Urgent: Ousmane Gaoual, Cherif Bah, Cellou Baldé et Abdoulaye Bah libérés sous conditions…

0 0 votes
Évaluation de l'article

Ca y est, ils rentrent tous à la maison ! ils, c’est sont bien entendu Cherif Bah, Ousmane Gaoual Diallo, Cellou Baldé et Abdoulaye Bah, tous membres influents du principal parti de l’Opposition, l’Union des Forces Democratiques de Guinée (UFDG) de Cellou Dalein Diallo. Incarcérés dépuis novembre 2020 suite aux violences qui ont émaillé la rélection d’Alpha Condé à la même année, ces opposants  se sont vus accordés ce vendredi 16 juillet un régime de liberté semi-surveillée, pour des raisons médicales. La décision a été lue au JT de la télévision nationale par le directeur Sékouba Savané.

Selon leurs  Avocats Me Salifou Béavogui et Me Abdoulaye Keita, les quatre déténus ont quitté la maison centrale ce samedi pour rejoindre leurs familles respectives.

À noter cependant que cette libération a été assortie de plusieurs conditions, notamment, l’obligation de poursuivre leur traitement par leurs médecins personnels, ne pas sortir de Conakry, la capitale sans autorisation préalable de l’administration pénitentiaire ou répondre à tout moment à l’appel de la justice au besoin.

Toute violation de ce régime de liberté semi-surveillance entraîne sa révocation a prévenu le directeur national de l’administration pénitentiaire, Charles Victor Macka.

Nous y reviendrons

Gbassikolo.com

guest
12 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Mory Sylla
Mory Sylla
21 juillet 2021 03:29

🤗ok Bangoura,
á chacun son opinion.

Baren SOUMAH
Baren SOUMAH
21 juillet 2021 00:46

@ Youssouf Bangoura,
Quel diagnostique implacable. 20/20

Youssouf Bangoura
20 juillet 2021 12:58

Mory si tu crois à ce que tu dis, pourquoi tes frères et sœurs africains meurent par milliers depuis plusieurs années au Sahara et en Méditerranée pour rejoindre cette pauvre Europe ? Allu Alabè, l’Afrique n’a rien du tout, on est les plus pauvres du monde en vrai. Posséder des richesses sans savoir comment les extraire et les rendre viables n’a jamais ni nourri, ni éduqué et ni soigné personne. Il suffit juste de parcourir ne serait ce qu’ un tout petit peu les cinq continents pour voir l’immense fossé qui sépare les autres de l’Afrique . Aujourd’hui, nulle part… Lire la suite

Mory Sylla
Mory Sylla
19 juillet 2021 22:09

🐷vive l’union zéropéene,une union pour la promotion de la sorcellerie.L’union nakhan yussi mu na mukhubè.L’union fouyan.L’union de sétaréya nakhan mu gnôn ma.L’union n’ma yama.L’union si tu ne m’arranges pas,i na man n’déranger.L’union on n’est pas européen.

Mory Sylla
Mory Sylla
19 juillet 2021 21:50

Bangoura, personne ne va en europe. Il n’y a rien là bas a part le froid et la misère qui fait rage dans ces pays pauvres. C’est toi qui te laisse impressionner. Les blancs sont pauvres. Qu’est ce qu’ils ont là bas à part l’exploitation? Rien. Union Europeenne fouyan. Ils n’ont rien. Ils vivent sur le dos de l’Afrique. Mais ça ça va finir eventuellement. Tu es peut etre le seul encore en Guinée et en Afrique qui croit aux blancs.Union Europeenne comment?? Ils n’ont rien n’ma didi.Laisse tomber ça.Tout le monde va en Chine et aux Etats Unis et… Lire la suite

Le Forgeron
Le Forgeron
19 juillet 2021 13:47

ICI , LE PEUPLE SOUFFRE EN VERITE! Dixit KL D’ où se procure le marché de la ville du poisson frais? Prière de vous renseigner et me filer l’ info yandi! La semaine dernière j’ ai passé un coup de fils au bled plus précisement à Dabola. Au cours de la conversation la cherté de vie est venue à l’ odre du jour. Mon interlocutrice m’ informe que le kilo de poisson (3 poissons) se negocie à 30 milles FG sur le marché local. Voulant justifier ce prix, j’ ai dit que c’ est une conséquences de la degradation de… Lire la suite

Kaou Labe
Kaou Labe
19 juillet 2021 09:41

Salut Youssouf,
 » La Peur. dit-on, est le début de la SAGESSE !
Dommage que ce soit à cet âge que AC rencontre celle ci.
ICI , LE PEUPLE SOUFFRE EN VERITE !
May God help us !

Mory Sylla
Mory Sylla
18 juillet 2021 19:57

Notre langue nationale N’ko est de loin superieure à la langue française. C’est nous les Africains c’est nous on se minimise. Sinon les autres là sont nos inférieurs.Si tu es né Africain,c’est que Dieu meme t’aime déja. Les blancs misérables meurent dans la rue chez eux,tués par le froid.Devant leurs frères blancs.C’est le blanc qui lègue son héritage à un chien.C’est quel genre d’individu ça?? C’est à dire personne ne peut etre comme le blanc. Firafinya gnontè.Merci Dieu: je ne suis pas né français.J’allais me hair pour l’éternité.Mais Guinéen,le pays de Sékou Touré,ça c’est plus qu’excellent.Manguè,i nu wali ki fanyi.

Mory Sylla
Mory Sylla
18 juillet 2021 19:46

Awa c’est la dictature là que nous nous voulons. Dictature du peuple sous la direction de son Président élu à travers des éléctions libres et transparentes. Que france 24 et dakar 24 nous traitent de dictateurs. C’est leur probleme. On s’en fout de leur opinion. Des salétés qui se disent propres.Vive la dictature Africaine des Africains en Afrique. Pas en france.Les esclavagistes sont disqualifiés.Ceux qui ont vendu l’homme au nom de leur dieu le matériel doivent se faire. S’ils connaissent la honte. Mais toubabu tè maloya la.C’est pourquoi il ne sera jamais noble avec son nez long de 10 m… Lire la suite

Youssouf Bangoura
18 juillet 2021 15:10

Kaou Labe L’homme de piné a peur, contrairement à tout ce que les Tibou et autres racontent, la peur gagne du terrain, la dictature et la mauvaise gouvernance du président Condé font du bruit et en Guinée et à l’extérieur. Le risque de voir l’union européenne interdire de fouler son sol fait très très peur aux dirigeants guineens quand on sait qu’ils y ont flanqué femmes, maîtresses et enfants . Il y a pas mieux comme sanction que d’interdire l’occident aux dirigeants africains. C’est la panique totale même si ils font semblant de ne pas s’en soucier . Aussi, malgré… Lire la suite

Baren SOUMAH
Baren SOUMAH
17 juillet 2021 15:55

En clair on a juste changé les conditions de la prise d’otages de ces dirigeants de L’UFDG en les alignant sur celles de Cellou Dalein Diallo et son épouse, de Fodé Oussou Fofana et tous ceux qui sont empêchés de voyager. Le régime dictatorial de Alpha Condé sait que son image sur la scène internationale est irréversiblement ternie par ces prises d’otages. Les bruits de la reprise des manifestations de rue se font aussi de plus en plus pressants. A tout cela, il faut ajouter la très grande impopularité du régime auprès des guinéens qui souffrent le martyr pour le… Lire la suite

Kaou Labe
Kaou Labe
17 juillet 2021 12:39

Ho la la !
LA RUE fait… finalement peur !
 » Tu n’as pas peur de tuer , ILS n’ont pas peur de mourir  » !
Finalement TUER , fait peur a présent .
La leçon vient des DONSOS de SIGUIRI :
12 Gendarmes a terre !
Bien que je n’approuve pas , ça a servi de LECON .