Justice : Damantang et Ibrahima Kourouma mis sous mandat de dépôt, Mamadi Camara en liberté conditionnelle

0 0 votes
Évaluation de l'article

L’ancien ministre de la sécurité Damantang Albert Camara et l’ex patron du ministère de l’urbanisme et de l’habitat, Dr Ibrahima Kourouma viennent d’être inculpés pour des faits de détournement de deniers publics, d’enrichissement illicite, de blanchiment des capitaux, corruption… et placés sous mandat de dépôt à la maison centrale de Conakry, par le pool des juges d’instruction de cette juridiction en charge des infractions économiques et financières.

L’ancien ministre de l’économie et des finances Mamadi Camara aussi inculpé pour les mêmes faits a quant-à lui été placés sous contrôle judiciaire.

Les deux viennent d’être extraits de la CRIEF et conduit à la maison centrale de Conakry.

Ils rejoignent Dr Kassory Fofana, Oyé Guilavogui et Dr Mohamed Diané en détention préventive depuis le 06 avril dernier.

A suivre…

Mosaiqueguinee

guest
4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Oumar Mâci Bah
Oumar Mâci Bah
23 avril 2022 04:33

Le casseur de maisons et le casseur des jeunes de l’Axe se retrouvent en prison. Ils n’auraient jamais pensé que cela pouvait arriver.

Mory Sylla
22 avril 2022 19:52

Les mutins ne sont pas honnêtes avec eux même.
Ils doivent aller en prison en même temps que les ministres. Ils sont des partenaires.
C’est pas le coup d’état qui va vous dissocier.
Ils jettent les autres en pâture et eux ils se donnent le beau role. Non.
Les mutins ont fait pire que les ministres. Les mutins sont dans l’informel lol.

Last edited 25 jours plus tôt by Mory Sylla
Nfamara
Nfamara
22 avril 2022 15:00

Sale temps pour les prédateurs et autres pilleurs du régime prébandier de l’empereur des mines . Parallèlement, nous exhortons les autorités de la transition à enclencher le procès des auteurs des multiples crimes de sang perpétrés par la bande enfoirée des tueurs au service du pseudo professeur cannibale.

Mory Sylla
21 avril 2022 23:22

Ces mutins là travaillaient sous les ordres de ces ministres.
Ils étaient leurs subalternes. Ils étaient dans le même régime.
Mais les mutins aujourd’hui veulent se présenter en hommes aux mains propres.
C’est une aberration.
Les mutins logiquement doivent être en prison en même temps que leurs chefs qu’ils envoient en prison. Et puis depuis le 5 septembre 2021,qui peut dire avec exactitude le niveau de détournements des avoirs publics par ces mutins qui n’ont jamais travaillé de leur vie à part manier les armes??

Last edited 26 jours plus tôt by Mory Sylla