Scrutin législatifs et référendaire en Guinée : pari réussi pour Alpha Condé ?

Malgré la tempête de menaces et des voix qui se sont levées de part et d’autre dans le pays et à l’extérieur, le double scrutin législatif et référendaire a bel bien eu lieu ce dimanche 22 mars 2020 sur tout le territoire national. Avec bien sûr des perturbations dans les zones réputées être des fiefs de l’opposition. Le président Alpha Condé a bravé ainsi la pandémie coronavirus et le Front National pour la Défense de la Constitution.

Ainsi, sous la haute surveillance des forces de sécurité et de défense, les Guinéens acquis à la cause de la mouvance présidentielle se sont rendus aux urnes pour se prononcer sur la nouvelle constitution et choisir les nouveaux parlementaires.

A Conakry ce dimanche, c’est avec une tension et des rues désertes que les populations ont quitté leurs domiciles pour les bureaux de votes. C’est le cas de la commune de Kaloum, centre administratif où les électeurs ont trainé les pieds d’abord le matin avant de se bousculer aux portes des centres de vote dans l’après-midi. Dans cette commune où le Chef de l’Etat a rempli son devoir de citoyen dans la matinée, le vote s’est déroulé sans heurts majeurs. Quelques groupes de militants du FNDC et de l’opposition qui ont voulu perturber le vote dans certains centres qui ont été vite freinés par les forces de sécurité.

A Matam et à Matoto, à part des mouvements créés aux premières heures à cause du refus de certains établissements privés d’abriter des bureaux de votes, ceux qui ont accepté de se rendre aux urnes, y ont été sans problème. D’ailleurs, ces deux communes, y compris Kaloum, ont connu un grand engouement. Les populations se sont rendues massivement aux urnes pour accomplir leur devoir de citoyen. Elles n’ont rencontré aucune difficulté pour se rendre dans les bureaux de vote.

 Comme il fallait s’y attendre, la commune de Ratoma, la « citadelle » imprenable de l’opposition n’a pas échappé au désordre et aux perturbations. A Ratoma, des bureaux de vote ont été saccagés, brûlés… Les agents de la CENI refoulés dans certains quartiers. Dans ce fief de l’opposition, le vote a été perturbé et les quelques braves populations qui ont osé se rendre dans les bureaux de vote, ont effectué le trajet sur la pointe des pieds de peur de se faire agresser par les opposants à la tenue du référendum.

A Coyah, Dubréka et Forécariah, les populations se sont rendues aux urnes malgré les bruits dans certains quartiers isolés. Le vote a eu lieu dans ces villes sans violences. Evidemment sous la surveillance des forces de sécurité. Tous ceux qui ont tenté d’empêcher le vote, ont été maitrisés et éloignés des bureaux de vote. Idem pour Fria, Kamsar et Maferinya. Quant aux villes de Boffa, Boké et Kindia, elles ont connu quelques échauffourées avec des bureaux de vote saccagés et brûlés par endroits. Mais, il y eu vote dans plusieurs quartiers.

En Moyenne Guinée, plus particulièrement dans la région de Labé, le double scrutin a été perturbé. Malgré le déploiement des forces de sécurité et l’appel au calme des autorités locales, les militants de l’opposition et autres membres du FNDC ont réussi à imposer la violence et empêcher le vote dans plusieurs villes de cette région. Les bureaux de vote brûlés, mis à sac et les membres de CEPI chassés. A part quelques zones où le vote a eu lieu sans grande difficulté, il y a eu des perturbations et des violences dans beaucoup de zones. Il n’y a pas eu de vote, selon des informations en provenance de plusieurs CRD.

En Guinée Forestière, la ville de N’Zérékoré a connu des troubles ce 22 mars. Les manifestants anti référendum se sont emparés de certains bureaux de vote dans les quartiers périphériques. Les forces de sécurité sont arrivées à bout des perturbateurs après un long moment d’échauffourées dans la matinée. Les populations désireuses se rendre aux urnes y ont été dans l’après-midi. Et elles ont voté dans le calme sous la vigilance des forces de l’ordre. Dans les autres villes comme Kissidougou, Guéckédou, Macenta, Lola, Yomou, Kissidougou les citoyens se sont rendus aux urnes dans le calme. Ces préfectures n’ont connu que des incidents mineurs qui n’ont pas empêché la tenue du double scrutin.

Quant à la Haute Guinée, le vote s’est déroulé dans le calme et dans la sérénité. Cette région a enregistré le plus grand taux de vote. Tous les détenteurs des cartes d’électeurs sans anomalies, ont voté. De Dabola à Mandiana en passant par Kankan et Siguiri, le processus du vote de 22 mars a été un zéro faute.

Il faut par ailleurs souligner que cette journée électorale a été émaillée par la mort de 4 personnes selon le ministère de la Sécurité et d’au moins 10 morts selon les opposants au changement constitutionnel.

Avec Guineenews, partenaire de Gbassikolo.com

14
Poster un Commentaire

avatar
12 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
6 Comment authors
Oumar Mâci BahYoussouf BangouraBaren SOUMAHshams deenTiekourani Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Youssouf Bangoura
Invité

Baren Soumah, oui le pouvoir d’Alpha Condé est fini, bravo quoi encore ? Je me demande bien si vous suivez ce qui se passe à travers le monde, quelles sanctions parlez vous hein ? Aujourd’hui le seul pays capable de prendre des sanctions contre la Guinée et la mettre à genou est la Chine, je me demande si vous ne vivez pas dans une grotte ( je rigole rien de méchant ) . Pour ce qui s’est passé à N’Zérékoré, rien du nouveau, on en est habitué depuis 1991, il faut ne rien connaitre de cette région pour croire que… Lire la suite

Baren SOUMAH
Invité
Baren SOUMAH

@ Youssouf Bangoura,
Le pouvoir de Alpha Conde est fini. Ceci n’est meme pas discutable. Ses partisans peuvent toujours continuer a rever.
Il n’y aura pas de guerre civile en Guinee mais on se dirige vers un fin brutale de ce regime. 62 guerzes tues a NZerekore par le RPG-ARC-EN-CIEL, le Colonel Pivi arrete (a confirmer), elections non validees par la France (les parrains de Alpha Conde), menaces de sanctions internationales…
Dans moins d’un an, Alpha Conde sera au Cimetierre ou a Paris, pas la Place d’Italie, mais dans une de ses nouvelles maisons.

shams deen
Invité
shams deen

Youssouf
Les travaux sur la route sont encours c’est une très bonne chose.

Youssouf Bangoura
Invité

Shams Deen, la seule amie dont Alpha Condé a besoin aujourd’hui, est la Chine la patronne du monde, les autres,les gangsters voleurs pilleurs et criminels qui sèment des chaos partout à travers le monde, peuvent dire ce qu’ils veulent, on ne les écoute plus .Quand tu accompagneras ton ami Ousmane Kaba à Kankan l’année prochaine, tu admireras les beaux paysages sur la route construite par Alpha Condé . Je me permets de te le répéter encore et encore, Alpha est de très très très loin, le meilleur homme politique sur le terrain en Guinée et quand je dis le meilleur,… Lire la suite

Tiekourani
Invité
Tiekourani

Merci Messieurs Bah et Soumah. Je pense bien qu’à 82 ans et plus alpha est entrain de prouver qu’il est un démon.

Youssouf Bangoura
Invité

Baren Soumah, le vrai peuple a voté, mêmes dans les coins où les menaces physiques étaient réelles, les guinéens sont allés voter .Après, vous n’avez rien à dire, les faits sont là, continuez à rêver d’une guerre civile, il y en aura jamais en Guinée car, ceux qui veulent la paix sont plus nombreux que les vendeurs de guerre . Dans les camps militaires, les partisans d’Alpha Condé sont 90 fois supérieurs en nombre et en matériels à tout autre groupe .Alpha vous a mis bien au tapis, vous n’aurez plus aucun député dans les cinq prochaines années, beaucoup de… Lire la suite

Oumar Mâci Bah
Invité
Oumar Mâci Bah

Pari réussi pour Alpha Condé? N’allons pas trop vite en besogne. Ce scrutin a sans doute été le moins transparent et le moins inclusif en Guinée depuis l’avènement de la démocratie. Le taux de participation est très faible, certains parlent de moins de 20%. Et d’ailleurs on ne note pas d’empressement des autorités à proclamer les résultats: on prépare certainement des résultats « maquillés » allant dans le sens du parti au pouvoir. Et le tout émaillé de violences et de meurtres de paisibles citoyens, cette fois-ci pas seulement dans les quartiers habituels de la capitale mais aussi en Guinée Forestière où… Lire la suite

Baren SOUMAH
Invité
Baren SOUMAH

@ Youssouf Bangoura, « Grande majorite du peuple de Guinee » ? Pure speculation. Tous les resultats sont evidemment faux et tout le monde le sait car tout le monde a vu les images des urnes ambulantes. Pour la suite de la gouvernance de Alpha Conde? Il n’y aura pas de gouvernance du tout. Surtout sans argent, sans support, sans credibilite et sans l’opposition… Le monde entier a d’autres preoccupations pour l’instant que de continuer a financer un vieux president qui fait tirer sur sa propre population et qui a perdu toute sa credibilite. Sur le plan interieur, les mauvais signes s’accumulent… Lire la suite

Tiekourani
Invité
Tiekourani

Au moment ou le monde entier lutte contre le covid19, c’est ça que notre opposant historique, « mandela national » nous sert.Macky Sall et Alassane Ouattara sont entrain de mobiliser tout leur peuple respectif pour lutter contre le corona. Le cynique et sanguinaire alpha est le président d’une partie de la Guinée(la partie minoritaire la plus haineuse) contre la majorité des guinéens qui aspire à la paix et à la tranquilité. Youssouf, personne ne peut gagner face au peuple;ce qu’on voit actuellement nous réconforte et montre que les guinéens dans leur écrassante majorité ne veulent pas de cette dictaure. A Kaloum où… Lire la suite

Youssouf Bangoura
Invité

Bravo à tous ceux qui ont voté hier, ils ont montré hier que contrairement à ce que les Sydia, CDD, Bah Oury, Fode Ousso et un certain Abdourahamane Sano péroraient, que la grande majorité du peuple de Guinée étaient pour cette élection combinée . Mêmes dans les lieux où les menaces physiques étaient réelles, les guinéens sont sortis voter en masse . Il y a pas ce qui n’a pas été dit, on nous tympanisait à longueur des jours qu’il y aura jamais cette élection, il y en a même qui disaient que le 23 Mars c’est à dire le… Lire la suite

T.Diallo
Invité
T.Diallo

Élections du 22 mars : Un coup dur pour la démocratie guinéenne Par Mamadou Dian Baldé – mars 23, 2020 Guineenews.org Dans son discours prononcé à la veille du double scrutin, Alpha Condé a promis la tenue d’élections « transparentes et libres » ce dimanche, dans la paix et la sérénité. Mais tout ça n’est que de la poudre aux yeux, dans ce jeu de dupes auquel ne participent que des micros partis, sans ressort véritable, pour légitimer ce passage en force décrié par la communauté internationale. Dans cet imbroglio électoral, le vote était quasi impossible ce dimanche, dans maints endroits de… Lire la suite