Dr Fodé Oussou précise : « Pourquoi l’ANAD n’a pas été à la rencontre avec le médiateur…

0 0 votes
Évaluation de l'article

CONAKRY-Pourquoi l’Alliance Nationale pour l’Alternance et la Démocratie (ANAD) a-t-elle boycotté la rencontre entre le médiateur de la Cedeao Boni Yayi et la classe politique ? La coalition politique dirigé par Cellou Dalein Diallo a-t-elle des revendications ? Interrogé par Africaguinee.com, Dr Fodé Oussou Fofana, un des vice-présidents de l’UFDG (Union des forces démocratiques de Guinée) a levé l’équivoque. Explications.

« Il faut lever tout équivoque. Depuis le début, c’est nous qui avions demandé la désignation d’un médiateur parce que nous considérons qu’il y avait une crise. Nous félicitons la Cedeao d’avoir pris conscience de cela et d’avoir désigné un médiateur. Mais il faut insister sur le fait que cette crise n’est pas sociale, elle est profondément politique.

Le CNRD (comité national pour le rassemblement et le développement) est là depuis une année, mais on a aucune visibilité. Lorsqu’on regarde la configuration des entités invitées, la majeure partie ont des représentants au CNT. C’est curieux d’inviter le CNT en même temps des entités qui la compose.  

Ce à quoi  nous attendons parce que nous avons des préoccupations, c’est d’avoir un cadre approprié pour pouvoir discuter franchement avec le médiateur pour qu’on puisse lui donner nos positions. Il est difficile dans des situations comme ça de se retrouver avec 300 personnes dans une salle. C’est une messe au cours de laquelle, on ne pourra rien obtenir.

L’autre aspect, la majeure partie des gens (partis politiques) sont d’accord avec le CNRD. Ils sont d’accord avec tout ce que le CNRD dit. Donc, ils ne feront que répéter ce qu’ils disent tous les jours.

En ce qui nous concerne, nous n’avons aucun problème avec le médiateur. S’il veut nous rencontrer demain dans un cadre bien précis, nous n’avons aucun problème par rapport à ça. Mais on ne peut pas refaire la même chose comme par le passé. Ici, il est même arrivé des moments où le médiateur s’est déplacé pour aller dans les QG des partis politiques.

Le communiqué conviant les acteurs est passé à 23h au nom du médiateur, mais il a été signé par deux ministres. Comment ça s’est passé ? Nous ne le savons pas. Quelles sont les termes de référence de sa mission ? Nous ne le savons pas.

Si dans son mandat, il est prévu de rencontrer les coalitions des partis politiques de manière séparée, nous sommes prêts. Mais on ne peut pas nous associer dans une salle avec des gens qui sont déjà d’accord avec le CNRD pour dire qu’on discute. On n’avancera pas.

L’objectif est que le médiateur puisse trouver une solution à la crise guinéenne, pour nous permettre de revenir dans un ordre constitutionnel normal. Mais il faut qu’on note que la crise n’est pas sociale, elle est politique. Son travail devrait consister à faciliter la finalisation d’un calendrier acceptable pour toutes les parties et mettre un cadre de dialogue permanent ».

A suivre…

Africaguinee.com

guest
5 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Tiekourani
30 août 2022 14:20

KeitaM je suis d’accord avec toi. Des guinéens se doivent de se donner la main pour sortir ce pays, ce peuple de ce trou. Shams, j’ai perdu des parents pendant la revolution qui pourtant étaient des vrais militants du pdg. Ses parents sont aujourd’hui traités par des guinéens comme étant des traitres alors qu’on a fait que les accuser; ils n’ont jamais bénéficié d’un procès juste et équitable, nous ne savons même pas où ils sont enterrés.Ils ont été accusés et à même temps jugés coupables, eux et leur famille. Pendant le règne d’Alpha Condé j’ai perdu ma maison familiale… Lire la suite

Tiekourani
30 août 2022 13:54

Shams je pense fort que le rpg a fait et fera son méa-culpa mais nous devons avancer car le serpent n’est pas mort. Dans ce pays Shams, j’ai fini par comprendre que nous avons affaire pas avec un parti, encore moins avec un homme mais nous avons affaire avec un système qui a chaque fois crée son parti et son homme. Sekou est decedé en 1984 et le pdg est tombé mais les guinéens ont continué de mourrir et à vivre dans la misère et l’exil. Lansana Conté et le pup sont tombé en 2007, mais nous avons eu le… Lire la suite

Shams Deen
Shams Deen
26 août 2022 03:08

KeitaM
Le rpg et ses membres ont manqué de courages en regardant alpha conduire le pays dans les abysses.
Leur parole de folie était SI ALPHA QUITTE QUI PEUT ETRE LABAS eh beh voila ce qu’à enfanté alpha comme leg pour le pays.
Le NIGER par la grâce de Dieu et la volonté de ISSOUFFOU sera à l’abri.

KeitaM
KeitaM
25 août 2022 09:13

UFDG et RPG doivent privilégier l’intérêt supérieur de ce pays. LA PAIX ET L’ENTENTE ENTRE SES FILLES ET FILS

Mory Sylla
Mory Sylla
24 août 2022 23:54

On n’a pas besoin d’un “médiateur” francçafricain qui avance l’agenda de la france 🇫🇷 en Guinée 🇬🇳. Ce coup d’état c’est la france 🇫🇷 mais elle est lâche et se cache derrière les mutins.
Les Yayi boni sont des individus sans carrure . Ces gens ne peuvent rien régler.
Les Yayi boni,alassane wattra,compaoré,etc.,sont des esclaves de la france 🇫🇷. Ces éléments là sont des ennemis des Panafricanistes.

Last edited 1 mois plus tôt by Mory Sylla