Restriction des médias et d’internet: «nous avons décidé de l’assumer» (Ministre du Budget)

0 0 votes
Évaluation de l'article

On en sait un peu plus sur la restriction des médias traditionnels et de l’accès à internet en Guinée. Sur le sujet, le ministre du Budget, Lancinè Condé, a été interpellé mardi par un journaliste de Guinee114.Com à l’occasion d’une conférence de presse organisée par le gouvernement autour de l’organisation d’une table ronde des bailleurs. Et, pas sans faire un procès sans appel à la presse guinéenne, le ministre du Budget a laissé entendre que le gouvernement a pris ses responsabilités et qu’il l’assume.

«Lorsque des éléments sont de nature à mettre en péril la nation, des actions deviennent indispensables. Moi j’ai suivi le mouvement des gilets jaunes en France, je mets quiconque à défi de me dire qu’internet marchait comme il marchait. C’était en France. Lorsqu’il y a péril et que des gens s’amusent à allumer le feu à petits coups tous les matins, il faudrait bien qu’un moyen soit trouvé pour canaliser cela, pour que la tension baisse avant qu’on ne reparte au niveau où on est. C’est bien bon de mettre le gouvernement face à ses responsabilités. De toute façon, c’est ce que nous avons fait, nous avons décidé de l’assumer. Nous allons face à cela. Mais entre vous médias, vous êtes guinéens, vous savez chacun que ce qui se disait sur les médias était de nature à porter atteinte à  la paix et à la stabilité sociale », a déclaré le ministre en présence de la ministre en charge du Plan, ancienne ministre de l’Information et des représentants d’organisations partenaires du gouvernement.

Jusque-là, aucune autorité n’avait assumé aussi ouvertement le brouillage des ondes de certains médias et la restriction des réseaux sociaux et sites d’information. Le ministre assimile l’action des certains médias guinéens et le soutien de la presse internationale à un risque de mettre le pays à feux. «Bien sûr que vous aurez des gens de la presse internationale qui vont vous encourager. Brûlez votre pays, c’est votre pays, après il prend son avion et il s’en va», ajoute le ministre du Budget, Lancinè Condé.

«Tout ce qui peut mettre la nation en péril, met le gouvernement dans le devoir de prendre ses responsabilités et de l’assumer», conclut-il.

A noter que plusieurs ambassades et autres organisations internationales ont exprimé leur indignation face à l’attitude des autorités guinéennes suite à ces restrictions jugées illégales.

Thierno Amadou M’Bonet Camara (Rescapé N°4)

guest
6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Gandhi
Gandhi
12 février 2024 23:09

Un nouveau bouffon qui ment (Internet fonctionnait à l’époque des gilets jaunes en France), sans doute était-il dans un village perdu de montagne. Ensuite, il oublie que le danger ne provient pas des opposants à l’absence de liberté, mais au fait que des criminels (et leurs complices dont il fait partie), pointent leur kalachnikov sur nos tempes.
Ce qui me rassure, c’est que lorsque le vent va tourner, il comprendra aisément que ce qu’il veut pour les autres, s’appliquera à lui-même.

BAMCE
BAMCE
10 février 2024 20:05

💢🛜#Guinée🇬🇳Non content d’avoir brouillé les ondes des médias privés, #Mamadi_Doumbouya impose en plus les morceaux #LaGuinéenotreParadis et #Armée guinéenne du mythique Bembeya Jazz National aux auditeurs♈️ #ambiance

BAMCE
BAMCE
9 février 2024 16:09

@jacques

Comme tu est en Guinée et que tu suis l’actualité de la Guinée, je crois que tu as écouté ou lis les déclarations du Ministre du Budget Lancinè Condé (un autre ANGBANSALE cynique), il dit aux guinéens de manger de l’igname (KAPPE), et de pommes de terre pour éviter l’augmentation des prix, le summum du cynisme mélanger avec l’incompétence, l’arrogance, la fourberie.

Last edited 23 jours plus tôt by BAMCE
BAMCE
BAMCE
8 février 2024 19:19

@jacques

Les personnes qui tu as cité sont des guignols de services de DOUMBOUYA et son CNRD ANGBANSALE. La seule mafia qui a pris la Guinée en otage ce sont les ANGBANSALES

Jacques
Jacques
8 février 2024 10:09

L’esprit bamcé, tu oublies volontairement Gaoual, sauley thangeul, Gomou, pricemou, Daffe, Soumah…..l’ufdg car il est présent au CNT. Je te le redit encore c’est une mafia. Ils sont tous là.

BAMCE
BAMCE
7 février 2024 15:38

Ces ANGBANSALES buveurs de sang ont l’autoratisme, la dictature, l’égoïsme, la fourberie dans le sang. Un pays le soi-disant gouvernement travail avec du VPN. Quant c’est eux qui vomissent et versent la haine comme un BOUBACAR SIDIKI CAMARA ALIAS IDIAMIN, AMARA KAMARA, DJIBA DIAKITE,…ils vont jamais dire la vie de la nation est menacée. Ces enfants de Satan ne savent même pas c’est quoi ou le sens de la nation