Urgent//des sommes colossales trouvées sur les comptes de Kabinet Sylla alias Bill Gate ! (parquêt financier)

0 0 votes
Évaluation de l'article

Comme annoncé, le parquet de la Cour de Répression des Infractions Économiques et Financières a communiqué ce mercredi 9 novembre 2022 sur plusieurs dossiers en cours d’instruction, notamment celui  du PDG des Groupes Djoma Kabinet SYLLA alias Bill Gates.

Selon la substitut du procureur de la CRIEF, Mme Josephine Loly TINKIANO,  « M. KABINET SYLLA a bénéficié d’un décret le 4 février 2014, le nommant au poste d’intendant de la Présidence de la République pour un salaire de 6 millions 601 mille francs guinéens. Avant 2014, M. KABINET SYLLA n’avait qu’une seule société dénommée Business Marketing international, une société de commerce générale. Elle a été créée en 2010. Cependant, à partir de 2014, pendant qu’il était aux affaires, en sa qualité d’agent public, trois autres entités DJOMA ont vu jour. C’est notamment Djoma S.A, Djoma Logistiques SA, et Djoma Groupe S.A qui ont vu le jour en 2016.

D’où viennent ces fonds ? Un seul actionnaire. Comment a-t-il amassé une telle fortune ? C’est Incompatible avec sa fonction d’intendant général et en sa qualité d’agent public. Il n’a pas cette possibilité de créer au même moment ces entités privées. Mieux, cela est contraire aux dispositions de l’article 650, 651 du code pénal. Sur les comptes en banque de toutes ces sociétés citées ci-haut, on retrouve des comptes en dollars, Euro et plusieurs montants faramineux qui aujourd’hui font l’objet de saisi conservatoire », a-t-elle entamé.

« Sur le compte personnel de M. Kabinet Sylla Bill Gates :  Des remises des chèques de 3 milliards 348 millions 749 mille 923 francs guinéens ont été trouvées.

Des dépôts de chèques à l’encaissement : De 212. 500 000 francs guinéens 

Des dépôts en Espèce : 2 milliards 136 588 mille de francs guinéens 

Des divers virements de compte en compte : De 8 milliards 717 806 741 francs guinéens

Des Transferts de fonds notamment à la BCRG : 10 milliards 876 251 856 francs guinéens,

Des transferts de fonds avec des Donneur d’ordre identifiés : 38 milliards 673 275 526 francs guinéens. 

Des interfaces transactions : 16 milliards 040 316 017 francs guinéens. 

Sur son autre compte en dollars 

Des versements de fonds en espèces: 4 millions de dollars 

Des Transferts de fonds reçus : 16 392 236 dollars 

Des Interfaces transactions : 34 millions 981 409,45 de dollars 

Sur son compte en Euros : Des transferts de fonds effectués par deux personnes morales dont  5078,400 euros et 9 000 euros

Des Interfaces transactions : 10 188,87 euros 

A la société Djoma Logistique 

Des Transferts de fonds reçus : 32 millions 921 486 694 francs 

Des versements en espèces: 677 millions 373 973 francs 

Sur un compte USD : Un transfert de : 35 687,17 dollars. »

Selon toujours MmeTINKIANO, « le Compte en devise précisément en dollars, intitulé Djoma Logistiques S.A a enregistré un retrait en date du 6 septembre 2021 d’un million de dollars en faveur de Mohamed Diané, ancien Ministre de la défense nationale actuellement en détention », (…). Les personnes morales et physiques qui ont effectué toutes ces transactions ont été identifiées. Tous ces éléments factuels ont été mis à la disposition de la chambre de l’instruction, a-t-elle revélé.

A rappeler que le PDG des groupes Djoma a été placé sous mandat de dépôt du 03 novembre 2022 pour des « faits précis de corruption, dans le secteur privé, détournement des deniers publics, faux et usage de faux en écriture publique, vol en bandes organisées, recèle de fonds publics, enrichissement illicite, concussion, abus d’autorité, blanchiment de capitaux et complicité « .

Nous y reviendrons

Gbassikolo.com

guest
21 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Gandhi
Gandhi
19 novembre 2022 19:44

Encore une fois Djoma existait peut-être avant Alpha Condé, mais rien n’empêche de savoir comment la société est née sous Conté ou Dadis ? Il ne faut pas saisir des biens en toute illégalité, car cela favorise la violence, sans compter que dire faites ce que je dis, mais ne faites pas ce que je fais, il y en a marre. Doumbouya décide qui a bien fait et qui a mal fait. Mais qui est-il ce criminel, qui n’a même pas le courage de préserver la dignité de ses collègues (les membres de la garde présidentielle lors de l’assaut du… Lire la suite

Youssouf Bangoura
Youssouf Bangoura
16 novembre 2022 10:50

Le pan -Africain, c’est écoeurant d’apprendre qu’un seul individu puisse se permettre de construire 100 villas pour lui tout seul avec l’argent de l’état alors que d’autres cherchent avec peine à trouver un bol du riz par jour .Plus j’apprends ce qui s’est passé sous Alpha Condé et plus je me dis que Doumbouya a bien fait de le chasser .C’est inacceptable qu’un homme qui a passé toute sa vie en Occident, une fois président, abandonne sans contrôle les gestions économiques et financières dans les mains des cadres qu’il a pourtant tant dénoncés . Des comptes bancaires en devises et… Lire la suite

Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
15 novembre 2022 22:33

“ C’est pourquoi depuis que j’ai appris avec des photos à l’appuis que le petit directeur général du trésor a plus de 100 villas à Conakry, à Dubréka et à Coyah, j’ai arrêté de taper sur Doumbouya . Qu’il reste au pouvoir ou pas, aucune espèce d’importance s’il peut faire en sorte que l’argent de l’état soit utilisé à bon escient .” Vous ne rejoignez enfin . Si Doumbouya quitte , qui va venir et qu’est ce qui nous dit qu’il fera mieux? Mieux vaut faire avec ce qu’on a et le pousser à apporter des résultats. Doumbouya n’est pas… Lire la suite

Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
15 novembre 2022 22:30

@Shams, Je suis pour la création et le soutien des groupes d’entreprises appartenant et gérés par des Guinéens donc j’aimerais que Djoma continue de fleurir. Comme vous l’avez souligné dans un précédent commentaire, il aurait peut être obtenu ces contrats même s’il n’était pas à la présidence . Mais sa présence à côté de Alpha jette un peu de discrédit sur lui puisqu’on peut le soupçonner d’avoir obtenu des contrats simplement en étant à la présidence . J’espère que ceci servira de leçons à d’autres entrepreneurs. Il faut éviter la politique . Personnellement je connais des jeunes proches de certains… Lire la suite

Youssouf Bangoura
Youssouf Bangoura
15 novembre 2022 11:05

Foulou ( tag ), on est contre l’emprisonnement des gens mais on ne peut être contre la saisie de leurs différents comptes bancaires, on sait tous comment on devient riche en Guinée .Il y a pas de secret, contrairement aux commerçants, les seuls je le répète à avoir acquis dignement leur fortune, le reste sont tous des voleurs . Toutes les belles maisons à Conakry appartiennent aux hauts cadres guinéens, il faut être de très mauvaise foi pour en contester . Moi, en tant que Guinéen et soucieux du partage de la richesse de ce pays, je me fiche la… Lire la suite

Shams Deen
Shams Deen
15 novembre 2022 03:46

@Pan_Africain DJOMA groupe n’est pas sortie du neant ,cest quelque chose qui existait avec le PDG bien avant ALPHA. Sauf erreur de ma part la plupart des grands groupes de logistiques surtout miniers ont été créés sous ALPHA en raison du boom minier survenu entre temps. Les logisticiens miniers sont en général dans le transport de bauxite vers les ports. A ce que je saches, il n’est interdit a personne de se diversifier dans les affaires. Le plus grand groupe guinéen actuel SONOCO a commencé par être un vendeur de pain et puis le transit jusqu’à l’industrie et hôtellerie. Alpha… Lire la suite

Gandhi
Gandhi
14 novembre 2022 21:40

Shams Deen, premièrement je ne parlais pas de Kabinet Sylla que je ne connais pas, je parlais des Guinéens en général. Dans les pays occidentaux, on peut tracer la fortune de quiconque – et ça se fait très rapidement – à charge pour l’état de rendre son origine, publique ou pas. Parfois des journalistes nous expliquent comment un Arnault ou un Pinaut ont fait fortune au départ, la suite dépendant de leur intelligence et/ou de leur entregent. Pour ce qui est de Kabinet Sylla, s’il a détourné sous Conté, il est clair qu’il pouvait apparaitre comme quelqu’un qui « s’est fait »… Lire la suite

Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
14 novembre 2022 18:18

“Il n’est pas interdit à un entrepreneur d’exercer dans le public pourvu que ses activités privées soient distinctes d’avec son exercice présent .” dixit Tougna. Reconnaissez quand même que Djoma logistics qui a été crée sous Alpha et qui a bénéficié de contrats alors que Mr Sylla était proche du président reste suspicieux. C’est le même problème que nous avons au niveau des travaux publiques. Quand on est cadre de l’Etat et qu’on est prêt de certains dossiers , ni vous ni votre femme ne peuvent bénéficier de contrats de l’Etat. C’est une question d’éthique . La CRIEF aura certainement… Lire la suite

Tag
Tag
14 novembre 2022 16:05

Le gros probleme, dans cette affaire, est le manque absolu de credibilite de la CRIEF; elle a demontre qu’elle n’a aucune independance vis-a-vis du CNRD qui s’en sert pour faire arreter tous ceux qui ne montrent pas patte blance, s’il ne les force pas a l’exil. Je ne vois pas pourquoi on irait remplir la maison centrale de gens qui n’ont pas encore ete condamnes pour les crimes economiques dont on les accuse alorsqu’elles pourraient plutot etre soumises a un regime draconien de controle judiciaire pendant la procedure avec saisie temporaire des biens soupconnes etre mal acquis. Dans l’etat actuel… Lire la suite

BAMCE
BAMCE
14 novembre 2022 15:13

On se demande comment des bandits (Doumbouya et son ensemble instrumental) qui refusent de déclarer la liste de leurs membres et de leurs biens peuvent juger d’autres prédateurs

Shams Deen
Shams Deen
14 novembre 2022 06:58

Youssouf Bangoura Dis à Ghandi que c’est à l’accusateur de prouver l’origine illicite d’un fond et non l’accusé qui a déjà prouvé par l’existence de ses activités antérieurs et présents via son groupe. Penses-tu que si la CRIEF avait une seule trace d’une transaction frauduleuse parmi les milliers dans les comptes du groupe DJOMA ,il allait s’accrocher à une opération dont l’ordre est antérieur au coup d’état ? Ton procureur et Ghandi manquent d’arguments dans ce cas ci.Et ce qui est bizarre c’est plutôt dans la presse que ton procureur défend ses dossiers et non au prétoire comme l’ont dits… Lire la suite

Youssouf Bangoura
Youssouf Bangoura
13 novembre 2022 14:57

Shams Deen, Gandhi demande à ce que Kabinet Sylla nous dise d’où vient son argent, c’est très simple comme question et la réponse ne devrait pas fâcher Kabinet. Toute fortune à une origine, c’est très facile pour les commerçants de prouver l’origine de leur argent, c’est seulement eux en Guinée qui ont amassé à la sueur de leur front ce qu’ils ont comme fortune, le reste des Guineens fortunés qui ont plus de deux villas, à quelques exceptions, ont tous pris de l’argent de l’état pour le faire. Je ne connais personne en Guinée qui a construit deux petites villas… Lire la suite

Shams Deen
Shams Deen
13 novembre 2022 03:40

Ghandi En attendant ,ni le point 1 encore moins le point 2 de ton avis n’incrimine le monsieur. Son groupe est géré par une tierse personne selon la règle commune OHADA d’où la pirouette d’annulation des conclusions de la commission rogatoire mis en place pour vérifier pièce après pièce la légalité des origines. Effectué un paiement à un fournisseur ne se fait pas à la seconde ou minute près ,hors le parquet montre l’exécution d’un paiement antérieur au coup d’état tout en attribuant le transfert à un détenu . Pour le temps de l’exécution de la demande de paiement d’un… Lire la suite

Gandhi
Gandhi
13 novembre 2022 00:31

Je partage l’idée de Youssouf Bangoura : pas besoin de couper des têtes, ni d’humilier. Seulement 2 questions :

  • on trace les circuits financiers, d’où vient l’argent ?
  • on rappelle le statut général de la fonction publique qui interdit une autre activité (a fortiori privée) pour le fonctionnaire.

A partir de là, pour parler vulgairement, ceux qui sont arrivés en slip au gouvernement ou à un poste public, repartent en slip.
Les dirigeants doivent montrer l’exemple pour être crédibles.

Shams Deen
Shams Deen
12 novembre 2022 20:27

Youssouf Bangoura Pour l’instant ton procureur a donné du grain à moudre aux aigris qui pensent qu’on ne peut être riche que via l’état et n’a pas été en mesure présenté une pièce à conviction. Est ce qu’un intendant est le gestionnaire du budget de la présidence. Est ce que ton procureur a dit qu’il a retrouvé les origines des fonds ? Est ce que ton procureur a produit une seule pièce justificative de fonds en provenance d’une caisse de l’état ? Enfin ,saches que Bill n’était pas du genre « Mma Grand » de Conakry, c’est à dire un misérable type.… Lire la suite

Last edited 18 jours plus tôt by Shams Deen
Youssouf Bangoura
Youssouf Bangoura
12 novembre 2022 16:19

Shams Deen et Baren Soumah, du simple fait de trouver des sommes colossales sur ses comptes bancaires sans qu’on ne sache leur origine, mérite une enquête et une poursuite ça se passe comme ça ailleurs . Baren Soumah toi qui vis aux USA, tu n’es pas sans savoir que tout argent qui entre sur un compte bancaire est systématiquement vérifié .Pour un pays comme la Guinée où les recettes des sociétés privées sont maigres voire très maigres, avoir des centaines des milliers de devises sur ses comptes, sème des suspicions . Ces fonctionnaires ont travaillé pour l’état, on sait combien… Lire la suite

Baren SOUMAH
Baren SOUMAH
11 novembre 2022 21:04

Je ne doute pas un seul instant que « Bill Gates » était une pièce essentielle du système de corruption dans le régime de Alpha Condé. Un fonctionnaire de l’état ne peut légalement s’enrichir dans de telles proportions avec les transactions des marchés publics. Il faudrait cependant le démontrer. Ou à défaut l’accuser de fraudes fiscales qui sont plus faciles à démontrer si les biens ne reflètent pas la situation fiscale déclarée (Al Capone vs USA). Ceci dit, je suis d’accord avec Shams Deen que pour le moment, la CRIEF n’a pas été capable de justifier ou articuler des faits de corruption.… Lire la suite

Shams Deen
Shams Deen
11 novembre 2022 16:00

Youssouf Bangoura Pas un seul passage n’incrimine le monsieur sur le plan du DROIT POSITIF GUINÉEN. Pas un début d’explication d’une infraction. Payer une personne privée en débitant un compte privé dont les fonds ne proviennent pas d’une caisse de l’état n’est certainement pas une infraction,pire insinuer que c’est l’ancien ministre qui aurait été payé est tout simplement malhonnête. Est ce que du haut de ton intelligence UN INTENDANT est un gestionnaire d’un ministère ou la présidence ? La vérité est que le monsieur est poursuivi pour d’autres raisons mais la justice n’a toujours pas pu prouver la moindre preuve… Lire la suite

Youssouf Bangoura
Youssouf Bangoura
11 novembre 2022 11:42

Shams Deen, as -tu entendu avant hier les explications limpides du procureur Ali Touré ? Bill Gates va devoir nous expliquer l’origine de sa richesse, on a rien contre les riches seulement nous devons savoir comment ils sont devenus si riches .Je continue à penser qu’en dehors des commerçants, aucun Guinéen n’est capable de construire deux villas avec uniquement son salaire et ce durant toute sa carrière administrative . Quand on apprend ce que l’ancien directeur général du trésor Aboubacar Makhissa Camara sous Alpha Condé a fait de l’argent public, on se dit que ces gens ne méritent aucune indulgence… Lire la suite

Shams Deen
Shams Deen
10 novembre 2022 11:26

Il n’y a toujours pas d’infraction à la charge de Bill Gates qui était déjà riche avant le pouvoir d’Alpha n’en déplaise aux aigris.