Transition : la boussole de la justice en panne, s’érode ! (Edito Djoma de Mognouma)

0 0 votes
Évaluation de l'article

Est-ce qu’il y a encore des raisons pour croire au changement annoncé par la junte au pouvoir depuis son coup de force intervenu le 05 septembre ? La question est sur toutes les lèvres. Elle est au cœur des débats et alimente les passions les plus folles.

Loin de toute caricature, au fil du temps, avec la succession d’actes qui rappellent et qui perpétuent les anciennes pratiques, les espoirs s’amenuisent.

La boussole de la justice qui doit orienter et guider la transition semble se gripper. Elle s’érode d’ailleurs du jour au jour. On a l’impression d’avoir à faire à une gouvernance qui ne veut nullement déplaire. C’est donc une gestion dictée par la clameur publique. Chez nous, en Guinée, avec les nouvelles autorités, c’est cette clameur publique dégagée par les réseaux sociaux. Ceux-ci, hélas, sont pris en otage par des impénitents délateurs et tortueux, qui ont la prétention abjecte d’être l’opinion majoritaire.

La forte dose de vengeance des vaincus d’hier, qui agissent sans commisération du fait de leur nouvelle stature de vainqueur, amplifie le doute. On redoute, à cet effet chez les nouveaux maitres du pays, confrontés à la dure réalité du pouvoir, une dose non moins négligeable d’immaturité et de très grande excitation.

L’affaire Damaro, du nom de l’ancien Président de l’assemblée nationale, sommé de libérer la maison qu’il occupait depuis des décades, dans un délai qui repousse les limites du mépris à la procédure en la matière, est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Bien qu’à ce niveau, on peut édulcorer certaines réactions d’indignation, qui résonnent dans des milieux favorables à des personnes qui peuvent être concernées par cette opération, par extension.

Dans ce dossier tout aussi bien que dans bien d’autres, aussi bigrement entachés par une accumulation de « petites » violations des droits des citoyens, ce qui pose problème, c’est la méthode qui viole toutes les procédures légales.

La junte qui en a conscience, décide de mettre la forme pour le reste de l’opération désormais étendue à tous les anciens dignitaires des différents régimes, sur toute l’étendue du territoire national, de 1958 à nos jours.

L’initiative est salutaire. Elle peut avoir le mérite de ramener à l’État ce qui lui a été spolié par ses cadres.

Cependant, pour un chantier aussi vaste, pendant une transition dont la durée reste une énigme, ça peut nourrir des tentations et aiguiser des appétits pour la continuité au pouvoir.

Il y a donc des risques évidents de glissement, d’où la menace constante de la CEDEAO, le contrepouvoir parfait, le seul pour le moment d’ailleurs, qui refuse de lâcher prise.

Mognouma

guest
10 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Salifou
Salifou
11 novembre 2021 12:12

La liberté de ton, c’est ce qu’il vous faut. Les critiques cerbes seront vos armes et le peuple reste temoin de la vérité.

Mory Sylla
9 novembre 2021 23:50

Je suis content que ces journalistes ont finalement compris qu’on ne négocie pas avec les mutins. Quand vous êtes journalistes patriotes,vous n’êtes pas neutres quand un groupe de mutins assassins de bas niveau essaie de renverser votre Président et vos institutions élus.
Vous deviez désormais être l’armée de la plume du gouvernement légal. La plume anéantit le canon.
Il faut résolument combattre les mutins usurpateurs. Seul le combat paie. La compromission ne paie pas,sinon en honte.

Last edited 10 mois plus tôt by Mory Sylla
Amara
Amara
9 novembre 2021 19:05

Sortie tardive mais salutaire, vous avez un peu tous trop attendu plutôt que d’anticiper les choses et de clarifier votre position en pensant naïvement qu ils vous laisseront en paix. Les GG ont tout fait pour enterrer le pouvoir de Alpha condé en manipulant les masses et présentés les putschiste comme des liberateurs dans la plupart de leurs émissions pendant que vous passiez votre temps dans la complaisance en place et lieu d’aller tendre vos micro à ceux qui avaient des avis différents… Finalement on a que ce que l’on mérite. J’espère pour vous que vous êtes enfin sortie du… Lire la suite

Salifou
Salifou
9 novembre 2021 16:43

Il y a bien une majoirté silencieuse qui prend la mesure de la temperature tout en observant.
Ce qui est évident, cette junte a déjà divisé les guinéens en excluant les vaincus. Mandela a été Co-prix nobel de la Paix avec Frederick Declerc, promoteur de l’Apartheid en Afrique du Sud et son géôlier.
La réconciliation n’est plus possible à cette allure sachant qu’une composante de la nation et des électeurs constituent les parents, amis, alliés et partenaires de ces vaincus…

Youssouf Bangoura
Youssouf Bangoura
9 novembre 2021 09:57

Il y a pas de justice sous la junte, il y a ni procureur, ni juge et ni avocat. Doumbouya et samoura son second, sont tout à la fois. Eux seuls sont lois . L’injustice hier et l’injustice aujourd’hui, seul changement, c’est la tête.

Mory Sylla
9 novembre 2021 07:28

L’ufdg doit bannir la culture de la violence qui s’est durablement enracinée dans ce partillon.Quand les leaders se battent la bas,ça fait des dégâts énormes (cellou contre bah oury.) il y’a des coups de feu. Des leaders d’opinion qui s’entretirent au pmak😱. Ils ne peuvent pas s’entendre. Le cœur est plein de haine envers son frère. Est ce que ceux là sont des leaders?? Ce sont des chefs de gangs qui se battent comme des gamins. Leur carence: ils manquent de la force du dépassement de soi,avec leurs égos enfantins atrophiés qui les a plombé.😌La haine ne nourrit jamais son… Lire la suite

Last edited 10 mois plus tôt by Mory Sylla
Mory Sylla
9 novembre 2021 07:18

Mon ambition c’est d’aller au siège de l’ufdg. Les dire que je suis un “malinké” du Rpg. Avec mon prénom ils vont me croire. Sinon je change mon nom. Karinkan ou Mory Condé.Je ne parlerai que Malinké.Je vais dire devant eux que Alpha Condé est un vaurien et qu’après Dieu c’est ce-loup. Ils adorent entendre de telles sottises.Je vais alors dire tout le mal que je pense de l’ufdg. Ils vont s’énerver. Au lieu de me dire de prendre mes bagages et de quitter,ils vont essayer de me lapider. Awa c’est la bas que j’attends. Comme eux ils n’acceptent pas… Lire la suite

Last edited 10 mois plus tôt by Mory Sylla
Mory Sylla
9 novembre 2021 06:16

Tout le monde se dresse peu à peu contre les mutins criminels assassins qui vont payer pour leurs crimes.
Bientôt la masse critique sera atteinte. Le temps joue contre les rebelles à la Loi.
Mon souhait est que tous ces mutins soient mis aux arrêts et amener devant la justice. 50 ans de prison minimum pour chacun d’eux.Si Dieu peut exaucer le vœux là,vraiment nous seront heureux.

Last edited 10 mois plus tôt by Mory Sylla
MONNOM
MONNOM
8 novembre 2021 22:56

Excellence analyse
Bravo et merci
Les Guinéens sont des gens s’ils n’ont pas peur réfléchissent sereinement
Exemple à suivre !!!!!