Compte rendu du Conseil des Ministres du jeudi 10 février 2022

0 0 votes
Évaluation de l'article

La session ordinaire du Conseil des Ministres s’est tenue ce jeudi 10 février 2022, de 10h à 12h, sous la haute autorité de son Excellence Monsieur le Président de la Transition, Président du CNRD, Chef de l’État, Chef suprême des Armées, le Colonel Mamadi DOUMBOUYA.

Les points suivants étaient inscrits à l’ordre du jour :

  1. MESSAGE DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE LA TRANSITION
  2. COMPTE RENDU DE LA SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL INTERMINISTÉRIEL DU MARDI 8 FÉVRIER 2022

III.    DIVERS.

Au titre du premier point, Monsieur le Président de la Transition a rappelé l’importance qu’il attache à la mise en œuvre, dans les plus brefs délais, du plan d’action opérationnel assigné à chaque département ministériel. Ce plan d’action détermine les projets prioritaires en ciblant particulièrement ceux ayant un impact direct sur les populations et réalisables à court terme.

Un groupe de travail composé de cadres de la Primature et de l’Administration et de Contrôle des Grand Projets (ACGP) a été installé à la Primature pour définir des critères précis et concevoir une fiche technique d’information par ministères. Les priorités devront être communiquées avant demain, vendredi 11 février à 16 heures.

Le Chef de l’État a, une nouvelle fois, mis l’accent sur le patriotisme, la loyauté et la collégialité entre les cadres de l’administration.

Répondant à la question du Président de la Transition sur la situation problématique des passeports, le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile a informé le Conseil sur l’état des pourparlers avec les partenaires potentiels. A ce sujet, le Ministre adressera très prochainement une correspondance au Chef du gouvernement pour avis.

Le Ministre de l’Énergie et de l’Hydraulique a confirmé au Chef de l’État que les populations de Kamsar dans la région de Boké pourront bénéficier du passage de la ligne électrique de l’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal (OMVS).

Le Ministre de la Fonction Publique a informé le Conseil qu’une équipe de techniciens est actuellement mobilisée pour recenser les travailleurs. Le total des effectifs sera publié. A date le nombre de fonctionnaires est de 117 011.

Au titre du deuxième point de l’ordre du jour,

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement a abordé deux sujets :

  • Le Premier portant sur la mise en œuvre de l’instruction présidentielle relative au financement de projets prioritaires suite aux 150 millions de dollars de droits de tirages spéciaux accordés par le FMI.
  • Le second, sur la nécessité et l’urgence de développer un plan de relance intérimaire qui servira de programme de développement socio-économique de la Transition.

S’agissant du second point, il a rappelé au Ministre de l’Économie et des Finances la nécessité d’achever le plan de relance économique intérimaire en l’adaptant au chronogramme de la transition qui sera défini.

Au titre des communications :

Le Ministre Secrétaire Général du Gouvernement a fait une communication relative à la procédure de soumission des textes règlementaires et législatifs au conseil interministériel.

Le Ministre a rappelé que l’objectif de sa communication vise à informer les membres du gouvernement sur :

  • Le respect des règles dans la conception et l’élaboration des textes réglementaires et législatifs et ;
  • La procédure à suivre pour leur soumission.

Il a rappelé la nécessité de procéder à des consultations internes et/ou avec d’autres ministères ou d’autres institutions concernées sur les sujets à examiner tout en associant le cabinet du Premier Ministre.

Au cours des débats, plusieurs avis ont été émis notamment la mise en place d’une plateforme digitale afin de faciliter le travail gouvernemental et rendre les procédures de validation efficientes.

Le Ministre des Infrastructures et des Transports a fait une communication relative à la proposition et la justification d’une date limite de validité des anciens permis de conduire.

Il a rappelé que l’État guinéen a initié un programme de modernisation et de sécurisation des documents de transport à travers une convention BOT pour la mise en place d’un Système Informatisé de Gestion du Permis de Conduire biométrique (SIGPC) en République de Guinée.

Il a mentionné que depuis le démarrage effectif de la délivrance des nouveaux permis biométriques, ceux-ci cohabitent avec les anciens permis. Cette situation provoque non seulement une baisse de la délivrance des nouveaux permis mais aussi favorise la fraude et la falsification des documents officiels.

Au terme des débats, le Conseil a pris bonne note de la communication du Ministre et recommandé de fixer la date de caducité des anciens permis de conduire au 31décembre 2022.

Sur la durée de validité des anciens permis de conduire, le Président de la Transition a instruit les membres du Conseil d’adopter une approche globale passant par une meilleure organisation et la sensibilisation de la population.

Au titre des divers, le Conseil a jugé nécessaire :

  • D’associer les ministères sectoriels dans les processus d’évaluation et de délivrance des permis de travail aux étrangers ;
  • De réfléchir à la possibilité de fermer définitivement tous les débarcadères privés insalubres et porteurs de risques sécuritaire et sanitaire.

Conakry le 10 février 2022

𝐎𝐮𝐬𝐦𝐚𝐧𝐞 𝐆𝐚𝐨𝐮𝐚𝐥 𝐃𝐈𝐀𝐋𝐋𝐎, 𝐌𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐥’𝐔𝐫𝐛𝐚𝐧𝐢𝐬𝐦𝐞, 𝐝𝐞 𝐥’𝐇𝐚𝐛𝐢𝐭𝐚𝐭 𝐞𝐭 𝐝𝐞 𝐥’𝐀𝐦𝐞́𝐧𝐚𝐠𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐮 𝐓𝐞𝐫𝐫𝐢𝐭𝐨𝐢𝐫𝐞, 𝐏𝐨𝐫𝐭𝐞-𝐏𝐚𝐫𝐨𝐥𝐞 𝐝𝐮 𝐆𝐨𝐮𝐯𝐞𝐫𝐧𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭.

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Mory Sylla
Mory Sylla
11 février 2022 20:19

Je n’aime pas la tronche de ce milicien damné de l’ufdg.
Il a le visage d’un hyppopotame.
Et le costume ne lui va même pas. Un yembé comme ça là. Aucun style.
Les mutins et leurs badauds humilient la Guinée 🇬🇳. Je suis content jusqu’a ce que je vois ce visage. Ce n’est pas un visage de joie. C’est un visage de mutin.

Last edited 7 mois plus tôt by Mory Sylla