Opinion// Lettre Ouverte à monsieur le président de la république de Guinée.

0 0 votes
Évaluation de l'article

 Parole d’un homme d’honneur : A Monsieur le Président de la République de Guinée, parmi vos multiples engagements devant le peuple de Guinée, il y en a un qui a retenu mon attention à plus d’un titre : il s’agit de votre volonté d’intégration à la fonction publique et dans l’armée guinéenne, les jeunes issus des milieux défavorisés à l’instar des jeunes de l’axe Bambeto-cosa-hamdalaye, qui sont depuis plusieurs années privés d’attention et d’humanité.

   En effet Monsieur le président de la république, j’ai fait des émissions dans plusieurs médias guinéens (Radio, télévision, et presse écrite) sur cette situation mais, en vain. Notre société veut présenter ces jeunes comme des irrécupérables, des inéducables, des damnés de la société qui ne sont fait que pour détruire les hommes et leurs biens.

 Notre société a fait de ces jeunes des monstres qui ne rentrent dans la relation que par la violence. La  seule réponse que les pouvoirs publics ont trouvée  à cette douloureuse réalité est la prison.

Ces jeunes sont utilisés par les plus puissants, les plus fortunés et les plus grands manipulateurs pour toutes les sales besognes : (Destruction des biens d’autrui et de la communauté, trafic de stupéfiants, proxénétisme, vendetta sous couvert d’omerta) etc…

 Le milieu carcéral n’est pas adapté ni à leur âge, ni à leur prise en charge. Ils y rentrent délinquants primaires et en sortent bandits de grands chemins frappés par le complexe de Stockholm qui leur donne une exceptionnelle admiration pour les adultes rencontrés sur leur chemin.

 Monsieur le président de la république, ces jeunes n’ont aucune référence éducative et leur profil type n’est pas difficile à tracer :

– Vivant dans une précarité absolue, ils sont souvent élevés par des substituts de parents. Ils ont à peine terminé l’école primaire et ils maîtrisent à peine les vingt-six lettres de l’alphabet.

– Monsieur le président de la république, ces jeunes rentrent dans la relation par la violence puisqu’ils ne connaissent que cette méthode.

Constat amère :

Dans leurs milieux de vie, il n’y a ni centre de santé, ni école, ni centre de formation technique et moins encore un centre d’éducation et de formation à la citoyenneté.

Monsieur le Président de la république, Il est urgent d’accompagner ces jeunes pour leur intégration socio professionnelle ; condition sine qua non pour leur participation à la vie de la cité.

 Je pense que le préalable pour l’intégration de ces jeunes dans l’administration et dans l’armée guinéenne est de procéder très rapidement à leur intégration socioéducative en mettant à leur disposition des centres d’aide par le travail, des centres de formation par l’alternance, des centres thérapeutiques d’accompagnement et de formation.

Valoriser leur aptitude et leur acquis en leur donnant le gout du soi-même, du travail et de la connaissance.

Voilà la voie que je vous suggère pour vous permettre d’atteindre votre objectif.

Monsieur le Président de la république, je tiens à vous rassurer de mon adhésion à votre projet de société et à vous accompagner dans cette voie, si vous me le demandez.

« Nous ferons d’avantage de choses si nous croyons moins d’impossible ».

Enfin Monsieur le président de la république, il dort en ces jeunes toute notre intégrité et nos valeurs morales et socioéconomiques. Réveillons-les en eux, sans aucune discrimination pour un partage juste et mérité de toutes nos richesses entre les filles et fils de ce pays.

Nous ouvrirons ainsi la voie du développement d’une guinée nouvelle, libre et prospère.

Que dieu protège la Guinée.

Moussa KANTE (retraité)

Professeur de phytopathologie et ingénieur d’ETAT de travail social

moussa.kante@hotmail.com.

guest
9 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Amara
Amara
9 novembre 2021 18:07

@Foulou Puisque tu reviens à la charge pour déverser tes insanités je vais te dire un truc sur moi, je suis tout sauf un traitre ou quelqu’un qui change son revêtement à chaque occasion comme un caméléon. Si j’étais vraiment énervé j’aurais utiliser des termes bcp plus virulents que ce que tu as lu. Ce que tu pense dis et écris est tellement insignifiant et dénudé de sens que je n’ai pas besoin de me mettre en colère et me rendre malade pour ça . Par contre toi et tous ceux qui pensent comme toi non seulement je vous emmerde… Lire la suite

Last edited 6 mois plus tôt by Amara
Mory Sylla
7 novembre 2021 22:53

L’ufdg est largement malméné sur Gbassikolo. Ce parti est aux abois.
Nous les loyalistes,la victoire ne va pas nous echapper.
Donnons le temps au temps.
« Le temps c’est l’autre nom de Dieu. » Le President Laurent Gbagbo.
« le ‘temps’ c’est moi.  » doumbouya,macky sall,ufdg,fndc,france,crapauds perdus en brousse,etc…

Last edited 6 mois plus tôt by Mory Sylla
Foulou
Foulou
7 novembre 2021 16:47

@Amara Tu t’enerves parce que ce que je dis est vrai. Alpha Conde etait un des organisateurs de la manifestation du 28 Septembre sauf qu’il a pris soin de lachement se derober a la derniere minute en esperant que tous les autres leaders politiques allaient perir au stade, lui laissant le champ politique libre par la suite. De la meme maniere il a trahi la brave Mme Fatou Bangoura qui faisait, seule, face au courroux de Lansana Conte et son PUP alors que, lui, Alpha Conde coule des jours tranquilles a la Place d’Italie a Paris. Il a jete la… Lire la suite

Amara
Amara
6 novembre 2021 20:33

@FOULOU Tes jeunes de Bambeto n’ont qu un seul leader et un parti politico régionaliste et hyper communautaire que tout le monde connaît en Guinée le reste de ton caca cérébrale garde le pour ton psychiatre j’en ai pas besoin. Alpha n’est pas un idiot comme ses leaders qui sont partis se jeter dans la gueule du loup car lui au moins est un leader éclairé et de la même façon il n’a pas voulu salire la date symbolique du 28 septembre. c’est la toute la différence entre lui et vous qui êtes contre le fait que la Guinée ait… Lire la suite

Last edited 6 mois plus tôt by Amara
Foulou
Foulou
6 novembre 2021 03:27

@Amara Sans ces jeunes de Bambeto, ton poltron de leader Alpha Conde n’aurait jamais ete President. Quand ces jeunes de Bambeto payaient de leur vie au stade du 28 Septembre leur refus de voir les militaires du CNDD confisquer le pouvoir, le poltron Alpha Conde avait pris soin de prendre la fuite a la veille de la manifestation du 28 Septembre a laquelle il etait suppose assiste comme tous les autres leaders qui, eux, etaient presents. Et pendant que Mme Fatou Bangoura affrontait le PUP de Lansana Conte en Guinee au nom du RPG, Alpha Conde coulait des jours tranquilles… Lire la suite

Mory Sylla
3 novembre 2021 09:23

Cessez d’appeler ce putshiste Président.
Il n’a jamais été élu dans ce pays. Vous le savez très bien. A moins de faire semblant. Ce qui serait malhonnête. Théâtre de la mégalomanie.
Vous l’encouragez dans sa forfaiture délibérée.
Il faut cesser de dégrader votre propre pays.
Un Président est élu dans les urnes. Comme Alpha Condé. Libérez le Président Alpha Condé. Les putshistes sont isolés. Ils ne savent plus dans quelle direction aller. Tourbillon de confusion au palais Kia Kia Kia 😁🤝 Allaniké.

Last edited 6 mois plus tôt by Mory Sylla
Mory Sylla
3 novembre 2021 07:13

Mobilisons nous sans aucune lassitude jusqu’au départ sans condition des mutins.Nous le faisons pour la Guinée 🇬🇳.Le combat le plus noble est le Fasso kèlè,le combat patriotique.Ne nous fatiguons pas. La Guinée 🇬🇳 mérite tous nos efforts. Et plus que ça. Rien ne vaut la Guinée 🇬🇳. Les vrais soldats ont donné leurs vies a la Guinée 🇬🇳. C’est à nous les patriotes non militaires de continuer leur combat. Sinon ils tomberont dans l’oubli. Leur sacrifice mérite tous les honneurs. Ils ont démontré qu’ils croient en la vraie Guinée 🇬🇳 sinon ils auraient rejoint les mutins. Dès le premier coup… Lire la suite

Last edited 6 mois plus tôt by Mory Sylla
Amara
Amara
3 novembre 2021 05:21

Arrêtez de donnez des raisons à ce gouvernement illégitime de rester au pouvoir. Il n’y a pas que les jeunes de bambeto qui vivent dans les conditions difficiles, toute la jeunesse guineenne est confrontée à ces difficultés de la vie mais personne ne se comporte comme eux. Il faut voir au delà des problèmes de pauvreté, ces jeunes sont issue de l’une des plus riches communautés du pays ils ne sont pas les plus démunis en Guinée Ce qui passe à bambeto est un choix délibéré de rendre la Guinée ingerable pour les autorités du pays pour des raisons d’ordre… Lire la suite

Mory Sylla
2 novembre 2021 15:32

Ces jeunes manquent d’encadrement.
Ils ne sont pas irrécupérables. Mais c’est pas le mutin qui doit faire ça. C’est comme demander au loup de garder la bergerie.
Nous demandons le départ des mutins illégitimes du pouvoir en Guinée 🇬🇳. Ils n’ont aucun problème à régler. C’est pas leur mission. Le seul problème qu’ils doivent régler c’est celui qu’ils ont créé: leur retour en caserne sans condition. Ces mutins ne sont pas des interlocuteurs. Ne faites pas d’eux ce qu’ils ne sont pas. Il faut défendre le Président Alpha Condé sans réserve et le sauver de l’humiliation.

Last edited 6 mois plus tôt by Mory Sylla