Contribution du CNGE de Saïdou Nour Bokoum au CNRD

0 0 votes
Évaluation de l'article

Ne demandez pas à l’Amérique ce que l’Amérique peut faire pour vous, mais dites et faites ce que vous pouvez faire pour l’Amérique. J-F K.)

Monsieur le Président du Conseil National de Rassemblement pour le Développement,

Honorables invités,

Mesdames et Messieurs,

Monsieur le Président du CNRD, vous avez permis à plusieurs millions de Guinéens de lancer ce cri du cœur,

OUFF !

 Après quinze ans et neuf mois, voire 63 ans de descente aux enfers sur tous les plans, politique, économique, sanitaire, etc. , vous êtes en train de nous sortir de La Boîte de Pandore, DU PIRE .

Mon espoir, celui de millions de « Damnés de la terre » (Frantz Fanon) que sont devenus les Guinéennes et les Guinéennes, je déclinerai cet espoir en quelques moments et faits saillants, dont j’ai été témoin et ou acteur. En disant « je », c’est en tant que représentant de la « cinquième » région de Guinée, les Guinéens de l’Extérieur.

« Cinquième région » oui ! Puisque nous sommes au bas mot 6 millions, Nousle Conseil National des Guinéens de l’Extérieur (CNGE), créé à la suite d’une pétition signée par 500 Guinéens de l’Extérieur et de l’Intérieur : Manifeste Guinée, Odyssée 2010. Cette pétition préconisait la tenue des Assises nationales de la société civile guinéenne, en y incluant les Guinéens de l’Intérieur.

1-    Paradoxalement, ces 6 millions de citoyens sont réduits à 122.000 sur le fichier électoral actuel. Cent vingt deux mille ! Il faut que cela cesse ! Ma présence ici, ainsi que celle de nombreuses associations de Guinéens « de l’Extérieur », présagent de l’effectivité de vos engagements.

2-   Cette Diaspora contribue à hauteur d’au moins 3 milliards d’Euros par an au Produit National Brut (PNB)

3-    Les Guinéens de l’Extérieur participent au changement social en Guinée, dès le tournant des années soixante, en reprenant le flambeau de Fodéba Keita et ses Ballets africains, continuant de faire de la Guinée, non seulement la perle de l’Afrique de l’ouest, mais aussi la lumière culturelle du Continent.

En effet, avec « Kaloum tam-tam », créé à Paris par 4 Guinéens et une Béninoise (Anne-Marie), Quatre garçons et une fille,  qui ont nom Souleymane Koly, Ahmed Tidiani Cissé (paix à leur âme), Sampil Saliou et votre serviteur, revisitant les profondeurs de nos traditions, nous avons universalisé le genre théâtral du Kotèba banama-maninka, contribuant à la révolution culturelle et à l’explosion des nouvelles écritures théâtrales, en toisant de grands noms, tels Grotowsky, Peter Brook, The Leaving Theater, « El Campesino », le « Bread and puppet » etc.

En passant, je rends hommage à,

Feu le Doyen, Professeur Anssoumane Doré, au Docteur ethnographe feu Julien Condé (frère aîné de Martine Condé), au Docteur feu Abdouramane Bah, à Ahmed Tidiane Cissé, ex ministre de la Culture, délaissé, abandonné, comme son ministère, que son ami, notre ami des « années FEANF », l’ex président Alpha Condé savait maladecondamné. Avec un ami commun à nous trois, le regretté Benté Diallio, nous avons « fêté » la Saint-Sylvestre du 31 décembre 2014, entourés de sa petite famille, au Mans. Ahmed Tidiani Cissé est mort 6 jours après. Hommage à Souleymane Koly, fondateur du célébrissime Ensemble Kotèba d’Abidjan, hommage à l’immense écrivain et chroniqueur du Lynx, William Sassine, , « Amadou », Ahssan KabaAlhassane Diomandé tous membres fondateurs du Lynx, à Jean-Baptiste Kourouma, Docteur en droit chroniqueur au journal L’Indépendant, (ces deux derniers morts suite à de douteux « accidents »),  à Alexis Doré, etc.

Autant de patriotestous passés par pertes et profits dans la trappe de l’amnésie nationale creusée par une poignée de délinquants en bandes associées et assoiffés de gains faciles embaumés de sueur, et trop souvent du sang des gagne-petit.

Autant de personnalités et de patriotes ensevelis par les déceptions successives, liées au manque d’engagement de l’Etat dans l’appui, l’encadrement des actions privées et publiques, pour un véritable changement social, à l’horizon d’un développent autocentré, cap sur une intégration nationale et une émergence économique et culturelle.

5 – En 1985 ( ?), j’ai rédigé le discours des  Guinéens de l’’Extérieur en vacances à Conakry, à la suite de quoi le Général Lansana Conté a ouvert le gouvernement à la Diaspora (Edouard Benjamin, Bana Sidibé et moi-même comme simple Directeur National de la Culture, renonçant ainsi à mon statut privilégié de coopérant). Je suppose que le texte manuscrit, ânonné à sa demande, par le Doyen Barry Bachir, était suffisamment convainquant, pour prétendre avoir contribué à cette ouverture à ces « anti-guinéens » jusqu’alors, au risque de « nous mélanger » par la suie (Lansana Conté)..

Hommage à feu Jean-Claude Diallo sans qui cette ouverture ne fût possible, qui, nourri d’une lucidité, et d’un patriotisme au-delà de tout ethnicisme, aura cette prophétique formule qu’il met tint un jour, lors de ce second et dernier exil :

« La Guinée se fera sans les Guinéens ! »

Car, hélas, il dut démissionner, à cause de cette tare qui atteignit son « climax » par le régime que vous êtes en train de mettre en enclos, en espérant que vous mettrez aussi fin à cette « prophétie » de Cassandre.

4-    A Abidjan, en tant que coopérant, j’ai contribué à la mise en place du CAFAC (Centre d’Animation et de Formation à l’Action Culturelle), au sein duquel nous avons formé cinq promotions de jeunes étudiants qui, aujourd’hui, sont à la tête de la plupart des industries culturelles : communication, marketing politique..

Parallèlement, toujours à Abidjan, j’ai créé la Compagnie du Phénix et, avec l’ensemble Kotèba de Souleymane Koly, nous avons montré une autre façon de faire du théâtredixit Adama Dahico (le Parlement du rire), en le tirant vers le haut…

5-   « Dépossession » écrit et mis en scène par votre serviteur, a représenté toute la Diaspora noire de l’Europe, au FESTAC de Lagos en 1977. Cet événement a été l’occasion d’une réconciliation entre Guinéens venus de Guinée et « Anti-guinéens ». Les autorités guinéennes avaient interdit à la nombreuse délégation d’artistes guinéens venus du pays, de rencontrer leurs frères venus des pays  « impérialistes ».

Ce fut aussi l’occasion du réchauffement des relations franco-nigérianes, gelées depuis la prise de positon gaullienne en faveur de la sécession biafraise, lors d’une « garden-party » organisée par l’ambassade de France, où le puissant ministre de la défense était diplomatiquement « obligé » de se rendre. Cerise sur le gâteau, après avoir vu DEPOSSESSION, Mamadi Kéïta (ou Kaba),  et les autorités guinéennes trouvèrent l’œuvre « anticolonialiste », et levèrent l’interdit entre Guinéens et anti-guinéens et m’invitèrent à rentrer en Guinée ! 

Je pourrais continuer, mais cela suffit pour dire que je ne me suis pas contenté de demander à la Guinée ce qu’elle peut faire pour moi, en essayant de faire près d’un siècle, ce que je viens de relater ci-haut.

Cependant, je me permets de donner deux petits conseils aux hautes autorités et au président du CNRD :

–      la Diaspora est à l’image de la Guinée interne, il y prospèrent des racines qui pourrissent la cohésion nationale ; après tout, dans diaspora il y a.. « diaspourris », des thuriféraires de toutes les dictatures qui se sont succédé depuis 63 ans, patriotes de la 25ème heure.

–      gardez vaille que vaille le cap, malgré les menaces de lampistes « panafricanistes », porte-voix de ces princes qui persistent à vouloir nous gouverner du dehors, sinon,

C’est Le Peuple qui se lèvera, debout comme un seul homme, aux cris de,

Tuez-nous tous, mais on est beaucoup dèèèh !!!

Surtout que vous avez eu la science infuse de dégager les « Postes avancés » (P.A)

Was-Salam,

Saïdou Nour Bokoum, depuis ma petite Kaaba imaginaire à Dinguiraye, à deux pas de la sainte Mosquée d’El Hajj Omar Tall, en attente d’être inscrite au Patrimoine de l’UNESCO, voire de l’Humanité.

www.nrgui.fr

Tél. : 621219024

NB : – le moment venu, je fournirai toutes les preuves et ou témoignages scripturaires, audio et audiovisuels

–      – ce texte est une version orale, lue, libre à vous de souligner ce qui doit l’être, avec la police qui vous convient.

guest
15 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Africain
Africain
22 septembre 2021 11:29

@Saidou Bokoum Jai été très clair dans mon commentaire c’est à dire qu’il faut chercher le « désengagement » du groupe BNP Paribas AILLEURS, mais pas sur la problématique des transferts d’argent des immigrés vers leurs pays d’origine. En effet, le transfert d’argent des IMMIGRES est très marginal dans les opérations ou dans l’activité des banques traditionnelles comme la BICIGUI. Concernant le paragraphe sur l’Israël, là aussi, j’ai été très clair. L’histoire de ce pays (né le 14 mai 1948) et celle de sa diaspora qui remonte de centaines et des centaines de siècles en arrière donc bien avant la création même… Lire la suite

Saidou Bokoum
21 septembre 2021 21:48

@Afrcain, j’ai l’habitude de dire que « le Guinéen lit les yeux fermés et se bouche les oreilles pour écouter. Lisez donc « Africain » ce que dit VOTR lien. « Banque : BNP Paribas cède cinq de ses filiales africaines » https://www.jeuneafrique.com/mag/782297/economie/banque-bnp-paribas-cede-cinq-de-ses-filiales-africaines/ Le pays de votre champion et non EX champion fait partie de ces cinq pays où la loi d’airain du capitalisme n’offre pas de profits. Donc, BNP Paribas va voir ailleurs. et prospère. Elle reste la 2eme banque européenne malgré le choc du covid 19, restant la première banque française et la 3eme banque.. mondiale. Elle se bien bien et… Lire la suite

Tiekourani
Tiekourani
21 septembre 2021 08:38

Sans chercher loin seulement en regardant les pays limitrophes à la Guinée, je dirai que 6 millions pour la diaspora guinéenne c’est peu. Mais certains aiment être dans le déni et n’acceptent que la bouffonnerie ils nieront toutes les évidences sur la situation de ce pays meurtri. Il y a des rpgistes que j’aime et je respecte car dès le départ ils ont marqué leur opposition à la confiscation du pouvoir par un homme par un clan. Par contre tous ceux ont soutenu et ont été complaisants avec le dictateur alpha condé devraient commencer par faire leur mea-culpa avant de… Lire la suite

Africain
Africain
20 septembre 2021 12:53

1. « …Il y a plus de Juifs à New York qu’en Israël. Quand il y a 2 millions cinq cent mille Guinéens en Côte d’Ivoire, il y aura près ou plus de 3 millions en Sénégambie… » dixit Saidou Bokoum. Quand on sait que l’Israël en tant qu’État est né le 14 mai 1948 et que l’émigration des juifs vers l’Europe (dont les descendants constituent aujourd’hui la quasi majorité des juifs américains) et vers l’Afrique du Nord, remontent des siècles et des siècles bien avant; on se garderait de comparer l’importance de sa diaspora en terme démographique à celle de la… Lire la suite

Saidou Bokoum
Saidou Bokoum
20 septembre 2021 10:45

Suite. Mon frère, savez-vous que « Wall Street » existait depuis A Satan Touré(?) ? WS, c’est cette ruelle qui part de « Sabena » (ex avenu Bar de l’époque coloniale, jusqu’ à la Poste (qui n’existe plus en Guinée, exclusivité mondiale), donc AST négociait âprement un paquet de Gitanes, pendant que le populo fumait cette pourriture de Milo, Ismaël lui des Craven ou des King Size fabriquées en Afrique du Sud de Verwoerd et Vorster.. Aujourd’hui, c’est à WS que la Banque centrale va acheter ou vendre des devises. Je ne me contente pas de trouver des sources, je… Lire la suite

Saidou Bokoum
Saidou Bokoum
20 septembre 2021 10:43

@ Africain, « Africain », nous ne parlons probablement pas de la même chose : 1) quand vous envoyez de Djakarta 10 euros à votre grand’mère, cela participe au ou du PNB (Revoyez vos classiques). 1)Ce n’est pas parce qu’il y a 12 millions de Guinéens « résidents », qu’il ne pourrait pas y avoir le double dispersés sur la planète. Il y a plus de Juifs à New York qu’en Israël. Quand il y a 2 millions cinq cent mille Guinéens en Côte d’Ivoire, il y aura près ou plus de 3 millions en Sénégambie. NB ce sont là… Lire la suite

Saidou Bokoum
17 septembre 2021 22:20

Bonjour à tou(te)s
Touché « Tronk » ! En attendant de revenir pour échanger plus, je me contente de dire qu’un certain Dr Solian aurait pu valablement lire cette contribution au Palais. En effet, ce jour historique, des Guinéens étaient venus de Hollande, Belgique, Suisse, Espagne Portugal, Provinces de France, et pour la plupart représentants des associations. Il a quitté avant la fin des travaux, appelé par « une urgence à Lyon », ajoutant,  » j’adhère à la motion votée par la majorité.. » ou à un terme près.
Was-Salam

Africain
Africain
17 septembre 2021 22:00

1) « 6 millions de citoyens guinéens » à l’étranger ou de l’extérieur, c’est statistiquement impossible. La population guinéenne à l’intérieur de la Guinée ne dépasse pas encore 13 millions de citoyens ; 2) «…Cette Diaspora contribue à hauteur d’au moins 3 milliards d’Euros par an au Produit National Brut (PNB)… ». Il va falloir peut-être donner la source de cette information. Ce montant est énormissime par rapport à l’économie guinéenne. Le rapport de la banque mondiale sur le transfert d’argents des diasporas africaines dans le monde en 2020 ; la Guinée n’est pas dans le top 10 des pays bénéficiaires. Le… Lire la suite

Tronka
17 septembre 2021 07:22

@Bokoum
Bonjour
Ce retour me rassure que vous êtes bien en bonne santé en terre guineenne de Dinguiraye.🙏.
Fraternellement.
Votre petit frère TRONKA.

Nfamara
Nfamara
17 septembre 2021 04:28

Nous attendons la comparution du tyran pour crimes de sang et crimes économiques devant les juridictions compétentes. Il convient de réinstaurer la peine capitale pour certains types de crimes

Foulou
Foulou
16 septembre 2021 23:16

Toujours un reel plaisir de lire M. BoKoum.

Mory Sylla
Mory Sylla
16 septembre 2021 23:08

La france n’a pas 10 ans en Afrique maintenant. Le Sénégal 🇸🇳 a déjà commencé. Notre cauchemard collectif qui nous tourmente depuis des siècles par un seul pays prendra fin.

Mory Sylla
Mory Sylla
16 septembre 2021 22:55

Pendant des mois la france,TV5,rfi “ liberez woulé manguè. Non aux persécutions contre Soubâ koundounin(sorcier nain).”
Les mercenaires de la france ont abattu des dizaines de gardes le 5 Septembre 2021 en Guinée 🇬🇳,france,TV5 ,rfi “…..Cannibalisme économique oblige.”
“L’economie” française se nourrit malheureusement de la chair humaine crûe des Africains. La france doit cesser ça maintenant. On est au 21eme siècle. La france stagne. Jacques Chirac est vraiment le dernier leader français. La france n’a pas de leader. Ce pays aura bientôt l’influence de l’Albanie. On ne parlera plus cette langue sans valeur. Le français sera comme le latin.