Expropriation des terres à Coyah: Des jeunes sèment la terreur chez Yaya Bah

COYAH-Ce mardi 19 janvier, des citoyens se disant « autochtones », en majorité composés de jeunes venus de Bentourayah, dans la préfecture de Coyah, ont envahi le domicile de Yaya Bah, construit sur un domaine de 5 hectares. Dans sa propriété, la victime élève des animaux et plante des arbres fruitiers.  

Les assaillants ont débarqué inopinément sur les lieux avec des bulldozers. Ils ont mis à terre la cour et volé des biens matériels. Ibrahima Yaya Bah qui s’est confié à un journaliste d’Africaguinee, accuse des jeunes autochtones accompagnés de loubards qui se sont comportés dans sa propriété comme un fol éléphant laissé dans un magasin de porcelaine.  

Selon lui, ils ont détruit le mur de la clôture, arracher des plantes avant d’emporter du bétail qu’il avait à l’intérieur. Pourtant, il dit disposer d’un titre foncier du domaine qu’il a légalement acquis il y a de cela 20 ans.

« C’est un domaine de 5 hectares que j’ai acquis en 2002. J’ai le titre foncier. Je suis là ça fait 20 ans. Ce terrain, c’est deux familles qui me l’ont revendu. L’une est composée de 8 membres et l’autre 7. Ceux qui savaient écrire ont signé et ceux qui ne le pouvaient pas ont utilisé l’encre. Je parraine plusieurs activités du village à chaque fois qu’on me sollicite. Tous me connaissent et nous entretenons d’excellents rapports avec mon voisinage. Mais ces derniers jours, un groupe de jeunes s’est constitué puisqu’ils ont vu que mon local est bien fait et sachant qu’ils peuvent me faire du mal sans être inquiétés, ils sont venus avec deux machines, ils ont détruit la clôture, arracher les arbres. Ils ont divisé le domaine en deux parties en disant qu’ils sont là pour lotir et que c’est leur domaine » a expliqué Yaya Bah.

Il a fallu l’intervention des gendarmes pour faire éviter le pire à la famille de M. Bah. Malgré cela, des loubards ont réussi, selon lui, à emporter du bétail qu’il élevait à l’intérieur.

« C’est grâce à l’intervention des gendarmes de Coyah, qui sont arrivés sur les lieux qui ont permis d’éviter le pire. Ils ont demandé à ces jeunes de leur présenter des documents légaux attestant que le domaine leur appartienne. Les agents leur ont demandé d’aller à leur bureau pour éviter qu’il y ait des violences. Ces loubards détiennent des sifflets. Quand ils sont arrivés, ils ont profité pour rançonner les populations riveraines, c’est comme ça ils opèrent. Mais grâce aux gendarmes la situation a été maitrisée. Ce matin, certains de ces jeunes ont même ramené mon bétail parce que partout, ils envoyaient pour égorger les populations s’opposaient car nous entretenons de bons rapports » a-t-il précisé.

Pour l’heure, l’affaire se trouve dans les mains de la gendarmerie de Coyah. Yaya Bah n’a pas manqué de saluer l’attitude des gendarmes intervenus pendant la casse de son domaine.

Toutefois, il faut rappeler que ce cas n’est le premier. Depuis quelques temps, des jeunes se réclamant défenseurs des terres de la région de la Basse Guinée se sont constitués en groupe pour disent-ils, récupérer les terres de leurs ancêtres. Ils agissent en toute impunité dans la région de la basse côte. Ils ont fait déjà plusieurs victimes dont certains jeunes entrepreneurs agricoles et planteurs.

Avec Africaguinee

8
Poster un Commentaire

avatar
8 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
5 Comment authors
Mory SyllaMosaicComolamLe ForgeronBaren SOUMAH Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Mory Sylla
Invité
Mory Sylla

@ Mosaic,
ce que je voulais dire c’est que c’est le leadership qui inspire le peuple. C’est le leader qui motive et le peuple suit.
Pendant la revolution,on n’entendait pas parler de corruption a grande echelle parce que le President lui meme donnait l’exemple d’austerite’ pour motiver le peuple. Et ca marchait. Entre 1958 et 1984,le niveau de corruption n’etait rien comparer au temps de Conte’ justement parce que le leadership avait change’. C’est le leader qui inspire le peuple.

Mory Sylla
Invité
Mory Sylla

@ Mosaic,
Bien dit.

Mosaic
Invité
Mosaic

@Mory Sylla on doit chercher peut-être le Deng Xiaoping guineen. Pour le moment le peuple de Guinée est entre Alpha Ping et Cellou Pong….

Bien à vous

Mory Sylla
Invité
Mory Sylla

Dixit @ Mosaic, « …Je suis désolé de le dire mais ça ne travaille pas là-bas. … » En son temps,un leader Guineen,un Grand Timonier,que tout ce peuple connait appellerait cela « masses proletaires sans culture politique et sociale,conditions sine qua non a la liberation de ses forces productrices. »lol Et il a raison. Je suis d’accord avec lui:sans conscience politique,l’homme ne prendra point conscience de sa puissance intrinseque qui sommeille en lui. Depuis que l’Afrique a pris une nouvelle conscience politique au tournant du millenaire,les puissances etrangeres ne peuvent plus la maitriser. Elles ne font que retarder,dans les limites humaines de leurs possibilites,l’inevitable… Lire la suite

Mosaic
Invité
Mosaic

Sincèrement ce qui se passe en basse côté dépassent l’entendement. Je sais de quoi je parle car j’étais à Maferinyah. Je suis désolé de le dire mais ça ne travaille pas là-bas. On préfère attendre un compatriote guinéen issu d’une autre région qui lui voit le potentiel de cette région (la région administrative de Kindia dont maferinfiah via Forecariah fait partie) et valorise le coin. Voilà que des autochtones hélas jaloux du sens de l’effort et du dynamisme de leur compatriote guinéen se mettent à saboter et detruire le fruit du travail d’un individu. Si réellement il y a de… Lire la suite

Comolam
Invité
Comolam

Nous savons tous, comment l’accaparation et le peuplement des terres de la basse Côte à commencer en 1985, ceux qui ont achetés également les terrains, n’ont pas de problème, mais ceux qui viennent, dans l’intention de l’occupation géographique et le peuplement de la Basse-Côte, pour la conquête du pouvoir politique, nous les connaissons aussi, sinon, ceux qu’ont appelle les pauvres gens,ne sont que les prête-noms, les vrais propriétaire sont les soi-disant opérateurs économique,se sont les spéculateur, qu’ils ne sont pas plus de 10 personne, sillon occident, pour proposer aux gens ressortissant de leurs communauté la vente des terres volés en… Lire la suite

Le Forgeron
Invité
Le Forgeron

Le pire est que l’état guinéen ne fait rien pour les décourager. Dixit M Baren nyi Le pire est que l’ état guinéen en fait pire! Lui ne se contente pas seulement de bruler de champs, ou d’exproprier ceux qui ne touchent jamais son salaire, mais il les zigouille (tue) tout simplement. Le dernier assassiné (zigouillé) en date est Oury Barry alias Vivant, un jeune de la basse classe (dans l’entendement de l’Africain), puisque issu des hommes de metiers (Forgeron, Boulanger, Soudeur, Puisatier,…). Tous les sites en ont fait presque échos sauf … Vous êtes trop optimiste sur l Ex… Lire la suite

Baren SOUMAH
Invité
Baren SOUMAH

Tout le monde connaît le groupe de jeunes soussous qui s’en prennent aux domaines des peulhs en Basse Guinée. C’est une bande de petits escrocs qui évite soigneusement de s’attaquer aux biens des gens puissants.
Ils commettent leurs exactions contre les pauvres gens sans défense et ils s’affichent sur les réseaux sociaux avec Baidy Aribot qui est devenu leur parrain.
Le pire est que l’état guinéen ne fait rien pour les décourager. Pour s’en convaincre, il suffit de les écouter sur les réseaux sociaux.
Cellou Dalein Diallo ne peut s’empêcher de répondre à la question suivante: « HOW MUCH IS TOO MUCH »?