Procès du 28 sept. : ces témoignages de Fall qui réconfortent Toumba et enfoncent Marcel Guilavogui

0 0 votes
Évaluation de l'article

Le ballet des témognages continue au procès des crimes du 28 septembre 2009. Après le passage remarqué de BAH Oury, c’est le tour de l’ancien Premier Ministre Francois Louncey FALL de passer à la barre ce mardi 28 mars 2023.

Tout comme son prédécésseur, Lounceny FALL soutient mordicus que c’est Aboubacar Diakité dit Toumba qui les a extraits du stade pour envoyé à la clinique Ambroise Paré et que c’est Marcel Guilavogui qui a frappé Sidya Touré et menacé d’exploser la clinique Ambroise Paré si les leaders y sont admis pour des soins.

D’entrée de jeu, l’ancien Premier Ministre Lounceny Fall a tenu à faire une mise au point:

« […] Comme toutes les victimes de ce drame j’ai attendu treize années et durant ces treize années j’ai souhaité vivement qu’il y ait un procès… Je me tiens devant vous monsieur le président non pour accuser une personne,  je viens ici pour témoigner. Je ne suis pas là non plus pour disculper une personne, ni pour accuser une personne.

Je viens ici, monsieur le président, pour plusieurs raisons; par devoir envers toutes les victimes de ce drame, des centaines des femmes qui ont été violées, des centaines des personnes qui ont été assassinées, des milliers de personnes qui ont été blessées au cours de ce drame, c’est pour cela que je suis venu ».

Abordant le déroulement des évènements à l’intérieur du stade, M. Fall explique que « le stade était inondé de gaz lacrymogène. Nous étions à la tribune. Mais de là où nous étions, nous n’arrivions plus à respirer. C’était ma première expérience avec l’odeur ocre, sulfureuse du gaz lacrymogène.

Les jeunes ont formé un cordon pour nous apporter des feuilles pour nous protéger contre l’effet du gaz. C’est en ce moment que la panique a gagné tout le stade. Les jeunes couraient partout.

Et ensuite les militaires ont fait leur entrée. De là où j’étais, j’ai reconnu le commandant Aboubacar Diakité parmi eux. Certains ont commencé à tirer sur la foule qui était en débandade.

Vous ne pouvez pas imaginer, une foule dans un endroit fermé, les portails tenus par les militaires, avec des murs hauts. Des jeunes escaladaient les murs et tombaient. J’ai vu des jeunes tomber sur la pelouse quand des militaires tiraient sur eux.

C’est en ce moment que nous avons vu le commandant Toumba monter les escaliers. Arrivé à notre niveau, il a dit où sont les leaders? Dès que nous sommes levés, les militaires qui étaient derrière lui, comme étant le groupe de Marcel. Ce groupe là s’est emparé de nous.  Nous avons reçu les premiers coups. Sidya a reçu un violent coup de gourdin ou de crosse de fusil sur sa tête. Le sang a jailli. J’ai reçu un violent coup, je suis tombé sur les gradins.

C’est ainsi que nous sommes descendus. D’autres sont partis vers la droite, nous sommes descendu par la gauche toujours poursuivis par ces assaillants jusque sur la pelouse. Arrivés sur la pelouse j’ai vu notre collègue Cellou Dalein entre leurs mains. Il y avait au moins 5, 6 ou 7 militaires, ils étaient nombreux en train de l’étranger littéralement, le rouant de coups.

Pendant que nous étions arrêtés, j’ai vu Marcel asséner un violent coup sur la tête de Sidya Touré. Puis j’ai reçu un violent coup de matraque sur la terre. Je suis tombé. Je me suis relevé et me suis accroché à la ceinture de mon jeune et infortune collègue du jour, Mouctar Diallo. Mon garde de corps voyant cela, m’a couvert de son corps. C’est à ce moment que Toumba a essayé de dégager les militaires. Il ne pouvait pas. Difficilement il nous a extraits et nous a demandé de le suivre. C’est ainsi que nous sortis de l’intérieur du terrain de football.

Nous l’avons suivi, mais nos assaillants nous poursuivaient toujours. Arrivés, au niveau du palais des sports, on a vu des militaires en train déshabiller des femmes, en train de les battre. C’est ainsi que nous avons marché jusqu’à l’esplanade du stade. Arrivés là, nous avons retrouvé notre infortuné porte-parole Jean Marie Doré qui n’avait plus sa veste, ni sa cravate. Il était battu à sang. C’est en à ce moment que Toumba nous a embarqués dans son véhicule.

Lorsqu’il nous a embarqués dans son véhicule, ça doit être une Jeep, il est reparti en courant vers le stade nous laissant dans le véhicule. Pendant ce temps, Marcel et ses soldats tournaient autour du véhicule. Il proférait des menaces.

A un certain moment, il a donné un violent coup de matraque dans le visage de Sidya Touré. J’ai ressenti ce coup parce qu’il était violent. C’était en plein visage. Sidya lui a dit « mais qu’est-ce que je t’ai fait? ». Il a répondu que « nous allons vous tuer tous ». Et il menaçait.

C’est en ce moment que nous avons vu Toumba revenir en courant. Il a démarré.  Plutôt que de prendre la route du camp, parce que pour nous Toumba est venu pour nous arrêter, il a fait demi tour et il a pris la route de Donka. Il roulait a tombeau ouvert. On est allé jusqu’au pont 8 novembre et a tourné à droite. J’avais pensé qu’il nous amenait au quartier général de la CMIS. Mais il a finalement garé à la clinique Ambroise Paré. Lorsque nous sommes descendus nous avons vu des médecins, des infirmiers sortir pour nous accueillir.

C’est à ce moment que nous avons vu Marcel surgir. Le commandant Tiégboro était présent sur les lieux. Alors il y a eu une altercation entre Marcel et Toumba. C’est là où nous avons su que celui qui nous battait à l’interieur du stade s’appelait Marcel, parce que Toumba l’appelait par son nom.

Ils ont eu une longue discussion. Après, Toumba l’a tiré vers un côté. Ils parlaient tout en marchant. Marcel tenait à ce qu’on nous amène au camp Alpha Yaya et Toumba tenait à ce qu’on soit à la clinique. Toumba n’a pas réussi à le contenir et il est venu vers nous. Le commandant Tiégboro a aussi essayé timidement d’intervenir auprès de Marcel. Ça n’a pas marché. Et c’est par la suite que Marcel a sorti une grenade pour dire que si on nous recevait dans ce dispositif hospitalier il allait faire exploser la clinique. Les infirmiers et les médecins qui étaient là ont tous fui. Ils sont entrés à l’intérieur de la clinique en courant.

Toumba ayant compris qu’il  n’avait pas la possibilité de nous faire admettre dans cette clinique nous a réembarqués dans son véhicule et toujours à la même allure pour la ville. Il nous a conduits jusqu’au niveau de l’état-major de la Gendarmerie. C’est là où il nous a déposés. On nous a reçus, on nous a fait asseoir sur des bancs. Nous sommes restés là-bas pendant un bon moment et c’est à la suite de ça que le Général Baldé est arrivé. Il est passé à côté de nous, il nous a regardés et il est passé.

C’est Jean Marie qui l’a interpellé. Il a dit « mon Général vous avez vu dans quel état vous avez mis ces personnalités ?. Ce sont deux anciens Premiers ministres que vous avez traités comme ça. Le Général Ibrahima Baldé nous a dit non je vous ai écoutés au stade… »

À noter que, lors de son passage à la barre, Marcel Guilavogui avait clamé haut et fort qu’il ne s’est jamais rendu au stade du 28 septembre le jour de la manifestation et nié les accusation de menaces à la grenade à la clinique Ambroise-Parré.

Nous y reviendrons

Gbassikolo.com

guest
45 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Shams Deen
Shams Deen
1 avril 2023 15:01

BAMCE

Je me fout de ce que tu pense j’ai juste rappelé à Youssouf que Sékouba dérange votre chapelle mais que cette haine ainsi ceux que tu appelles élite n’empêche la terre dans sa révolution.

Dans tous les cas ,je le dis et répète que TOUMBA s’est libéré lui même en disant sa part de vérité.
Il ne sera celui dont le bourreau est sa propre conscience.

Vouloir toujours appeler à la descente dans les égouts on finira par être un rat🐀.

Last edited 10 mois plus tôt by Shams Deen
TRONKA
1 avril 2023 13:03

@ Kaou Labé Bjr Depuis un certain temps les coupeurs de route font ravage sur certains axes en Guinée. Cette situation n’existait pas chez nous avant. Dans ce contexte, avoir une arme a disposition pour la circonstance et pour ta défense, n’a rien d’anormal. Ce contexte guineen n’est pas comparable au cas Ameticain où une arme à feu est devenue l’indispensable voir une obligation érigée en mode de vie. Je peux comprendre qu’il existe des zones éloignées hors la loi aux USA. Pour le moment en Guinée, il vaut mieux éviter de voyager surtout la la nuit en entendant des… Lire la suite

Youssouf Bangoura
Youssouf Bangoura
1 avril 2023 12:08

BAMCE, là oui, vous pouvez avoir raison, je connais pas les liens entre Konaté et Toumba, en toute sincérité, c’est après la mort de Conté que j’ai entendu parler de tous ces hommes ( Dadis, Konaté, Resco et Toumba, pour le cas spécifique de Toumba, c’est après 28 Septembre ) . Le seul que tout le monde connaissait à Conakry avant la mort de Conté, c’était le grand criminel Claude Pivi, lui oui, tout Conakry le connaissait et le redoutait depuis les massacres qu’il perpétré contre les policiers au Camp CMC de Camayenne .Les deux dernières années de Conté, c’est… Lire la suite

BAMCE
BAMCE
1 avril 2023 09:58

@Shams Deen Toujours vous. Oui j’ai la haine à l’égard de SEKOUBA KONATE à cause du mal qu’il a causé aux Guinéenn.es du fait de sa sournoiserie. Avez-vous écouter ses vidéos concernant les peulhs à propos du massacre au stade en 2009 quand des journalistes lui ont demandé s’il est prêt pour répondre ?? Les vidéos existent c’est sur YouTube, tiktok, Facebook. Oui j’ai la haine à l’égard d’alpha Condé à cause des tueries, destructions, pillages, stigmatisation,… qu’il a fait subir à ma communauté. Oui j’ai la haine des extrémistes et notamment les élites Maninka comme les Mamady Kaba, Mansour… Lire la suite

BAMCE
BAMCE
1 avril 2023 09:34

Youssouf Bangoura, Je comprends et partage en partie votre avis. Mais, je précise que l’aide et le soutien que SEKOUBA KONATE a apporté à TOUMBA pour sauver sa peau s’est fait après la tantative d’assassinat sur DADIS. Le temps qu’il a fait en Guinée (les 6 mois), sa sortie clandestine, son exil à DAKAR c’est grâce à SEKOUBA KONATE. J’ai eu à croiser plusieurs fois au magasin à mon frère à Lille avec (lieu où se rancontre toute la communauté Guinéenne) et, durant des années SEKOUBA KONATE, Sékou Resco Camara (ancien gouverneur de Conakry) pendant leurs errances en Europe notamment… Lire la suite

Gandhi
Gandhi
31 mars 2023 22:21

En droit, c’est le procès du 28 Septembre qui est instruit et non le procès de la tentative de quoi ? (assassinat, meurtre, légitime défense) de Toumba sur Dadis. Donc dès que l’on dérive vers ce dossier le président Tounkara devrait recadrer le débat, car il ne faut pas mélanger les affaires. Bien sur, sur le plan historique cela nous intéresse tous, président de la Cour y compris, car personne ne sait comment les choses se sont passées, mais en droit ce n’est pas acceptable. Toumba a raconté sa version des faits, et aucun avocat de la partie adverse n’a… Lire la suite

Shams Deen
Shams Deen
31 mars 2023 18:58

Youssouf Bangoura Konaté derrange BAMCE et suite pour son nom ou ce qu’il est censé être. TOUMBA a botter d’abord Makambo avant de lui faire passé au rasoir du sabre que ce dernier avait sortit contre lui , après cassé les os il s’est acharné sur lui avec le sabre. Pendant cet temps le général nageur en chef était déjà du côté du port pêche. TOUMBA est a survécu parce que nous devrions savoir la vérité des évènements du 28 septembre . L’attitude des avocats de ces patois est là pour s’en rendre compte que TOUMBA est innocent dans cette… Lire la suite

Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
31 mars 2023 17:41

Ma compréhension sur le rôle de Toumba dans cette affaire vient des contradictions entre le témoignage de CDD et celui des autres leaders politiques . Il me semble que sauver Sidya, JMD, Fall n’était pas un problème puisqu’ils ne posaient aucun obstacle au plan de succession. Par contre CDD a échappé à une tentative d’assassinat et je ne crois pas que Toumba soit étranger à l’affaire . Je persiste toujours sur le fait que Konaté, Toumba et les autres officiers Maninka qui préparaient la succession du pouvoir depuis la mort de Conté ont sauté sur l’occasion présentée par le 28… Lire la suite

Kaou Labe
Kaou Labe
31 mars 2023 17:40

Tronka
Doc , moi , je circule ( rarement ) entre Labe et CKy .
Des  » VAURIENS – ARMES  » , coupent très souvent les routes .
Devrais-je leur donner ma retraite que j’ai été récupérer à CKY et que j’ ai gagnée comme nous tous
( Diaspos ) savons ? Durement !
Ou alors … défendre ce bien ?
COMMENT ?
CONTRE UN  » MAUVAIS-FUSIL  »
UN  » BON-FUSIL  » !
Eh Doc , et si ALPHA CONDE avait UN FUSIL aussi ?
Salam et bonne continuation du  » Soun karo  » !

Baren SOUMAH
Baren SOUMAH
31 mars 2023 16:41

@ Youssouf Bangoura, Quand Toumba a tiré sur Dadis tout le monde a fui sauf Toumba, Makambo, Cécé, Beugré et quelques uns de ses hommes. Ils sont les seuls témoins (peut-être complices aussi) de la mort de Makambo. Contrairement à ce que tu penses, la façon dont Toumba a « exécuté » Makambo est très importante. Était-ce froidement alors que Makambo est maîtrisé par d’autres ou lors d’une bagarre entre les deux? Assassinat ou légitime défense? En ce qui concerne le droit constitutionnel de porter des armes aux USA (2ème amendement de la constitution), seuls ceux qui habitent dans les grandes villes… Lire la suite

TRONKA
31 mars 2023 15:54

@ Baren Soumah @ Youssouf Bangoura @Kaou Labé J’admire le modèle culturel Américain, ils ont une autre façon de voir le monde qui est différente de celle des francophones! Cependant, je déteste outrancièrement cette accessibilité traditionnelle facile des Américains aux armes à tout vent prétextant qu’ils ( les Américains) doivent se protéger. Donc, dans ce grand pays aux multiples couleurs, l’insécurité chronique est-elle une tare?? Hors il y a des psychopathes méconnus qui circulent tous les jours parmi nous: aux USA ou ailleurs.. Des schizophrènes et d’autres psychotiques etc…. Un schizophrène qui pique sa crise et qui est armé, appui… Lire la suite

Kaou Labe
Kaou Labe
31 mars 2023 14:45

Youssouf
Et si C’EST L’ETAT QUI T’ATTAQUE AVEC DES ARMES A FEU ?
Exemple du 28 SEPTEMBRE 2019 !

T.Diallo
T.Diallo
31 mars 2023 13:00

Baren Soumah, En 2010 j’ai vu une photo d’une dépouille qu’on disait de Macambo. C’était horrible… Ce qui est certain, un seul individu à lui seul n’aurait jamais pu mettre son adversaire dans cet état alors que ça tirait de partout autour de lui. Un groupe d’individus semblait s’être acharné sur le corps pendant ou après l’exécution. Par ailleurs, Toumba reste le seul des principaux accusés qui ait expliqué logiquement ce qui s’est passé le 28 septembre 2009. Cela lui fait des circonstances atténuantes certes, mais il n’a pas dit toute la vérité. Malheureusement la ligne de défense adoptée par… Lire la suite

Last edited 10 mois plus tôt by T.Diallo
Youssouf Bangoura
Youssouf Bangoura
31 mars 2023 10:24

Kaou -Labé,

c’est l’état qui doit défendre les citoyens, seul l’état doit être armé ( policiers, gendarmes et militaires ) .Pour une quiétude sociale, les citoyens ne doivent pas être armés sinon, ce serait de la jungle .

Pour ma défense contre une arme à feu, ce n’est pas à moi de l’assurer mais à l’état . Aux USA, malgré leur grand progrès, c’est de la jungle ni plus et ni moins .

Que Dieu fasse à ce que la Guinée ne ressemble pas aux USA dans ce domaine .

Youssouf Bangoura
Youssouf Bangoura
31 mars 2023 10:15

BAMCE, possible, cet argument peut tenir la route mais, au moment des faits, Sékouba n’était pas sur le lieu et ne savait pas si Dadis allait débarquer au camp Koundara d’ailleurs, Toumba même savait pas si Dadis allait se déplacer en personne . Dadis n’était pas venu au camp Koundara parce que c’était prévu, non, d’après les explications des uns et des autres, c’est suite à la libération des éléments de Beugré de la gendarmerie par Toumba de force, informé par le Général Baldé, Dadis décide d’aller s’en prendre à Toumba à Koundara . Donc, rien de ce qui s’est… Lire la suite

Youssouf Bangoura
Youssouf Bangoura
31 mars 2023 09:44

Baren Soumah, non, Dadis n’a transformé personne en monstre, Makambo s’est transformé tout seul en monstre . Tous ceux qui ont commis de crimes au stade et les jours suivants, l’ont fait de façon très volontaire parce qu’ils se croyaient tous puissants et pensaient comme d’habitude, qu’aucune poursuite ne pourra être lancée contre eux, l’impunité totale comme ça toujours été le cas en Guinée . D’ailleurs qu’est -ce qui motive un jeune Guinéen à entrer dans l’armée ? D’après moi, trois choses les motivent, les avantages alimentaires, le salaire et l’impunité totale. Tout le monde sait que dans nos quartiers,… Lire la suite

TRONKA
31 mars 2023 09:41

@Youssouf Bangoura

Tout à fait!

En plus de son courage, Toumba a l’aura d’un homme qui se veut sincère.

La grande inconnue: comment il a pu défié l’arsenal meurtrier du contingent Dadis et comment il a pu sortir ni vu ni connu de Conakry?

Peut-on évoquer les pratiques occultes sur un forum de scientifiques? Je risque de me faire disputer par les doués de science et du rationnel qui ne manquent pas sur gbassi. La question reste néanmoins posée.

Salam

Tronka

Kaou Labe
Kaou Labe
31 mars 2023 08:01

@ Merci Mr Barry . @Youssouf, Il faut UNE AUTORISATION pour le PORT D’ARMES dans la plupart des Etats de l’Union. Dans certains , c’est UN DROIT . C’est l’ACHAT et LA POSSESSION d’Armes qui est Libre . Il vous suffit d’UNE CARTE D’IDENTITE et être âgé de 18 ans . Comment te défendrais tu Youssouf, LÉGITIMEMENT ? Avec TES 10 DOIGTS , UN BATON , …avec ce que tu peux . Contre un FUSIL , je te conseille d’en avoir UN toi aussi . Si 10 de ces zozos de militaires avec des fusils trouvent 10 autres fusils en… Lire la suite

BAMCE
BAMCE
31 mars 2023 07:39

TOUMBA a été aider et entretenu par sekouba KONATE après avoir tirer sur DADIS ce n’est un secret pour personne…

BAMCE
BAMCE
31 mars 2023 07:38

Merci Mr Barem Soumah pour l’éclairage, belle analyse…

BAMCE
BAMCE
31 mars 2023 07:33

François Lounceny Fall, un mystère…

Baren SOUMAH
Baren SOUMAH
31 mars 2023 03:45

Il y a clairement une tentative d’absolution de Toumba pour les crimes commis sur Dadis et sur Makambo. Pour des raisons que j’ignore, il a su gagner la sympathie des guineens. Mais passons… Il se trouve que je connaissais très bien la famille de Makambo que le pouvoir de Dadis avait transformé en un petit monstre. Mais cette transformation est valable aussi pour tous les proches de Dadis (y compris Toumba). Chacun d’eux était un petit despote craint des voisins et des autres militaires. Le pire d’entre eux étant Beugré, ce caporal que Toumba a fait nommer au poste de… Lire la suite

Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
31 mars 2023 03:11

“ Le représentant démocrate de New-York ne demande ni plus et moins que de l’interdiction absolue de port d’arme .” Ça n’arrivera jamais . Une frange importante de la population américaine n’a aucune confiance aux dirigeants. C’est ancré dans leur culture, les démocrates ont beau crié mais ils ne céderont pas leurs armes . D’autant plus que les Etats rouges( républicains) enregistrent moins que crimes que les villes dirigées par des démocrates. Tu rentres dans la maison de quelqu’un au Texas ou en Floride, tu iras à la morgue. Vous serez étonnés de savoir combien de fois les Guinéens vont… Lire la suite

Gandhi
Gandhi
30 mars 2023 22:37

@Kaou Labé
Toumba était militaire au moment des faits, qui doivent être prescrits aujourd’hui si aucun acte de procédure n’a été intenté jusque là. C’est peut-être la raison pour laquelle certains avocats incompétents veulent placer la culpabilité de Toumba sur des faits qu’il a reconnus. Mais ce procès n’est pas celui-là…

Kaou Labe
Kaou Labe
30 mars 2023 19:43

 » Nous sommes pauvres parce que pas LIBRES  » .
OHH YES , Brother !
Ils , les Esclaves , étaient pauvres parce que ….
Libérons nous donc !
 » Aux ar… Citoyens  » !

Youssouf Bangoura
Youssouf Bangoura
30 mars 2023 18:37

Pan -Africain,

c’est une réelle possibilité que Toumba ait pu avoir des aides pour sortir du Boulbinet sans être pris .Mais ce qui est encore étonnant, son avocat a dit à la barre que Toumba est resté 6 mois sur le territoire guinéen avant de rejoindre Dakar .

Youssouf Bangoura
Youssouf Bangoura
30 mars 2023 18:33

Pan -Africain,

je pense que vous avez suivi le débat houleux hier entre Jaamal Bowman représentant démocrate de l’état de new -york et Thomas Massie le représentant républicain de l’état de Kentucky concernant le port d’arme en direct ou sur les réseaux sociaux .

Le représentant démocrate de New-York ne demande ni plus et moins que de l’interdiction absolue de port d’arme .

Il y aura pas de port d’arme généralisé en Guinée, sur ce terrain, les pour minoritaires vont trouver les contre majoritaires sur leur chemin .

Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
30 mars 2023 15:02

“ je continue à me poser la question comment un homme seul ( après avoir tiré sur Dadis, il était devenu seul plus facile à se cacher qu’avec un groupe ) recherché par tout ce qui est militaire, policier, gendarme et même civil dans un tout petit espace, a pu s’en sortir ?”

J’ai entendu des jeunes du port de Boulbinet me parler des français . C’était à l’occasion d’une excursion vers les îles .

Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
30 mars 2023 14:40

Youssouf, Ça sera mon cheval de bataille . Je compte vivre dans mon pays sans avoir peur de qui que ce soit ou que ce soit. Mon arme m’est nécessaire pour ça . Tout comme aux usa, il y aura des pro et des anti mais ça passera kha Allah ti. Je pense que c’est déjà le cas pour des fusils de chasse . Si jamais les Guinéens apprennent à fabriquer des armes, est ce que cet État a même la force et les moyens de les stopper? Sa brutalité ne fera qu’encourager plus de personnes à en avoir. L’Etat… Lire la suite

Youssouf Bangoura
Youssouf Bangoura
30 mars 2023 13:49

Tronka, Toumba est un homme courageux et le jour où il a tiré et sur Makambo et sur Dadis, il avait toutes les bonnes étoiles à ses cotés, vu la géographique restreinte de la commune de Kaloum et vu la position excentrée du camp Koundara, je continue à me poser la question comment un homme seul ( après avoir tiré sur Dadis, il était devenu seul plus facile à se cacher qu’avec un groupe ) recherché par tout ce qui est militaire, policier, gendarme et même civil dans un tout petit espace, a pu s’en sortir ? Même Bégré a… Lire la suite

Youssouf Bangoura
Youssouf Bangoura
30 mars 2023 13:16

Gandhi et Pan Africain, non jamais, le système américain n’est bon que pour les Américains ou plutôt une toute petite majorité des Américains, je dis bien une toute petite majorité car, beaucoup beaucoup d’Américains militent aujourd’hui pour interdire le port d’armes, certains mêmes veulent carrément la suppression de cet amendement stupide dans leur constitution . Vous remarquerez que mêmes les pays les plus soumis des USA ( les petits touts ) Canadiens et Européens refusent de les imiter sur ce point c’est dire combien de fois c’est dégueulasse le port d’arme généralisé, jamais plus grand jamais il n’y aura cette… Lire la suite

Kaou Labe
Kaou Labe
30 mars 2023 08:22

Prescription des crimes : 10 ans .
2009- 2023 !
Tribunal militaire : Toumba n’est plus militaire !
Eh bien , je me fais une idée.
Merci.

TRONKA
30 mars 2023 07:13

KAOU LABE écrit: APRES CE PROCES , Toumba devrait il être poursuivi pour avoir tiré sur Dadis ? C’est Ma Question ./ ***************************************** Bonjour KL Ce que je crois: Dadis est libre de porter plainte ou pas, maintenant ou après. Mais la situation telle qu’elle nous a été servie aux circonstances graves qui laissent beaucoup de place au droit à la légitime défense, Toumba risque peu de chose dans la mesure où Dadis et son contingent n’étaient pas à Koundara pour lui dire bonjour. Ils étaient là pour finir avec lui mais Dieu le tout puissant en a décidé autrement.… Lire la suite

Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
29 mars 2023 23:27

“ Il n’y a pas de police républicaine en Guinée, et tant qu’il en sera ainsi, il faudra se poser des questions, y compris sur la possibilité d’imiter le système américain sur ce plan.” Quand les américains ont adopté leur constitution , leur État était beaucoup plus faible sur l’Etat fédéral. Le fait que tout le monde soit armé était en soi un élément dissuasif . D’ailleurs cette “milice” aidait au maintien de l’ordre . C’est vrai que parfois ça servait à garder les esclaves tranquilles mais dans l’ensemble, ça a permis aux américains d’éviter le sort de l’Amérique latine… Lire la suite

Gandhi
Gandhi
29 mars 2023 21:05

Toumba innocent ? je n’en sais rien tant que le procès n’est pas clos, mais la manière dont il se déroule montre que ses déclarations sont plus proches de la vérité que les dénégations que nous colportent les sicaires de Dadis. Pour les tirs sur Dadis, je ne connais pas les dessous au sens judiciaire (j’ignore quelles démarches ont été instruites), mais la prescription des crimes est de 10 ans (jusqu’en Décembre 2019 a priori), et cela relève en outre des tribunaux militaires. De toute façon, il ne faut pas se faire polluer ce dossier dans le procès du 28… Lire la suite

Gandhi
Gandhi
29 mars 2023 20:57

@Pan Africain « Ces militaires ne sont pas plus courageux que les autres Guinéens . Ils sont juste armés« . Absolument, tout le monde a vu des militaires utiliser une femme comme bouclier humain. De nombreux officiers ont reçu des médailles, davantage pour avoir tué des femmes et des enfants que pour leurs états de service à la défense du territoire (qui n’a jamais véritablement été attaqué en tant qu’état), ou sur des théâtres étrangers. On se rappelle également les cavalcades du général Baldé racontées par Toumba. Enfin si vous enlevez les kalach à certains incapables, ils ne sauront rien faire de… Lire la suite

Kaou Labe
Kaou Labe
29 mars 2023 17:55

Proces du 28 Septembre :
Crimes commis par des militaires contre des CIVILS .
OK !
Toumba serait-il innocent ?

APRES CE PROCES ,
Toumba devrait il être poursuivi pour avoir tiré sur Dadis ?
C’est Ma Question ./

Le Pan-Africain
Le Pan-Africain
29 mars 2023 14:26

Quand on sait que ce Marcel n’aurait pas osé se comporter de la sorte ci ces messieurs s’y étaient rendus avec leurs propres armes pour se sécuriser , je me dis que le monopole de la force par l’Etat est un principe qu’il faut remettre en question.
Ces militaires ne sont pas plus courageux que les autres Guinéens . Ils sont juste armés .

Youssouf Bangoura
Youssouf Bangoura
29 mars 2023 13:25

Shams Deen le morceau de fer n’est pas du tout retiré dans la tête de la dame Yayé Fatou, elle l’a bel et bien dit d’ailleurs, d’après elle, c’est à cause de ce morceau de fer dans la tête qu’elle ne peut plus conduire . C’est pour cette raison, elle demande à l’état de s’en occuper . Son récit est terrible et confirmé par Fall pourtant, les jeunes avocats de la défense ont tenté d’en mettre un doute à cause bien sûr des erreurs monumentales de la Directrice de Donka Fatou Sikhé Camara, faire une liste des victimes en oubliant… Lire la suite

Gandhi
Gandhi
28 mars 2023 23:02

Le procès du 28 Septembre, c’est le procès des crimes contre des civils, pas celui de tirs entre militaires.

Kaou Labe
Kaou Labe
28 mars 2023 20:36

Et si finalement la version deToumba était
LA VRAIE ?
INNOCENT POUR LE MASSACRE AU STADE !
Devrait – on le poursuivre pour avoir tiré sur Dadis ?
Ne serait-ce pas légitime défense ?
JURISTES….AU SECOURS !

Shams Deen
Shams Deen
28 mars 2023 17:46

La femme ( Yayé) qui a témoignée avant Fall est une petite sœur et avait même reçu un éclat de balle dans sa tête,il a fallu une opération de sa tête pour extraire le morceau de fer à Dakar.