Kassory Fofana aux syndicalistes: « j’attends de vous des suggestions constructives… »

La crise sociale que traverse la Guinée depuis l’augmentation des prix des carburants continue de paralyser l’économie de la Guinée. Toutefois, si la rencontre entre le Chef du Gouvernement et les leaders syndicaux n’a  permis de dénouer la crise, elle aura été l’occasion pour Kassory Fofana d’apporter d’importantes précisions sur la pression que represente la fluctuation du prix du baril et ses conséquences sur la politique de subvention jusque-là adoptée par le Gouvernements successifs du pays.

« Le développement de la Guinée est un sentiment partagé, je prie les syndicats de comprendre cela. Les conséquences du retour du prix du carburant à 8000 gnf sont à trois niveaux : (1) le paiement continu de la subvention de l’Etat indéfiniment. (2) la rupture avec les partenaires au développement. (3) le coulage de nos réserves en matière de produits pétroliers par les frontières tous azimuts. 

« Quand vous arrêtiez cet accord, je n’étais pas aux affaires. Et le prix était à 47 dollars (…) aujourd’hui on est à plus de 80 dollars le baril. La situation actuelle, même les 10.000 francs sont insuffisants. Pour s’en convaincre comparez par exemple à la Côte d’Ivoire qui est productrice, le prix est plus cher qu’en Guinée (…) la Sierra Léone à côté a fait une  augmentation (du carburant) de 33% », a fait observer le PM en conclave Avec les syndlistes.

Il précisera par ailleurs qu’ en matière de manifestation entrainant des troubles sociaux, « je préviens l’ensemble des catégories concernées que tant que je suis là je m’emploierai au maintien de l’ordre public. Nul ne sera inquiété du fait de ses agissements dans le cadre qui lui est dévolu. Cependant, toute personne prise en flagrant délit de voie de fait sur un individu dans son intégrité physique ou sur ses biens sera traduit devant les juridictions compétentes »,

Appellant à une attide constrictive des syndicats, le PM ajoutera que « les mesures d’accompagnement, nous sommes disposés, ensemble on peut travailler là-dessus. La Guinée nous appartient, j’attends de vous des suggestions constructives pour qu’ensemble on améliore une situation hélas difficile ».

Ces précisions de Kassory Fofana n’aura toutefois pas fait detourner les syndicalistes de leur décision de manifester la semaine prochaine pour faire fléchir le Gouvernement, qui, faut-il le souligner, n’entend pas fléchir sa position.  

Gbassikolo.com

20
Poster un Commentaire

avatar
15 Comment threads
5 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
11 Comment authors
TRONKABaren SOUMAHAfricainYoussouf Bangourashams deen Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
TRONKA
Invité

@Africain
Salut Manden Mori

Étonnant que Cellou soit à l’origine du chavirage du projet de PM de Kassory sous Conté(paix à son âme).
Possible…
Cordialement.
TRONKA

TRONKA
Invité

@Youssouf Bangoura

Bonjour Dikhamè
J’ai lu avec un peu de retard ton post à propos de Cellou.Beaucoup de travail en cette période estivale, mes confrères en vacance en attendant mon tour.

Peut être que tu as raison, tu dois certainement connaître mieux ce qui unit Kassory et Cellou en terme d’amitié.
J’aurai préféré que cette dernière Sortie de Cellou soit une sorte l’antichambre à une nouvelle manière de combattre politiquement.
Attendons de voir.
Cordialement
TRONKA.

Baren SOUMAH
Invité
Baren SOUMAH

@ Africain,
Tres bonne analyse comme souvent. Il est clair que Kassory est percu au RPG comme heritier politique de AC et je n’y vois personne d’autre qui a son envergure malgre ses casseroles.
Je pense aussi que Youssouf Bangoura est plus pres de la realite en ce qui concerne les relations Kassory/CDD. Mais les choses risquent d’evoluer tres rapidement…

Africain
Invité
Africain

@ Patriote Bangoura, Sur CDD, j’ai bien peur que vous n’ayez raison. En effet, l’accueil amical pour ne pas dire personnel de CDD au nom de l’UFDG réservé à Kassory le lendemain de sa nomination m’incite à vous croire. Que dire de la manière dont cette opposition a suspendu sa grève en dépit de l’opportunité offerte par les syndicalistes via leur grève pour mieux acculer/contraindre le pouvoir. Néanmoins, je ne vois pas cette « bienveillance politique » de la part de CDD à l’endroit de kassory sous l’angle d’un club de « grands magouilleurs » etc…. Je la vois PROBABLEMENT sous un angle de… Lire la suite

shams deen
Invité
shams deen

@ Tous Ceux défendent l’indéfendable Voici une lapalissade  » es syndicalistes se disent convaincus que le prix du litre du carburant qui est passé à 10.000 GNF sera ramené à 8000 GNF. ‘’Le prix du litre à 8000 GNF reste notre condition préalable. Nous savons que les 8000 GNF seront maintenus’’, assure le porte-parole du mouvement syndical. ‘’Et contrairement à ce qu’on fait croire au peuple, en Sierra Leone, le prix officiel du litre, c’est 7500 GNF. Au Burkina, c’est 9200 GNF. Nous avons suffisamment d’arguments pour que le litre soit maintenu à 8000 GNF’’, indique-t-il à la presse, avant… Lire la suite

Balde
Invité
Balde

Pourquoi certains sont tout le temps des militants ! Le mensonge doit s’arreter dans ce pays. il y a une vraie mafia deguisée à la tête de ce pays, une razia. Par ailleurs, Il y a effectivement fuite des cerveaux. Une fois qu’ils sont des binationaux, placés leur femmes et rejettons a l’étranger, ils sont promptes à accepter un poste de ministre dans le pays d’origine, bien sûr pas par amour de la patrie, mais pour manger et boire, beneficier de privileges, abuser de biens publics, se permettre tout ce qu’ils ne peuvent pas se permettre dans leur pays d’adoption.… Lire la suite

T.Diallo
Invité
T.Diallo

Youssouf Bangoura, ce n’est pas à force de répéter les mêmes inepties qui en fait une réalité! Dire que CDD ne va pas s’attaquer à Kassory juste parce qu’ils se «connaissent» est une aberration CDD ne combat pas une personne (en l’occurrence Alfa Condé). CDD combat la politique d’un gouvernement. Si Kassory se hasarde à poursuivre cette politique (navigation à vue, gabegie, amateurisme…) de Alfa, il trouvera rapidement CDD sur son chemin. Par ailleurs, tout le monde sait que CDD n’a jamais frontalement attaqué un des premiers ministres. Il est arrivé même qu’il leur apporte son soutien ou qu’il dénonce… Lire la suite

AOT Diallo
Invité
AOT Diallo

@Aicha, vous avez bien raison, en fait il n’y a aucune « subvention du prix du carburant par le gouvernement pour soulager la population » : – L’importation, le stockage et la distribution sont entièrement réalisés par des sociétés internationales privées d’hydrocarbures. Ensuite elles revendent aux détaillants qui le vende a la pompe. – Dans ce prix final il y a le prix réel du carburant, le transport et coûts annexes, les marges bénéficiaires des importateurs et des détaillants qui vendent ce carburant ET les taxes de l’Etat qui ramasse ainsi des recettes sans aucun effort dans le processus. Les chiffres sont… Lire la suite

Aicha
Invité
Aicha

@ Tronka,

Un baril de pétrole contient 42 gallons US, soit 158,97 litres. Faites donc le calcul en multipliant le nombre de litres d’un baril plus son transport en le multipliant par son prix en Guinée et ce que de celui-ci sur le marché soit en hausse ou en baisse.

L’essence est-elle réellement subventionnée en Guinée ? ça c’est un autre débat !

Le mensonge doit cesser en Guinée !

Bien à vous.

TRONKA
Invité

@KeitaM
Re Bonjour Manden Mansa

Je suis absolument d’accord avec vous que le destin de l’homme est le plus souvent indissociable du combat pour la recherche du chemin du bien être en dehors de certains contextes exceptionnels comme l’exil.
La recherche de ce chemin de bonheur peut conduire l’homme au delà de son écosystème géographique.
La fuite du cerveau ne tombe pas du ciel. Elle est la conséquence de quelque chose.

Bien fraternellement.
TRONKA.

KeitaM
Invité
KeitaM

Dr Tronka,
Franchement vous avez tout mon respect, pour le respect que vous accordé au guineen en particulier et à l’homme noir en général.
Mais il est difficile de qualifier par autre chose que « fuite des cerveaux », quand des gens compétents partent sévir ailleurs au moment où il y a un manque criarde de compétences dans leur pays. Le maigre salaire peut bien expliquer ça.
C’est mon point de vue.
Bien cordialement.

TRONKA
Invité

@KeitaM Manden Mansa! Des Guinéens de la diaspora qui ont commencé leur carrière en Guinée par le bénévolat et dans la misère avant l’aventure, il y en Beaucoup et promis, je fais parti de ce groupe!!!! **6 ans Médecin de campagne dans la Guinée profonde (je dis bien la Guinée profonde) et sur tous les fronts(chirurgie, pédiatrie, Médecine interne, gynéco, santé publique etc….) ***Pour un salaire equivalent à 10 euros par mois. En dépit de la distance actuelle, on continue à se battre encore pour la Guinée. Noble combat. Aucun regret. D’accord que le salaire est un peu bas en… Lire la suite

KeitaM
Invité
KeitaM

Ce qui est incomprehensible avec ce gouvernement en complicité avec les institutions internationales, sur la grille salariale, ils n’ont jamais comparé le guineen au senegalais ou ivorien. Maintenant que ca concerne le prix du carburant, on nous compare aux autres. Il faut rappeler que le niveau doctorat est payé á moins de 300 euros. Ce qui est la cause de la fuite des cerveaux, vraie cause du retard de notre pays. Ceux qui donnent des lecons de corruption et autres disciplines, n’ont qu’à venir faire du vrai benevolat pour leur pays, pendant deux ans seulement. Un defit. La réalité impose… Lire la suite

TRONKA
Invité

Le syndicalisme Guinéen! du vrai folklore de complaisance. J’approuve absolument la position de mon cher Abdoulaye Sow, le responsable du réseau syndicaliste banquier, lorsqu’il n’a pas trouvé rationnel de jouer au mouton de panurge, en refusant d’aller à la danse de saint Guy avec les autres. On ne peut pas continuer à subventionner indéfiniment le carburant en Guinée , c’est stupide et suicidaire financièrement. Ne pas comprendre ce diagramme de raison, c’est un peu de la légèreté intellectuelle. Il y a beaucoup de chose que je ne comprends pas en Guinée: **Les grévistes, à part probablement le secteur privé, n’ont… Lire la suite

AOT Diallo
Invité
AOT Diallo

 » Quand vous arrêtiez cet accord, je n’étais pas aux affaires.  »

Ce genre de justification de la part d’un homme d’état qui préside a l’avenir d’un pays ressemble beaucoup a du Donald Trump…