Bilan de la Manif du 17 août: 2 morts, plus de 20 blessés par balles et des arrestations (FNDC)

0 0 votes
Évaluation de l'article

Conformément au droit naturel à la manifestation, le peuple de Guinée a démontré, en cette journée de 17 août 2022, sa détermination à défendre vaille que vaille ses libertés publiques et ses acquis démocratiques en menant une lutte citoyenne et pacifique contre la dictature d’État imposée par la nébuleuse CNRD à la Guinée et aux Guinéens.

Ce devoir citoyen et une forte conviction morale ont eu raison de la tyrannie du pouvoir, incarnée par l’atmosphère de guerre que donne à voir notre pays.

Cette tyrannie et cette cruauté indescriptibles sont planifiées, portées et coordonnées par les personnes suivantes : Mamadi Doumbouya, Bachir Diallo, Balla Samoura, Sadiba Coulibaly, Aboubacar Sidiki Camara, Amara Camara, Mory Condé, Ousmane Gaoual Diallo. La mise en œuvre de cette tyrannie est soutenue par des structures complices : le gouvernement de transition, le CNT et les administrations territoriales toutes dirigées par des militaires.

Devant la désolation et le deuil occasionnés par la répression sauvage exercée sur les Guinéens par les FDS, le FNDC déplore à date, la mort cet après-midi de Ibrahima Baldé et Alpha Oumar Barry, sauvagement assassinés après ‘’la parade méprisante” du chef de la junte dans la ville de Conakry, par les bras meurtriers du CNRD. Nous présentons nos sincères condoléances aux familles éplorées et prions pour le repos des âmes des jeunes injustement assassinés par un terrorisme d’État imposé par la nébuleuse CNRD.

Le FNDC déplore également une vingtaine de personnes blessées par des tirs à balles réelles dont certaines se trouvent dans des états comateux. En outre, le FNDC dénombre aussi de nombreuses arrestations des paisibles citoyens à domicile.

Il faut aussi dénoncer les actes de vandalisme, de pillage et d’incursion perpétrés par les forces de défense et de sécurité dans le Grand Conakry, à Dalaba et à Labé où une vingtaine de mineurs ont été arrêtés, dont une jeune fille.

Le FNDC et ses alliés remercient tous les citoyens pro démocratie pour leur forte mobilisation à l’intérieur et à l’extérieur de la Guinée. Notre engagement moral et notre devoir citoyen doivent être inconditionnels devant la volonté tyrannique du CNRD à nous imposer une nouvelle dictature et ses excès érigés en loi de république. A la force des armes, continuons à opposer la force des arguments démocratiques.

Partout où le changement a lieu, le peuple a tenu tête à la bêtise du pouvoir. La Guinée ne fera pas exception : il faudra s’engager dans la lutte historique pour la reconquête de notre dignité et de notre humanité. C’est maintenant ou jamais : ne laissons pas cette transition se transformer en un bordel politique entretenu par des gamins écervelés qui n’ont de pouvoir que la force des armes.

Levons-nous et prenons en charge notre destin. N’attendons pas le Messie, il est en nous.

L’esprit de la résistance doit nous habiter parce qu’il n’est pas normal que des parvenus au pouvoir nous confinent dans la condition des sous-hommes.

Conscient des efforts qu’il nous faut déployer, le FNDC réitère ses remerciements aux militants et sympathisants pro démocratie et invite par la même occasion le peuple de Guinée à rester mobilisé jusqu’au retour à l’ordre constitutionnel. La lutte politique et sociale ne se gagne qu’au prix de la constance et du renforcement des convictions.

Le FNDC réitère son appel aux chefs religieux et aux leaders des communautés à ne pas être complices par leur silence. Nous demandons leur soutien dans le combat pour l’émancipation démocratique de la Guinée. Chaque voix compte, et celle de la vérité accouche de la paix et de la justice. Soyons porteurs des convictions démocratiques pour faire barrage aux prédateurs des droits humains et de la démocratie.

Aux Forces de défense et de sécurité, nous vous invitons à être lucides face à cette situation de violence qui vous conduit à tuer vos frères et fils : désolidarisez-vous des ordres qui font de vous des bourreaux.

Nous invitons donc l’armée, ses différentes structures, et tous les représentants de la gendarmerie et de la police à être solidaires du combat pour la dignité du peuple de Guinée.

Ensemble unis et solidaires, nous vaincrons.

Comité d’Organisation du FNDC

Conakry, le 17 aout 2022

guest
14 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
23 août 2022 01:54

Tag, Vous m’avez lu mais je crois bien que vous n’avez pas compris . S’il faut chercher à se défendre , il faut le faire mais on ne doit plus demander aux jeunes de sortir d’autant plus que si Doumbouya partait demain, c’est un autre qui fera la même que lui qui viendra au pouvoir . Par élites , je veux dire ceux qui mènent un peuple. Ainsi donc , AST, Doumbouya, Alpha, Komara, LK et Ousmane Kaba font partie de l’élite Maninka, qui je pense , est mieux préparée que celle du Fouta à la conquête du pouvoir .… Lire la suite

Tag
Tag
22 août 2022 15:44

Le Pan-Aafricain Qu’est-ce que TU appelles « elites » ? Les marchands de mort comme Doumbouya, Alpha Conde et AST ? La seule difference entre malinkes et peuls quand il s’agit de la quete du pouvoir, c’est que parmi les premiers , il y en a qui n’ont aucun probleme a tuer autant de personnes qu’il faut pour arriver au pouvoir alors que les auttes ne sont culturellement pas predisposer a prendre des vies pour le pouvoir. Historiquement, on regle les problemes par le dialogue et l’organisation de l’Etat au Foutah. SI les francais n’etaient pas Venus coloniser, le Foutah serait, aujourd’hui,… Lire la suite

Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
20 août 2022 17:54

« Les peuls ne cherchent pas le pouvoir » Gandhi

C’est tout le probleme Mr Barry. Les autres le cherchent et l’ont tous eux. La ou les Fulbe ont cherche le pouvoir, ils l’ont eu.

Gandhi
Gandhi
20 août 2022 07:46

Tout ça c’est de la propagande. Les peuls ne cherchent pas le pouvoir, mais ils vont bien être obligés de se réunir car ils constatent qu’on les écrase et il n’y a personne pour les défendre. C’est donc par nécessité (et non pour un homme) qu’ils se battent et l’étincelle consistant à passer un cap ne saurait tarder. Au Burkina et au Mali ils sont tués en silence car on les fait passer pour des islamistes. En Guinée certains ethnos voudraient également faire ce raccourci, mais il y a 2 problèmes : les peuls y sont majoritaires, et les malinkés… Lire la suite

Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
19 août 2022 15:26

Justement Mr Barry, vaudrait mieux travailler sur cela que de prendre la rue . Toutes les autres élites régionales savent comment le pays fonctionne . Je disais un ami que les deux groupes les plus forts en Guinée sont l’élite Maninka et les masses populaires Fulbe. Le premier groupe sait ce qu’il veut et cela depuis les années 40 avec l’union mandingue. Il a décidé que le pouvoir en Guinée, il en fait son affaire . Il s’est doté des moyens nécessaires pour atteindre ses objectifs . Le second groupe est composé de personnes qui ont pour la plupart suivi… Lire la suite

Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
19 août 2022 14:56

@T. Diallo, “ Ces jeunes constituent la petite dernière sentinelle qui donne un peu de dignité à une communauté égoïste, lache et cupide.” Petite correction sur cette remarque si je peux me permettre. Il s’agit plutôt d’un leadership égoïste et lâche puisque les masses populaires ont prouvé à plusieurs reprises leur courage . Le choix des leaders s’est fait dans des conditions opaques et avec des critères légers et toute la Guinée souffre des conséquences de ce choix . Il ne va pas quitter mais veut que d’autres fassent à sa place le boulot qu’il doit faire en tant que… Lire la suite

T.Diallo
T.Diallo
19 août 2022 11:42

@Pan Africain, quand est ce le rapport de force va changer et comment un tel changement advient ? En 2010 les peul ont refusé de se battre pour contester la victoire de Alfa. Car selon eux ils sont ceux qui possèdent des Biens à perdre. Apres moins de 10ans ils ne possédaient plus rien. Ni les Biens matériels, ni la paix, ni le respect encore moins l’honneur! Même pas des Droits….Un sage a dit mo yahaali Poredaka O daakoyoto Poorê! Au delà de la situation générale de la Guinée, si nous les adultes Peul n’avons pas le courage de nous… Lire la suite

Last edited 1 mois plus tôt by T.Diallo
Gandhi
Gandhi
19 août 2022 08:24

Doumbouya leur a tendu la main pour qu’ils restent tranquilles, soumis comme d’habitude, ce n’est pas ce que j’appelle tendre la main. En France, il y a des gens qui sont pour l’égalité noirs/blancs, mais il est sous-entendu que les noirs restent derrière… Quand on tire sur des civils désarmés, on est lâche, mais surtout un meurtrier, donc criminel. On a l’impression que les Guinéens trouvent normal d’être tués parce qu’ils contestent (merci AST), alors que c’est l’inverse qui devrait être. Les peuls finiront par s’armer (même s’il faudra encore beaucoup de morts malheureusement pour qu’ils le décident) lorsqu’ils comprendront… Lire la suite

Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
18 août 2022 21:12

“ Mamadi Doumbouya leur a tendu la main (aux jeunes) : quand, comment, laquelle et pour quoi faire ? Les choses avancent toujours trop lentement (mais elles avancent).” Il est indéniable que Mamady a mené des actions pour avoir ses jeunes comme soutien. Les multiples visites à Bambeto notamment au cimetière vont dans ce sens. Je crois que c’est Dansa Kourouma aussi qui avait appelé ces jeunes au dialogue et leur a demandé ce que dix ans de manifestations leur ont apportés. Je crois que ces jeunes devraient réévaluer leurs priorités et se remettre en question . L’armée dont le… Lire la suite

Gandhi
Gandhi
18 août 2022 19:04

Il y a plusieurs façons d’interpréter vos propos, seuls les peuls sont des victimes :

  • presqu’un guinéen sur 2 est peul, donc arithmétiquement…
  • seuls les peuls en ont dans le pantalon, ou les autres sont des couards ou de fervents supporters des méthodes dictatoriales…
  • les militaires très majoritairement de Haute Guinée savent reconnaitre les leurs…

Mamadi Doumbouya leur a tendu la main (aux jeunes) : quand, comment, laquelle et pour quoi faire ? Les choses avancent toujours trop lentement (mais elles avancent). Il faudra malheureusement encore d’autres morts avant le réveil…

Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
18 août 2022 11:10

FNDC,
Arrêtez ces manifestations qui ne coûtent la vie qu’aux Guinéens originaires d’un seul groupe ethnique particulier . Les Guinéens dans leur majorité écrasante ne vont pas sortir manifester parce qu’ils se foutent carrément qu’ils soient dirigés par des militaires ou pas. Seuls ces jeunes de l’axe zélés sortent . Alors 🛑 stop .

Malheureusement ces jeunes ne comprennent pas ce qu’il se passe . Mamady leur a tendu la main, il n’est toujours pas tard de saisir cette opportunité. Ces jeunes soldats seront là pour un bon moment à moins que d’autres militaires les renversent .