Camara et ses cammardes sont accuses de crimes contre l’humanite sur la base d’ enquetes de l’ONU et du ministere de la justice. Les accuses sont souvent mis aux arrets avant le proces pour parer aux risques de fuite, d’intimidation de temoins ou encore de comission d’autres crimes. Dans ce cas-ci, je ne vois pas comment on aurait pu les laisser s’installer dans les quartiers parmi leurs victimes presumees. Aucune disposition constitutionnelle ne saurait proteger un putchiste qui est accuse de crimes contre l’humanite. Ce proces ne devrait de toute facon pas etre un proces politique; des… Lire la suite

Baren SOUMAH
Baren SOUMAH
30 septembre 2022 14:56

Je suis surpris que Dadis soit en prison alors qu’il est librement revenu au pays pour faire face à la justice. Quand à Tiegboro et Pivi, ils ne seront libres que quand le CNRD quittera le pouvoir s’ils sont encore vivants. Tous les 3 vont payer pour l’emprisonnement du Général Kerfalla Camara du CMRN, père du Colonel Amara Camara du CNRD, pour trafic de drogue du temps du CNDD. Je ne pense pas que les victimes des événements du 28 septembre 2009 auront la justice qu’ils attendent depuis 13 ans. Je suis très surpris aussi qu’il n’y ait pas de… Lire la suite