La justesse du réalisme dans l’action pour l’universel guinéen d’un monde meilleur. (par Dr. Solian KONATÉ)

0 0 votes
Évaluation de l'article

Le choix de gouverner autrement versus l’inertie du formalisme n’est nullement le tropisme d’un dilemme disséquant, mais le choix entre le pari du bon sens et l’inertie dans l’action.

 « L’avenir n’est nullement le spectacle de ce qui peut parachuter demain, mais la résultante de ce que nous allons faire aujourd’hui. » D’un célèbre.

Il faut absolument saluer l’excellent niveau d’exécution dans le processus d’urbanisation de Conakry et environnants.

Bravo au Président !

Bravo au Ministre de la ville pour le respect de la feuille de route assignée !

Du décret d’interdiction des véhicules de la planète des épaves, à l’urbanisation engagée pour un devenir meilleur, les jalons incontournables du gouverner autrement sont posés et la reconquête de la conscience perdue promet des lendemains meilleurs.

Bien évidemment que nous parlons de la renaissance d’une Guinée comme patrimoine national et non l’encensement d’un formalisme qui pousse à défendre la régression.

Si nous voulons que la Guinée change au prorata des intérêts de tous les Guinéens et donc assumer les tenants et aboutissants,il y a un impératif, des sacrifices à consentir.

Refuser donc le formalisme d’un immobilisme chronique  dommageable pour notre société, exige une prise de conscience.

Visiblement le choix des Guinéens dans l’écrasante majorité est pour une Guinée engagée à bâtir son destin libre, à restaurer un écosystème respectueux de sa dignité au prorata du bonheur pour tous.

Un fait absolument remarquable, c’est la prise de conscience progressive des citoyens dont beaucoup considèrent aujourd’hui que même si on convient que les réformes engagées sont bien entendu de la pilule certes difficile à déglutir,elles sont cependant essentielles voire vitales pour notre existence.

Il suffit d’écouter les commentaires de certains citoyens même impactés par les dépolissements.

 Nombreux approuvent le bienfait du grand chantier d’urbanisation entrepris depuis peu.

Le défi impératif à consentir pour tout Guinéen inspiré par le réalisme patriotique, c’est que chacun donne de son mieux un peu de sacrifice et garder une conscience aiguisée dans le choix du fondamental, intégrer l’universel d’un monde qui supplante le formalisme et le concept d’un mode de vie médiéviste.

Un éclairage sur quelques aspects de l’actualité :

1-Comprendre la raison fondée d’un assouplissement du décret d’interdiction des véhicules épaves :

Je lis certains de nos compatriotes de l’opposition dire que cet assouplissement à 13 ans était une sorte de marche arrière du président.

Sans approuver, je peux les comprendre mais je pense qu’ils doivent savoir que l’application par modularité du décret est finalement un bon choix,étant donné que cette modularité sera moins traumatisante économiquement.

Une façon de minimiser les conséquences économiques que peuvent subir certains de nos compatriotes confrontés à ce marché d’occasions.

Le risque d’une évolution future de ce décret assoupli dans les années à venir vers une restriction plus serrée avoisinant les véhicules de plus de 8 ans, doit servirde guêpier pour garder vigilance et surtout se préparer à affronter ces éventuelles contraintes économiques du futur.

2-Le contrôle technique de véhicules :

Un secteur qui doit attirer l’attention de l’autorité en charge des transports pour traquer les raccourcis et les arrangements frauduleux aux conséquences désastreuses, en termes de santé publique,et implicitement dommageables pour la santé de notre économie.

La vigilance doit être de mise dans le pays où le véhicule a été acheté et pour prévenir tout désagrément, un contrôleur agréé, assermenté dans les villes d’embarquement reste une nécessité.

A signaler que dès lors que le véhicule est destiné à l’exportation, souvent le vendeur en occident se soucie peu de la qualité du véhicule dans la mesureoù il ne se fait peu d’inquiétude vis-à-vis de la loi dans son pays de résidence, même si on convient qu’en théorie, cette attitude reste punissable en occident.

L’état guinéen doit avoir des accointances bien codifiées auprès de ces services de contrôle technique en occident pour éviter un double contrôle technique en occident et en Guinée.

Le contexte covid19 a rendu difficile le transport de véhicules et de ce fait, certains véhicules achetés bien avant l’application du décret risquent d’accuser du retard par manque de respect du délai de transport.

Bien évidemment l’acheteur n’est pas forcement responsable.

Un compromis devrait être trouvé, mais cette éventuelle solution ne doit pas servir non plus de goulot à l’application correcte du décret.

Nul besoin de rappeler de l’impact gravissime des accidents de la voie publique et, très souvent, les défaillances mécaniques sont de loin la causela plus fréquente, entrainant mortalité et morbidité et proportionnellementun impact négatif sur l’économie.

3-Une parenthèse covid19 :

Une invite est faite à l’ANSS de redoubler d’effort dans la campagne de communication et d’information car nous sommes dans un écosystème où les mentalités tardent encore à prendre le dessus sur les pratiques irrationnelles dangereuses.

Certains de nos concitoyens continuent encore à penser par ignorance et/ou par manque d’information que le covid19 n’est pas une réalité comme exactement ce qui se disait pendant la période d’Ebola.

Dans ce groupe, il y a aussi les partisans de la théorie des complotistes.

A une certaine époque, le tétanos avait fait beaucoup de ravage dans les villages (1987-1988) et sur le banc des accusés c’était le sorcier ou le mauvais esprit du village.

Il aurait fallu une compagne outrancière avec le PEV-SSP pour que les citoyens comprennent enfin, que la cause était plutôt le couteau rouillé porteur de microbe que la Matrone accoucheuse utilisait pour couper le cordon ombilical du Bébé.

Aujourd’hui il n’y a presque plus de tétanos néonatal (Tétanos du bébé après accouchement).

Pour casser la chaine épidémiologique du covid19 de façon pérenne et efficace, il est indispensabled’intensifier la campagne de vaccination, surtout que le vaccin Russe spoutnik et celui chinois sont d’une efficacité prouvée même à l’échelle de la pharmacovigilance européenne.

Les gestes barrières demeurent essentiels pour le covid19, pour Ebola et pour beaucoup d’autres pathologies manuportées.

« Existe-t-il pour l’homme un bien plus précieux que la santé ? »  De Socrate.

La réponse est bien évidemment non !

Que DIEU bénisse notre santé ! Amen.

Docteur Solian Konaté

Praticien Hospitalier Permanent des Hôpitaux de France.

 

 

 

guest
21 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Kaou Labe
Kaou Labe
1 avril 2021 14:00

Mme Laure ,
Desole pour le temps pris pour repondre a votre question .
Dans notre edprit , c’est juste ASSURE QUE LE CARBURANT NECESSAIRE EST A DISPOSITION DE LA SEG et qu’il soit UTILISE PROPREMENT .
Notre role s’arreterait la
La reponse a ete simple : LA SEG LABE COLLECTE et transfere la somme collectee a CONAKRY qui redistribuerait selon LES BESOINS DE LABE , a partir de ses propres statistiques
Ils ont les sous et nous n’avons pas d’eau a la pompe .
Nous n’avons en aucun cas la pretention de nous substituer a LA SEG .

BADOU
BADOU
27 mars 2021 19:57

L’univers guineen est chaotique, fait de pauvrete, d’injustice et de meurtres diriges particulièrement contre la communaute peule qui y a perdu ses meilleurs fils et continue de les perdre encore. Combien de progressistes, sont entrain de perdre la vie, victimes de procureurs et magistrats et d’un clan genocidaire. Tout cela nous rappelle le Rwanda et les premisses se dessinnent fortement en Guinee. Les leaders de l’UFDG sont emprisonnes et sont entrain de mourir en prison et un seul accident, qu’un des leaders meurt pour que cela explose et le reve de tous ces politicards du RPG et de leurs extrémistes,… Lire la suite

Laure Karcher
Laure Karcher
27 mars 2021 17:32

Une question pour Kaou Labé: Il y a une structure décentralisée qui a été mise en place dans tous les chefs lieux en Guinée. Je n’ai pas noté le nom, mais elle est censée constituer une sorte d’assemblée régionale qui examine les projets collectifs au profit de la région (fonctionnant avec 15 % des recettes minières). Est-ce qu’elle n’existe pas à Labé ? Si elle existe, ne peut elle pas se saisir de cette question? Vous dites que votre projet d’organiser une distribution privée de l’eau par l’achat sur cotisations du carburant a été refusé. C’était la SEG qui devait… Lire la suite

Kaou Labe
Kaou Labe
25 mars 2021 16:26

Salam Doc , Il y a ceci qui me fait grincer des dents . Il semble que LA GUINEE s’arrete a COYAH ! Tout ce que vous approuvez se passe de KALOUM a COYAH C’est un peu plus grand que ca , la Guinee ! Ici a Labe , les deux bassins de retenue d’eau potable sont pleins a bas -bord , et pourtant NOUS N’AVONS PAS D’EAU A LA POMPE ! Savez-vous POUQUOI , DOC ? Eh bien , La SEG N’A PAS DE QUOI ACHETE DU CARBURANT POUR METTRE EN ROUTE LES POMPES ELECTRIQUES qui doivent tirer l’eau… Lire la suite

Kaou Labe
Kaou Labe
25 mars 2021 15:44

‘ Existe-t-il un bien plus precieux que la sante  » ?
OUI !
LA LIBERTE !

Tronka
24 mars 2021 10:06

@Baren Soumah Code 10 de l’éthique et de la déontologie médicale:*** l’usage du statut de médecin à d’autre fin!!!!!*** Croyez vous que Dr Konaté PH a besoin de ça pour sa survie??? C’est vous qui le dites et ça n’engage que vous. Je ne suis nullement concerné par cette peinture que vous faites de mon expression. Je précise ne suis pas obligé d »ecrire sur le forum lorsque ma liberté d’expression est prise pour conspiration. C’est essentiel que vous sachiez que je ne m’abreuve pas dans une fontaine politique. Je sais bien que vous saviez la réponse à votre question. En… Lire la suite

Baren SOUMAH
Baren SOUMAH
24 mars 2021 00:25

Dr Tronka,
Je suis aussi très familier, de par ma formation, avec les sujets que avez abordés pour répondre à ma question. Je sais que la vulgarisation scientifique est un exercice très difficile qui nous oblige à faire des approximations.
Mais disons simplement que les constatations, aussi répétitives et aussi systématiques qu’elles soient ne sont pas des preuves scientifiques qui elles, passent par des démonstrations.
D’autre part, la politique et l’idéologie ne font pas bon ménage avec la science. Faites la part des choses et n’utilisez pas votre qualité de docteur pour donner de la consistance à des décisions politiques.

Tronka
23 mars 2021 17:36

@Youssouf Bangoura

Difficile pour moi de vous répondre dans ce climat d’emphase politico social où tout est mélangé.

Il n’ya pas que la pollution, il y a aussi la part de nos mauvaises habitudes alimentaires sur notre santé. Le fait d’en parler ne veut pas dire qu’il y a une relation physiopathologique directe entre le diabète et les accidents. C’est une sorte d’alerte à la conscience collective.

Pour le reste du discours,je n’ai aucun commentaire.
Dr

Tronka
23 mars 2021 17:24

@Baren Soumah A cause en grande partie de nos habitudes alimentaires qui frisent avec une sorte de pseudo modernisme,soit par manque d’information et/ou d’éducation, soit par obstination dans certains cas. La gestion du métabolisme de trois substances est essentielle dans l’équilibre alimentaire: *le sucre, le sel et l’huile.* Bien entendu l’arrivée de certaines contrefaçons alimentaires sur le marché Africain est un facteur aggravant. Un exemple, les contrefaçons de cube magi contenant plus de 10 fois la dose de sel est hautement pathogène pour le rein le cœur et les vaisseaux avec un gros risque d’hypertension et bien entendu risque d’AVC.… Lire la suite

Tiekourani
Tiekourani
23 mars 2021 11:16

Dr Konaté, ce que vous faites là c’est de la propagande pure et simple et surtout cela montre votre manque d’empathie face au drame que vit une bonne partie du peuple. Je pense qu’alpha aurait mieux fait en vous nommant ministre de la propagande de son 3eme Reich. Je ne suis ni universitaire, ni grand intellectuel comme alpha, mais si j’étais à sa place, vu le drame que vit ce peuple, j’aborderai le problème de ce pays par étape. Etape1: la réconciliation nationale. Les guinéens doivent se parler et se pardonner dans la vérité et la justice sans qu’aucune communauté… Lire la suite

Youssouf Bangoura
Youssouf Bangoura
23 mars 2021 10:24

Dr Tronka, quel rapport entre les vieux véhicules importés et le diabète en Guinée ? Depuis quand un gouvernement incapable de fournir l’eau potable à ses citoyens, se souci t-il de leur santé ? Vous parlez ( écrivez ) comme si ceux qui vous lisent vivent dans des grottes( je m’excuse bien ), qui n’ont aucune idée de l’état actuel de la Guinée . Cela fait juste un mois et quelques jours depuis que je l’ai quittée ( la honte ), le président Condé et ses ministres font tout sauf l’essentiel, ils n’ont même pas de priorité .Un pays appelé… Lire la suite

Baren SOUMAH
Baren SOUMAH
22 mars 2021 20:09

Docteur Tronka,
Et pourquoi donc « les AVC et les diabètes sont-ils devenus subitement une maladie des jeunes en Afrique »?
Vous dites que tout le monde sait pourquoi. J’avoue que je ne le sais pas.

Tronka
22 mars 2021 16:24

@Shams Deen Tamboura bonjour En pratique, 500 euros par véhicule épave ça fait de l’argent dans la caisse de l’état. En réalité, l’état et/ ou le citoyen risque de payer 1000 fois ce prix pour plusieurs raisons: – les mortalités et mobilités engendrées par les défaillances mécaniques de ces véhicules lors des accidents graves. -La pollution et ses conséquences et singulièrement l’accroissement de l’incidence des maladies graves broncho pulmonaires comme le cancer du poumon, les bronchites asthmatiformes, les maladies cardiovasculaires etc. C’est comme si tu me disais aujourd’hui qu’il faut tolérer l’utilisation du mercure dans les mines d’or parceque ça… Lire la suite

Shams Deen
Shams Deen
22 mars 2021 00:55

Dr
Chaque véhicule importé en Guinée donne au minimum 500€ qui va directement à la bcrg.
Donc interdire ces vieux véhicules est une façon de l’état de se priver d’un gain important et en moyenne c’est 1000 véhicules par semaine.
Faites le calcul du manque à gagner.

Tronka
21 mars 2021 21:37

@Laurek
Écrit:
*** l’ignorance est la mère de beaucoup de maux et de conflits***

Difficile de dire mieux.
Merci.
Dr

Tronka
21 mars 2021 21:32

@Africain
Bien d’accord qu’il faut absolument des dépotoirs réglementés à la place des déchets brûlés à tout vent.
Salam
Dr

Africain
Africain
21 mars 2021 14:45

@Badou,

Ton commentaire, c’est du « coq à l’âne ».

@DOc,

Le décret du Président (1ere et 2eme version), reste de l’absurde au regard de la réalité sur la problématique environnementale locale.
Les fumées des poubelles ou autres déchets qui brûlent tous les jours font plus de dégâts environnementaux et sanitaires que les vieux tacots importés de l’Europe ou ailleurs.
Comme c’est absurde l’empêchement de CDD de sortir du territoire à l’absence de toute interdiction judicaire de quitter Conakry.

On peut bien appeler la Guinée « ABSURDISTAN » de l’Afrique de l’ouest sans se tromper.

Tronka
21 mars 2021 14:07

Depuis la nuit des temps Mr Badou a toujours été dans l’emphase! La violence verbale. Je ne suis pas dans la culture de répondre à tout prix. Cependant j’estime qu’il n’y a rien à faire pour celui qui est prisonnier de sa propre bile. Un forum d’échange n’est pas fait pour des savants académiciens jupitériens sans charité, comme l’international Badou! Mais pour tout citoyen qui éprouve l’envie de s’exprimer dans l’estime de soi et dans le respect de l’autre! Quelle que soit la tonalité des syntaxes. Si Mr Badou voit des démons à la place des syntaxes, cela s’appelle hallucination… Lire la suite

Laure Karcher
Laure Karcher
21 mars 2021 11:28

Dr. Konaté, oui effectivement, les actions du gouvernement pour faire appliquer des mesures qui mettent de l’ordre à Conakry sont à (pour faire appliquer un contrôle technique, pour l’assainissement, etc.) Il y a trop de morts dues principalement à l’indifférence des propriétaires de véhicules de transport (ils devraient s’assurer du bon état mécanique de leurs véhicules, des freins, des pneus, etc.). Mieux vaut tard que jamais. Je me réjouis que le gouvernement guinéen s’attaque sérieusement aux vrais problèmes. Les Badou et cie seront toujours contents des malheurs de ce pays qu’ils disent le leur, la Guinée. Il faut que les… Lire la suite

Mory Sylla
20 mars 2021 22:13

Si Badou était un corbeau noir sénégalais,on dirait que son gosier n’est remplit que de fiel. Dommage pour corBadou!!!😊

BADOU
BADOU
20 mars 2021 13:15

Un intellectualisme debridé avec de gros mots qu’on utilise meme pas au monde diplomatique. Le titre tout aussi pompeux, jugez en: » la justesse du realisme dans l’action pour l’universel guineen dun monde meilleur »….ouf c’est digne d’un titre de thése doctorat 3e cycle. Bon, simplement, cette destruction des moyens de subsistance du petit peuple pour lequel , on est censé gouverner, n’est plus de mise nulle part dans le monde, il y’a toujours 1 volet compensation, meme si ces populations sont dans l’illegalite. On les compense. Au senegal un pays qui m’inspire quand Senghor déguerpissait les quartiers pauvres, il a cree… Lire la suite