Référendum constitutionnel : plus de 61% de taux participation, le Oui l’emporte avec 91, 59%

Le résultats provisoires du référendum constitutionnel guinéen ont été rendus publics vendredi par le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Me Amadou Salif Kébé. 5 jours après la tenue du double scrutin, dimanche, 22 mars dernier.

Le suffrage valablement exprimé est de 3.118.860 électeurs, soit 61,18%. Et le OUI à la nouvelle constitution a obtenu 2.856.675 voix, soit 91,59% contre 262.185 voix, soit 8,41 pour le NON

A l’exception du référendum gaulliste de septembre 1958 avec un NON historique à la proposition française, les trois autres référendums constitutionnels ont eu lieu successivement en 1985, 1990 et 2001.  Ainsi pour le présent référendum constitutionnel, le OUI a triomphé sur le NON avec un grand écart.

Les chiffres :

*Nombre total d’inscrits: 5 millions 179 mille 6 cents.

*Nombre de bureaux de vote: 16 mille 3 cents 2 

*Résultat provisoire du référendum constitutionnel

5 millions 179 mille 6 cents (inscrits) 

*Total général des votants : 3 millions 168 961

*Total des bulletins nuls : 50 mille 101 soit 1,58%

*Total des suffrages valablement exprimés

3 millions 118 mille 860. Soit 61,18 % 

*Répartition des suffrages :

3milions 168 mille 961

Le Oui : 2 millions 8 cents 56 mille 675. Soit 91, 59% 

Le Non : 262 mille 185, soit 8, 41 %

Totaux : 3 millions 118 mille 860

 

Mediaguinee avec Gbassikolo.com

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
TiekouraniOumar Mâci Bah Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Tiekourani
Invité
Tiekourani

Dieu est juste Salif, tu le trouveras beintôt.

Oumar Mâci Bah
Invité
Oumar Mâci Bah

Un parlement monocolore en perspective. Les micro-partis qui ont accepté de participer à la mascarade électorale du RPG le regretteront amèrement car ils n’auront pas grand-chose à dire. Avec un jeu où les dés étaient pipés dès le départ, participer aurait été un suicide pour l’opposition républicaine. En attendant, la crise du Coronavirus donne un petit répit au régime. Mais après, la lutte contre la dictature monopartite qui se prépare continuera.