Voici le compte-rendu du Conseil des ministres du jeudi 6 janvier

0 0 votes
Évaluation de l'article

La session ordinaire du Conseil des Ministres s’est tenue ce jeudi 6 janvier 2022 de 10h à 12h sous la haute autorité de son 𝐄𝐱𝐜𝐞𝐥𝐥𝐞𝐧𝐜𝐞 𝐌𝐨𝐧𝐬𝐢𝐞𝐮𝐫 𝐥𝐞 𝐏𝐫𝐞́𝐬𝐢𝐝𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐓𝐫𝐚𝐧𝐬𝐢𝐭𝐢𝐨𝐧, 𝐏𝐫𝐞́𝐬𝐢𝐝𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐮 𝐂𝐍𝐑𝐃, 𝐂𝐡𝐞𝐟 𝐝𝐞 𝐥’𝐄́𝐭𝐚𝐭, 𝐂𝐡𝐞𝐟 𝐬𝐮𝐩𝐫𝐞̂𝐦𝐞 𝐝𝐞𝐬 𝐀𝐫𝐦𝐞́𝐞𝐬, 𝐥𝐞 𝐂𝐨𝐥𝐨𝐧𝐞𝐥 𝐌𝐚𝐦𝐚𝐝𝐢 𝐃𝐎𝐔𝐌𝐁𝐎𝐔𝐘𝐀.

𝑳𝒆𝒔 𝒑𝒐𝒊𝒏𝒕𝒔 𝒔𝒖𝒊𝒗𝒂𝒏𝒕𝒔 𝒆́𝒕𝒂𝒊𝒆𝒏𝒕 𝒊𝒏𝒔𝒄𝒓𝒊𝒕𝒔 𝒂̀ 𝒍’𝒐𝒓𝒅𝒓𝒆 𝒅𝒖 𝒋𝒐𝒖𝒓 :

𝐈. 𝐌𝐄𝐒𝐒𝐀𝐆𝐄 𝐃𝐄 𝐒𝐎𝐍 𝐄𝐗𝐂𝐄𝐋𝐋𝐄𝐍𝐂𝐄 𝐌𝐎𝐍𝐒𝐈𝐄𝐔𝐑 𝐋𝐄 𝐏𝐑𝐄𝐒𝐈𝐃𝐄𝐍𝐓 𝐃𝐄 𝐋𝐀 𝐓𝐑𝐀𝐍𝐒𝐈𝐓𝐈𝐎𝐍, 𝐏𝐑𝐄𝐒𝐈𝐃𝐄𝐍𝐓 𝐃𝐔 𝐂𝐍𝐑𝐃, 𝐂𝐇𝐄𝐅 𝐃𝐄 𝐋’𝐄𝐓𝐀𝐓, 𝐂𝐇𝐄𝐅 𝐒𝐔𝐏𝐑𝐄𝐌𝐄 𝐃𝐄𝐒 𝐀𝐑𝐌𝐄𝐄𝐒.

𝐈𝐈. 𝐂𝐎𝐌𝐏𝐓𝐄 𝐑𝐄𝐍𝐃𝐔 𝐃𝐄 𝐋𝐀 𝐒𝐄𝐒𝐒𝐈𝐎𝐍 𝐎𝐑𝐃𝐈𝐍𝐀𝐈𝐑𝐄 𝐃𝐔 𝐂𝐎𝐍𝐒𝐄𝐈𝐋 𝐈𝐍𝐓𝐄𝐑𝐌𝐈𝐍𝐈𝐒𝐓𝐄𝐑𝐈𝐄𝐋 𝐃𝐔 𝐌𝐀𝐑𝐃𝐈 𝟒 𝐉𝐀𝐍𝐕𝐈𝐄𝐑 𝟐𝟎𝟐𝟐.

𝐈𝐈𝐈. 𝐑𝐄𝐂𝐎𝐌𝐌𝐀𝐍𝐃𝐀𝐓𝐈𝐎𝐍𝐒 𝐄𝐓 𝐃𝐄𝐂𝐈𝐒𝐈𝐎𝐍𝐒

𝐈𝐕. 𝐃𝐈𝐕𝐄𝐑𝐒

𝐈. 𝐌𝐄𝐒𝐒𝐀𝐆𝐄 𝐃𝐄 𝐒𝐎𝐍 𝐄𝐗𝐂𝐄𝐋𝐋𝐄𝐍𝐂𝐄 𝐌𝐎𝐍𝐒𝐈𝐄𝐔𝐑 𝐋𝐄 𝐏𝐑𝐄𝐒𝐈𝐃𝐄𝐍𝐓 𝐃𝐄 𝐋𝐀 𝐓𝐑𝐀𝐍𝐒𝐈𝐓𝐈𝐎𝐍

Au titre du premier point de l’ordre du jour, Son 𝐄𝐱𝐜𝐞𝐥𝐥𝐞𝐧𝐜𝐞 𝐌𝐨𝐧𝐬𝐢𝐞𝐮𝐫 𝐥𝐞 𝐏𝐫𝐞́𝐬𝐢𝐝𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐓𝐫𝐚𝐧𝐬𝐢𝐭𝐢𝐨𝐧, 𝐂𝐨𝐥𝐨𝐧𝐞𝐥 𝐌𝐚𝐦𝐚𝐝𝐢 𝐃𝐨𝐮𝐦𝐛𝐨𝐮𝐲𝐚, a instruit le Ministre Délégué à la Défense de procéder à un inventaire exhaustif des équipements agricoles de son département qui peuvent être utilisés pour contribuer au programme de développement agricole de la Guinée.

Il a également demandé au Ministre de l’Agriculture et de l’Élevage à faire en sorte que notre pays soit dans l’avenir moins dépendant des importations de riz et des produits avicoles. Concernant le secteur des Arts et de la Culture, le chef de l’État, a salué, à cet effet, la participation du Ministre de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat, M. Alpha Soumah, à la 6ème édition du Festival Culturel du Fouta Djallon organisée fin décembre à Labé. Le Président a rappelé que la culture était un facteur d’unité et de rayonnement de la Guinée à l’international. Il est temps de reconquérir cette place.

Pour le Ministre des infrastructures, 𝐋𝐞 𝐂𝐨𝐥𝐨𝐧𝐞𝐥 𝐌𝐚𝐦𝐚𝐝𝐢 𝐃𝐎𝐔𝐌𝐁𝐎𝐔𝐘𝐀 a instruit d’élaborer un Plan Directeur du Port Autonome et d’accélérer les travaux d’extension.

Pour le ministère de l’action sociale, le Président de la Transition a expliqué que l’accompagnement des retraités de la Fonction publique doit être une priorité pour le Premier Ministre et le Gouvernement à travers notamment la recherche d’une solution de revalorisation des pensions.

Au Ministre de la Jeunesse et des Sports, 𝐋𝐞 𝐂𝐨𝐥𝐨𝐧𝐞𝐥 𝐌𝐚𝐦𝐚𝐝𝐢 𝐃𝐎𝐔𝐌𝐁𝐎𝐔𝐘𝐀 a demandé de revoir la composition du Comité d’Organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (COCAN) avant d’engager les dépenses.

Enfin, en souhaitant la bienvenue au Ministre de la Justice, 𝐌𝐞 𝐌𝐨𝐫𝐢𝐛𝐚 𝐀𝐥𝐚𝐢𝐧 𝐊𝐨𝐧𝐞́, le Chef de l’État a rappelé tout son attachement à une Justice qualifiée, indépendante, impartiale et rigoureuse.

𝐈𝐈. 𝐂𝐎𝐌𝐏𝐓𝐄 𝐑𝐄𝐍𝐃𝐔 𝐃𝐄 𝐋𝐀 𝐒𝐄𝐒𝐒𝐈𝐎𝐍 𝐎𝐑𝐃𝐈𝐍𝐀𝐈𝐑𝐄 𝐃𝐔 𝐂𝐎𝐍𝐒𝐄𝐈𝐋 𝐈𝐍𝐓𝐄𝐑𝐌𝐈𝐍𝐈𝐒𝐓𝐄𝐑𝐈𝐄𝐋 𝐃𝐔 𝐌𝐀𝐑𝐃𝐈 𝟐𝟏 𝐃𝐄𝐂𝐄𝐌𝐁𝐑𝐄 𝟐𝟎𝟐𝟏.

Dans sa communication, le Premier Ministre, 𝐂𝐡𝐞𝐟 𝐝𝐮 𝐆𝐨𝐮𝐯𝐞𝐫𝐧𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭, 𝐌𝐨𝐧𝐬𝐢𝐞𝐮𝐫 𝐌𝐨𝐡𝐚𝐦𝐞𝐝 𝐁𝐄𝐀𝐕𝐎𝐆𝐔𝐈, a abordé deux points au titre de son message. Tout d’abord il a souhaité la bienvenue dans le groupe au nouveau Ministre de la Justice, Me Moriba Alain Koné. Tout en lui rappelant la très lourde charge qui lui incombe de diriger ce ministère, il l’a assuré son soutien total ainsi que celui de l’ensemble de ses nouveaux collègues. Ensuite, il a informé le Conseil du sinistre survenu à Boffa avec l‘incendie qui a ravagé tout un village. Il a notifié au Conseil que sur instruction de son Excellence M. le Président de la République, il avait conduit une délégation ministérielle sur place afin de constater les dégâts et apporter un soutien moral et matériel de son Excellence M. le Président de la République, de lui-même, du Gouvernement et de l’ensemble du peuple de Guinée aux personnes sinistrées.

Au titre des communications, le Ministre de la Culture du Tourisme et de l’Artisanat a fait une communication relative au projet de vulgarisation des conventions internationales sur la protection, la mise en valeur et la transmission du patrimoine culturel National. Le Ministre a rappelé que la République de Guinée est dotée d’un patrimoine culturel matériel et immatériel très riche et varié. En effet, disait-il, les quatre (4) régions naturelles regorgent d’un nombre important de sites et monuments historiques, de sites archéologiques, de paysages culturels, d’ensembles architecturaux et d’innombrables pratiques rituelles, artistiques et culturelles qui leur sont associées. Par conséquent, il a estimé qu’il était temps, à l’instar des autres Nations du monde.

Au cours du débat, plusieurs membres du gouvernement présents se sont exprimés. Les avis ont porté notamment entre autres sur :

Þ 𝘓’𝘪𝘮𝘱𝘰𝘳𝘵𝘢𝘯𝘤𝘦 𝘥𝘦 𝘭𝘢 𝘤𝘶𝘭𝘵𝘶𝘳𝘦 𝘦𝘵 𝘥𝘦 𝘴𝘢 𝘱𝘳𝘦́𝘴𝘦𝘳𝘷𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘱𝘰𝘶𝘳 𝘶𝘯𝘦 𝘯𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯.

Þ 𝘓𝘢 𝘯𝘦́𝘤𝘦𝘴𝘴𝘪𝘵𝘦́ 𝘥𝘦 𝘧𝘢𝘪𝘳𝘦 𝘶𝘯 𝘪𝘯𝘷𝘦𝘯𝘵𝘢𝘪𝘳𝘦 𝘤𝘰𝘮𝘱𝘭𝘦𝘵 𝘥𝘦 𝘵𝘰𝘶𝘴 𝘭𝘦𝘴 𝘴𝘪𝘵𝘦𝘴 𝘵𝘰𝘶𝘳𝘪𝘴𝘵𝘪𝘲𝘶𝘦𝘴 𝘥𝘶 𝘱𝘢𝘺𝘴, 𝘥𝘦 𝘭𝘦𝘴 𝘳𝘦́𝘱𝘦𝘳𝘵𝘰𝘳𝘪𝘦𝘳 𝘦𝘵 𝘥𝘦 𝘭𝘦𝘴 𝘷𝘶𝘭𝘨𝘢𝘳𝘪𝘴𝘦𝘳.

Þ 𝘓𝘢 𝘳𝘦𝘴𝘵𝘢𝘶𝘳𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘥𝘦𝘴 𝘧𝘦𝘴𝘵𝘪𝘷𝘢𝘭𝘴 𝘯𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯𝘢𝘶𝘹 𝘦𝘵 𝘢𝘶𝘵𝘳𝘦𝘴 𝘵𝘳𝘰𝘶𝘱𝘦𝘴 𝘢𝘳𝘵𝘪𝘴𝘵𝘪𝘲𝘶𝘦𝘴 𝘲𝘶𝘪 𝘳𝘦𝘱𝘳𝘦́𝘴𝘦𝘯𝘵𝘢𝘪𝘦𝘯𝘵 𝘭𝘦𝘴 𝘷𝘢𝘭𝘦𝘶𝘳𝘴 𝘤𝘶𝘭𝘵𝘶𝘳𝘦𝘭𝘭𝘦𝘴 𝘦𝘵 𝘢𝘳𝘵𝘪𝘴𝘵𝘪𝘲𝘶𝘦𝘴 𝘥𝘶 𝘱𝘢𝘺𝘴.

Þ 𝘓𝘢 𝘮𝘪𝘴𝘦 𝘦𝘯 𝘢𝘥𝘦́𝘲𝘶𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘥𝘦 𝘭’𝘢𝘳𝘵 𝘦𝘵 𝘥𝘦 𝘭𝘢 𝘤𝘶𝘭𝘵𝘶𝘳𝘦 𝘢𝘷𝘦𝘤 𝘭’𝘦́𝘥𝘶𝘤𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘯𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯𝘢𝘭𝘦 𝘢𝘧𝘪𝘯 𝘥𝘦 𝘱𝘦𝘳𝘮𝘦𝘵𝘵𝘳𝘦 𝘢𝘶𝘹 𝘨𝘦́𝘯𝘦́𝘳𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯𝘴 𝘢𝘤𝘵𝘶𝘦𝘭𝘭𝘦𝘴 𝘦𝘵 𝘧𝘶𝘵𝘶𝘳𝘦𝘴 𝘥𝘦 𝘴’𝘦𝘯 𝘪𝘮𝘱𝘳𝘦́𝘨𝘯𝘦𝘳 𝘦𝘵 𝘴’𝘦𝘯 𝘢𝘱𝘱𝘳𝘰𝘱𝘳𝘪𝘦𝘳.

Þ 𝘓𝘦 𝘥𝘦́𝘷𝘦𝘭𝘰𝘱𝘱𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵 𝘥’𝘶𝘯𝘦 𝘱𝘰𝘭𝘪𝘵𝘪𝘲𝘶𝘦 𝘱𝘶𝘣𝘭𝘪𝘲𝘶𝘦 𝘥𝘦 𝘭𝘢 𝘤𝘶𝘭𝘵𝘶𝘳𝘦, 𝘥𝘶 𝘵𝘰𝘶𝘳𝘪𝘴𝘮𝘦 𝘦𝘵 𝘥𝘦 𝘭’𝘢𝘳𝘵𝘪𝘴𝘢𝘯𝘢𝘵 𝘢𝘷𝘦𝘤 𝘥𝘦𝘴 𝘰𝘣𝘫𝘦𝘤𝘵𝘪𝘧𝘴 𝘥𝘦 𝘤𝘰𝘶𝘳𝘵 𝘦𝘵 𝘮𝘰𝘺𝘦𝘯 𝘵𝘦𝘳𝘮𝘦 𝘱𝘳𝘦́𝘤𝘪𝘴 𝘱𝘦𝘳𝘮𝘦𝘵𝘵𝘢𝘯𝘵 𝘭𝘦𝘶𝘳𝘴 𝘷𝘶𝘭𝘨𝘢𝘳𝘪𝘴𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯𝘴.

Þ 𝘓𝘢 𝘯𝘦́𝘤𝘦𝘴𝘴𝘪𝘵𝘦́ 𝘥𝘦 𝘱𝘳𝘰𝘵𝘦́𝘨𝘦𝘳 𝘭’𝘢𝘳𝘵 𝘦𝘵 𝘭𝘢 𝘤𝘶𝘭𝘵𝘶𝘳𝘦 𝘨𝘶𝘪𝘯𝘦́𝘦𝘯𝘯𝘦 𝘱𝘢𝘳 𝘥𝘦𝘴 𝘣𝘳𝘦𝘷𝘦𝘵𝘴 𝘦𝘵 𝘢𝘶𝘵𝘳𝘦𝘴 𝘱𝘢𝘵𝘦𝘯𝘵𝘦𝘴 𝘢̀ 𝘭’𝘪𝘯𝘴𝘵𝘢𝘳 𝘥𝘦 𝘱𝘭𝘶𝘴𝘪𝘦𝘶𝘳𝘴 𝘱𝘢𝘺𝘴 𝘥𝘦 𝘭𝘢 𝘴𝘰𝘶𝘴-𝘳𝘦́𝘨𝘪𝘰𝘯.

Þ 𝘓𝘢 𝘯𝘦́𝘤𝘦𝘴𝘴𝘪𝘵𝘦́ 𝘥’𝘢𝘷𝘰𝘪𝘳 𝘶𝘯 𝘮𝘶𝘴𝘦́𝘦 𝘯𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯𝘢𝘭 𝘥𝘪𝘨𝘯𝘦 𝘴𝘦𝘭𝘰𝘯 𝘭𝘦𝘴 𝘴𝘵𝘢𝘯𝘥𝘢𝘳𝘥𝘴 𝘪𝘯𝘵𝘦𝘳𝘯𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯𝘢𝘶𝘹.

Le Ministre de l’Agriculture et de l’Élevage a fait une communication portant sur la campagne Agricole 2022-2023 et les équipements agricoles. Elle s’articulait sur trois (3) principaux sujets qui sont (i) le mécanisme de distribution et de gestion des engrais, (ii) l’inventaire et l’état actuel des équipements agricoles et (iii) la nécessité de se doter d’un code foncier rural.

Pour conclure sa communication, le Ministre a fait certaines propositions/recommandations au Conseil Interministériel dont entre autres :

𝘢) 𝘊𝘰𝘯𝘤𝘦𝘳𝘯𝘢𝘯𝘵 𝘭𝘢 𝘥𝘪𝘴𝘱𝘰𝘯𝘪𝘣𝘪𝘭𝘪𝘵𝘦́ 𝘥𝘦𝘴 𝘪𝘯𝘵𝘳𝘢𝘯𝘵𝘴 𝘱𝘰𝘶𝘳 𝘭𝘦 𝘭𝘢𝘯𝘤𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵 𝘥𝘦 𝘭𝘢 𝘤𝘢𝘮𝘱𝘢𝘨𝘯𝘦 𝘢𝘨𝘳𝘪𝘤𝘰𝘭𝘦 :

𝘪. 𝘓𝘢 𝘳𝘦́𝘢𝘤𝘵𝘪𝘷𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘥𝘶 𝘱𝘳𝘦̂𝘵 𝘥𝘦 𝘭𝘢 𝘉𝘈𝘋𝘌𝘈 𝘥’𝘶𝘯 𝘮𝘰𝘯𝘵𝘢𝘯𝘵 𝘥𝘦 55 𝘮𝘪𝘭𝘭𝘪𝘰𝘯𝘴 𝘜𝘚𝘋 𝘱𝘢𝘳 𝘭𝘦 𝘮𝘪𝘯𝘪𝘴𝘵𝘦̀𝘳𝘦 𝘥𝘦 𝘭’𝘌́𝘤𝘰𝘯𝘰𝘮𝘪𝘦 𝘦𝘵 𝘥𝘦𝘴 𝘍𝘪𝘯𝘢𝘯𝘤𝘦𝘴 ;

𝘪𝘪. 𝘓𝘦 𝘭𝘢𝘯𝘤𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵 𝘥𝘦 𝘭𝘢 𝘤𝘰𝘮𝘮𝘢𝘯𝘥𝘦 𝘴𝘶𝘳 𝘭𝘢 𝘣𝘢𝘴𝘦 𝘥𝘦𝘴 𝘣𝘦𝘴𝘰𝘪𝘯𝘴 𝘦𝘹𝘱𝘳𝘪𝘮𝘦́𝘴 𝘱𝘰𝘶𝘳 𝘭𝘢 𝘤𝘢𝘮𝘱𝘢𝘨𝘯𝘦 2022-2023 ;

𝘪𝘪𝘪. 𝘓𝘦 𝘳𝘦𝘤𝘳𝘶𝘵𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵 𝘥𝘦 𝘱𝘳𝘪𝘷𝘦́𝘴 𝘱𝘰𝘶𝘳 𝘭𝘢 𝘤𝘰𝘮𝘮𝘦𝘳𝘤𝘪𝘢𝘭𝘪𝘴𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘦𝘵 𝘭𝘢 𝘥𝘪𝘴𝘵𝘳𝘪𝘣𝘶𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘥𝘦𝘴 𝘪𝘯𝘵𝘳𝘢𝘯𝘵𝘴 ;

𝘣) 𝘊𝘰𝘯𝘤𝘦𝘳𝘯𝘢𝘯𝘵 𝘭𝘢 𝘮𝘦́𝘤𝘢𝘯𝘪𝘴𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘢𝘨𝘳𝘪𝘤𝘰𝘭𝘦 :

𝘪. 𝘓𝘦 𝘳𝘦𝘤𝘳𝘶𝘵𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵 𝘥𝘦 𝘥𝘦𝘶𝘹 𝘰𝘱𝘦́𝘳𝘢𝘵𝘦𝘶𝘳𝘴 𝘱𝘳𝘪𝘷𝘦́𝘴 𝘱𝘰𝘶𝘳 𝘭𝘢 𝘨𝘦𝘴𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘥𝘦𝘴 𝘦́𝘲𝘶𝘪𝘱𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵𝘴 𝘢𝘨𝘳𝘪𝘤𝘰𝘭𝘦𝘴 𝘦𝘵 𝘭𝘢 𝘴𝘦́𝘤𝘶𝘳𝘪𝘴𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘥𝘦𝘴 𝘦𝘯𝘨𝘪𝘯𝘴 𝘢𝘨𝘳𝘪𝘤𝘰𝘭𝘦𝘴 𝘢̀ 𝘵𝘳𝘢𝘷𝘦𝘳𝘴 𝘭’𝘪𝘯𝘴𝘵𝘢𝘭𝘭𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘥’𝘶𝘯 𝘴𝘺𝘴𝘵𝘦̀𝘮𝘦 𝘥𝘦 𝘨𝘦́𝘰𝘭𝘰𝘤𝘢𝘭𝘪𝘴𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘎𝘗𝘚 ;

𝘪𝘪. 𝘓𝘢 𝘧𝘢𝘤𝘪𝘭𝘪𝘵𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘥’𝘢𝘤𝘲𝘶𝘪𝘴𝘪𝘵𝘪𝘰𝘯𝘴 𝘥𝘦 𝘮𝘢𝘵𝘦́𝘳𝘪𝘦𝘭 𝘢𝘨𝘳𝘪𝘤𝘰𝘭𝘦 𝘦𝘯 𝘦́𝘭𝘪𝘮𝘪𝘯𝘢𝘯𝘵 𝘭’𝘪𝘯𝘵𝘦́𝘨𝘳𝘢𝘭𝘪𝘵𝘦́ 𝘥𝘦𝘴 𝘥𝘳𝘰𝘪𝘵𝘴 𝘥𝘦 𝘥𝘰𝘶𝘢𝘯𝘦 ; 𝘓’𝘢𝘤𝘲𝘶𝘪𝘴𝘪𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘱𝘳𝘰𝘨𝘳𝘦𝘴𝘴𝘪𝘷𝘦 𝘥’𝘦𝘯𝘷𝘪𝘳𝘰𝘯 1000 𝘯𝘰𝘶𝘷𝘦𝘭𝘭𝘦𝘴 𝘮𝘢𝘤𝘩𝘪𝘯𝘦𝘴 (𝘥𝘰𝘯𝘵 300 𝘱𝘰𝘶𝘳 𝘶𝘯 𝘥𝘦́𝘱𝘢𝘳𝘵) 𝘱𝘰𝘶𝘳 𝘤𝘰𝘮𝘱𝘭𝘦́𝘵𝘦𝘳 𝘭𝘦𝘴 𝘦́𝘲𝘶𝘪𝘱𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵𝘴 𝘥𝘦𝘴 𝘊𝘗𝘈 𝘦𝘵 𝘤𝘦́𝘥𝘦𝘳 𝘢𝘶𝘹 𝘱𝘰𝘱𝘶𝘭𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯𝘴 𝘢̀ 𝘵𝘳𝘢𝘷𝘦𝘳𝘴 𝘥𝘦𝘴 𝘮𝘦́𝘤𝘢𝘯𝘪𝘴𝘮𝘦𝘴 𝘥𝘦 𝘤𝘳𝘦́𝘥𝘪𝘵-𝘣𝘢𝘪𝘭 ; 𝘓’𝘶𝘵𝘪𝘭𝘪𝘴𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘥𝘦𝘴 100 𝘵𝘳𝘢𝘤𝘵𝘦𝘶𝘳𝘴 𝘴𝘦́𝘤𝘶𝘳𝘪𝘴𝘦́𝘴 𝘢𝘶 𝘯𝘪𝘷𝘦𝘢𝘶 𝘥𝘦 𝘭𝘢 𝘎𝘦𝘯𝘥𝘢𝘳𝘮𝘦𝘳𝘪𝘦 𝘢̀ 𝘚𝘰𝘯𝘧𝘰𝘯𝘪𝘢 ;

𝘤) 𝘊𝘰𝘯𝘤𝘦𝘳𝘯𝘢𝘯𝘵 𝘭𝘦 𝘤𝘰𝘥𝘦 𝘧𝘰𝘯𝘤𝘪𝘦𝘳 𝘳𝘶𝘳𝘢𝘭 :

𝘪. 𝘓𝘢 𝘮𝘪𝘴𝘦 𝘦𝘯 𝘱𝘭𝘢𝘤𝘦 𝘥’𝘶𝘯𝘦 𝘤𝘰𝘮𝘮𝘪𝘴𝘴𝘪𝘰𝘯 𝘪𝘯𝘵𝘦𝘳𝘮𝘪𝘯𝘪𝘴𝘵𝘦́𝘳𝘪𝘦𝘭𝘭𝘦 𝘲𝘶𝘪 𝘢𝘶𝘳𝘢 𝘱𝘰𝘶𝘳 𝘮𝘪𝘴𝘴𝘪𝘰𝘯 𝘥𝘦 𝘱𝘳𝘰𝘱𝘰𝘴𝘦𝘳 𝘶𝘯 𝘮𝘦́𝘤𝘢𝘯𝘪𝘴𝘮𝘦 𝘳𝘢𝘱𝘪𝘥𝘦 𝘦𝘵 𝘴𝘦́𝘤𝘶𝘳𝘪𝘴𝘦́ 𝘥𝘦 𝘧𝘰𝘳𝘮𝘢𝘭𝘪𝘴𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘥𝘦𝘴 𝘣𝘢𝘶𝘹 𝘴𝘶𝘳 𝘭𝘦𝘴 𝘥𝘰𝘮𝘢𝘪𝘯𝘦𝘴 𝘢𝘨𝘳𝘪𝘤𝘰𝘭𝘦𝘴 𝘢𝘷𝘢𝘯𝘵 𝘭𝘦 𝘥𝘦́𝘣𝘶𝘵 𝘥𝘦 𝘭𝘢 𝘤𝘢𝘮𝘱𝘢𝘨𝘯𝘦 2022-2023 ;

𝘪𝘪. 𝘓𝘢 𝘮𝘪𝘴𝘦 𝘦𝘯 œ𝘶𝘷𝘳𝘦 𝘥𝘦 𝘭𝘢 𝘍𝘦𝘶𝘪𝘭𝘭𝘦 𝘥𝘦 𝘙𝘰𝘶𝘵𝘦 𝘴𝘶𝘳 𝘭𝘦 𝘧𝘰𝘯𝘤𝘪𝘦𝘳 𝘈𝘨𝘳𝘪𝘤𝘰𝘭𝘦 𝘳𝘶𝘳𝘢𝘭 𝘲𝘶𝘪 𝘢𝘣𝘰𝘶𝘵𝘪𝘳𝘢 𝘢̀ 𝘭’𝘦́𝘭𝘢𝘣𝘰𝘳𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘥’𝘶𝘯𝘦 𝘱𝘰𝘭𝘪𝘵𝘪𝘲𝘶𝘦 𝘧𝘰𝘯𝘤𝘪𝘦̀𝘳𝘦 𝘈𝘨𝘳𝘪𝘤𝘰𝘭𝘦 𝘦𝘵 𝘥’𝘶𝘯𝘦 𝘭𝘰𝘪 𝘧𝘰𝘯𝘤𝘪𝘦̀𝘳𝘦 𝘈𝘨𝘳𝘪𝘤𝘰𝘭𝘦 𝘢𝘷𝘦𝘤 𝘭’𝘢𝘤𝘤𝘰𝘮𝘱𝘢𝘨𝘯𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵 𝘥𝘦 𝘭’𝘈𝘍𝘋 ;

Au cours du débat, plusieurs membres du gouvernement se sont exprimés. Les avis ont porté notamment entre autres sur :

  • 𝘓𝘢 𝘯𝘦́𝘤𝘦𝘴𝘴𝘪𝘵𝘦́ 𝘥’𝘢𝘷𝘰𝘪𝘳 𝘶𝘯𝘦 𝘷𝘪𝘴𝘪𝘰𝘯 𝘦𝘵 𝘶𝘯𝘦 𝘱𝘰𝘭𝘪𝘵𝘪𝘲𝘶𝘦 𝘢𝘨𝘳𝘪𝘤𝘰𝘭𝘦 𝘣𝘪𝘦𝘯 𝘥𝘦́𝘧𝘪𝘯𝘪𝘵 ;
  • 𝘓𝘢 𝘯𝘦́𝘤𝘦𝘴𝘴𝘪𝘵𝘦́ 𝘥𝘦 𝘳𝘦𝘷𝘰𝘪𝘳 𝘭𝘦𝘴 𝘴𝘵𝘢𝘵𝘶𝘵𝘴 𝘦𝘵/𝘰𝘶 𝘭𝘢 𝘨𝘰𝘶𝘷𝘦𝘳𝘯𝘢𝘯𝘤𝘦 𝘥𝘦 𝘭𝘢 𝘤𝘩𝘢𝘮𝘣𝘳𝘦 𝘯𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯𝘢𝘭𝘦 𝘥’𝘈𝘨𝘳𝘪𝘤𝘶𝘭𝘵𝘶𝘳𝘦 𝘢𝘧𝘪𝘯 𝘲𝘶’𝘦𝘭𝘭𝘦 𝘱𝘶𝘪𝘴𝘴𝘦 𝘱𝘭𝘦𝘪𝘯𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵 𝘳𝘦𝘮𝘱𝘭𝘪𝘳 𝘴𝘢 𝘮𝘪𝘴𝘴𝘪𝘰𝘯 ;
  • 𝘓𝘢 𝘯𝘦́𝘤𝘦𝘴𝘴𝘪𝘵𝘦́ 𝘥𝘦 𝘵𝘦𝘯𝘪𝘳 𝘤𝘰𝘮𝘱𝘵𝘦 𝘥𝘦 𝘭’𝘪𝘮𝘱𝘢𝘤𝘵 𝘦𝘯𝘷𝘪𝘳𝘰𝘯𝘯𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵𝘢𝘭 𝘥𝘦 𝘭’𝘢𝘨𝘳𝘪𝘤𝘶𝘭𝘵𝘶𝘳𝘦 𝘦𝘵 𝘱𝘢𝘳 𝘤𝘰𝘯𝘴𝘦́𝘲𝘶𝘦𝘯𝘵 𝘥’𝘢𝘴𝘴𝘰𝘤𝘪𝘦𝘳 𝘭𝘦 𝘔𝘪𝘯𝘪𝘴𝘵𝘦̀𝘳𝘦 𝘥𝘦 𝘭’𝘌𝘯𝘷𝘪𝘳𝘰𝘯𝘯𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵 𝘥𝘢𝘯𝘴 𝘤𝘦𝘳𝘵𝘢𝘪𝘯𝘦𝘴 𝘱𝘳𝘪𝘴𝘦𝘴 𝘥𝘦 𝘥𝘦́𝘤𝘪𝘴𝘪𝘰𝘯𝘴 𝘦𝘵 𝘢𝘶 𝘥𝘦́𝘷𝘦𝘭𝘰𝘱𝘱𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵 𝘥𝘶 𝘤𝘰𝘥𝘦 𝘧𝘰𝘯𝘤𝘪𝘦𝘳 𝘳𝘶𝘳𝘢𝘭 ;
  • 𝘓𝘢 𝘯𝘦́𝘤𝘦𝘴𝘴𝘪𝘵𝘦́ 𝘥𝘦 𝘭𝘪𝘮𝘪𝘵𝘦𝘳 𝘷𝘰𝘪𝘳𝘦 𝘪𝘯𝘵𝘦𝘳𝘥𝘪𝘳𝘦 𝘭𝘦𝘴 𝘪𝘮𝘱𝘰𝘳𝘵𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯𝘴 𝘥𝘦𝘴 𝘱𝘳𝘰𝘥𝘶𝘪𝘵𝘴 𝘢𝘨𝘳𝘪𝘤𝘰𝘭𝘦𝘴 𝘦𝘵 𝘢𝘷𝘪𝘤𝘰𝘭𝘦𝘴 (𝘱𝘰𝘶𝘭𝘦𝘵𝘴, œ𝘶𝘧𝘴, 𝘦𝘵𝘤.) ;
  • 𝘓𝘢 𝘨𝘦𝘴𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘢𝘥𝘦́𝘲𝘶𝘢𝘵𝘦 𝘥𝘦𝘴 𝘪𝘯𝘵𝘳𝘢𝘯𝘵𝘴 𝘯𝘰𝘵𝘢𝘮𝘮𝘦𝘯𝘵 𝘭𝘦 𝘮𝘢𝘯𝘲𝘶𝘦 𝘥𝘦 𝘧𝘰𝘳𝘮𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘢𝘱𝘱𝘳𝘰𝘱𝘳𝘪𝘦́𝘦 𝘥𝘢𝘯𝘴 𝘭’𝘶𝘵𝘪𝘭𝘪𝘴𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘱𝘢𝘳 𝘭𝘦𝘴 𝘢𝘨𝘳𝘪𝘤𝘶𝘭𝘵𝘦𝘶𝘳𝘴 𝘥𝘦𝘴𝘥𝘪𝘵𝘴 𝘪𝘯𝘵𝘳𝘢𝘯𝘵𝘴 ;

𝐈𝐈𝐈- 𝐑𝐄𝐂𝐎𝐌𝐌𝐀𝐍𝐃𝐀𝐓𝐈𝐎𝐍𝐒 𝐄𝐓 𝐃𝐄𝐂𝐈𝐒𝐈𝐎𝐍𝐒.

Au terme du débat, le Conseil a remercié et félicité le Ministre de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat pour sa communication. Le Conseil a recommandé au Ministre de se pencher sur toutes les suggestions soulevées au cours des débats et de préparer une politique publique sur la promotion de la culture, de l’art et du tourisme qui fera l’objet d’une communication lors d’un des prochains Conseils Interministériels. Cette politique doit inclure entre autres des mesures incitatives pour relancer lesdits secteurs plus précisément ceux de l’art et de la culture.

Le Conseil a remercié et félicité le Ministre de l’Agriculture et de l’Élevage pour sa communication. Le Conseil a validé l’ensemble des propositions de Mr le Ministre. En outre, le Conseil a recommandé au Ministre de tenir compte des éléments soulevés lors du débat et de développer une politique agricole de transition pour la Guinée avec une vision claire et bien définit.

𝐈𝐕 – 𝐃𝐈𝐕𝐄𝐑𝐒

Le Ministre de la Fonction Publique et du Travail a informé le Conseil que certains fonctionnaires qui devraient faire valoir leur droit à la retraite ne l’ont toujours pas fait. Il a rajouté qu’il a déjà mis en application la note circulaire de son Excellence M. le Premier Ministre sur la méthode de remplacement des ayants droit à la retraite. Ainsi, le Premier ministre rappelé et insisté au niveau des Ministres que la consigne du Président de la République sur ce sujet était claire : « 𝑻𝒐𝒖𝒕𝒆𝒔 𝒍𝒆𝒔 𝒑𝒆𝒓𝒔𝒐𝒏𝒏𝒆𝒔 𝒒𝒖𝒊 𝒅𝒐𝒊𝒗𝒆𝒏𝒕 𝒂𝒍𝒍𝒆𝒓 𝒂̀ 𝒍𝒂 𝒓𝒆𝒕𝒓𝒂𝒊𝒕𝒆 𝒊𝒓𝒐𝒏𝒕 𝒂̀ 𝒍𝒂 𝒓𝒆𝒕𝒓𝒂𝒊𝒕𝒆 ». Il a instruit de suivre scrupuleusement la note circulaire déjà distribuée.

𝘾𝙤𝙣𝙖𝙠𝙧𝙮, 𝙡𝙚 6 𝙟𝙖𝙣𝙫𝙞𝙚𝙧 2022

𝙊𝙪𝙨𝙢𝙖𝙣𝙚 𝙂𝙖𝙤𝙪𝙖𝙡 𝘿𝙄𝘼𝙇𝙇𝙊, 𝙈𝙞𝙣𝙞𝙨𝙩𝙧𝙚 𝙙𝙚 𝙡’𝙐𝙧𝙗𝙖𝙣𝙞𝙨𝙢𝙚, 𝙙𝙚 𝙡’𝙃𝙖𝙗𝙞𝙩𝙖𝙩 𝙚𝙩 𝙙𝙚 𝙡’𝘼𝙢𝙚́𝙣𝙖𝙜𝙚𝙢𝙚𝙣𝙩 𝙙𝙪 𝙏𝙚𝙧𝙧𝙞𝙩𝙤𝙞𝙧𝙚, 𝙋𝙤𝙧𝙩𝙚-𝙋𝙖𝙧𝙤𝙡𝙚 𝙙𝙪 𝙂𝙤𝙪𝙫𝙚𝙧𝙣𝙚𝙢𝙚𝙣𝙩

guest
6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Mory Sylla
12 janvier 2022 07:58

Gawal le cyborg.
Il est incapable ne serait ce que de sourire ce cyborg.
Quand on n’a aucune légitimité,il est impossible de sourire.
Il ressemble à un cyborg ce milicien ufdg.

Last edited 4 mois plus tôt by Mory Sylla
KeitaM
KeitaM
10 janvier 2022 22:55

Ils nous ont enlèvés le ministre qui nous disait la vérité pour laisser cet autre menteur. Ousmane Gaoual avait menti en disant sur la radio Fim FM que les membres du gouvernement ont déclaré leurs biens. Gaoul avait même dit que son entreprise de miel à Gaoul a fait objet de déclaration de bien.
c’est grâce à l’ancienne ministre de la justice qu’on a eu la sincérité, la vérité, qu’aucun membre du gouvernement n’a encore déclaré ces biens.
l’enrichissement illicite va toujours continuer dans ce pays.
comprenez donc pourquoi le gouvernement avait bloc pour dénoncer Maitre Soumah.

Foulou
Foulou
10 janvier 2022 14:17

@Youssouf La DEDEAO avait impose un ambargo moins severe au Mali apres le premier coup d’Etat de Goita et avait obtenu de lui de renoncer a la Presidence de la Transition avant qu’il ne refasse un 2eme coup d’Etat pour reprendre la Presidence de la transition quelques mois plus tard. Je suis sur qu’au moment ou la junte publiait son communique de protestation hier, des envoyes de Goita devaient deja etre en route vers Accra pour negocier un nouveau chronogramme electoral. Je pense que la CEDEAO n’acceptera rien au-dela de 6 mois, ce qui ramenerait la duree totale de la… Lire la suite

Youssouf Bangoura
Youssouf Bangoura
10 janvier 2022 09:07

Foulou,

eh laisses notre Gaoual faire son travail tranquillement car, on ne sait pas si il va rester long temps ou pas au pouvoir .La CEDEAO a l’air depuis hier de ne plus blaguer, tu as vu sa réaction contre la junte au pouvoir au Mali ? Même si la Guinée est plus autonome que le Mali économiquement et financièrement mais les lourdes sanctions affecteraient sérieusement notre pays surtout, si en sous main, les USA et l’Union européenne soutiennent la CEDEAO .

Tronka
9 janvier 2022 10:47

L’humilité est une vertu, ménageons notre passé dans la tolérance et sculptons notre avenir dans une sérénité providentielle.

Je pense que le Ministre Ousmane Gaoual le Grenoblois de formation fera du bon travail dans l’arène de l’habitat, je lui souhaite bon courage et bonne chance.

D’autre part, je lui conseille vivement de ne jamais laisser le projet de lotissement au bon vouloir des communes villageoises, le risque c’est la porte ouverte aux futures bidonvilles. Tout lotissement y compris dans nos villages doit être géré par l’Etat pour mettre fin aux petits arrangements.
Tronka

Foulou
Foulou
7 janvier 2022 23:07

Cet air constipe d’Ousmane Gaoual me fait toujours rire.