Mamadi Doumbouya sur la transition: « il est hors de question qu’un quelconque rythme nous soit imposé » (conseil des ministres)

0 0 votes
Évaluation de l'article

La Session spéciale du Conseil des ministres s’est tenue ce jeudi 04 août 2022 de 10H à 12H, sous la haute autorité de 𝐬𝐨𝐧 𝐄𝐱𝐜𝐞𝐥𝐥𝐞𝐧𝐜𝐞 𝐦𝐨𝐧𝐬𝐢𝐞𝐮𝐫 𝐥𝐞 𝐏𝐫é𝐬𝐢𝐝𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐮 𝐂𝐍𝐑𝐃, 𝐏𝐫é𝐬𝐢𝐝𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐓𝐫𝐚𝐧𝐬𝐢𝐭𝐢𝐨𝐧, 𝐂𝐡𝐞𝐟 𝐝𝐞 𝐥’𝐄𝐭𝐚𝐭, 𝐂𝐡𝐞𝐟 𝐬𝐮𝐩𝐫ê𝐦𝐞 𝐝𝐞𝐬 𝐀𝐫𝐦é𝐞𝐬, 𝐥𝐞 𝐂𝐨𝐥𝐨𝐧𝐞𝐥 𝐌𝐚𝐦𝐚𝐝𝐢 𝐃𝐎𝐔𝐌𝐁𝐎𝐔𝐘𝐀.

Les points suivants étaient inscrits à l’ordre du jour :

𝐈. 𝐀𝐋𝐋𝐎𝐂𝐔𝐓𝐈𝐎𝐍 𝐃𝐄 𝐁𝐈𝐄𝐍𝐕𝐄𝐍𝐔𝐄 𝐄𝐓 𝐌𝐄𝐒𝐒𝐀𝐆𝐄 𝐃𝐄 𝐒𝐎𝐍 𝐄𝐗𝐂𝐄𝐋𝐋𝐄𝐍𝐂𝐄 𝐌𝐎𝐍𝐒𝐈𝐄𝐔𝐑 𝐋𝐄 𝐏𝐑É𝐒𝐈𝐃𝐄𝐍𝐓 𝐃𝐔 𝐂𝐍𝐑𝐃, 𝐏𝐑𝐄́𝐒𝐈𝐃𝐄𝐍𝐓 𝐃𝐄 𝐋𝐀 𝐓𝐑𝐀𝐍𝐒𝐈𝐓𝐈𝐎𝐍, 𝐂𝐇𝐄𝐅 𝐃𝐄 𝐋’É𝐓𝐀𝐓, 𝐂𝐇𝐄𝐅 𝐒𝐔𝐏𝐑Ê𝐌𝐄 𝐃𝐄𝐒 𝐀𝐑𝐌É𝐄𝐒, 𝐀 𝐋𝐀 𝐃É𝐋É𝐆𝐀𝐓𝐈𝐎𝐍 𝐌𝐀𝐋𝐈𝐄𝐍𝐍𝐄

𝐈𝐈. 𝐌𝐄𝐒𝐒𝐀𝐆𝐄 𝐃𝐄 𝐋𝐀 𝐃É𝐋É𝐆𝐀𝐓𝐈𝐎𝐍 𝐌𝐀𝐋𝐈𝐄𝐍𝐍𝐄

𝐈𝐈𝐈. 𝐂𝐎𝐌𝐏𝐓𝐄 𝐑𝐄𝐍𝐃𝐔 𝐒𝐔𝐂𝐂𝐈𝐍𝐂𝐓 𝐃𝐄 𝐋𝐀 𝐒𝐄𝐒𝐒𝐈𝐎𝐍 𝐎𝐑𝐃𝐈𝐍𝐀𝐈𝐑𝐄 𝐃𝐔 𝐂𝐎𝐍𝐒𝐄𝐈𝐋 𝐈𝐍𝐓𝐄𝐑𝐌𝐈𝐍𝐈𝐒𝐓𝐄́𝐑𝐈𝐄𝐋 𝐃𝐔 𝐌𝐀𝐑𝐃𝐈 𝟎𝟐 𝐀𝐎𝐔𝐓 𝟐𝟎𝟐𝟐​

𝐈𝐕. 𝐃É𝐂𝐈𝐒𝐈𝐎𝐍𝐒 𝐃𝐔 𝐂𝐎𝐍𝐒𝐄𝐈𝐋 𝐃𝐄𝐒 𝐌𝐈𝐍𝐈𝐒𝐓𝐑𝐄𝐒

𝐕. 𝐃𝐈𝐕𝐄𝐑𝐒

𝐈. 𝐀𝐋𝐋𝐎𝐂𝐔𝐓𝐈𝐎𝐍 𝐃𝐄 𝐁𝐈𝐄𝐍𝐕𝐄𝐍𝐔𝐄 𝐄𝐓 𝐌𝐄𝐒𝐒𝐀𝐆𝐄 𝐃𝐄 𝐒𝐎𝐍 𝐄𝐗𝐂𝐄𝐋𝐋𝐄𝐍𝐂𝐄 𝐌𝐎𝐍𝐒𝐈𝐄𝐔𝐑 𝐋𝐄 𝐏𝐑É𝐒𝐈𝐃𝐄𝐍𝐓 𝐃𝐔 𝐂𝐍𝐑𝐃, 𝐏𝐑𝐄́𝐒𝐈𝐃𝐄𝐍𝐓 𝐃𝐄 𝐋𝐀 𝐓𝐑𝐀𝐍𝐒𝐈𝐓𝐈𝐎𝐍, 𝐂𝐇𝐄𝐅 𝐃𝐄 𝐋’É𝐓𝐀𝐓, 𝐂𝐇𝐄𝐅 𝐒𝐔𝐏𝐑Ê𝐌𝐄 𝐃𝐄𝐒 𝐀𝐑𝐌É𝐄𝐒, 𝐀 𝐋𝐀 𝐃É𝐋É𝐆𝐀𝐓𝐈𝐎𝐍 𝐌𝐀𝐋𝐈𝐄𝐍𝐍𝐄

Il a souhaité la bienvenue à la forte délégation malienne envoyée par le Président Assimi GOITA pour remercier le Président de la Transition, le Gouvernement et le peuple frère de Guinée.

Le Chef de l’Etat s’est particulièrement réjouit de les avoir parmi NOUS en terre africaine de Guinée.

La délégation ministérielle malienne a été solennellement introduite par le Premier ministre par Intérim, Chef du Gouvernement.

Elle était composée comme suit :​

-Son Excellence Monsieur Abdoulaye DIOP, ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, Chef de délégation ;

-Le Colonel Abdoulaye MAÏGA, Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, Porte-parole du Gouvernement ;

-Madame DEMBELÉ Madina SISSOKO, Ministre des Transports et des Infrastructures ;

-Monsieur Mahamoud OULD MOHAMED, Ministre de l’Industrie et du Commerce.

Pour le Chef de l’État guinéen, le Président Assimi GOITA, en acceptant sa sollicitation de faire participer ses ministres au Conseil des Ministres de la République sœur de Guinée, a donné un sens profond au panafricanisme pour lequel nos pères fondateurs se sont battus.

A cette exceptionnelle occasion, le Président de la Transition a, d’une part, fait observer une minute de silence en la mémoire de toutes les personnes décédées suite aux malheureux évènements récemment intervenus dans notre pays, et d’autre part a rendu un vibrant hommage à son frère d’armes le Colonel Assimi GOITA et à chacun des membres de la délégation ministérielle. Il a salué le peuple malien pour son courage et son soutien constant pour la réussite de la transition.

Le Chef de l’État a rassuré nos frères et sœurs du Mali, que le Mali peut compter, à tout moment, sur la fraternité, la solidarité et le panafricanisme du peuple de Guinée, qui se tient débout à ses côtés.

Aussi le Président de la Transition a-t-il réaffirmé que les circonstances ont montré la nécessité pour les deux pays de poursuivre et de renforcer davantage leur coopération, notamment dans les domaines économique et sécuritaire, domaines dans lesquels d’importants progrès ont été récemment enregistrés.

Après ce message introductif d’une grande signification, la communication de son 𝐄𝐱𝐜𝐞𝐥𝐥𝐞𝐧𝐜𝐞 𝐌𝐨𝐧𝐬𝐢𝐞𝐮𝐫 𝐥𝐞 𝐏𝐫𝐞́𝐬𝐢𝐝𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐮 𝐂𝐍𝐑𝐃 a porté sur deux points à savoir :

𝟏- 𝐋𝐞 𝐫𝐞𝐧𝐟𝐨𝐫𝐜𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐜𝐨𝐨𝐩é𝐫𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 ;

𝟐- 𝐋𝐚 𝐜𝐨𝐦𝐦𝐮𝐧𝐢𝐜𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐠𝐨𝐮𝐯𝐞𝐫𝐧𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭𝐚𝐥𝐞 𝐬𝐮𝐫 𝐥𝐞 𝐜𝐨𝐧𝐭𝐞𝐧𝐮 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐭𝐫𝐚𝐧𝐬𝐢𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐠𝐮𝐢𝐧é𝐞𝐧𝐧𝐞.

𝐈. 𝐀𝐮 𝐜𝐨𝐦𝐩𝐭𝐞 𝐝𝐮 𝐫𝐞𝐧𝐟𝐨𝐫𝐜𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐜𝐨𝐨𝐩é𝐫𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 :

Le Chef de l’Etat a rappelé que la dernière décennie a fortement été marquée par des crises profondes et des changements multiformes dans l’espace géographique auquel nous appartenons.

En précisant l’absence de gouvernances vertueuses, l’inexistence de politiques publiques, les influences étrangères et les effets négatifs de la mondialisation qui font partie des facteurs qui n’ont pas permis à nos pays de se développer à la hauteur de leurs richesses.

Pour le Président de la Transition, l’essentiel des ressources de nos pays est utilisé pour faire face aux crises sécuritaires ou à leurs conséquences entrainant nos armées à faire face à des guerres asymétriques qui sont malheureusement coûteuses en vie et en temps.

Pour le Chef de l’État, le plus souvent, l’ennemi est difficilement identifiable. Ce qui est important aujourd’hui, c’est la convergence de vues entre le peuple Malien et Guinéen pour affronter et relever ensemble nos défis communs. Comme on le dit souvent « seul, on est rapide mais ensemble on va plus loin ».

Le Président de la Transition a demandé à chacun de s’impliquer davantage dans la résolution des problèmes sécuritaires de nos deux pays y compris les problèmes communautaires le long de nos frontières artificielles.

Le Président de la Transition a mentionné avec force que la Guinée est aussi prête militairement à aider le Mali dans la défense et la sauvegarde de son intégrité territoriale.

Le Chef de l’Etat a rappelé un autre élément non moins important, celui du développement économique entre nos deux Etats ; car s’il y a une chose dont le président se dit être certain, c’est bien que nos deux pays n’ont jamais été aussi prêts de parvenir à une intégration économique comme c’est le cas maintenant.

Pour le Chef de l’Etat, hier, on ne parlait que du port seulement, ensuite on a parlé de route, de carburant. Aujourd’hui, on se projette sur le chemin de fer.

Le Président a insisté que son frère Assimi GOITA et lui ont la volonté et que c’est à leurs ministres respectifs de matérialiser cette vision tout en saisissant l’occasion d’informer le conseil, que pour poursuivre les travaux déjà initiés, une mission se rendra à Bamako dans les meilleurs délais. Afin de nous apporter des solutions concrètes et réalisables.

Pour le Chef de l’Etat, si le lancement des travaux des rails entre la Guinée et le Mali devrait être le seul bilan de nos deux transitions, on pourra un jour dire et même l’histoire retiendra que ça en valait la peine.

𝐈𝐈. 𝐀𝐮 𝐭𝐢𝐭𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐂𝐨𝐦𝐦𝐮𝐧𝐢𝐜𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐠𝐨𝐮𝐯𝐞𝐫𝐧𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭𝐚𝐥𝐞 𝐬𝐮𝐫 𝐥𝐞 𝐜𝐨𝐧𝐭𝐞𝐧𝐮 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐭𝐫𝐚𝐧𝐬𝐢𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐠𝐮𝐢𝐧é𝐞𝐧𝐧𝐞 :

Le Chef de l’État a rappelé qu’au lendemain de la prise du pouvoir, le CNRD a clairement affiché sa volonté d’aller dans l’inclusivité tout en faisant une rupture avec les habitudes du passé.

Pour le Président de la Transition, l’exercice des responsabilités permet de savoir que les reformes sont difficiles à être matérialisées et sont encore d’autant plus difficiles quand elles touchent les objectifs ou les intérêts des politiques.

Que les résistances vont se créer et l’opinion manipulée.

Le Chef de l’État a invité à la résistance en estimant que si ça ne se passe pas maintenant, il serait quasiment impossible de faire ces réformes structurelles et fondamentales pour le développement de notre pays.

Pour le Président du CNRD, il n’est point question d’accepter qu’un quelconque rythme nous soit imposé. C’est pourquoi, il a fermement invité le gouvernement de continuer à expliquer les 10 actions clés pour un retour à l’ordre constitutionnel. Cela est tellement important que nous devons y mettre un accent particulier et surtout que son contenu soit connu et approuvé par les forces vives de la nation.

Le Président de la Transition a félicité les membres du Gouvernement pour les nombreux efforts qu’ils ne cessent de fournir pour expliquer les défis de la transition, notamment économique, sécuritaire et politique.

Pour conclure, le Président de la Transition a encouragé à poursuivre l’effort de pédagogie afin que chaque Guinéen comprenne les enjeux de la transition et le contenu du chronogramme de la transition.

𝐈𝐈 𝐌𝐄𝐒𝐒𝐀𝐆𝐄 𝐃𝐄 𝐋𝐀 𝐃𝐄𝐋𝐄𝐆𝐀𝐓𝐈𝐎𝐍 𝐌𝐀𝐋𝐈𝐄𝐍𝐍𝐄

Son Excellence le ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale, monsieur Abdoulaye DIOP, en sa qualité de chef de délégation a, au nom de son Président et de ses pairs, remercié le Chef de l’État, Président de la Transition, le Gouvernement Guinéen et l’ensemble du peuple de Guinée de leur soutien indéfectible à la transition malienne.

En substance, il a rappelé que la Guinée est le seul pays qui s’est opposé à infliger des sanctions économiques et autres contre le Mali. Que le pays frère a fait preuve de solidarité de fraternité et de panafricanisme.

Le ministre malien de la Coopération Internationale a mentionné qu’une telle position venant de la Guinée n’est guère une surprise car pour lui la Guinée s’est toujours mise du côté du Mali en période de paix ou en période de tension et qu’à cet égard le Mali lui reste reconnaissant.

𝐈𝐈𝐈 𝐂𝐎𝐌𝐏𝐓𝐄 𝐑𝐄𝐍𝐃𝐔 𝐒𝐔𝐂𝐂𝐈𝐍𝐂𝐓 𝐃𝐄 𝐋𝐀 𝐒𝐄𝐒𝐒𝐈𝐎𝐍 𝐎𝐑𝐃𝐈𝐍𝐀𝐈𝐑𝐄 𝐃𝐔 𝐂𝐎𝐍𝐒𝐄𝐈𝐋 𝐈𝐍𝐓𝐄𝐑𝐌𝐈𝐍𝐈𝐒𝐓𝐄́𝐑𝐈𝐄𝐋 𝐃𝐔 𝐌𝐀𝐑𝐃𝐈 𝟎𝟐 𝐀𝐎𝐔𝐓 𝟐𝟎𝟐𝟐

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement par Intérim a introduit son message en invitant le conseil interministériel a observé une minute de silence en la mémoire de nos compatriotes qui ont perdu la vie lors des manifestations du jeudi 28 et vendredi 29 juillet 2022.

Pour le Chef du Gouvernement par Intérim, le bilan tragique et consternant de ces manifestations doit être expliqué, aussi qu’il est impératif que la procédure d’enquête engagée par les services judiciaires puisse être menée de manière diligente et approfondie pour situer toutes les responsabilités.

Le Premier ministre par Intérim a instruit à cet effet les ministres de la Justice et de la Sécurité d’en assurer le suivi et d’en faire un rapport quotidien. Sur ce volet, le Chef du Gouvernement par Intérim a salué les services de maintien d’ordre qui ont travaillé avec professionnalisme. A cet effet, le Premier ministre par Intérim les a encouragés à poursuivre le maintien d’ordre public en respect avec la déontologie servant de fondement à leur corps.

Le Premier ministre par Intérim a également félicité le ministre des affaires étrangères pour avoir rappelé au G5 Guinée le respect du canal de dialogue diplomatique avec notre pays pour éviter des communications unilatérales de leur part qui aggraveraient la confusion sur des situations aux causes non encore élucidées.

Le Chef du Gouvernement par Intérim a affirmé être impressionné pendant les deux dernières semaines à ce poste de coordination et d’impulsion de l’action gouvernementale, par la mobilisation et la capacité du Gouvernement pour résoudre les problèmes complexes.

Le Premier ministre par intérim a félicité le travail remarquable des ministres des Infrastructures et Transports, du Budget, de l’Économie, des Finances du Plan, celui de l’Administration du territoire et de la Décentralisation pour leurs efforts conjoints afin d’accélérer le traitement de certains dossiers notamment ceux des voiries de Conakry, des routes nationales Mamou-Dalaba-Pita, Mamou-Faranah, Kankan Kissidougou et le chantier de la cité Administrative.

A compter de ce jeudi, le Chef du Gouvernement par intérim a instruit à ce que la même mission soit mobilisée autour du ministre en charge de l’Énergie pour booster la réalisation des projets en cours, de facto qui constituent une des priorités du Président de la Transition.

Le Projet de la côtière, la pose des compteurs, le paiement des factures des établissements publics et le projet Clean Power ( le projet d’électrification solaire de KANKAN) sont des sujets stratégiques de haute importance qui doivent être matérialisés avec toute la célérité qui y sied, a estimé le Premier ministre par intérim.

Le Chef du Gouvernement par Intérim n’a pas oublié d’adresser ses remerciements au ministre du Budget pour le lancement de la tournée avec ses cadres dans tous les Départements ministériels, en étroite exécution d’une recommandation du Conseil des ministres en vue d’assister les ministères à accélérer le déblocage de leur budget d’investissement.

Le Premier ministre par intérim a aussi salué l’effort collectif du Gouvernement pour porter le niveau moyen d’exécution des décisions du conseil de 43% le 18 juillet 2022 à 65% au 31 Juillet 2022. Pour le Chef du Gouvernement par Intérim, ce travail doit se poursuivre davantage. A cet effet, il a demandé aux ministres de bien vouloir demander à leurs services techniques de se mettre en rapport avec ses conseillers de la Primature en vue d’effectuer des missions techniques d’appréciations conjointes de validation. Les rapports issus de ces missions devront être versés au titre des dossiers des recommandations du conseil, a martelé le Premier ministre par intérim.

Le Chef du Gouvernement par Intérim a invité le Conseil à poursuivre sans relâche les efforts jusqu’à l’atteinte et à l’exécution totale de tous les engagements envers la population guinéenne.

Le Premier ministre par intérim a souhaité, que partout où il y a urgence, comme c’est le cas dans plusieurs secteurs, que le Gouvernement soit en mesure de faire preuve d’intelligence collective pour réussir ensemble.

Car le Chef du Gouvernement par intérim a estimé que plus les ministres avancent en équipe, plus le Gouvernement multiplie ses chances de succès et naturellement la satisfaction devient collective pour trouver les meilleures stratégies possibles au bénéfice des populations.

Pour illustrer l’esprit collaboratif du Gouvernement, le Premier ministre par intérim a cité la devise des mousquetaires : « Un pour tous, tous pour un » et la citation de l’auteur américain Ken Blanchard : « Aucun de nous n’est autant intelligent que nous tous ».

Dans la volonté de symboliser l’esprit d’équipe, le Chef du Gouvernement par intérim a invité madame la Ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Economie Numérique et madame la ministre de l’Information et de la Communication à préparer, chacune, une communication sur certains problèmes qui sont des préoccupations majeures de nos compatriotes, notamment : le coût des communications, l’accessibilité et la fiabilité du réseau Internet dans notre pays. Car ces éléments sont des questions stratégiques dont dépendent bon nombre de secteurs économiques et sociaux.

Pour le Premier ministre par Intérim, Il serait intéressant de faire le point sur La mise en synergie opérationnelle des EPA du ministère en vue d’optimiser leur impact.

En ce qui concerne madame la Ministre de l’Information et de la Communication, le Chef du Gouvernement l’a invité à faire le point sur la couverture du territoire national de la radio et la télévision RTG. Car la préoccupation du Gouvernement est de pouvoir assurer le service public de l’information sans être obligé de payer un distributeur privé. La TNT est-elle officiellement lancée dans notre pays depuis deux ans ? s’est-il interrogé.

S’agissant du projet de numérisation lancé en début d’année, le Premier ministre par intérim, s’est interrogé sur le niveau d’avancement, sur sa matérialisation, sur comment le booster d’ici la fin de l’année..

Le Chef du Gouvernement par Intérim a terminé son message en remerciant les ministres qui l’ont déjà fait parvenir, le bilan succinct des actions phares de leur département. Il a instruit à ce que l’on lui fasse parvenir l’ensemble des bilans avant le 10 août.

A l’occasion de la célébration de l’an 1 du CNRD, le Premier ministre par intérim a informé de la mise en place d’un Comité de rédaction pour résumer les actions du Gouvernement.

Au titre des communications :

I. Les ministres de l’Éducation, celui de l’Enseignement Supérieur et de l’Enseignement Technique ont fait une communication conjointe relative au Rapport de Synthèse des Recommandations des Études et Réflexions sur le Système Éducatif

En application des recommandations des décisions du Conseil des ministres du jeudi 21 juillet 2022, monsieur le ministre de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation a aux noms de ses collègues ministres en charge du secteur de l’éducation, fait une communication portant synthèse des recommandations des études et réflexions sur le système éducatif guinéen des quinze dernières années, assortie d’un plan d’action d’urgence.

Selon le Ministre, ces recommandations émanent des études et réflexions :

  • Des états généraux de l’éducation (EGE), octobre 2008 ;
  • Du salon de l’éducation, septembre 2011 ;
  • De l’Etude sur la Politique de la Question Enseignante (EPQE), 2013 ;
  • Des travaux de la Commission Nationale de Réflexion sur l’Éducation (CNRE), 2016 et ;
  • Du Rapport d’État sur le Système Éducatif National (RESEN), 2018.

𝐈𝐕 𝐃𝐄𝐂𝐈𝐒𝐈𝐎𝐍𝐒

Concernant la communication relative au Rapport Synthèse des Recommandations des Études et Réflexions sur le Système Éducatif.

Le Conseil a approuvé son soutien au plan d’urgence pour donner suite à l’engagement des trois ministres à qualifier le système avec un budget réajusté pour :

  • La formation à tous les niveaux du système
  • Une meilleure gestion des flux, en capitalisant l’existant
  • L’instauration et à l’opérationnalisation des passerelles entre les différents cycles d’enseignement

Le conseil a ensuite recommandé aux ministres de :

  • Compléter la communication par les résultats attendus
  • Associer à la réflexion le ministre du Travail et de la Fonction Publique

𝐕. 𝐃𝐈𝐕𝐄𝐑𝐒

Le Conseil a félicité le ministre des Affaires Étrangères pour la clarification apportée à la qualification des rapports de coopération entre notre pays et ses partenaires en vue de garantir une transition apaisée avec leur soutien qu’ils ont réaffirmé.

𝐋𝐞 𝐦𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐥’𝐇𝐚𝐛𝐢𝐭𝐚𝐭 𝐞𝐭 𝐝𝐞 𝐥’𝐀𝐦é𝐧𝐚𝐠𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐮 𝐓𝐞𝐫𝐫𝐢𝐭𝐨𝐢𝐫𝐞 a informé le conseil du lancement de l’application de gestion des titres fonciers dont la cérémonie a eu lieu le mercredi 03 août 2022.

𝐌𝐚𝐝𝐚𝐦𝐞 𝐥𝐚 𝐦𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐥’𝐄𝐧𝐯𝐢𝐫𝐨𝐧𝐧𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐞𝐭 𝐝𝐮 𝐃𝐞́𝐯𝐞𝐥𝐨𝐩𝐩𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐃𝐮𝐫𝐚𝐛𝐥𝐞 a informé le conseil que son département a procédé à l’assainissement du cimetière de Cameroun.

𝐋𝐞 𝐌𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐥’𝐄𝐧𝐬𝐞𝐢𝐠𝐧𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐏𝐫é-𝐔𝐧𝐢𝐯𝐞𝐫𝐬𝐢𝐭𝐚𝐢𝐫𝐞 𝐞𝐭 𝐝𝐞 𝐥’𝐀𝐥𝐩𝐡𝐚𝐛𝐞́𝐭𝐢𝐬𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 a fait part de la mise en ligne de toutes les notes d’examen de l’entrée en septième au BAC.

𝐋𝐞 𝐦𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐉𝐞𝐮𝐧𝐞𝐬𝐬𝐞 𝐞𝐭 𝐝𝐞𝐬 𝐒𝐩𝐨𝐫𝐭𝐬 a informé de l’arrivée prochaine du Secrétaire Général de la Confédération Africaine de Football (CAF) dans le but de confirmer la paternité et l’exclusivité de l’organisation de la CAN.

𝐋𝐞 𝐦𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐉𝐮𝐬𝐭𝐢𝐜𝐞 𝐞𝐭 𝐝𝐞𝐬 𝐃𝐫𝐨𝐢𝐭𝐬 𝐝𝐞 𝐥’𝐇𝐨𝐦𝐦𝐞 a fait part des félicitations adressées par le bureau du procureur de la Cour Pénale Internationale à son Excellence Monsieur le Président de la Transition pour sa volonté affichée et les bonnes dispositions prises en vue de l’organisation du procès des massacres au stade du 28 septembre 2009.

𝐋𝐞 𝐦𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐂𝐮𝐥𝐭𝐮𝐫𝐞 a remercié le Chef de l’Etat, Président de la Transition, au nom du monde de la culture pour avoir offert une maison au Bureau Guinéen des Droits d’Auteurs dont la remise officielle a eu lieu le mercredi 03 août 2022.

𝐋𝐞 𝐦𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐒𝐚𝐧𝐭é 𝐞𝐭 𝐝𝐞 𝐥’𝐇𝐲𝐠𝐢è𝐧𝐞 𝐏𝐮𝐛𝐥𝐢𝐪𝐮𝐞 a informé de l’inauguration officielle du Centre Hospitalier Universitaire de Donka le 17 août prochain.

𝐋𝐞 𝐦𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐞 𝐦𝐚𝐥𝐢𝐞𝐧 𝐝𝐞 𝐥’𝐀𝐝𝐦𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐮 𝐓𝐞𝐫𝐫𝐢𝐭𝐨𝐢𝐫𝐞 𝐞𝐭 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐃𝐞́𝐜𝐞𝐧𝐭𝐫𝐚𝐥𝐢𝐬𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 a félicité le Chef de l’Etat Guinéen, le Premier ministre, les membres du Gouvernement et plus particulièrement son homologue Guinéen pour avoir initié une journée civique d’assainissement dont le démarrage est prévu le 06 août 2022.

𝐋𝐞 𝐦𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐞 𝐦𝐚𝐥𝐢𝐞𝐧 𝐝𝐞 𝐥’𝐀𝐝𝐦𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐮 𝐓𝐞𝐫𝐫𝐢𝐭𝐨𝐢𝐫𝐞 𝐞𝐭 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐃é𝐜𝐞𝐧𝐭𝐫𝐚𝐥𝐢𝐬𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 a informé l’ensemble des membres du conseil au nom des ministres en charge de l’éducation, de la tenue des journées de consultations nationales sur la transformation de l’éducation en prélude au sommet des Nations Unies devant se tenir au mois de septembre prochain.

𝐂𝐨𝐧𝐚𝐤𝐫𝐲, 𝐥𝐞 𝟎𝟒 𝐚𝐨𝐮𝐭 𝟐𝟎𝟐𝟐

𝐎𝐮𝐬𝐦𝐚𝐧𝐞 𝐆𝐚𝐨𝐮𝐚𝐥 𝐃𝐈𝐀𝐋𝐋𝐎, 𝐌𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐥’𝐔𝐫𝐛𝐚𝐧𝐢𝐬𝐦𝐞, 𝐝𝐞 𝐥’𝐇𝐚𝐛𝐢𝐭𝐚𝐭 𝐞𝐭 𝐝𝐞 𝐥’𝐀𝐦é𝐧𝐚𝐠𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐮 𝐓𝐞𝐫𝐫𝐢𝐭𝐨𝐢𝐫𝐞, 𝐏𝐨𝐫𝐭𝐞-𝐏𝐚𝐫𝐨𝐥𝐞 𝐝𝐮 𝐆𝐨𝐮𝐯𝐞𝐫𝐧𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭.

.

guest
8 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Gandhi
Gandhi
5 août 2022 23:27

Pour Doumbouya, « il n’est point question d’accepter qu’un quelconque rythme nous soit imposé » (de l’extérieur), mais moi je vais imposer mon rythme aux Guinéens (ndlr)

Mory Sylla
Mory Sylla
5 août 2022 17:22

Un simple caporal(un sous officier)de la légion étrangère française ne peut pas être Commandant en Chef d’une vraie armée qui se respecte.
Il y’a trop d’officiers pour occuper cette fonction.

Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
5 août 2022 17:05

Oui pour une integration economique entre nos deux pays. Mais non a une integration politique comme Salif le suggere.

Mory Sylla
Mory Sylla
5 août 2022 15:02

Du n’importe quoi.
doumbouya le putshiste n’est pas le Commandant en Chef des Forces Armées Guinéennes.
C’est un putshiste en chef.
Le Commandant en Chef de nos Forces Armées c’est son Excellence le Président Alpha Condé,Président de la République en exercise.

Last edited 4 mois plus tôt by Mory Sylla