Nous, moutons noirs au milieu des brebis… égarées ? (Par Souleymane Thiâ’nguel Bah)

0 0 votes
Évaluation de l'article

Il y a quelques mois, j’entendais un illuminé sorti des entrailles d’une mosquée d’hérétiques me menacer de mort. Ce qui lui servait de bouche disait qu’on me cherchait à Dakar pour me dépiécer le corps. Paraît que le colosse Madou m’avait envoyé pour espionner Cellou Dalein et lui faire du tort…

Récemment, c’est un montage vidéo mal embouché d’un fichu cor, où on avait associé mes dénonciations d’alors, en les comparant aux récents morts…

Il y a deux jours, émergeant de mon tendre canapé où je dors, un confrère m’a envoyé une capture d’écran dans laquelle quelques visages prenaient corps : le mien, ceux de Boubacar Yacine Diallo, Elhadj Thierno Mamadou Bah, Bachir Diallo, Colonel Aminata Diallo et Ousmane Gaoual Diallo. On pouvait lire : « Ces foullah qui se sont mis au Service du clan ethno-régionaliste du CNRD. C’est fils et filles… – excusez la faute. Quand on est mû par la haine et par l’aigreur et qu’on faisait cuicui avec les oiseaux pendant les cours, y a de quoi retourner Molière dans sa tombe… – Donc, la publication disait : C’est fils et filles qui préfèrent service – oups ! Molière a encore séboula, net – ce clan DIABOLIQUE qui diabolise, stigmatise et tue les enfants du Fouta ».

Il est évident que ces phrases sont les fumées épaisses des messes basses dont le wirtèrè de loup garou, remontent des salons où nos amis nous brodent façon poupée vaudou. Mais ils oublient qu’ils étaient avec nous, lorsque le pays brûlait de la dictature féroce qui nous malaxait dans la gadoue. Nous avons partagé les larmes des familles des assassinats fous. Nous avons fui en petit trouillard les injustices de körö et son courroux. À travers les nuits folles et les gardes-frontières frivoles et chelous, nous avons emprunté les chemins incertains d’un exil loin de tout. Nous avons usé corps et caleçons sans le sou, dans les fonds des prisons de dégoût, au même titre que des bandits qui ont volé, arnaqué et assassiné partout.

Il est aussi évident que nous avons à chaque manifestation fait face aux balles allumées. Contrairement à certains gamins révoltés, de familles spoliées et de concessions violées, nous avons eu la chance d’échapper aux feux des kalachs déterminés et des armes de poing qui ont planté leurs piquets au cœur de nos quartiers désolés. Et aujourd’hui, on se fait attaquer par ceux que nous avons contribué à élever. Comble d’ingratitude et d’arrogance démultipliée.

Qu’on se le dise tout net sans sourciller : Dans ce bled flagellé, nous n’avons plus rien n’à prouver. Et ce ne sont certainement pas des politiciens qui ont déchanté, des activistes déboussolés, de gens dont l’engagement forcené se limite à Facebook et ses publications éculées, après avoir avalé deux bouchers d’un lafidi mal préparé, un café mal torché, un yaourt ou une compote d’un rayon soldé, derrière un ordinateur acquis avec prêt, entre des moments d’égarements narcissiques réguliers, qui vont nous faire la leçon d’amour pour notre patrie la Guinée.

Personne ici n’a le monopole d’un patriotisme éprouvé. Nous nous sommes engagés en politique sans égoïsme. Si on ne peut pas être reconnaissant aux sacrifices que nous avons acceptés, qu’on nous colle la paix pour qu’on entende les pets des vieilles grands-mères aux fesses ridées.

Nous avons été dans ce pays au cœur de toutes les manifestations répétées, au cœur d’une terre traversée des spasmes du communautarisme. Nous avons abandonné nos boulots et servi avec altruisme. Nous avons parfois perdu des contrats de travail après tellement d’efforts, abandonnés à nos pauvres sorts. On nous dira qu’il y en a qui sont morts. Oui, c’est vrai que certains ont connu plus de torts. Mais ce n’est pas parce que tu tais le terrible deuil qui te dévore, que refuser de ravaler la putride souillure qui m’essore, devrait faire de moi un félon obligé à un quelconque remord. Tais-toi. C’est ton choix. Moi, je ne me tairais pas. C’est aussi mon choix. Autant je respecte les deuils de chacun, autant je refuse d’imposer à mes fêlures un frein. Oui des larmes ont coulé du fait d’assassinats sans fin. Mais les larmes ont aussi eu le visage d’exils fréquents et malsains, de virages malheureux à faire face au quotidien sans tendre la main, de rouages d’embastillements sans soins.

Et c’est ici qu’on s’attaque à Ousmane Gaoual le renégat, qu’on le traite de menteur et de tous les noms d’oiseaux, lui faisant porter toutes sortes d’oripeaux. Alors, à moi aussi de jouer mon salaud, publiquement sans peur d’un enregistrement pour lécher des égos.

Et c’est là que je leur demande : ont-ils su par exemple que mon appel à contribution pour faire face à mes frais d’avocat, avec la toute la puissante machine des militants et de la grande direction nationale du parti, que je n’avais pu mobiliser que quatre milles euros, sur des honoraires de seize mille euros ? Les journalistes à l’époque ont tout fait pour me tirer la langue. Aussi longue que je l’aie toujours eu, j’avais fait le choix de prendre sur moi et refuser de renvoyer la responsabilité engagée de mes amis, puisque c’est du fait de mon appartenance politique qui m’avait dégagé de mon pays. Combien d’appels n’avais-je pas reçu ce jour pour me féliciter. Et la même phrase retentit encore : « C’était très bien. Tu as refusé de tomber dans le piège des journalistes ».

Et c’est là que les talibés plus hyènes que lapins vont me dire que pourtant on a arraché pour moi la lune de son écrin et me démonter les étoiles pour remplir ma gueule ouverte et ma panse béante.

Et Ousmane Gaoual de parler de visite chez lui. Et c’est là que je demande : savent-ils qu’en cinq années d’exil mes amis ne seront venus chez mes parents que deux fois, à l’occasion d’évènements spéciaux, notamment le départ et le retour de mon père de La Mecque et qu’aucun haut responsable du parti n’a jamais su où j’habite avec femme et enfants ? Cinq longues années, des dizaines de passages pour aller dans des mariages ou des baptêmes d’autres personnes, sur l’axe, où vivent mes parents, jamais une petite halte : « Et si on s’arrêtait saluer la famille de Thiâ’nguel et voir comment elle se porte ! » Cinq années. J’attends les preuves du contraire… et les photos du VAR… Je pourrai parler d’autres choses… mais pas pour l’instant… Parce que les peuls disent : « goundo fow yidhaa kènè ». Traduction : « tous les secrets n’aiment pas qu’on les mette à quatre pattes, qu’on expose leur gbingbin à l’air pour faire voir le calcif donkafèlè délavé et puant qu’ils portent ».

Qu’on nous parle pas de fraternité ou de solidarité. Qu’on nous baratine pas de la rengaine de l’amitié et de la loyauté. Qu’on nous bassine pas, s’il vous plaît, de banalités aussi insipides que la pisse d’un âne mal gaulé.

En tout état de cause, nous avions décidé d’adhérer à un parti sans attendre que quelqu’un vienne nous chercher. Nous avions aussi décidé de partir de ce parti sans que quelqu’un vienne nous l’exiger. Aujourd’hui, nous avons décidé de travailler avec Mamadi Doumbouya pour servir la Guinée. Exactement comme lorsque nous avions décidé de rejoindre l’UFDG. Et nous n’avons de compte à rendre à personne, éventuellement qu’à notre conscience qu’ils soupçonnent friponne. Mais celle-ci, cette foutue conscience-là boit tous les jours du yé glacé et sirote du djindjan formé façon igloo du pôle Nord en toute tranquillité. Nous avions fait vœu de silence, par considération pour le combat que nous avons mené, pour le respect des aînés et la dignité qui nous a été inculquée.

Pourquoi devrions-nous avoir honte de travailler avec un homme qui a choisi de nous faire confiance parmi douze millions de Guinéens pour refonder un pays éclopé ? Pourquoi ne serions-nous pas des patriotes parce que nos avons fait serment de loyauté à l’égard d’un homme que nous savons mû uniquement par la défense des intérêts de notre pays ? Pourquoi devrions-nous plus écouter des gens qui nous flinguent en public et nous font la lèche en privé, parce qu’ils veulent que tel ou tel problème d’un des leurs soit réglé, en oubliant que s’ils nous demandent de l’aide et que si nous pourrions régler le problème posé, c’est uniquement par le fait du décret de celui qu’ils combattent ? Pourquoi devrions-nous vomir sur l’avenir de nos enfants et suivre obligatoirement des gens qui se lèvent tous les matins pour aller bosser, ceux dont les enfants ont un présent lumineux et un avenir radieux, ceux dont les activités tournent régulièrement pour engranger des bénéfices, ou ceux qui ont un salaire à la fin du mois, certains dont les enfants, maris ou femmes, frères ou sœurs, cousins ou cousines, neveux ou nièces, tantes ou oncles ont servi un régime aussi violent qu’assassin de près deux cents guinéens et qui pactisent aujourd’hui avec ces meurtriers, ceux qui ont démarché pour obtenir des postes qu’ils n’ont pas eus se révèlant farouches opposants à Mamadi Doumbouya parce qu’ils avaient des CV vides ou bidonnés et n’ont pas su convaincre le panel d’entretiens ? Quand ils auront les réponses à ces questions, on parlera. En attendant, nous avons un pays à servir.

Nous avons fait le choix d’adhérer au projet de refondation de Mamadi Doumbouya et Dieu sait que chaque jour qu’il fait éclore nous servons ce pays honnêtement, patriotiquement, dans la dignité et la responsabilité. Nous continuerons ce service, sans coup férir, sans fléchir, sans bleuir, sans blêmir. Qu’on continue à faire de nous des traitres parmi les moutons à punir. Mais sachez que noir aussi est une couleur qui peut faire frémir. Et en attendant d’autres menaces et autres enregistrements pièges à deux bonbons glacés, qui auront désormais les répliques à la hauteur des manipulations et de leurs commanditaires, je ferme ma gueule et je dégage !

Souleymane Thiâ’nguel Bah

guest
34 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
30 octobre 2022 23:50

“ Je souhaite que les militaires deviennent lucides et raisonnables (si cela est possible), sinon avec la radicalisation globale dans tous les pays du monde, l’ethnocentrisme sous-jacent pourrait se transformer en violence inter communautaire, ce qui n’est pas souhaitable.” Ce qui risque d’arriver avec la désintégration du l’ordre politique mondiale, c’est la fin des États créés par les puissances coloniales . Certains comme le Ghana ou le Sénégal pourront continuer d’exister mais le Mali , le Burkina , la Guinée , Côte d’Ivoire , DRC et bien d’autres pourraient suivre . Le Mali est déjà dans ce processus. L’est de… Lire la suite

Gandhi
Gandhi
30 octobre 2022 19:16

Des cadres du RPG en prison qui ça ? Si vous pensez à Oyé Guilavogui ou à Kassory, faut-il en rire jaune ? Oui moi aussi, je n’étais pas pour des manifestations systématiques, ce qui a permis « d’éduquer » la police d’Alpha Condé à leur maîtrise. Dans ce bras de fer, les civils n’ont pas à se soumettre à des militaires, qui plus est des criminels. Ils ont des armes donc pourront se faire entendre, mais pas à n’importe quel prix, notamment celui de décider qui peut parler, qui peut se présenter aux élections, de quoi on discute, etc… Même si… Lire la suite

Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
29 octobre 2022 22:00

C’est l’objectif finale de tous les partis politiques , prendre le pouvoir . La stratégie de l’ufdg par contre consiste à demander à la population de sortir et exprimer son ras le bol. Si cela n’avait pas échoué en dix ans , ça serait louable . Malheureusement ce n’est pas le cas . Alors faut trouver autre chose que d’appeler des jeunes Fulbe des pauvres quartiers de conakry d’affronter des soldats armés de Kalashs. Le PEDN par exemple veut prendre le pouvoir . Sa stratégie consiste à se rapprocher de la junte et à trouver un terrain d’entente. Je suis… Lire la suite

Last edited 1 mois plus tôt by Le Pan-Africain
Gandhi
Gandhi
29 octobre 2022 19:18

« pour quelqu’un qui se dit pas membre de l’ufdg, vous défendez quand même leurs stratégies politiques« .
C’est quoi leur stratégie politique ?
Faire en sorte que la population choisisse ses dirigeants et non pas subir des criminels, des incultes ou des incapables, qui font reculer la Guinée et la divise.

Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
29 octobre 2022 14:19

“ Le fait est que ta proposition est que les militants de l’UFDG (les peuhls par extension) trouvent plutot le moyen de tirer parti du pouvoir de Doumbouya plutot que de resister puisqu’ils sont les seuls a le faire, ” Ces jeunes de l’axe sont les premiers à avoir acclamé Mamady quand il est arrivé au pouvoir. Les images de lui avec Alpha en chemise sont disponibles pour tout le monde . Donc comment est ce que ces jeunes se sont retrouvés de pro-Mamady en anti? C’est dès le début que j’avais dit qu’il ne faut plus manifester. Ça ne… Lire la suite

Shams Deen
Shams Deen
29 octobre 2022 11:40

Pan-African Je ne reproche pas Gaoual sa participation à ce gouvernement et même cet autre qui veut se faire voir alors qu’il ne signifie strictement rien,ce que je déplore chez Gaoual c’est de chercher tout le temps à tirer sur CDD ,il n’est pas seul et obligé d’importuner les gens par ses attaques inutiles . Ce comportement oblige ses nouveaux dieux de douter de sa personne à moins que ces gens ne soient naïfs. On insulte pas ses anciennes relations devant ses nouvelles amitiés. Quand aux autres cadres non peuls ,je ne te dirais seulement que Alpha n’a jamais pardonné… Lire la suite

Tag
Tag
29 octobre 2022 06:29

Pan-Africain Je n’ai pas l’intention de continuer a tourner en rond avec toi. Je n’ai pas a modifier tes propos, je n’en vois pas l’interet du tout. Le fait est que ta proposition est que les militants de l’UFDG (les peuhls par extension) trouvent plutot le moyen de tirer parti du pouvoir de Doumbouya plutot que de resister puisqu’ils sont les seuls a le faire, soit la compromission plutot que la lutte (C’est plutot toi qui ferait mieux de ne pas faire semblant de ne pas comprendre ce que tu ecris). Je pourrais te ramener a un de tes propres… Lire la suite

Gandhi
Gandhi
28 octobre 2022 23:13

Pendant longtemps les juifs ont pris des claques et il y en a qui tendaient l’autre joue. Il a fallu la shoah pour qu’ils prennent conscience qu’il fallait se lever. Pour le moment, il y en a qui préfèrent ne rien faire ou se soumettre parce que cela ne sert à rien de bouger disent-ils. Lorsqu’ils comprendront qu’il faut arrêter de se lamenter et agir, alors la bascule se fera. Pour l’instant ils rêvent de je ne sais quoi. Sans doute n’ont-ils pas assez médité « le loup et l’agneau » de la Fontaine. Cela reste toujours d’actualité malheureusement, tant dans les… Lire la suite

Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
28 octobre 2022 14:08

Les manifestations des jeunes de l’axe contre les forces de l’ordre ressemblent à celles de jeunes palestiniens contre l’armée Israélienne.
Faudra plutôt s’inspirer des Chites Libanais que des Palestiniens si on veut se faire respecter .
Je ne peux pas être plus clair que ça.

Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
28 octobre 2022 14:00

N/a

Last edited 1 mois plus tôt by Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
28 octobre 2022 13:55

“ Tu proposes aux militants peuhls de l’UFDG qui participent aux manifestations auxquelles appelle leur formation politique et par extension a tous les peuhls de jouer les pleutres et applaudir les militaires qui vont tuer dans leur quartier. ” Quand je dis que tu déformes mes commentaires et fais semblant de ne pas comprendre ce que je dis , il s’agit bien de ça . J’ai répété ici que les manifestations de quelques quartiers de conakry ne vont pas ébranler la junte . Nous avons fait cela pendant dix ans sous Alpha, c’est par les armes qu’il est parti. Donc… Lire la suite

Tag
Tag
28 octobre 2022 00:14

Le Pan-Africain Tu t’emportes un peu, mon pote. Tu proposes aux militants peuhls de l’UFDG qui participent aux manifestations auxquelles appelle leur formation politique et par extension a tous les peuhls de jouer les pleutres et applaudir les militaires qui vont tuer dans leur quartier. Et moi tout ce que je te dis, c’est que l’ecrasante majorite des peuhls ne voit pas le monde comme toi. Je ne suis certainement pas convaincu d’avoir raison sur la meilleure approche, mais je suis sur qu’ils continueront a se battre aussi longtemps que cela sera necessaire. En revanche, je suis sur d’avoir raison… Lire la suite

Gandhi
Gandhi
27 octobre 2022 21:56

Pan Africain, ceux qui se croient meilleurs que les autres n’ont qu’à faire leur preuve en créant un parti. Au moins ils pourront dire qu’ils ont créé quelque chose. Moi je ne jette pas la pierre à ceux qui doivent nourrir leur famille (Gaoual ou Thianguel par exemple sont libres de travailler avec qui ils veulent). Ce que je leur reproche (notamment Ousmane) c’est de cracher dans la soupe, mais surtout de faire l’éloge d’un criminel.

Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
27 octobre 2022 02:41

Shams , Je pense que ces gens , Thianguel et Ousmane , ont été loyaux envers leur ancien patron et n’ont rien eu, y compris la victoire à laquelle ils s’attendaient . Dans le cas de Gaoual qui est accusé de vouloir prendre la direction du parti, je ne vois pas pourquoi on lui en veut autant surtout que son ancien patron a échoué à trois reprises aux élections . Donc est ce Ousmane le problème ou cdd qui a montré ses limites. Je sens une certaine frustration chez ces gens. Les critiques , injures et pressions qu’ils subissent sont… Lire la suite

Africain
Africain
26 octobre 2022 08:28

« Décevant et MÊME pitoyable. » dixit Ghandi.

Rien d’autres à ajouter.

Last edited 1 mois plus tôt by Africain
Shams Deen
Shams Deen
25 octobre 2022 23:58

Le Pan-African Le nous est selon moi un poison dans notre contexte surtout dans la bouche de celui qui a étudié un peu. Personnellement,je comprends bien ces gens qui pensent arrivé à leur but final c’est à dire à table . Ce que je ne comprends pas c’est l’acharnement avec lequel ils veulent prouvé leurs fidélités,ils ne sont quand même pas seuls à rejoindre ces gens-là,les autres font peut-être leurs devoirs sans bruits avec une certaine mesure dans leurs discours. Il ne sert à rien de tirer en tout lieu et à toute occasion celui qui a été déterminant un… Lire la suite

Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
25 octobre 2022 17:38

Tag, Tu as le défaut des lettrés Fulbe de Guinée, la certitude d’avoir raison . Les Américains appellent cela overconfidence bias et c’est ce qui a mené à l’échec de l’ufdg en 2010. C’est toi qui dit que je mets la responsabilité des meurtres lors des manifestations sur les jeunes alors que je n’ai jamais dit ça ici . C’est comme ça que vous racontez des contre vérités sur tous ceux qui s’opposent aux méthodes de l’ufdg. Vous foncez toujours droit au mur emportant tout le monde avec vous et à chaque fois, ca se termine par une déculottée. J’espère… Lire la suite

Tag
Tag
22 octobre 2022 22:01

Le Pan-Africain Je ne vois pas d’autre mot qui qualifie pleinement to caractere. Mon avis est uniquement base sur ce que tu dis ici, et finalement c’est tout ce qui compte. Je ne demande rien a Gaoual ou a Thianguel pour ce qu’ils ont fait. Maintenant, on ne veut pas qu’ils nous emmerdent avec leurs artguments d’affammes. Moi je connais des militants et dirigeants de l’UFDG de la premiere heure qui n’ont jamais occupe des fonctions au sein de leur parti aussi importants que celles de ces deux bonhommes, mais qui ne se sont jamais vendus a ceux qui tuent… Lire la suite

Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
19 octobre 2022 15:58

@Shams, Comment est ce que je gangrène ce pays alors que je n’ai aucun poste de responsabilité? Je ne fais qu’apprendre des Maninkas et des Soussous . Je les observe et je remarque qu’ils ne sont jamais opposants en Guinée et cela est à leur avantage. Les Fulbe se font toujours traiter d’anti pouvoir . On dit d’eux qu’ils sont opposés à tout le monde parcequ’ils ne sont pas Fulbe . Et bien pourquoi ne pas changer un tant soi peu et chanter les louanges de Mamady ? Juste question de faire un peu différent . Que ces masses populaires… Lire la suite

Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
19 octobre 2022 15:45

@Tag, Pleutre ? C’est fort comme mot monsieur surtout pour quelqu’un que vous ne connaissez pas . Ce qui est “pleutre” c’est appeler à ce que des enfants de l’axe sortent manifester pour des élections qu’on est incapable de défendre . Oui Tag, je ne ferai plus jamais la morale à un cadre Peul qui rejoint l’administration pour se servir comme le font les cadres Maninkas, forestiers et soussous. Nos gens ont assez souffert dans ce pays . Ce qu’il faut au peul c’est chercher à défendre ses intérêts . Il n y a rien de pleutre en ça .… Lire la suite

Benn Pepito
Benn Pepito
19 octobre 2022 15:05

La pan-africain a vraiment un raisonnement prosaïque ! Arrêtez d’avoir ce raisonnement imbécile. C’est énervant ! C’est incroyable ! En quoi ça vous tourmente de voir un Peul accéder à la magistrature suprême ! Cela vous traumatise à ce point ? Merde de merde ! En quoi c’est frustrant ?
Inch’Allah ! Un Peul accédera à la magistrature suprême en Guinée. Et tout ira dans le meilleur des mondes possibles. Etre peul et opposant n’est pas une tare encore moins une fatalité. Je te dis merde!

Shams Deen
Shams Deen
19 octobre 2022 06:13

Kaou Pan-African est le genre de sachants lire et écrire qui gangrènent le pays dans sa gouvernance. N’importe qui est libre d’avoir en bouche cette argumentation,nous ,nous ,nous autres tout en s’attaquant à d’autres nous . Lansana Kouyaté est peut  » poulo » de ce monsieur ou encore « Bah Ousmane  » et Bantam Sow » sont des mandingos . Un peu de bon sens monsieur le poulo. Le ministre Yaya Sow avait un père très apprécié sous Sékou et il était un puissant Directeur de Cabinet du ministère du transport etc… Que tes poullos mangent si toute fois ça te vas comme… Lire la suite

Tag
Tag
19 octobre 2022 02:56

Le Pan-Africain

Il y a un mot qui te definis si bien et qu’on retrouve rarement dans le caractere du peuhl. Ce mot est « pleutre ». Je te conseille de chercher sa definition dans le Larousse et de comprendre que nous ne sommes pas comme toi. Peut-etre arreteras-t-il enfin de nous pomper l’air.

Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
18 octobre 2022 21:41

Il ya certes eu des cadres des differentes ethnies qui se sont opposes aux regimes en place mais les masses populaires des autres groupes ethniques trouvent toujours un moyen d’accomoder les dictateurs qui s’installent chez nous et placent les Fulbe en opposants. Regardez un peu le regime de Alpha. Il a eu des opposants partout mais c’est principalement les masses populaires de l’axe et du Fouta qui adheraient aux manifestations et c’est aujourd’hui aussi le cas avec Mamady. Nos freres sortent, sont tues pour que vienne au pouvoir quelqu’un qui les meprise bien plus que le precedent. Je dis tout… Lire la suite

Kaou Labe
Kaou Labe
18 octobre 2022 14:09

Pan Africain , Je vous comprends ! Mais ,vous semblez avoir quelques lacunes surl’histoire de la vie politique de notre pays depuis 1958 . — De SAYFOULAYE DIALLO sous AST a BARRY ALPHA BAKAR sous MAMADI DOUMBOUYA , en passant par tous ceux que vous devez connaitre sous Lansana Conte , sous Dadis , sous Alpha Conde , les FULBHE ont TOUT LE TEMPS participe a la gestion de ce pays . — Evitez de prendre Opposant Poullo a Fuuta . Mamoudou Toure (Morianais ) etait Opposant a Sekou Toure . C’etait pas La Basse Cote qui s’opposait a AST… Lire la suite

Gandhi
Gandhi
17 octobre 2022 21:44

Décevant et même pitoyable. Que Thianguel suive qui il veut, je n’ai pas à m’immiscer dans ses affaires, car lui seul connait sa situation personnelle et connait les valeurs qu’il souhaite défendre envers et contre tout. Donc je ne jette pas à la pierre à ceux qui ont faim, même s’ils n’ont aucune obligation de se justifier, sous peine de montrer qu’il y a un problème. Beaucoup de Guinéens ont des CV bien remplis mais ne travaillent pas pour autant pour ces escrocs. En revanche je vomis ceux qui mettent sur un piédestal Doumbouya, qui n’est qu’un vulgaire criminel et… Lire la suite

Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
17 octobre 2022 16:12

Kaou Labé, Vous avez peut être mal compris monsieur. Je conseille aux membres de cette ethnie de participer à la gestion du pouvoir et de cesser d’être opposants à tout va . Je leur conseille aussi de chercher à se défendre comme n’importe qui. Est ce mauvais? Mon Panafricanisme reconnaît qu’il y a des ethnies en Afrique et que c’est en acceptant cette diversité que nous allons nous en sortir . Nos États doivent être des fédérations qui collaborent dans des domaines précis (armée citoyenne, monnaie , diplomatie et aménagement du territoire nationale) . Les questions d’éducation, de santé ,… Lire la suite

Kaou Labe
Kaou Labe
16 octobre 2022 21:45

C’est ahurissant !
Un  » Pan-Africain  » qui conseille une Ethnie COMMENT prendre le pouvoir en Afrique !
Qui l’ eut cru ?

Kaou Labe
Kaou Labe
16 octobre 2022 21:23

Ainsi , ce jeune homme est TRES FIER de participer au  » Projet  » de celui qui a pris le pouvoir par les armes avec des centaines de Guineens assassines !
J’ ose esperer que quand l’HISTOIRE les ratrapera ( ca arrivera ) , il sera FIER ce jour de repondre devant LA JUSTICE , La Vraie !
D’ici la , il a raison de dire  » Je ferme ma gueule et je degage  » car
ON NE PARLE PAS LA BOUCHE PLEINE !
Mangez vite jeune homme , et repartez en exile .
LA JUSTICE ARRIVE !

Baren SOUMAH
Baren SOUMAH
16 octobre 2022 02:31

Donc les gars militaient pour que Cellou Dalein et sa famille aillent visiter les leurs lors des cérémonies. Et ils ont rejoint les putschistes parceque Blah et Blah et Bla Bla Bla …
Décevant quand même comme argument POLITIQUE. La réalité est qu’il n’est pas facile de résister aux sirènes du pouvoir.
Mais bienvenue au club de ceux qui ont pensé bien faire et qui se sont rendus compte qu’ils ont une famille à nourrir et que les grands hommes politiques ont beaucoup de monde à satisfaire.

Benn Pepito
Benn Pepito
15 octobre 2022 14:51

C’est votre façon de voir les choses : être du côté du manche afin d’approcher le kibaniyi ou le trône. Je ne la partage pas dans la situation actuelle de la Guinée. Mais collons la paix à Souleymane Thia’nguel Bah qui mate les rombières et se passionne à entendre « les pets des vieilles grands-mères aux fesses ridées ». Comme il le dit lui-même. Hum !

Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
15 octobre 2022 09:58

“ Pourquoi devrions-nous vomir sur l’avenir de nos enfants et suivre obligatoirement des gens qui se lèvent tous les matins pour aller bosser, ceux dont les enfants ont un présent lumineux et un avenir radieux, ceux dont les activités tournent régulièrement pour engranger des bénéfices, ou ceux qui ont un salaire à la fin du mois, certains dont les enfants, maris ou femmes, frères ou sœurs, cousins ou cousines, neveux ou nièces, tantes ou oncles ont servi un régime aussi violent qu’assassin de près deux cents guinéens et qui pactisent aujourd’hui avec ces meurtriers, ceux qui ont démarché pour obtenir… Lire la suite