Moussa Keita sur les exactions de 2009 : « Le Président Dadis m’a remis une cassette et m’a dit… »

0 0 votes
Évaluation de l'article

CONAKRY-Il était l’une des figures importantes du CNDD (conseil national pour la démocratie et le développement). Alors que le procès des auteurs présumés du massacre du 28 septembre 2009 se poursuit, un témoignage du colonel Moussa Keita, ancien Secrétaire permanent du CNDD vient d’être rendu public. Il s’agit des extraits tirés du PV (Procès-verbal) d’audition de cet ancien proche de Dadis Camara, par le pool des juges d’instruction.

Pendant qu’il interrogeait son client Toumba Diakité, maître Lancinè Sylla a exhibé une pièce de la procédure faisant état de la version des faits du colonel Moussa Keita en sa qualité de témoin.

« Le Président (Dadis, ndlr) m’avait dit qu’il envoyait Thiegboro pour le maintien d’ordre », cite maitre Lancinè Sylla qui enchaîne : « est-ce que M. Moussa Keita pouvait mentir ? ».

« NON », rétorque Toumba Diakité qui détaille : « Moussa est totalement acquis à la cause du président Dadis. Il a prouvé devant tout le monde. Étant Secrétaire Général du Gouvernement, s’il témoigne c’est que c’est authentique. C’est un témoignage fiable ».

L’avocat poursuit en ces termes lisant toujours la déposition du colonel Moussa Keita devant le pool des juges qui l’ont auditionné. Selon maitre Sylla, le témoin a parlé d’un support que le président Dadis lui (Moussa Keita) a remis et qui devrait remettre au Président Blaise Compaoré. Citation.

« A la suite de ces évènements, j’ai été personnellement rendre visite les blessés dans les hôpitaux, je suis rendu dans les morgues, et également refait les mêmes parcours à l’occasion de l’arrivée des président Abdoulaye Wade et Blaise Compaoré » (sic Moussa Keita).

A la lecture de ce témoignage, Maitre Sylla déduit que le témoin (Moussa Keita) savait qu’il y avait des corps dans les morgues. « Est-ce qu’il a été interrogé par rapport à ça ? », questionne l’avocat s’adressant à son client. Lequel répond : « Non. Il devait être ici au moins pour les morts… ». Dans la foulée, l’avocat conclut que le Président Dadis ne pouvait pas être étranger à ces morts.

« Le Président de la République m’avait aussi chargé de déposer une cassette au Président Compaoré. Il s’agit d’un support filmé par un amateur qui montrait une dizaine de personnes habillées en civil armées de PMAK. Le président de la République m’avait expliqué qu’avant d’arriver au stade, des manifestants avaient pillé le commissariat central de Dixinn et avait emporté des armes » (sic Moussa Keita).

A suivre…

Africaguinee.com

guest
8 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Gandhi
Gandhi
31 octobre 2022 22:44

« Surtout quand on sait que c’est Sekouba et ensuite Alpha, qui se trouvait comme par hasard en dehors du pays, qui ont profite le plus du depart de Dadis ».
Eh oui… mais il est difficile de creuser cet aspect sans preuve. Les RPGistes et le PEDN ne manifestaient pas.
Je suis pourtant sûr qu’un Diané pourrait sans doute en dire davantage, mais bizarrement il est en prison, encore une malheureuse coïncidence.

Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
31 octobre 2022 15:34

 » si on épargne le jugement des hommes comme ce Moussa Keita et Sékouba Konaté( son absence de Conakry ne peut l’exclure totalement, il était quand même le second de Dadis ) . »

Surtout quand on sait que c’est Sekouba et ensuite Alpha, qui se trouvait comme par hasard en dehors du pays, qui ont profite le plus du depart de Dadis.

Youssouf Bangoura
Youssouf Bangoura
31 octobre 2022 10:00

Gandhi, beaucoup de ceux qui ont contribué aux massacres du 28 septembre sont pas au tribunal . J’ai du mal à accepter l’absence de ce Moussa keita, de Tibou Camara, de Sékouba Konaté à ce procès du 28 septembre . Founoumou, c’est indéniable que sans ce Moussa Keita, il y aurait pas eu les massacres et les viols du 28 septembre . On ne peut pas connaitre les tenants et les aboutissants de ce qui est arrivé au 28 septembre 2009, si on épargne le jugement des hommes comme ce Moussa Keita et Sékouba Konaté( son absence de Conakry ne… Lire la suite

Gandhi
Gandhi
30 octobre 2022 19:39

Youssouf Bangoura, je vais publier un texte où j’évoque certains absents à ce procès. Je rappelle sans trop approfondir que ce n’est pas parce qu’ils ne sont pas partie au procès, qu’ils vont passer sous les radars. Pour le moment ils en sont éloignés mais ce n’est que partie remise. Je n’approfondis pas, parce qu’il vaut mieux qu’ils pensent être « sauvés » que de les aider à se préparer à fuir leurs responsabilités. Imprescriptible signifie qu’il n’existe aucun délai pour cesser les poursuites. Malgré les nombreux défauts de ce procès, il est néanmoins utile par certains aspects, et je ne veux… Lire la suite

Founounou
Founounou
30 octobre 2022 13:02

Voilà celui par qui tout est parti. Si nous étions dans un pays sérieux, ce gars aurait défilé à la barre de ce procès. Mais puisque l’orientation donnée à ce procès est aux antipodes de la quête de la vérité, Moussa Keïta se la coule douce alors que son ancien mentor qu’il prétendait aimer plus que tout, doit répondre de sa gestion de la manifestation du 28/09/2009.
C’est une leçon pour tout Homme réfléchi.

Youssouf Bangoura
Youssouf Bangoura
30 octobre 2022 10:57

Mais où est-il ce Moussa Keita ? On parle pas de lui pourtant, c’est un des acteurs clés de ce qui est arrivé dès la prise du pouvoir par les militaires jusqu’aux événements du 28 septembre . Il disait publiquement à l’époque, Dadis ou la mort, je ne sais pas ce qu’il est devenu, il doit être à la barre en compagnie de Tiegboro, de Pivi et de Toumba .

Mory Sylla
Mory Sylla
30 octobre 2022 05:51

Toumba ou gombô le mutin putshiste est très ridicule dans son arabe bidon.
Le prédisent du tribunal doit ordonner de parler soit en N’ko,soit dans la langue néocoloniale française,ou soit le Pular ou le Kôniakan. Ou en langue nationale Sôssôkhui.
On a beaucoup de langues en Guinée 🇬🇳 et en Afrique.

Last edited 1 mois plus tôt by Mory Sylla
Mory Sylla
Mory Sylla
30 octobre 2022 03:56

Toumba est devenu un imam arabe. C’est piteux.Maintenant il parle en arabe.C’est de l’acculturation. Parles en N’ko.
Les arabes te considèrent comme une esclave car eux ils sont comme ça.Soit original et authentique en restant Africain ce qui passe par l’utilisation du N’ko comme notre langue.
Ces soi avocats doivent cesser de porter une robe. C’est honteux pour un homme de porter une robe. La langue arabe est une langue de racistes et d’esclavagistes. L’arabe egorge l’être humain. Ils sont très sataniques.

Last edited 1 mois plus tôt by Mory Sylla